Vous connaissez l'investissement dans les crypto-monnaies pour tenter de dégager des plus-values sur vos investissements. Cependant, contrairement à un actif lambda, les crypto-actifs ont les caractéristiques d'une monnaie (échangeables, stockables et valeurs étalon). Ainsi, au même titre que vos euros, vous avez la possibilité de faire travailler vos cryptos afin de générer du revenu passif.

Voici un ensemble de méthodes permettant d'arrondir vos fins de mois, voire plus !

 

Minage

Commençons déjà par le plus connu. Sans doute, avez-vous déjà entendu parler de minage de crypto-monnaies ou de mining. Pour rappel, les mineurs sécurisent le réseau en résolvant des calculs mathématiques dans le but de confirmer les transactions de la blockchain.

Le minage est souvent associé au Bitcoin mais il est bien plus étendu que ça. Pour exemple (même si cela a vocation à changer avec la version 2.0 prévu pour juillet 2020) l’Éther - la crypto-monnaie de Ethereum - fonctionne via ce protocole de minage. Ainsi, en sécurisant le réseau PoW (Proof-of-Work), le mineur va créer de nouveau coins / tokens afin de rémunérer son travail. Il est donc important de savoir à quel halving la crypto-monnaie se situe car cela déterminera le nombre de coins distribués.

Just Mining

 

Via votre propre machine

Pour devenir mineur, vous devrez donc vous procurer avant toute chose une machine composée soit de GPU (cartes graphiques) soit de CPU (processeurs) Ce choix devra être pris en fonction de la monnaie que vous souhaitez miner. En effet, les blockchains n'étant pas équivalentes, elles ne fonctionnent pas de la même manière. Regardez donc avant toute action la blockchain du jeton visé.

Il faut toutefois faire attention aux frais que cela engendre. En effet, au-delà du budget initial non négligeable pour acheter la machine (amortie en moyenne en 3 ans), vous devez prendre en compte les frais d’électricité qui représentent une part importante des charges opérationnelles. C'est après avoir déduit cela que vous pourrez avoir votre rendement (ROI). Pour vous aider, des sites vous permettent d'estimer ce dernier tel que CoinWarz.

Enfin, vous avez le risque d’obsolescence de votre machine. Les fournisseurs sont en course permanente pour produire un matériel toujours plus puissant et moins gourmand en énergie. Il est donc possible de se trouver dans une situation où vous achetez une machine devenant obsolète le mois suivant car un modèle deux fois plus efficient est sorti.

 

Exemple de rendement par minage 

Prenons l'exemple de la machine Discovery de Feel mining. Elle a pour caractéristique 4 cartes graphiques performant pour 120 MH/s au total. Avec une consommation électrique de 500 Watts et un prix d'électricité à 0,12 € (prix faible pour la France), on obtient les résultats suivants :

 

capture d'écran du site CoinWarz montrant le résultat de notre exemple sur le Bitcoin, l'Etherum-classic et l'Ethereum

 

Dans notre cas, on peut voir que le plus rentable est de se tourner sur du Bitcoin (BTC) avec un profit par jour de 2,33 $, soit 2,11 € par jour. On arrive alors à environ 2 310 € sur trois ans. En déduisant le prix de la machine (amortie sur cette même période), on obtient un rendement d'environ 6,6% par an. Dans les faits, ce taux est amené à évoluer avec l'évolution du cours et du prix de l'électricité. Ainsi, si le cours du BTC augmente, vous gagerez plus et réciproquement.

Je vous laisserai le soin de faire vos propres simulations et de regarder dans le détail ce que cela engendre.

 

Via une pool de mineur

Le minage fonctionnant sur le principe d'une compétition (vous devez résoudre le puzzle mathématique le premier pour toucher la récompense), les revenus ne sont ni réguliers ni stables. Pour cela, des groupements de mineurs se sont créés. Appelés régulièrement pools de minage ou coopératives de minage, ces groupements permettent de mettre en commun la puissance de calcul et ainsi lisser les gains. La distribution des bénéfices est alors proportionnelle à la participation dans la pool. C'est grossièrement le même principe que les dividendes.

Cruxpool est un exemple de pool de minage. Il en existe beaucoup d'autres bien entendu et encore une fois, je vous invite à approfondir le sujet avant de vous lancer. Vous retrouverez divers sujets ici.

 

Les masternodes

Les masternodes sont semblables au staking (traité ci-après). Ainsi, il est principalement possible sur les blockchains utilisant un consensus PoS (Proof-of-Stake) et une variante.

Tout comme le minage, les masternodes permettent de sécuriser le réseau. Pour cela, vous devrez verrouiller une partie de vos crypto-monnaies (on appelle cela le collatéral) afin de construire votre masternode. Celui-ci représente un nœud qui supporte le réseau de la blockchain et qui est ainsi positionné à un endroit stratégique. Si l'on image cela, voyez un réseau d'autoroute. Là où le stake pourrait être perçu comme une station service, le masternode est un péage, c'est-à-dire un endroit de passage privilégié, d'où le fait que l'on parle de nœud. Ce nœud sera localisé généralement sur un serveur que vous louez (tel que DigitalOcean ou encore AWS d'Amazon). Le but est de pouvoir avoir un masternode qui fonctionne jour et nuit, 24h / 24, sans que vous ayez à vous en occuper tous les jours. En vérifiant, contrôlant et effectuant les transactions vous allez alors percevoir entre 5 et 20 % des frais de transactions. Le rendement est donc plus élevé que le staking.

À titre indicatif, voici deux exemples de rendement annuel via Masternodes que vous pouvez trouver sur le marché :

  1. Dash : 7,6%
  2. ZCoin : 17%

Mais attention ! Si le rendement est plus élevé c'est aussi parce qu'il n'est pas simple à mettre en place. La programmation avec le serveur n'est pas à la portée de tous, et le collatéral peut être très élevé. De plus, le choix de créer un masternode n'est pas très différent d'un investissement dans une jeune crypto-monnaie ou dans une ICO. Il y a donc pas mal de choses à prendre en compte et à vérifier avant de se lancer. Vous retrouverez un guide complet ici. C'est pourquoi des entreprises se sont spécialisées dans le domaine pour vous proposer des solutions clés en main. Des pools de masternodes existent également avec les mêmes avantages et inconvénients qu'une mining pool.

Découvrez en détails ce que sont les masternodes.

Just Mining

 

Le staking

Le staking est l’une des méthodes les plus simples pour percevoir un revenu passif. Cela fonctionne sur les blockchains en protocole PoS et ses variantes. Le principe est simple. En détenant des crypto-monnaies, vous participez au processus de sécurisation du réseau. En retour, vous obtenez une partie des frais de transaction sur celles que vous avez sécurisé.

Pour comprendre la différence entre les masternodes et le staking, on peut faire une analogie avec le management :

  • Les masternodes (nœuds-maîtres) sont les chefs d’équipe qui doivent mener à bien une mission afin de pouvoir faire avancer l’entreprise. Chaque mission remplie correctement sera inscrite sur la blockchain.
  • Les employés sont les nodes (nœuds) qui se chargent de remplir la tâche demandée par leur supérieur. C'est le staking.

L’accès à cette solution est relativement facile via les plateformes d’échanges telles que Binance, Coinbase, Poloniex ou le français Coinhouse. De plus, cela permet à l'utilisateur de ne pas avoir à verrouiller ses fonds.

D'après le site de CoinHouse : "Gagnez 6% à 7% d'intérêt sur vos tezos !"

Vous pouvez également le faire en passant soit par votre cold wallet ou même par un groupe de staking. Ce dernier, tout comme les autres pools vus précédemment, aura l'intérêt de mutualiser les fonds verrouillés et ainsi uniformiser vos bénéfices.

Cependant, si vous souhaitez vous mettre pleinement dans cette activité et détenir un nœud, je vous invite à lire cet article pour bien comprendre les enjeux et les risques auxquels vous vous exposez.

Que cela soit pour les masternodes, le minage ou encore le staking, n’hésitez pas à vous rapprocher de professionnels ou d’opter pour une pool (moins risqué et bien plus facile à mettre en place). Just Mining ou Feel Mining (entre autres) peuvent vous accompagner pour la mise en place d'un masternode, l'achat de matériel de minage ou le staking.

 

Les prêts

L'intérêt de prêter ses crypto-monnaies est qu'en retour, vous allez percevoir des intérêts tout comme un prêt bancaire par exemple. Afin de comprendre comment les taux sont calculés (dans les grandes lignes) il faut comprendre l'intérêt d'emprunter des crypto-monnaies.

 

Comment cela fonctionne ?

Contrairement au système monétaire actuel où lorsque l'on emprunte on crée de l'argent, rien de tel pour les cryptos. Au moment d'un emprunt, vous devrez pour cela verrouiller un collatéral correspondant de 2 à 7 fois le montant emprunté. Ce collatéral reste à vous, mais fonctionne comme une caution en cas de non-remboursement. De plus, il est supérieur au montant emprunté car le prêteur doit être sûr que vous avez plus d'intérêt à revenir plutôt que de garder la somme du prêt.

 

Pourquoi emprunter ?

  1. Le premier intérêt se constate dans la vie de tous les jours. Prenons un exemple où vous allez manger au restaurant. Grâce à votre carte crypto, vous pouvez payer votre repas mais vous n'avez pas envie de le faire en Bitcoin car vous êtes sûr que celui-ci va augmenter des les jours prochains. Problème, vous n'avez pas d'autres alternatives. Vous avez alors la possibilité d'emprunter des stablecoins comme le Dai (indexé sur le prix du dollar), sans limite d'emprunt, pour payer votre repas. Cela permettra ainsi de payer votre repas sans vous désindexer de la volatilité du Bitcoin. Vous pourrez alors rembourser les Dai une fois que l'augmentation du Bitcoin aura eu lieu et ainsi prendre vos bénéfices. Lors du remboursement, des intérêts devront être payés mais qui devraient être inférieurs à la plus-value réalisée (si vous avez bien calculé votre coup). En somme cela permet de garder des positions tout en utilisant les cryptos au quotidien. Cet exemple est sur une petite échelle mais vous pouvez très bien voir le cas avec une personne qui décide d'acheter une nouvelle ferme de minage.
  2. Le second intérêt est plus poussé et parlera aux plus initiés d'entre vous. Imaginons que vous ayez de l'Éther (ETH) et que là encore vous êtes sûr que celui-ci va augmenter en valeur dans les prochains jours. Avec ce que l'on appelle le trading sur marge, vous avez la possibilité de faire un effet de levier pour augmenter le profit. Attention, cela augmente nécessairement les risques de perte également ! Ce procédé n'est donc pas pour tous et demande de solides connaissances.

Dans le cadre de la recherche de rémunération passive, c'est donc la qualité de prêteur qui va nous intéresser. Celle de prêteur correspond davantage à une application de spéculation sur les marchés.

 

On distingue deux types de prêts. Ceux qui sont centralisés, et ceux qui rentrent dans le champs de la DeFi (finance décentralisée) et qui sont par définition décentralisés.

 

Prêt centralisé

Passer par une plateforme centralisée comme Celsius, NexoBlockFi ou encore Crypto.com permet de bénéficier des services utilisateurs mis à disposition comme une carte bancaire par exemple. Le risque se situe principalement dans la confiance envers l'entreprise et la probabilité que celle-ci fasse faillite.

Un exemple de rendement est celui de BlockFi :

Les utilisateurs de BlockFi peuvent déposer leurs Bitcoins ou Éthers et gagner jusqu'à 6 % d'intérêt par an. Versés au début de chaque mois, les intérêts gagnés par les titulaires de compte s'additionnent, portant le rendement annuel pour nos clients à 6,2 %.

 

Prêt décentralisé

Les prêts décentralisés sont plus complexes à comprendre car résultant de plusieurs facteurs déterminant la nature de l'échange. Le principe reste néanmoins le même à la différence que ce qui relie l'emprunteur et le prêteur n'est plus une société mais un smart contract. C'est ainsi pourquoi la majeure partie de la DeFi fonctionne via la blockchain Ethereum : vous pouvez y retrouver notamment les plateformes MakerDAO, BinanceDEX ou Compound.

 

Les pools de liquidité

Les pools de liquidité s'intègrent également dans l'écosystème de la DeFi et s'apparente au prêt / emprunt. Néanmoins, son but est légèrement différent en traitant l'inefficacité des marchés. Comme son nom l'indique, l'idée est de pouvoir offrir suffisamment de liquidité à un marché. Tout comme les prêts, vous serez rémunéré par des intérêts qui se composeront en fonction de la situation de la transaction. Synthetix, Jarvis Margin, Uniswap ou Curve sont des plateformes qui permettent cette pratique.

Si la DeFi vous intéresse, vous avez un article dédié ici. De plus, je vous invite à regarder le meetup de Defi France :

 

Brave

"Les utilisateurs peuvent gagner 224 dollars par an [soit 203 €] en utilisant le navigateur Brave." - Brendan Eich, PDG de Brave (AMA sur Reddit)

Brave est un navigateur web particulier et plutôt intéressant. Imaginez que plus de 500 millions de personnes utilisent aujourd'hui un logiciel de blocage des publicités sur leurs appareils mobiles et de bureau. Cela crée bien sûr des problèmes pour les annonceurs, et cela montre le véritable problème que les gens ont avec le paysage publicitaire. Elle est partout, surexposée et nous n'en tirons rien.

C'est ce que Brave souhaite résoudre. Contrairement au navigateurs historiques, celui-ci vous permettra de choisir si vous voulez visualiser de la publicité ou non. Si tel est le cas, vous percevrez alors une partie du revenu publicitaire dans leur token, le Basic Attention Token. Ainsi, Brave vous permet de gagner de l'argent tout en naviguant sur Internet comme vous le faites normalement. De plus, il protège votre vie privée.

De la même manière, vous pouvez gagner des BAT en tant que publicitaire si vous possédez un site web, un blog, une chaîne YouTube ou Twitch. Sans investissement initial et très facile à mettre en place, il pourrait être l'un des meilleurs moyens d'obtenir une rémunération passive.

Essayez Brave

 

Voici qui conclut notre présentation des différents moyens de générer des revenus passifs avec la crypto-monnaie. Entre le minage, les masternodes, le staking, le prêt, la DeFi et le navigateur Brave, vous n'avez que l'embarras du choix ! N'hésitez pas à partager vos astuces en commentaire si vous souhaitez compléter cet article.

A propos de l'auteur : Robin RIOTTE

twitter-soothsayerdata

Passionné de crypto-monnaie et de son outil la blockchain, je me spécialise depuis en autodidacte dans ces domaines en parallèle de mon Master en finance d'entreprise. J'aurai à cœur de vous transmettre des articles que j'espère factuels dans le but de comprendre mieux les enjeux de ce nouvel écosystème.
Tous les articles de Robin RIOTTE.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments