🔴 DIRECT – Suivre l'affaire FTX en temps réel

FTX traverse actuellement une crise sans précédent. Les fonds des utilisateurs de la plateforme de Sam Bankman-Fried sont toujours bloqués. Suivez l'évolution de la situation de FTX en temps réel.

🔴 DIRECT – Suivre l'affaire FTX en temps réel

FTX, la 2e plus grosse plateforme d'échange de cryptomonnaies au monde, s'est déclarée en faillite. De nombreux utilisateurs ont toujours leurs fonds bloqués, à hauteur de plusieurs milliards de dollars. Le 12 novembre, la plateforme a été touchée par un hack de grande ampleur, creusant encore plus le trou dans ses comptes. D'autres activités frauduleuses comme la création de 400 millions de dollars de tokens FTT ont été repérées.

Le 13 novembre les autorités des Bahamas et du monde entier lancent des enquêtes. Sam Bankman-Fried, le fondateur de FTX, reste introuvable et dit se cacher pour sa sécurité. De nombreuses entreprises mettent fin avec leurs partenariats avec la plateforme et le 14 novembre de nombreux actifs liés à FTX sont gelés.

Le 15 novembre on apprend que le nombre de personnes touchées par la faillite dépasserait le million, et que les sommes perdues se situent dans une fourchette entre 10 et 50 milliards de dollars. Le nouveau PDG de FTX a transmis à la justice américaine de nombreux documents faisant état des lieux d'une gestion calamiteuse de l'entreprise et de fonds utilisés par certains employés.

Si vous n'avez pas tout suivi depuis le début de l'affaire, voici quelques articles importants pour comprendre la situation actuelle de FTX et de Sam Bankman-Fried :

Vous pouvez également visionner notre vidéo qui résume toute l'affaire FTX en 3 actes :

 

Suivez l'Ă©volution de la situation en direct avec nos journalistes minute par minute.


🔴 08:15 : Ryan Pinder, le procureur général des Bahamas, s'est exprimé dans un discours de 25 minutes afin d'éclaircir quelques points concernant l'affaire FTX et suite aux documents déposés par la nouvelle direction de FTX visant à accuser le gouvernement bahaméen de transferts « non autorisés ».

« La Commission des valeurs mobilières a pu agir aussi rapidement grâce à la force du cadre législatif, qui était déjà en place aux Bahamas. [...] Nous avons été choqués par l'ignorance de ceux qui affirment que FTX est venu aux Bahamas parce qu'ils ne voulaient pas se soumettre à un examen réglementaire. En fait, le monde est plein de pays dans lesquels il n'y a pas d'autorité législative ou réglementaire sur les affaires de crypto et d'actifs numériques, mais les Bahamas ne sont pas l'un de ces pays. »

Le tweet du Bureau du Premier ministre des Bahamas ayant partagé cette intervention a été retweeté par Sam Bankman-Fried.

07:45 : Selon un rapport d'Arkham Research, Alameda Research aurait retiré 204 millions de dollars depuis 8 adresses différentes appartenant à FTX.US sous forme de diverses cryptomonnaies, et ce quelques jours avant sa mise en faillite. Alameda Research a ensuite fait office de passerelle et a fait transiter une partie de ces fonds vers FTX International et vers Binance.

👉 FTX US – Alameda Research aurait retiré 200 millions de dollars de cryptomonnaies avant la chute

25 novembre : FTX sous enquête des autorités turques

Des investissements Ă©tranges

19:00 : Nous apprenons que Sam Bankman-Fried aurait investit 11,5 millions de dollars dans Farmington State Bank. Cette banque emploi 3 employés dans une ville de 146 habitants et est valorisée moitié moins que l'investissement.

Les autorités turques ouvrent une enquête sur FTX

18:35 : Le Conseil d'enquête sur les crimes financiers turc, plus connu sous le nom de MASAK, a demandé l'approbation du bureau du procureur général d'Istanbul afin d'ouvrir une enquête sur FTX. La branche turque de FTX, FTX Turkey, est déjà sous enquête du MASAK depuis le 14 novembre. Les éléments rapportés jusqu'ici à travers l'enquête déjà ouverte ont conduit les autorités locales à « une forte suspicion de crime », tant pour la branche turque de l'exchange que pour Sam Bankman-Fried lui-même.

24 novembre : la nouvelle direction de FTX en désaccord avec les Bahamas

FTX peut commencer à rembourser une partie de ses créanciers

16:20 : FTX va pouvoir rembourser ses « fournisseurs essentiels » à hauteur de 8,5 millions de dollars selon un document déposé au tribunal hier mercredi 23 novembre. L'exchange pourra également rembourser partiellement ses fournisseurs étrangers à hauteur d'un million de dollars.

Initialement, la nouvelle direction de FTX avait déposé une requête afin de rembourser ses fournisseurs à hauteur de 17,5 millions de dollars. Le terme de « fournisseur essentiel » désigne, selon le document, les sociétés proposant des biens et services essentiels au bon fonctionnement de l'exchange. Nous pouvons par ailleurs lire dans le document déposé par FTX :

« Sans l'autorisation de payer les fournisseurs critiques, les débiteurs estiment qu'ils pourraient être confrontés à des risques irréparables en matière de sécurité, à une perte potentielle de données ou à d'autres perturbations et, en fin de compte, à une perte de valeur pour leurs biens. »

Tensions entre les Bahamas et la nouvelle direction de FTX

09:45 : La Securities Commission of the Bahamas (SCB) a affirmé que John Ray III, le nouveau PDG de FTX, avait déformé la façon dont les fonds de FTX Digital Markets (la branche bahaméenne de FTX) avaient été transférés de force.

Effectivement, dans le dossier transmis par les liquidateurs visant à transférer l'affaire FTX Digital Markets au tribunal du Delaware aux États-Unis, FTX a affirmé détenir « des preuves crédibles que le gouvernement des Bahamas est responsable de l'accès non autorisé aux systèmes des débiteurs dans le but d'obtenir des actifs numériques des débiteurs - qui a eu lieu après le début de ces affaires », ce qui remettrait ainsi la mise en faillite en vertu du Chapitre 15 en question. De son côté, la SCB affirme qu'il s'agissait d'une procédure d'urgence visant à défendre les clients de FTX.

23 novembre : SBF s'exprimera bientĂ´t de vive voix

22:20 : Alors qu'il se contente de communiquer via Twitter depuis son départ de FTX, Sam Bankman-Fried a annoncé qu'il s'entretiendrait avec Andrew Ross Sorkin, le chroniqueur du New York Times, lors du DealBook qui se déroulera le 30 novembre à New York. Sa venue à l'événement était prévue depuis un moment déjà, mais sa participation a légitimement été remise en question dernièrement étant donné les récentes actualités. Nous ne savons toutefois pas encore s'il sera présent physiquement ou s'il interviendra par visioconférence.

SBF rédige une lettre à ses employés

11:45 : Une lettre rédigée par Sam Bankman-Fried transmise le mardi 22 novembre à ses employés a été révélée aujourd'hui. Fidèle à ses déclarations passées, SBF a encore multiplié les excuses, affirmant qu'il n'avait pas prévu le désastre actuel, sans toutefois donner d'explications concrètes sur les questions les plus importantes, notamment les raisons pour lesquelles il avait détourné les fonds de ses propres clients pour soutenir Alameda Research :

« Je ne voulais pas que tout cela arrive, et je donnerais tout pour pouvoir revenir en arrière et recommencer les choses. Vous étiez ma famille. J'ai perdu cela, et notre ancienne maison est un entrepôt vide de moniteurs. Quand je me retourne, il n'y a plus personne à qui parler. [...] Je me suis figé face à la pression et aux fuites d'informations et à la [lettre d'intention d'achat de FTX] de Binance et je n'ai rien dit. [...] Je n'ai pas réalisé toute l'étendue de la position de marge, ni l'ampleur du risque posé par un crash hyper-corrélé. »

22 novembre : FTX fait état de faibles liquidités

La nouvelle direction de FTX coopère activement avec les autorités

22:00 : Jason Bromley, un avocat représentant de FTX, a indiqué que les individus dorénavant en charge de FTX coopéraient activement avec les régulateurs à l'international :

« Nous sommes également en communication constante avec le ministère de la Justice des États-Unis, et en communication constante avec la SEC et la CFTC. [Le nouveau PDG de FTX] coordonne ses actions avec le gouvernement américain et les différents régulateurs dans le monde qui ont pris un très vif intérêt à cette situation. »

Nous apprenons par ailleurs à travers cette déclaration que FTX ne compte désormais plus que 260 employés.

L'identité des créanciers de FTX sera-t-elle maintenue confidentielle ?

21:45 : Un juge fédéral en charge du dossier FTX a accédé à une demande préliminaire visant à préserver l'anonymat des créanciers afin d'éviter de potentielles menaces à leur encontre. Il a toutefois déclaré que ces informations pourraient potentiellement devenir publiques plus tard (une procédure commune dans les déclarations de faillite aux États-Unis) :

« À titre provisoire, je vais déclencher l'ordonnance permettant de rédiger les noms et les adresses. Tout le monde dans cette salle sait qu'Internet est truffé de dangers potentiels. »

Un représentant du bureau du ministère de la Justice en charge des cas de faillite a toutefois plaidé en faveur de la divulgation de ces informations. De leur côté, les avocats de FTX ont souhaité garder la base de données client de la plateforme confidentielle.

FTX dispose de 1,2 milliard de dollars de liquidités

10:05 : Selon les dernières informations, le groupe FTX disposerait de 1,2 milliard de dollars de liquidités, soit bien moins que la somme due rien qu'à ses 50 principaux créanciers.

Une partie du dossier FTX transférée aux USA

10:00 : Le tribunal des Bahamas a finalement accepté de transférer une partie du dossier concernant la restructuration de FTX au Delaware, où plus d'une centaine de filiales de FTX sont déjà sous la loupe des autorités locales. Un dossier pris en charge par les liquidateurs de FTX Digital Markets (la branche bahaméenne de FTX) a également été transmis à New York.

FTX déjà sous enquête depuis plusieurs mois

09:55 : Bloomberg révèle que FTX était déjà sous enquête du procureur américain pour le district sud de New York depuis plusieurs mois. Selon plusieurs sources ayant souhaité préserver leur anonymat, l'enquête concernait également les branches américaines et offshore du groupe FTX dans le cadre de la loi sur le secret bancaire.

SBF et ses proches ne seront pas indemnisés

09:25 : Selon les documents judiciaires déposés ce week-end par FTX, ni Sam Bankman-Fried, ni Caroline Ellison (PDG d'Alameda), ni Gary Wang (CTO) et ni Nishad Singh (directeur de l'ingénierie) ne pourront recevoir d'indemnisations de FTX. Au-delà de ces employés de FTX, aucun membre de leur famille ne pourra percevoir d'argent non plus.

L'empire immobilier de FTX

8:00 : D'après Reuters, FTX a acquis au cours des 2 dernières années au moins 19 propriétés d'une valeur de près de 121 millions de dollars aux Bahamas. Les parents de Sam Bankman-Fried sont déclarés propriétaires d'une maison de 16,4 millions de dollars.

21 novembre : FTX tente de sauver ce qu'elle peut

FTX demande aux exchanges de coopérer

09:25 : Dans un tweet du dimanche 20 novembre, FTX a informé les différents exchanges de cryptomonnaies que des fonds leur étaient transférés depuis des portefeuilles appartenant au « hacker » de l'exchange en faillite. Ainsi, FTX demande aux parties concernées de bien vouloir intercepter les fonds en question et de les leur retourner. Notons que FTX n'a pas parlé de « hack » dans son tweet, mais de fonds transférés « sans autorisation ».

FTX redevable de plusieurs milliards de dollars

09:20 : Selon des documents déposés samedi 19 novembre auprès du tribunal des faillites du Delaware, FTX doit 3,1 milliards de dollars rien qu'à ses 50 créanciers les plus importants. Cela ne pourrait représenter qu'une part pourtant marginale des sommes totales dues par FTX, cette dernière étant redevable, selon les dernières informations, à plus d'un million de créanciers différents.

20 novembre : le hacker de FTX transfère des ETH

Les fonds sortis illégalement de FTX sont vendus

19:00 : Le "hacker" de la plateforme FTX commence à vendre ses Ethers sortis illégalement de FTX pour les transférer sur le réseau Bitcoin en utilisant le protocole Ren qui propose des Wrapped Bitcoins (renBTC) sur le réseau Ethereum.

👉 Comprendre ce que sont les Wrapped Bitcoin

19 novembre : analyse approfondie de FTX et de ses sociétés affiliées

Les actifs de FTX passés au crible

13:45 : FTX a officiellement débuté une étude approfondie de l'ensemble de ses actifs détenus à l'international dans le cadre de son dépôt de bilan sous vertu du Chapitre 11 des États-Unis. Cet examen, qui concerne FTX et 101 de ses sociétés affiliées, pourrait conduire à la réorganisation ou à la vente d'intérêts commerciaux détenus par le groupe. Contrairement à FTX, certaines des sociétés concernées semblent posséder une certaine organisation, selon le nouveau PDG John Ray III :

« Nous sommes heureux d'apprendre que de nombreuses filiales réglementées ou sous licence de FTX, à l'intérieur et à l'extérieur des États-Unis, ont des bilans solvables, une gestion responsable et des franchises de valeur. »

L'ex-PDG de FTX abandonné par ses avocats

10:10 : Paul, Weiss, l'un des plus grands cabinets d'avocats au monde qui défendait notamment Sam Bankman-Fried, va finalement abandonner son client pour cause de conflits d'intérêts. Martin Flumenbaum, l'un des avocats de Paul, Weiss, a par ailleurs évoqué « les tweets incessants et perturbateurs » de SBF.

« Nous avons informé M. Bankman-Fried il y a plusieurs jours, après le dépôt de bilan de FTX, que des conflits étaient apparus qui nous empêchaient de le représenter. »

La nouvelle tombe alors que l'ex-PDG de FTX est actuellement sous la loupe de diverses entités judiciaires concernant une utilisation abusive des fonds de ses clients et la divulgation de documents confidentiels relatifs à la faillite de l'exchange.

SBF se serait servi dans les caisses

07:20 : Le Wall Street Journal rapporte une information selon laquelle Sam Bankman-Fried aurait détourné 300 millions de dollars lors de la levée de fonds du mois d'octobre 2021 grâce à laquelle FTX avait annoncé récolter 420 millions de dollars. À cette époque, l'ex-PDG de FTX avait déclaré aux investisseurs que les 300 millions en question seraient utilisés pour racheter la participation de son rival Binance dans FTX.

18 novembre : bras de fer entre les États-Unis et les Bahamas

Genesis Block met ses services Ă  l'arrĂŞt

15:20 : Genesis Block, un pionnier dans la vente de cryptomonnaies au détail à Hong-Kong, a annoncé qu'il fermerait sa plateforme de négociation OTC, c'est-à-dire le cœur de son activité. Wincent Hung, le PDG de la société, explique cette décision suite aux problèmes rencontrés par les contreparties qui se retirent une à une après la débâcle rencontrée par FTX. Les clients sont invités à retirer leurs fonds de la plateforme et les inscriptions sont clôturées.

Note : L'entreprise Genesis Block n'est nullement liée à Genesis et sa succursale Genesis Global Capital.

Le nouveau PDG de FTX choqué de l'état de la plateforme

13:00 : John Ray III, le nouveau PDG de FTX, parle d'une situation sans précédent :

« Jamais, au cours de ma carrière, je n'ai vu un échec aussi complet des contrôles d'entreprise et une absence aussi totale d'informations financières fiables qu'ici. De l'intégrité compromise des systèmes et de la surveillance réglementaire défectueuse à l'étranger, à la concentration du contrôle entre les mains d'un très petit groupe d'individus inexpérimentés, peu avertis et potentiellement compromis, cette situation est sans précédent. »

👉 FTX : le nouveau PDG révèle le chaos dans la gestion de l'entreprise

Bras de fer entre les Bahamas et les États-Unis

07:25 : Un document publié par la Securities Commission of the Bahamas, le régulateur financier local, révèle que FTX Digital Markets a transféré l'ensemble de ses actifs au gouvernement sous l'ordre de ce dernier « afin de protéger les clients ». En parallèle, les Bahamas ne reconnaissent pas la mise sous faillite de la branche bahaméenne de FTX sous le Chapitre 11 de la juridiction américaine, et les 2 pays pourraient ainsi se lancer dans un bras de fer visant à déterminer qui aura la responsabilité de gérer ce lourd dossier.

👉 Le gouvernement bahaméen détient les actifs de FTX Digital Markets depuis plusieurs jours

17 novembre : SBF avoue avoir joué un personnage

Alameda Research aurait prêté un milliard de dollars à Sam Bankman-Fried

18:00 : La société fondée par Sam Bankman-Fried, Alameda Research, aurait prêté 1 milliard de dollars à SBF directement. Il faut ajouter à cela le fait qu'un autre prêt de 2,3 milliards de dollars aurait été effectué par Euclid Way Ltd. à Paper Bird Inc., une société contrôlée par Sam Bankman-Fried.

Les fonds de FTX utilisés pour acheter de l'immobilier aux employés ?

17:45 : C'est ce qui est indiqué dans un document fourni par le nouveau PDG de FTX, John J. Ray. Il est indiqué que :

Les fonds de l'entreprise du groupe FTX ont été utilisés pour acheter des maisons et autres biens personnels pour les employés de FTX. Il ne semble pas y avoir de justificatifs pour certaines de ces transactions, notamment des prêts, et que certains biens immobiliers ont été enregistrés au nom des employés et conseillers dans les registres des Bahamas

Coinhouse impacté indirectement par la faillite de FTX

12:30 : La plateforme de cryptomonnaies française Coinhouse gèle les retraits des fonds déposés sur leur livret crypto. Cela fait suite à un défaut de liquidités d’une de leur contrepartie : Genesis.

Binance US pourrait racheter Voyager Digital

12:00 : D’après Coindesk, suite à la faillite de FTX, la branche américaine de Binance pourrait racheter Voyager Digital.

16 novembre : poursuites et auditions

Une audition est prévue le mois prochain avec l'ensemble des acteurs de l'affaire FTX

 17:45 : Le Comité de la Chambre des États-Unis sur les services financiers tiendra une audience le mois prochain concernant l'effondrement de FTX et les dégâts collatéraux concernant l'industrie des cryptomonnaies. Le Comité souhaite la présence de l'ensemble des acteurs concernés, notamment Sam-Bankman-Fried, Alameda Research, FTX et Binance, entre autres. La présidente du Comité Maxine Waters a souligné l'ampleur des dégâts auprès des petits investisseurs :

« La chute de FTX a causé un énorme préjudice à plus d'un million d'utilisateurs, dont beaucoup étaient des gens ordinaires qui avaient investi leurs économies durement gagnées dans la bourse de cryptomonnaies FTX, pour tout voir disparaître en quelques secondes. »

L'Ă©quipe d'esport TSM suspend son contrat avec FTX

17:35 : L'équipe américaine d'esport Team SoloMid (TSM) a annoncé qu'elle suspendait son contrat avec FTX signé au mois de juin 2021. L'équipe, qui avait pris le nom de TSM FTX suite à la signature dudit accord, va retirer le flocage FTX de ses maillots, de la marque de l'équipe ainsi que sur les réseaux sociaux. Il s'agit du partenariat le plus cher pour FTX, lequel avait été signé pour 210 millions de dollars afin de sponsoriser TSM sur une période de 10 ans.

Do Kwon s'exprime concernant l'affaire FTX

14:35 : Suite au récent audit prouvant que la Luna Foundation Guard avait bel et bien tenté de sauver le cours de l'UST avec ses propres capitaux, Do Kwon, le fondateur de Terra (LUNA), s'est exprimé afin de faire le parallèle avec l'affaire FTX :

« Bien qu'il y ait eu de multiples échecs récents dans le domaine des cryptomonnaies, il est important de faire la distinction entre le cas de Terra, où un stablecoin décentralisé, transparent et au code open source n'a pas réussi à maintenir la parité et où ses créateurs ont dépensé des capitaux propres pour tenter de le défendre, et l'échec de plateformes de garde centralisées où les opérateurs ont abusé de l'argent d'autrui (fonds des clients) à des fins financières. »

Genesis Global Capital met ses services Ă  l'arrĂŞt

14:08 : Genesis Global Capital, la branche de Genesis offrant des prêts en cryptomonnaies, a annoncé à l'instant qu'elle suspendait temporairement les rachats et les nouveaux prêts pour ses clients. Selon le communiqué, la société s'était déjà retrouvée en difficulté à cause de son exposition à Three Arrows Capital (3AC) et la faillite de FTX est venue enfoncer le clou.

« Nous avons engagé les meilleurs conseillers du secteur pour explorer toutes les options possibles. La semaine prochaine, nous présenterons un plan pour l'activité de prêt. Nous travaillons sans relâche pour identifier les meilleures solutions pour l'activité de prêt, y compris, entre autres, la recherche de nouvelles liquidités. »

Selon le site Web de l'entreprise, cette dernière avait l'équivalent de 2,8 milliards de dollars en prêt auprès de ses différents clients institutionnels au mois de décembre 2021.

Des investisseurs en capital-risque pourraient poursuivre SBF

13:50 : Selon une information exclusive de The Information, de nombreux investisseurs en capital-risque s'étant retrouvés lésés dans la faillite de FTX discutent de l'opportunité de poursuivre Sam Bankman-Fried pour fraude présumée. La question reste de savoir si SBF dispose des liquidités suffisantes pour rembourser les actionnaires ayant perdu de l'argent dans cette affaire.

Genesis Trading va tenir une réunion sur la situation

13:40 : Genesis Trading, une filiale de Digital Currency Group (DCG), un consortium composé de CoinDesk, Foundry, Grayscale Investments et Luno, a annoncé que son PDG allait tenir une réunion avec les différents investisseurs afin de faire un point sur la situation actuelle. Aux dernières nouvelles, Genesis Trading avait 175 millions de dollars bloqués sur FTX. Elle affirmait alors que « cela n'a aucune d'incidence sur les activités [de la société] ».

FTX Digital Markets dépose une demande de procédure en faillite

11:10 : FTX Digital Markets, la filiale bahaméenne de FTX, souhaite se déclarer en faillite en vertu du Chapitre 15 des États-Unis relatif à ce cas de figure. La procédure vise à permettre la liquidation ordonnée des différentes succursales de FTX afin qu'un maximum de fonds puissent être restitués aux créanciers. Bien que FTX Digital Markets soit, sur le papier, censée être séparée du marché américain, les avocats affirment que la branche locale de FTX possède un lien avec les États-Unis via un compte client hébergé à New York.

Oxygen possède 95 % de ses tokens sur FTX

10:20 : Oxygen, une plateforme de prime brokerage version finance décentralisée (DeFi) hébergée sur la blockchain Solana (SOL), a déclaré que FTX était dépositaire à hauteur de 95 % des tokens du protocole, notamment sous forme de tokens MAPS et OXY. Oxygen a fait appel à des services de conseillers juridiques afin d'essayer de récupérer les fonds bloqués.

Celsius est exposée à Alameda Research

10:10 : Celsius, la plateforme de prêts de cryptomonnaies en faillite depuis le mois de juillet dernier, a dernièrement révélé être exposée à hauteur de 12 millions de dollars sur FTX sous forme de prêt à Alameda Research. Ces fonds prennent majoritairement la forme de tokens Serum (SRM) verrouillés sur la plateforme en tant que collaterals. Le dossier de Celsius se retrouve donc encore davantage alourdi dans la mesure où cet argent est très probablement englobé dans la procédure de faillite d'Alameda Research.

FTX perd sa licence en Australie

09:50 : FTX Australia et sa succursale FTX Express se sont fait retirer leur licence leur permettant d'exercer en Australie. L'opération a été menée par l'autorité australienne de régulation des marchés financiers afin d'aider environ 30 000 Australiens et 132 entreprises lésés par les récents événements. La suspension est actuellement valable jusqu'au 15 mai 2023.

15 novembre : une procédure de liquidation est engagée contre FTX

Sam Bankman-Fried pourrait être interrogé aux États-Unis

21:50 : Bloomberg révèle que les autorités bahaméennes et américaines coopèrent depuis l'effondrement de FTX dans le cadre d'une enquête approfondie. Selon l'information, Sam Bankman-Fried pourrait être interrogé directement sur le territoire américain par les autorités compétentes. L'ex-PDG de FTX a par ailleurs déjà été entendu par la Royal Bahamas Police Force samedi dernier.

BlockFi se préparerait au dépôt de bilan

20:20 : Selon une information du Wall Street Journal, la société de prêts en cryptomonnaies BlockFi se préparerait à déposer le bilan en vertu du Chapitre 11 des États-Unis. Cette information fait directement suite à la mise à l'arrêt des retraits sur la plateforme au matin du 11 novembre, laquelle avait simplement déclaré qu'elle n'était pas en mesure « d'exercer ses activités comme d'habitude ». La société était directement exposée à FTX et à ses succursales, et avait de surcroît signé un accord de crédit avec FTX.US plus tôt cette année.

Le PDG de Citadel s'exprime concernant la débâcle de FTX

18:00 : Ken Griffith, le PDG du groupe Citadel, l'un des plus grands fonds au monde, a encouragé les régulateurs américains à faire preuve de davantage de coopération pour mieux encadrer les cryptomonnaies :

« La guerre intestine des régulateurs américains doit prendre fin. C'est tout simplement absurde. [...] Sans nommer les agences, ils dansent tous autour de qui possède quoi. L'essentiel est que les investisseurs américains ont vraiment été lésés à hauteur de centaines de milliards de dollars dans la baisse de la capitalisation boursière de la crypto au cours des deux dernières années. Cela porte vraiment atteinte à l'essence même de ce qu'est la protection des investisseurs. »

Il ajoute, concernant FTX :

« FTX est l'une des tragédies absolues de l'histoire des marchés financiers. Les gens vont perdre des milliards de dollars. Cela sape la confiance dans tous les marchés financiers. [...] Ce sont des faits vraiment vraiment laids lorsque vous voyez une fraude de cette ampleur s'être déroulée et que vous constatez qu'aucun régulateur n'était là pour l'empêcher. C'est une histoire vraiment très dure. »

Le Sénat américain a un œil sur FTX

17:45 : Lors de l'ouverture d'une audition devant les principaux régulateurs américains, le président de la commission bancaire au Sénat américain Sherrod Brown a fait état de son inquiétude quant aux retombées de FTX, étant donné les sommes concernées dans l'affaire :

« Cette année, nous avons vu la valeur des cryptomonnaies s'effondrer de 2 000 milliards de dollars. 2 000 milliards de dollars ! Les parallèles avec les crises financières passées à travers notre histoire sont troublants. »

Sam Bankman-Fried essaierait toujours de réunir des fonds

15:30 : Selon le Wall Street Journal, l'ex-PDG de FTX Sam Bankman-Fried serait encore en train de chercher des fonds auprès d'investisseurs pour sauver sa plateforme. Sachant que Sam Bankman-Fried doit au moins réunir 8 milliards de dollars pour y parvenir et rembourser les utilisateurs lésés, la partie est loin d'être gagnée. De plus, Sam Bankman-Fried a perdu la confiance de nombreuses entreprises de l'industrie, mais aussi de ses investisseurs historiques. Quoi qu'il en soit, ses efforts pour récolter des fonds n'ont pas abouti jusqu'à présent.

La plateforme Nestcoin fortement touchée

15:25 : Le PDG de Nestcoin, Yele Bademosi, a révélé sur Twitter que son entreprise a été touchée par la faillite de FTX. La plateforme, qui avait levé 6,5 millions de dollars il y a peu, conservait 4 millions de dollars sur FTX, lesquels sont maintenant bloqués.

Une procédure de liquidation est engagée contre FTX

15:20 : La Securities Commission of The Bahamas a fait engager un liquidateur auprès de la Cour suprême, la troisième plus importante juridiction des Bahamas, afin de préserver les actifs détenus par l'entreprise avant une éventuelle audience devant le tribunal. La Cour a également approuvé la venue de Kevin Cambridge et Peter Greaves du cabinet membre des Big Four PricewaterhouseCoopers (PwC) en tant que liquidateurs provisoires.

« Compte tenu de l'ampleur, de l'urgence et des implications internationales des événements en cours concernant FTX, la Commission a reconnu qu'elle devait et a agi rapidement pour utiliser ses pouvoirs réglementaires en vertu de la loi de 2020 sur les actifs numériques et les échanges enregistrés afin de protéger davantage les intérêts des clients, des créanciers et des autres parties prenantes de FTX Digital Markets Ltd. dans le monde entier. »

Plus d'un million de créanciers ?

13:30 : D'après CNBC, les avocats de l'entreprise FTX auraient indiqué ce mardi qu'il pourrait y avoir plus d'un million de personnes concernées par la faillite de la plateforme.

Une plateforme japonaise stoppe les retraits

13:00 : La plateforme japonaise Liquid, rachetée par FTX, annonce stopper les retraits en cryptomonnaies et monnaies fiat suite à la faillite de FTX.

Binance veut faire la lumière sur les récents événements

12:00 : Binance va travailler de concert avec les législateurs britanniques afin de révéler les détails relatifs au rachat avorté de la plateforme FTX ainsi que sur sa décision soudaine de vendre sa réserve de tokens FTT. Le vice-président des affaires gouvernementales de Binance en Europe affirme que l'intention de la plateforme n'était nullement de provoquer l'effondrement de FTX en écoulant ses FTT.

Le nouveau PDG de FTX demande aux employés de se mobiliser

11:00 : John Ray III, qui occupe le poste de PDG de FTX depuis le départ de Sam Bankman-Fried, a appelé le personnel restant de FTX à se mobiliser. « Nous avons besoin de votre soutien », a-t-il déclaré. La société a par ailleurs envoyé des formulaires aux employés afin de déterminer leur importance au sein de l'entreprise et ainsi évaluer s'ils doivent être licenciés ou non. Selon le PDG, FTX dispose de liquidités suffisantes pour verser un salaire aux employés, mais il a toutefois prévenu « qu'il pourrait y avoir des contretemps ».

Sam Bankman-Fried termine son mystérieux message sur Twitter

6:30 : Ce matin, Sam Bankman-Fried a enfin terminé son mystérieux tweet débuté il y a plus de 24 heures. L'ex-PDG de FTX en détresse a ainsi écrit « What happened ? », soit « que s'est-il passé ? », suivi d'un tweet final précisant qu'il ne s'agissait pas de conseils financiers. Les raisons de ce tweet sont toujours inconnues, mais des rumeurs prétendent que SBF tenterait de cacher des suppressions de tweets en simultané.

Sam Bankman-Fried donne une interview au New York Times

00:30 : Sam Bankman-Fried a donné une longue interview dimanche soir au NY Times, les journalistes l'ont trouvé étonnamment calme. Il a déclaré travailler avec les régulateurs et les responsables qui gèrent la faillite de FTX pour faire le mieux possible pour ses clients.

Le patron de la plateforme FTX confirme avoir utilisé les fonds des clients de l'exchange pour les besoins de son autre société Alameda Research, il parle de plusieurs milliards de dollars sans donner un montant précis.

SBF indique aux journalistes avoir fait grossir trop vite FTX. Il ne souhaite d'ailleurs pas communiquer sa localisation précise par souci de sécurité.

Sam Bankman-Fried confirme avoir eu une relation amoureuse avec Caroline Ellison, PDG d'Alameda Research, mais que cela n'est plus le cas aujourd'hui.

Le PDG de l'exchange FTX indique qu'avoir « attaqué Mr. Zhao n'était pas une bonne stratégie de sa part » et qu'il n'aurait pas dû exprimer cela.

Pour finir, Sam Bankman-Fried déclare jouer au jeu vidéo Storybook Brawl pour se vider la tête. Concernant son tweet plus qu'étrange, démarrant par le mot « What », il déclare qu'il y aura plus qu'un mot et qu'il « l'invente au fur et à mesure ». Lorsqu'on les journalistes lui demandent pourquoi, il répond :

Je ne sais pas. Je suis en train d'improviser. Je pense que c'est le moment

14 novembre : de nouveaux actifs liés à FTX gelés

FTX aurait utilisé l'argent de ses clients pour du trading sur Alameda Research

19:20 : Le Wall Street Journal révèle que FTX a prêté des milliards de dollars de ses clients à sa société sœur Alameda Research pour financer les activités de trading de la plateforme réputées comme agressives. Cela constitue plus de la moitié des actifs des clients de FTX. Ainsi, Alameda Research est redevable d'au moins 10 milliards de dollars envers FTX et 1,5 milliard de dollars auprès d'une autre société financière.

Le gestionnaire d'actifs Ikigai fortement touché

17:49 : Le fondateur d'Ikigai, un gestionnaire de crypto-actifs soutenu par Morgan Creek, indique avoir perdu l'argent des investisseurs, car une importante part des actifs du fonds est maintenant immobilisée sur FTX :

« Malheureusement, j'ai d'assez mauvaises nouvelles à partager. La semaine dernière, Ikigai a été pris dans l'effondrement de FTX. Nous avions une grande majorité des actifs du fonds sur FTX. Au moment où nous avons décidé de nous retirer lundi matin, nous n'avons pas pu récupérer grand-chose. Nous sommes maintenant coincés comme tous les autres. »

Paxos gèle les tokens PAXG liés à FTX

L'entreprise Paxos a reçu l'ordre des autorités fédérales américaines de geler des tokens PAXG (une cryptomonnaie qui suit le cours de l'or) à 4 adresses Ethereum. Conformément à cette demande, Paxos a gelé 11 184,38 tokens PAXG d'une valeur d'environ 19 millions de dollars.

Ces tokens PAXG se trouvaient auparavant sur la plateforme FTX et avaient été déplacés vers des adresses de portefeuille inconnues au cours des 24 heures précédentes.

Le PDG de Crypto.com veut rassurer les investisseurs

14:45 : Kris Marszalek, le PDG de Crypto.com, a tenu à clarifier la situation face aux rumeurs évoquant une crise de liquidité au sein de l'exchange de cryptomonnaies suite à l'affaire FTX. Il affirme que Crypto.com n'était exposée qu'à 10 millions de dollars sur FTX lorsque la plateforme s'est effondrée, soit une fraction minimale de sa trésorerie.

Visa met fin Ă  son partenariat avec FTX

13:25 : Le géant bancaire Visa met fin à son partenariat avec FTX concernant la crypto-carte de l'exchange :

« Nous avons mis fin à nos accords mondiaux avec FTX, et leur programme de carte de débit américain est en cours de liquidation par leur émetteur. »

Kraken gèle les actifs appartenant à FTX et ses succursales

10:25 : La plateforme d'échange de cryptomonnaies Kraken s'est entretenue avec les forces de l'ordre concernant les différents comptes de FTX, d'Alameda Research et de leurs dirigeants hébergés sur l'exchange. Ces derniers ont tous été gelés « afin de protéger leurs créanciers ».

Binance met fin au trading de FTT sur certaines paires

9:57 : Selon un communiqué de Binance, le trading de FTT ne sera plus disponible à partir du 15 novembre sur les paires FTT/BNB, FTT/BTC, FTT/ETH et FTT/USDT. Seule la paire FTT/BUSD restera disponible au trading sur la plateforme.

Changpeng Zhao annonce la création d'un fonds commun

07:39 : Suite aux récents événements, Changpeng Zhao, le PDG de Binance, annonce la création d'un fonds d'urgence commun pour l'écosystème des cryptomonnaies. Plus précisément, ce fonds concernera les projets considérés comme solides mais qui font face à des crises de liquidité importantes.

👉 Affaire FTX – Binance propose un fonds d’urgence pour tout l’écosystème crypto

13 novembre : FTX est placé sous enquête de police

Les investissements d'Alameda Research bloqués sur FTX

 17:30 : Plusieurs des sociétés dans lesquelles Alameda Research a investi semblent avoir reçu l'obligation de détenir leurs trésoreries sur FTX dans le cadre de leurs conditions d'investissement.

Les autorités bahaméennes ouvrent une enquête

16:41 : Des enquĂŞteurs de la Financial Crimes Unit travaillent avec la Bahamas Securities Commissions sur de potentielles actions criminelles.

Des nouveaux tokens FTT créés

11:20 : Mystérieusement, 192 millions nouveaux tokens FTT ont été créés depuis le smart contrat de déploiement, puis envoyés vers un portefeuille tout juste créé. Ces tokens représentant plus de 350 millions de dollars ont alors inondé le marché, forçant Binance à bloquer les dépôts de FTT.

De gros investissements dans l'immobilier

11:15 : D'après The Block, FTX aurait dépensé près de 74 millions de dollars dans l'immobilier au Bahamas cette année avec plus de 10 achats.

Bloomberg confirme un interrogatoire

04:00 : Une source confirme à Bloomberg que Sam Bankman-Fried serait entendu par la Police des Bahamas et les régulateurs.

Sam Bankman-Fried serait détenu par les autorités

01:30 : Une source aurait communiqué à Cointelegraph que Sam Bankman-Fried (SBF) et 2 de ses associés seraient détenus par les autorités des Bahamas après avoir essayé de fuir à Dubaï.

12 novembre : FTX est piraté

Hack de FTX, les précautions à prendre

23:30 : Maintenant que le hack de FTX est confirmé, qu'en est-il de la sécurité des comptes des utilisateurs, ainsi que de leurs données ? On ne sait pas encore l'ampleur des dégâts, ni la liste exhaustive des services concernés par le hack, mais il serait prudent de ne pas se connecter sur FTX actuellement, et de surveiller l'activité de vos comptes bancaires qui étaient reliés à la plateforme. Le service bancaire Plaid prend la menace au sérieux et suspend ses services sur la plateforme de SBF :

Le hack de FTX confirmé par le nouveau PDG

19:30 : Le nouveau PDG de FTX, John Ray, confirme qu’un hack aurait eu lieu tôt ce matin sur la plateforme. « FTX est en train de supprimer la fonction de trading et de retrait. […] Nous déplaçons autant d'actifs que possible vers un nouveau cold wallet ».

En plus de la confirmation du hack, il semblerait que l'attaquant soit déjà identifié. Nick Percoco le chef de la sécurité de Kraken, a tweeté « Nous connaissons l'identité de l'utilisateur. »

Sam Bankman-Fried souhaitait participer au rachat de Twitter

18:00 : Elon Musk a confirmé que Sam Bankman-Fried lui avait proposé 3 milliards de dollars pour l'aider à financer l'acquisition de Twitter. Elon Musk a confié que son « compteur de conneries était au rouge » après avoir discuté avec Sam Bankman-Fried pendant près de 30 minutes.

👉 Elon Musk s'exprime au sujet de SBF

Sam Bankman-Fried serait toujours aux Bahamas

15:40 : Le fondateur de FTX Sam Bankman-Fried a indiqué à Reuters qu'il se trouvait toujours aux Bahamas, réfutant les rumeurs sur Twitter selon lesquelles il se serait réfugié en Amérique du Sud.

Le hedge fund Galois Capital toujours exposé à FTX

12:15 : Galois Capital, un hedge fund spécialisé dans l'écosystème des cryptomonnaies, possède environ 100 millions de dollars bloqués sur FTX. L'information a été révélée par Kevin Zhou, le co-fondateur de Galois Capital. Cela constitue la moitié des actifs détenus par la société.

Le régulateur financier californien suspend la licence de BlockFi

12:00 : Le Département de la protection et de l'innovation financière de Californie (DFPI) a décidé de suspendre la licence de prêt de BlockFi pendant au moins 30 jours. Selon le communiqué de presse, la mesure a été prise suite à l'arrêt soudain des retraits sur la plateforme et à « un manque de clarté autour de FTX ».

Sam Bankman-Fried a-t-il implanté une « porte dérobée » dans le système de comptabilité de FTX ?

11:20 : Selon les équipes juridiques de FTX, Sam Bankman-Fried avait implanté une « porte dérobée » dans le système de comptabilité de FTX. Cela lui permettait d'exécuter en toute discrétion des commandes pour modifier les documents financiers de l'entreprise. SBF nie les faits.

Ryne Miller annonce que les fonds restants sont transférés vers un cold wallet

8:07 : Les fonds encore détenus par FTX sont transférés sur un cold wallet.

« Suite aux dépôts de bilan du chapitre 11, FTX US et FTX [dot] com ont pris des mesures de précaution pour déplacer tous les actifs numériques vers un cold wallet. Le processus a été accéléré ce soir - afin de limiter les dommages causés par l'observation de transactions non autorisées. »

31,4 millions de dollars ont été blacklist par Tether

8:01 : Environ 31,4 millions de dollars relatifs au hack de FTX ont été blacklist par Tether sous forme d'USDT, notamment sur la blockchain Avalanche (AVAX) et sur la blockchain Solana (SOL). En d'autres termes, les fonds en question ne pourront plus être transférés par le ou les hackers de quelque manière que ce soit.

Un trou dans la balance de FTX

8:00 : Selon l'agence de presse Reuters, « au moins 1 milliard de dollars provenant des fonds des utilisateurs ont disparu ». Sam Bankman-Fried aurait transféré 10 milliards de dollars provenant de FTX à l'insu de ses employés à destination d'Alameda Research grâce à une « porte dérobée » qu'il aurait implémenté dans le logiciel de comptabilité. Selon des sources proches de l'affaire, sur ces 10 milliards de dollars, entre 1 et 2 milliards seraient actuellement « manquants ». Interrogé au sujet de la disparation de ces fonds, l'ex-PDG de FTX a simplement répondu « ??? ».

L'exchange FTX subit un hack massif – L'application mobile et le site sont compromis

5:52 : Un hack est actuellement en cours sur l'exchange FTX, au lendemain de la déclaration en faillite de l'entreprise et de la démission de Sam Bankman-Fried de son poste de PDG. Il est vivement recommandé de désinstaller l'application mobile FTX et de ne pas accéder au site officiel de l'exchange jusqu'à que la lumière soit faite sur ces événements. Plusieurs centaines de millions de dollars ont déjà été sortis de l'exchange. Les fonds proviennent des portefeuilles de l'entreprise et de sa branche américaine FTX.US.

👉 L'exchange FTX subit un hack massif

L'Ă©quipe de NBA des Miami Heat met fin Ă  son contrat avec FTX

01:00 : La franchise NBA des Miami Heat a annoncé qu'elle mettait fin à son contrat avec FTX. Ledit contrat à 135 millions de dollars avait pris effet en avril 2021 et devait s'étaler sur 19 ans. Suite à la décision prise aujourd'hui, le stade de l'équipe des Miami Heat abandonne définitivement son nom de « FTX Arena ».

11 novembre : SBF démissionne et FTX est déclarée en faillite

FTX US suspend les retraits

 21:00 : Suite à son dépôt de bilan, FTX US a suspendu les retraits sur sa plateforme. Le rapport précise que « les hot wallets associés à FTX US détenaient encore des millions de dollars d'actifs à ce moment-là. »

👉 Retrouvez le replay de notre Twitter Space qui résume l'affaire FTX avec nos invités : Faustine Fleuret, Hasheur, Crypto Matrix, Julien Bouteloup et Pierre Morizot.

Amy Wu quitte FTX Ventures

19:00 : Suite aux récents événements, Amy Wu a déclaré qu'elle démissionnait de son poste de directrice au sein de FTX Ventures, la société d'investissement de Sam Bankman-Fried qui avait été alimentée à hauteur de 2 milliards de dollars au mois de janvier dernier.

Sam Bankman-Fried s'exprime sur la faillite de FTX

16:23 : Dans un thread, l'ex-PDG de FTX revient sur la procédure de faillite débutée par FTX :

« Je suis vraiment désolé, encore une fois, que nous en soyons arrivés là. [...] Cela [la procédure de faillite ; NDLR] ne doit pas nécessairement signifier la fin des entreprises [du groupe FTX ; NDLR] ou de leur capacité à fournir de la valeur et des fonds à leurs clients principalement [...]. »

FTX cumule entre 10 et 50 milliards de dollars de dettes

16:00 : Le groupe FTX a revendiqué plus de 100 000 créanciers, avec des dettes estimées entre 10 et 50 milliards de dollars.

Sam Bankman-Fried démissionne et FTX se déclare en faillite

15:14 : Dans un communiqué publié sur Twitter, FTX annonce entrer dans un processus de faillite. On y apprend également que Sam Bankman-Fried démissionne de son poste de PDG :

Mercedes met fin Ă  sa collaboration avec FTX

14:50 : En septembre 2021, Mercedes avait signé un accord pluriannuel de sponsoring avec FTX. Depuis, le logo de la plateforme figurait sur les monoplaces de la marque lors des compétitions de F1. Mercedes vient aujourd'hui de mettre un terme à cet accord :

« Dans un premier temps, nous avons suspendu notre accord de partenariat avec FTX. Cela signifie que l'entreprise n'apparaîtra plus sur notre monoplace ni sur d'autres actifs de notre marque à partir de ce week-end. Nous continuerons à suivre de près l'évolution de la situation. »

Le PDG de Coinbase s'exprime sur la situation

14:30 : Au micro de CNBC, le PDG de Coinbase Brian Armstrong appelle à une réglementation plus claire aux États-Unis :

« FTX [la plateforme globale] n'était pas réglementée par un organisme de réglementation américain. C'était une plateforme off-shore et le manque de clarté de la réglementation aux États-Unis est ce qui a poussé les citoyens américains et le volume des transactions à aller à l'étranger [aux Bahamas]. Et c'est un problème. »

SkyBridge Capital également touché

14:06 : Le fonds d'investissement SkyBridge Capital cherche à racheter sa participation dans la plateforme FTX, a déclaré son fondateur Anthony Scaramucci.

FTX va perdre sa licence européenne

12:39 : Le régulateur financier chypriote prévoit de suspendre la licence européenne de FTX. L'entreprise avait obtenu une licence à Chypre en septembre dernier après avoir acquis K-DNA Financial Services LTD.

👉 FTX serait sur le point de perdre sa licence en Europe

Justin Sun toujours tenté de sauver FTX ?

11:15 :Dans une interview accordée à Bloomberg, Justin Sun (fondateur de Tron) a déclaré qu'une enquête complète de vérification préalable est toujours en cours pour savoir si FTX sera secourue ou non.

Les NFT sur FTX comme porte de sortie ?

10:50 : Les transferts de fonds internes étant bloqués sur FTX, des NFT de la marketplace de FTX étaient échangés contre des millions de dollars. Ces NFT étaient en effet utilisés comme un intermédiaire pour transférer des fonds. Après quelques heures et plus de 50 millions de dollars échangés via des NFT, FTX a verrouillé tous ses services liés aux NFT.

👉 En savoir plus sur l'utilisation de NFT sur FTX pour contourner le gel des retraits

LayerZero trouve un accord avec FTX

10:07 : LayerZero Labs, l'entreprise qui développe un protocole interopérable omni-chain du même nom, est parvenue à un accord avec FTX, FTX Ventures et Alameda Research pour un rachat complet de son capital. LayerZero Labs détient toujours 11,5 millions de dollars sur la plateforme FTX (lesquels sont complètement bloqués) et espère recevoir une compensation à l'avenir.

Le service « Earn » de Gemini touché ?

9:56 : La plateforme Gemini propose comme FTX une épargne rémunérée en cryptomonnaies. Gemini utilise les services de Genesis Trading, lequel détient toujours 175 millions de dollars bloqués sur FTX. Le service Gemini Earn est donc fortement menacé et les utilisateurs sont priés de retirer leurs fonds dès que possible pour éviter un blocage.

Des retraits toujours effectués malgré le gel des actifs

09:00 : Alors que les autorités des Bahamas ont gelé les actifs de la plateforme FTX des retraits sont toujours réalisés et approuvés. Ces derniers seraient même effectués par l’intermédiaire de personnes qui prendraient des commissions sur les montants retirés. 21 millions d’USDT auraient été retirés pour le moment.

BlockFi ne permet plus d'effectuer des retraits

02:20 : Suite à la situation de FTX et Alameda Research, la plateforme d'emprunts et de dépôts de cryptomonnaies BlockFi ne fonctionne plus correctement. L'entreprise limite ses activités, ne permet plus à ses clients de réaliser des retraits et conseille de ne plus effectuer de dépôts.

👉 Point sur la situation de BlockFi 

La SEC se saisit officiellement de l'affaire

02:00 : C'est au tour de la Securities and Exchange Commission (SEC), l'équivalent de l'AMF américain, d'ouvrir une enquête sur Sam-Bankman Fried le PDG de la plateforme FTX pour une potentielle violation des règles des marchés financiers. Le Department of Justice (DOJ) serait également en train de se pencher sur l'affaire.

Ouverture d'une enquĂŞte par une agence Californienne

01:50 : Le Department of Financial Protection and Innovation (DFIP) de Californie annonce publiquement l'ouverture d'une enquête sur l'affaire FTX. Les habitants de Californie impactés par la chute de la plateforme FTX sont invités à prendre contact avec la DFPI.

10 novembre : FTX cherche près de 10 milliards de dollars

Les comptes des employés de FTX désactivés

23:40 : Selon Zane Tackett, un employé de FTX, les comptes Slack, Gmail et tous les autres outils professionnels utilisés des employés de FTX ont été coupés.

Genesis Trading impacté par la chute de FTX

23:39 : Le courtier américain en cryptomonnaies Genesis Trading a révélé que 175 millions de dollars de ses fonds sont bloqués sur FTX.

👉 L’article complet sur l’impact de la chute de FTX pour Genesis Trading

Les actifs de FTX Digital Markets gelés

23:30 : Le régulateur financier des Bahamas a gelé les actifs de FTX Digital Markets, une filiale de FTX. Le régulateur recherche un liquidateur provisoire pour les actifs.

👉 Tout savoir sur le gèle des actifs de FTX Digital Markets

Les représentants européens du G20 appellent à une accélération de la régulation

21:04 : Les dirigeants financiers européens du G20 considèrent que « les conglomérats et les échanges de cryptomonnaies ont besoin d'une réglementation urgente ».

Les Bahaméens prioritaires pour les retraits de FTX

20:08 : Sur Twitter, FTX annonce que conformément à la réglementation et aux régulateurs de son siège social basé aux Bahamas, la plateforme facilite désormais les retraits de fonds appartenant aux Bahaméens :

« Les montants retirés ne représentent qu'une petite fraction des actifs que nous détenons actuellement et nous travaillons activement sur des voies supplémentaires pour permettre les retraits pour le reste de notre base d'utilisateurs. Nous étudions également activement ce que nous pouvons et devons faire dans le monde entier ».

FTX.US bientôt concernée par l'arrêt des retraits ?

19:30 : Jusqu'alors épargnée par la débâcle de FTX (la plateforme globale), la branche américaine de FTX (FTX.US) pourrait dans les prochains jours couper le trading sur sa plateforme : « Le trading peut être interrompu sur FTX.US dans quelques jours. Veuillez fermer toutes les positions que vous souhaitez fermer ».

8,2 millions de dollars sortent de FTX

19:20 : Seulement 8,2 millions de dollars ont été retirés de FTX depuis la « réouverture » des retraits. Les flux sortants restent donc très réduits.

FTX trouve un accord avec Tron

18:45 : FTX a conclu un accord avec la blockchain Tron pour permettre aux détenteurs de tokens TRX, BTT, JST, SUN et HT de retirer leurs fonds vers des portefeuilles externes. Cette fonctionnalité sera activée à 19h30 heure de Paris.

👉 En savoir plus sur l'accord trouvé entre Tron et FTX

FTX cherche 9,4 milliards de dollars pour combler sa chute

18:40 : D'après Reuters, Sam Bankman-Fried cherche à rassembler 9,4 milliards de dollars pour sauver FTX. Il envisage de lever environ 1 milliard de dollars auprès de Justin Sun (Tron), 1 milliard de dollars auprès d'OKX, 1 milliard de dollars auprès de Tether et 2 milliards de dollars auprès d'un consortium de fonds d'investissement. Le reste proviendrait d'autres investisseurs non communiqués.

Des retraits plutĂ´t suspects de FTX ?

18:15 : D'après Tree_of_Alpha sur Twitter, les retraits actuels de FTX seraient suspects. Un compte ayant réussi à retirer plus de 100 000 dollars de FTX sur le réseau Solana semble être un compte Twitter avec 100 followers, notamment suivi par Sam Bankman-Fried. Selon ces informations, cela accréditerait la théorie selon laquelle FTX assure des retraits pour des personnes privilégiées.

La plateforme FTX a-t-elle réactivé les retraits ?

17:15 : Selon les données d'Etherscan permettant de suivre les flux entrants et sortants de FTX, la plateforme semble traiter certains retraits de cryptomonnaies. Pas de communication officielle sur le sujet et la quantité de retraits reste très faible par rapport à la demande.

Le Japon ordonne à FTX d'arrêter ses activités

17:00 : Les autorités de régulation financière du Japon ordonnent à la branche japonaise de FTX de suspendre ses activités dans le pays.

FTX demande l'aide de Kraken

15:50 : FTX a sollicité la plateforme américaine Kraken en vue d'un éventuel plan de sauvetage. Cette demande intervient après le retrait de Binance d'un accord de rachat de FTX.

Gary Gensler impliqué dans les affaires de FTX ?

15:45 : Selon Tom Emmer (élu républicain du Minnesota à la Chambre des représentants des États-Unis), Gary Gensler (président de la Securities and Exchange Commission) aurait « aidé Sam Bankman-Fried et FTX à travailler sur des failles juridiques pour obtenir un monopole réglementaire. »

Kraken révèle son exposition au FTT

15:42 : Dans un communiqué, la plateforme américaine Kraken dévoile détenir 9 000 FTT. Ces FTT appartenant à Kraken sont pour le moment verrouillés sur FTX. En parallèle, la plateforme indique ne pas être exposée aux activités d'Alameda Research.

CoinShares touché par la chute de FTX

15:40 : Le gestionnaire de crypto-actifs CoinShares a révélé détenir une position de 30,3 millions de dollars actuellement bloquée sur FTX.

Tether gèle une adresse USDT de FTX

15:20 : Suite à une demande des autorités, Tether a gelé une adresse USDT sur la blockchain Tron appartenant à FTX. Cette adresse cumule plus de 46 millions USDT.

SBF nie l'implication d'Alameda Research dans la crise de FTX

15:15 : Sam Bankman-Fried prétend que la débâcle de FTX n'a rien à voir avec Alameda Research, mais plutôt à cause d'une mauvaise catégorisation des comptes liés aux banques

Alameda Research met fin à ses activités de trading

15:14 : Dans l'un de ses tweets, Sam Bankman-Fried indique qu'Alameda Research arrête complètement ses activités de trading :

« Ils ne font aucune des choses bizarres que je vois sur Twitter - et rien d'important du tout. Et d'une manière ou d'une autre, bientôt ils ne traderont plus sur FTX. »

Sam Bankman-Fried s'exprime publiquement sur la situation de FTX

15:13 : Dans une série de publications sur Twitter, le PDG de FTX s'exprime sur ses erreurs et la situation de la plateforme :

« Quoi qu'il en soit, pour l'instant, ma priorité n°1 – et de loin – est de bien faire les choses pour les utilisateurs. Et je vais faire tout ce que je peux pour y parvenir. Assumer mes responsabilités, et faire ce que je peux. »

👉 Les déclarations complètes de Sam Bankman-Fried

Le Salvador stocke-t-il ses BTC sur FTX ?

Bonjour Cryptoast, est-ce vrai que le Salvador a perdu toutes ses cryptos sur FTX ?

— Question de Matthieu par mail

15:00 : Une rumeur stipulait que le Salvador conservait ses bitcoins (BTC) sur la plateforme FTX. Le président Nayib Bukele a affirmé auprès de Changpeng Zhao, le PDG de Binance, qu'il s'agissait d'une fausse information : « Nous n'avons pas de bitcoins sur FTX et nous n'avons jamais fait affaire avec eux. Dieu merci ! ».

Le stablecoin USDT retrouve son ancrage au dollar

14:55 : Après avoir chuté à près de 0,975 $, le stablecoin USDT de Tether est de nouveau ancré au dollar américain.

Alameda Research contribue bien au de-peg de l'USDT

14:30 : Alameda Research tente de shorter l'USDT en envoyant des USDC sur le protocole Aave afin d'emprunter des USDT, puis de les échanger sur Curve Finance. Ils en profitent pour faire de l'arbitrage sur les éventuels de-peg. Conséquence immédiate, la tri-pool de stablecoins (DAI-USDC-USDT) de Curve n'est plus correctement ajustée.

Gary Gensler appelle à une plus forte régulation

14:10 : Sans surprise, Gary Gensler prône une forte régulation de l'écosystème des cryptomonnaies pour protéger les investisseurs. En effet, imposer une plus grande transparence aux entreprises et des normes strictes pourraient éviter des affaires comme celles de FTX.

Gary Gensler s'exprime sur l'affaire FTX

14:00 : Gary Gensler, le président de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, s'exprime à l'antenne de la chaîne CNBC au sujet de FTX.

👉 Les propos complets de Gary Gensler sur CNBC

En réponse au manque de transparence de FTX, Binance implémente la preuve de réserve

13:36 : Pour être transparente sur les cryptomonnaies en sa possession, la plateforme Binance introduit une preuve de réserve. Cette mesure intervient après les critiques faites à l'égard de FTX, qui assurait que tout allait bien alors que la plateforme n'avait plus de fonds.

La plateforme affirme détenir environ 475 000 BTC (7,8 milliards de dollars), 4,8 millions d'ETH (5,57 milliards de dollars), 17,6 milliards d'USDT, ainsi que près de 21,7 milliards de son propre stablecoin, le BUSD. Tous les actifs détenus par Binance sont maintenant publiquement consultables en temps réel.

👉 71 milliards de dollars de cryptomonnaies – Les folles réserves de Binance

Le stablecoin USDT perd son ancrage au dollar

13:05 : le stablecoin USDT n'est plus corrélé au cours du dollar et entame une chute. Le stablecoin de Tether tombe à 0,975 $, peu de temps après l'ouverture probable d'un short par Alameda Research.

Chute USDT

Alameda Research short de l'USDT

13:00 : Alameda Research (la société mère de FTX) serait en train de parier sur une baisse du stablecoin USDT. Les traders d'Alameda Research sont très actifs depuis la chute de FTX et multiplient les actions sur des protocoles de finance décentralisée (DeFi).

Sam Bankman-Fried se livre auprès de ses employés

12:45 : Dans un message partagé sur Slack, le PDG de FTX tente de rassurer ses employés : « Nous avons encore une possibilité théorique de lever des fonds, ce qui est ma plus grande priorité la semaine prochaine ». À ce sujet, il ajoute : « En tant qu'investisseur potentiel, nous sommes déjà en discussion avec Justin Sun. Concernant Binance, j'ai l'impression qu'ils n'ont jamais vraiment eu l'intention d'aller jusqu'au bout de l'opération. »

👉 Sam Bankman-Fried espère lever des fonds pour sauver FTX

FTX.US n'est toujours pas affectée

11:00 : FTX.US, la branche américaine de FTX, assure toujours l'ensemble de ses services normalement.

DĂ©but du direct

10:58 : Merci de nous rejoindre pour suivre les dernières actualitĂ©s de l'affaire FTX. Posez-nous vos questions par e-mail Ă  l'adresse [email protected] ou sur notre compte Twitter avec le hashtag #CryptoastFTX. Nous y rĂ©pondrons dans ce live.

Une information Ă  nous communiquer sur cette affaire ? Ecrivez-nous Ă  [email protected] avec [CryptoastFTX] en titre d'e-mail.


Le co-fondateur de Circle rassure les investisseurs de Solana

8:44 : Jeremy Allaire, le co-fondateur de Circle, assure que le stablecoin USDC circule normalement sur la blockchain Solana et qu'il n'est nullement affecté par les déboires de FTX.

9 novembre : Binance annule son rachat de FTX

dYdX met en pause le trading de SOL

22:53 : La plateforme de trading dYdX annonce la mise à l'arrêt de la paire de trading SOL-USD « en raison de volatilité du marché extrême ».

Binance annonce qu'elle ne sauvera pas FTX

22:00 : Binance a finalement déclaré qu'elle ne poursuivra pas son achat de la plateforme FTX, citant « des problèmes hors de contrôle » et des « fonds de clients mal gérés ». Ainsi, le brouillard le plus total s'installe sur le marché des cryptomonnaies, ce dernier étant déjà en grande difficulté depuis quelques jours.

👉 Binance ne rachètera pas la plateforme FTX

FTX est en déficit

19:10 : Plusieurs sources évoquent une perte équivalente à 6 milliards de dollars dans la trésorerie de FTX.

FTX suspend les retraits sur sa plateforme

10:59 : Les retraits de cryptomonnaies depuis FTX sont actuellement bloqués. D'après Etherscan, plus aucun token n'est sorti de la plateforme depuis plus de 4 heures.

Le token SOL de Solana en difficulté

08:00 : Après avoir essuyé une perte de l’ordre de 20 % le 8 novembre, le token SOL de la blockchain Solana perd 47 % supplémentaires dans la journée.

👉 Le Solana (SOL) en baisse de 40 % – Risque-t-il de poursuivre sa chute ?

La fortune de SBF lourdement affectée

08:00 :Le milliardaire et fondateur de FTX avait une part conséquente de ses avoirs en FTT, le token natif de la plateforme d’échange. Au total, Sam Bankman-Fried a vu sa fortune diminuer de 93% en 24h. Le FTT s'échange alors autour des 5 dollars.

👉 FTX : la fortune de Sam Bankman-Fried passe de 14.6 milliards à 991 millions de dollars

8 novembre : Binance pourrait racheter FTX pour sauver la plateforme

Sam Bankman-Fried aurait sollicité Wall Street

22:07 : Avant de signer un accord provisoire de rachat avec le concurrent Binance, la plateforme FTX aurait d'abord appelé à l'aide de plusieurs milliardaires de la Silicon Valley et de Wall Street, sans succès. Ce sont à peu près 5 à 6 milliards de dollars qui devaient être trouvés avant la fin de la journée du mardi 8 octobre.

👉 Avant de signer un accord de rachat avec son concurrent Binance, FTX a fait appel à Wall Street

Binance Ă©voque un possible rachat de la plateforme FTX

17:09 : Un processus de vérification diligente est engagé entre les 2 entités. En d'autres termes, Binance pourra accéder aux comptes de FTX afin d'étudier de plus près la gestion de ses comptes, et peut se retirer de l'accord à tout moment.

👉 Binance a l'intention d'acheter la plateforme FTX

Multicoin Capital avoue être largement exposé à FTX

11:00 : Multicoin Capital, un fonds d’investissement majeur de l’écosystème, révèle à travers une lettre que 10 % de ses fonds détenus sur FTX sont encore en attente de retrait. Par ailleurs, la société a vendu la totalité de sa position en FTT lorsque le cours se situait à 17 dollars contre du BTC et de l’USD. Ces derniers sont également bloqués.

Le token FTT entame sa chute

04:00 : Le cours du FTT affiche une baisse de 25 % en quelques minutes. La panique s'installe chez les investisseurs, les tokens de l'écosystème Solana essuient également des pertes importantes (FTX a investi massivement dans Solana). Le marché commence à chuter dans sa globalité.

👉 Le FTT de FTX chute de 25% en quelques minutes, Binance pointé du doigt

7 novembre : le début des difficultés pour FTX

Changpeng Zhao refuse l'offre de paix d'Alameda Research

20:35 : Caroline Elison, la PDG d’Alameda Research, a agité un drapeau blanc. Elle proposait à Changpeng Zhao de racheter les tokens de FTT de Binance pour 22$ chacun, afin de limiter l’impact des liquidations sur le marché. Le PDG de Binance a refusé l'offre.

👉 Changpeng Zhao refuse l'offre de paix d'Alameda Research

Les signes annonciateurs de la chute de FTX

Les hostilités ont débuté le 2 novembre, suite à la publication d'un rapport par CoinDesk révélant qu'Alameda Research, le fonds d'investissement de Sam Bankman-Fried, pourrait se retrouver en état d'insolvabilité en cas d'une chute conséquente du FTT, le token de la plateforme FTX.

Selon le document, au mois de juin 2022, Alameda Research détenait 14,6 milliards de dollars d'actifs sous différentes formes. Dans cette somme, le fonds détenait environ 10,4 milliards de dollars sous formes de différentes cryptomonnaies, notamment en FTT et en SOL, le token de l'écosystème Solana dans lequel FTX a considérablement investi.

Quelques jours plus tard, Changpeng Zhao, le PDG de Binance, annonce une mise sur le marché graduelle des tokens FTT détenus par Binance, soit l'équivalent de plus de 2,1 milliards de dollars au 6 novembre, date de la publication. Le président de l'exchange a explicitement expliqué ce choix suite aux révélations de CoinDesk :

« En raison des récentes révélations qui ont été faites, nous avons décidé de liquider tous les FTT restants. Nous essaierons de le faire d'une manière qui minimise l'impact sur le marché. »

Afin de rassurer les investisseurs, la PDG d'Alameda Research, Caroline Elison, a rapidement proposé à Binance de racheter l'ensemble de ses tokens FTT pour 22 dollars l'unité, ce que Changpeng Zhao a refusé. La panique s'installe et les rumeurs d'insolvabilité concernant FTX ont fini par laisser place à la dure réalité : FTX est en déficit.

Ainsi, les rumeurs faisant état d'une possible chute du second plus important exchange au monde ont fusé : le cours du FTT s'est effondré, chutant de plus de 80 % jusqu'à atteindre les 4 dollars.

Le 8 novembre, l'impensable se produit : au cours de déclarations parallèles, Changpeng Zhao et Sam Bankman-Fried annoncent que FTX a dû recourir à l'aide de Binance. Plus précisément, les 2 entités ont signé une offre non contraignante, laissant la possibilité à Binance de racheter FTX après un processus de due diligence.

Toutefois, après une étude des comptes de FTX, Binance annonce le 9 novembre qu'elle ne pourra pas sauver la plateforme en difficulté, citant « des problèmes hors de contrôle » et « des fonds de clients mal gérés ».

Le meilleur moyen de sécuriser vos cryptomonnaies 🔒

🔥 Profitez de 10 % de réduction avec le code BLACKFRIDAY10

toaster icon
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Doumé

Est-il de nouveau possible de se connecter sur la plateforme FTX sans crainte ou est-ce tjrs déconseillé dû au hack ?

Robin Berné

Nous vous le déconseillons sauf si vous le devez absolument. Dans tous les cas il vaut mieux avoir un mot de passe uniquement dédié à FTX (comme pour chaque exchange) afin d'éviter toute mauvaise surprise.

Jean-Michel BERTRAND

Etrange diffĂ©rence de traitement : Lorsqu'une banque traditionnelle fait faillite, elle est renflouĂ©e avec l'argent du contribuable et on sauve les actionnaires. Et en France, ses dirigeants sont priĂ©s de partir et retrouvent leurs postes dans la haute fonction publique, tranquillement ... Mais en revanche, la loi semble ĂŞtre appliquĂ©e dans toute sa rigueur, et mĂŞme au-delĂ , dès qu'il s'agit de cryptoactifs ... On incarcère mĂŞme les informaticiens qui forgent l'outil pour les transactions (Tornado cash ...). A-t-on vu des fabricants de couteaux incarcĂ©rĂ©s lorsqu'il y a des attentats Ă  l'arme blanche ? A-t-on vu des fabricants de fusils incarcĂ©rĂ©s… Read more »

l'ORACLE

Ne vous inquiĂ©tez pas, SBF joue Ă  la PS pour se dĂ©tendre afin de mieux rĂ©flĂ©chir pour trouver une solution Ă  votre petit problème. C'est remarquable qu'un mec comme ce Banquier frit pense plutĂ´t en premier Ă  rĂ©gler vos petits problèmes que son propre gros problème. Son sacrifice personnel mĂ©rite tout notre respect. Mais il fait bien de se planquer pour jouer au jeu vidĂ©o Storybook Brawl pour se vider la tĂŞte. Mon garçon, si tu as cru les promesses du parti dĂ©mocrate et des grands de ce monde, j'ai bien peur que tu finisses comme un certain L H… Read more »

Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast

Les articles les plus lus

Comment gagner des cryptomonnaies gratuitement en 2022 ?

Comment gagner des cryptomonnaies gratuitement en 2022 ?

🔴 DIRECT – Suivre l'affaire FTX en temps réel

🔴 DIRECT – Suivre l'affaire FTX en temps réel

Le Bitcoin (BTC) et l'Ether (ETH) préparent le prochain mouvement - Rebond ou nouvelle chute à venir ?

Le Bitcoin (BTC) et l'Ether (ETH) préparent le prochain mouvement - Rebond ou nouvelle chute à venir ?

Crise dans les cryptos – À quoi joue donc Changpeng Zhao ?

Crise dans les cryptos – À quoi joue donc Changpeng Zhao ?

Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast