Qu’est-ce que MakerDAO, Dai et où en acheter ?

 

Dai fiche stablecoin décentralisé

 

Bienvenue dans la présentation du projet MakerDAO et du stablecoin Dai. Nous verrons les problématiques auxquelles ils semblent répondre, comment utiliser ce token et comment il fonctionne.

 

Stable coin

Dai est ce que l’on appelle un stablecoin, c’est-à-dire une cryptomonnaie qui a pour principe de garantir une valeur fiduciaire stable, souvent adossée à une monnaie traditionnelle. Ce n’est pas le seul projet existant : on pourrait citer par exemple l’USDT dont la valeur fluctue autour d’un dollar. Dai possède des caractéristiques similaire, mais on verra que son fonctionnement est sensiblement différent.

un dollar pour un dai

Un des grands freins à l’adoption des cryptomonnaies et de leur utilisation au quotidien est leur volatilité. En effet même si c’est une qualité prisée de nombreux traders qui apprécient pouvoir évoluer sur des marchés instables, c’est plus compliqué lors de l’utilisation. Qui voudrait devenir le prochain « pizza guy » ou voir son pouvoir d’achat diminuer en l’espace de quelques jours ?

Les stablecoins répondent donc à ce besoin de stabilité de la part des utilisateurs et des institutions. Nous pouvons observer la montée de projets de cryptomonnaies à valeur stable comme Libra ou le « crypto-yuan ».

 

La plateforme MakerDAO

MakerDAO est une plateforme autonome, gérée à l’aide de smart-contract sur Ethereum et qui a vocation à être décentralisée. Cette organisation a mis en place deux tokens distincts : le Dai (DAI) et le Maker (MKR). C’est donc complètement différent de la gestions d’autres stablecoins comme Tether par exemple. En effet, ce dernier est mis en place par une société centralisée et est régulièrement soumis à des audits pour garantir sa viabilité.

 

Le token MKR

Alors que nous allons voir en profondeur ce qu’est le Dai et son fonctionnement, je passerais rapidement sur le MKR. Ce dernier est un token ERC-20 assez classique, possédant un prix soumis à la volatilité des marchés. Il est utilisé dans le cadre de la gestion de la fluctuation du prix du Dai, ainsi que pour payer les frais d’utilisation de la plateforme. Il possède un dernier rôle : c’est de définir le poids qu’auront certains utilisateurs lors des votes mis en place. Plus vous possédez de tokens MKR, plus votre choix pèsera dans la balance.

 

Les acteurs de la plateforme

 

Gardiens

Un gardien est un robot automatique de trading, qui par appât du profit participe aux enchères. Les gardiens échangent également des DAI, profitant de l’écart entre le prix actuel et le prix d’objectif. Ils vendent à profit au-dessus de ce prix des DAI achetés lorsque le rapport DAI/USD est sous le ratio 1/1. Cela permet de participer à la convergence vers le prix d’objectif.

Oracles

Les oracles ont pour rôle d’alimenter la plateforme en informations relatives aux prix du marché. Il s’agit notamment d’informations extérieures, lié aux actifs pouvant être utilisés en tant de garantie pour des CDP (Collateralized Dept Positions). L’idée est de mettre en place un crowdsourcing (obtention d’informations par la foule) afin de garantir des données fiables et d’origines multiples. Elle seront notamment utilisées pour déclencher la liquidation de certains CDP lorsque cela est nécessaire.

Les oracles sont sélectionnés par les votants de MakerDAO pour obtenir un ensemble de sources de données fiables. Afin d’éviter des dégâts trop importants en cas d’attaque par le contrôle d’une majorité d’oracles, la plateforme utilise un taux de fluctuation des prix maximal. Prenons par exemple un taux de variation du cours de l’éther maximal défini à 25 % par heure. Il faudrait à l’attaquant pendant 3 heures pour affirmer que le prix d’un éthers à baisser de 75 %.

Les régulateurs globaux

Ces acteurs, également sélectionnés par les votants de MakerDAO, forment un type d’oracle particulier. Ils jouent leur rôle qu’en cas d’attaque sur le système Dai Stablecoin et peuvent déclencher un règlement global. Ils n’ont pas de contrôle ou d’accès particulier en dehors de ce rôle.

 

Fonctionnement des CDP

Le CDP (Collateralized Dept Position) est un smart-contract permettant la génération de Dai contre une garantie en éthers. Les éthers utilisés sont ainsi bloqués jusqu’au remboursement des Dai obtenus. La garantie ainsi déposée doit toujours être supérieure à la créance qu’on peut obtenir en Dai. Un cycle d’utilisation d’un CDP est composé de quatre étapes :

  • Création du CDP et dépôt de la garantie ;
  • Création et obtention des Dai ;
  • Recouvrement de la créance et règlement des frais ;
  • Récupération de la garantie et clôture du CDP.

Tout ce système fonctionne par smart-contracts, et l’utilisateur interagit par le biais de transactions avec son CDP. Aujourd’hui seuls les éthers sont acceptés comme garantie, et les frais doivent être payés en MKR.

Exemple. Prenons Bob qui souhaite faire un emprunt d’une centaine de Dai. Il met donc en garantie un nombre d’éthers dont la valeur dépasse celle de 100 Dai et crée le CDP. Il reçoit ses Dai sur son adresse Ethereum et en joui à sa guise. Il décide au bout de 6 mois de récupérer ses éthers, et rembourse donc les 100 Dai et paie les frais afin de récupérer ses éthers.

 

Problématiques que rencontre Dai

Le premier cas problématique que les utilisateurs peuvent rencontrer est la baisse de la valeur de la garantie. Si par exemple l’éther subit une baisse de son prix, les CDP ne pourraient pas garantir la valeur d’un Dai à un dollar. C’est donc un cas de liquidation du CDP, et la plateforme revend la garantie aux enchères. Mais la valeur de l’éther n’est pas suffisamment volatile pour mettre à mal le système de MakerDAO. Par exemple le prix du Dai est resté proche d’un dollar alors que l’éther est tombé de 1400 $ à 400 $ début 2018. Ce problème peut être rencontré par les utilisateurs laissant ouvert des CDP sur de longues périodes.

Une seconde problématique est que MakerDAO a beaucoup de difficultés à maintenir le prix du Dai autour d’un dollar. En effet une conséquence perverse de l’utilisation d’éthers comme garantie de prêt est l’utilisation du Dai pour parier à la hausse sur l’éther. Le fonctionnement de la méthode est simple, les acheteurs utilisent des éthers pour obtenir des Dai, qu’ils utilisent ensuite pour acheter d’autres éthers au lieu d’utiliser des dollars traditionnels. Ce qui rend la quantité de Dai existante plus grande. Soumis à la règle la plus basique des marchés (l’offre et la demande), le prix du Dai a du mal à s’adapter.

La gestion des frais de stabilisation, qui peut être comparée à un taux d’intérêt d’un emprunt, est complexe. Si la plateforme MakerDAO, par le biais d’un vote décide de fixer ce taux faible afin de favoriser l’ouverture de CDP, le nombre de DAI vendus sur les marchés augmentera et la pression vendeuse également. Au contraire augmenter les frais limiterait l’intérêt d’utiliser les CDP pour les utilisateurs.

 

Stabilisation du prix du Dai

Un stablecoin ne s’improvise pas, et malgré les garanties nécessaires à la création de tokens Dai, un mécanisme de stabilité est nécessaire au système. Ce dernier repose sur un prix d’objectif, qui permet de calculer le ratio garantie / créance des CDP, ainsi que la valeur des actifs reçus en garantie (des éthers pour le moment). Ce prix cherche la parité avec le dollar de 1 pour 1.

Il existe également un mécanisme de rétroaction, qui peut être utilisé en cas d’instabilité du marché. C’est un mécanisme automatique qui va permettre d’ajuster le taux d’objectif du Dai, maintenant sa stabilité. De manière générale, ce taux est fixé à 0%, fixant le prix stable du Dai dans la durée. Mais le Dai n’est jamais réellement fixe, et s’ajuste automatiquement afin d’inciter les utilisateurs à créer et détenir des jetons. Le mécanisme de rétroaction (appelé TRFM pour Target Rate Feedback Mechanism) permet donc d’être utilisé dans les deux sens afin de diminuer l’écart entre le prix du Dai et celui de l’objectif, soit un dollar.

 

Où obtenir du Dai ?

L’option principale pour obtenir des Dai est d’utiliser directement la plateforme de CDP afin de créer vos propres Dai. Il faudra vous munir d’éthers (ETH) et de vous rendre sur le site de création de CDP. Cependant, ce n’est pas du tout le moyen le plus simple. En réalité, il n’y a que peu de cas pour lequel créer des Dai au lieu de les acheter sur des exchanges est intéressant :

  • Vous avez besoin d’un prêt, et vous avez des éthers en stock sur votre wallet. Soyons honnêtes ce n’est pas un cas très répandu.
  • Vous souhaitez parier à la hausse sur le prix de l’éther. Vous décidez donc de mettre en place la boucle d’achats que l’on a décrite dans les problématiques qu’affronte MakerDAO. Cela peut être comparé à du margin trading décentralisé. En voici les étapes :
    • Vous ouvrez un CDP avec vos éthers, obtenant ainsi des Dai.
    • Vous échangez ensuite vos Dai pour acheter encore plus d’éthers.
    • Vous possédez donc plus d’éthers, tout en augmentant la pression vendeuse du Dai.
  • Vous souhaitez réaliser des profits en créant des Dai à un prix fixe d’un dollar l’unité et en les revendant à un prix supérieur sur des exchanges. Mais souvent les divers frais empêchent ce genre de stratégies d’être rentable. Il serait plus intéressant d’acheter sur un exchange à un prix inférieur au dollar et de revendre en cas de prix supérieur à ce dernier.

Ainsi pour vous simplifier la vie, il vous est plutôt recommandé d’acheter des Dai sur des plateformes d’échanges comme n’importe quelle cryptomonnaie. Voici une liste des exchanges principaux permettant d’acheter des Dai :

 

Coinbase Earn

Si vous ne connaissez pas l’initiative Coinbase Earn, il s’agit d’un programme permettant aux utilisateurs d’obtenir certaines cryptomonnaies. Mais c’est également l’occasion d’en apprendre plus sur le fonctionnement de ces dernières. La formule est similaire pour chacune des cryptomonnaies : une succession de vidéos de présentation rapide, suivies d’un rapide questionnaire pour vérifier vos connaissances. Chaque questionnaire est récompensé par quelques dollars de la crypto. Vous pouvez donc obtenir quelques dizaines de dollars, et plus si vous invitez vous amis à participer !

Dai fait partie de ces cryptomonnaies mises en avant par Coinbase. Vous pouvez par le biais de ce programme obtenir jusqu’à 20 dollars de Dai. Si vous avez bien suivi, ce devrait donc être plus ou moins ce nombre de tokens également. Contrairement à la campagne de BAT sur Coinbase Earn par exemple, vous devrez travailler un peu plus que les questionnaires habituels. En effet MakerDAO vous invite à créer votre propre CDP. Vous n’aurez qu’à télécharger Coinbase Wallet si ce n’est pas déjà fait, vous connecter et recevoir suffisamment d’ETH pour mettre en place votre prêt. Une très bonne occasion de vous rendre compte du fonctionnement de MakerDAO et de ces CDP !

 

Où utiliser ses Dai ?

Vous pouvez utiliser vos Dai partout où l’on accepte les tokens ERC-20.

On ne dira jamais assez qu’il est préférable de stocker vos cryptomonnaies à l’abri dans des wallets dont vous êtes le propriétaire. Les Dai peuvent être stockés en sécurité dans de nombreux hardware wallets, tels que les Ledger Nano X et S, ainsi que les wallets de la marque Ellipal que nous avons également présentés sur le site. On peut aussi stocker ses Dai dans des wallets numériques, tels que Exodus, Jaxx ou BRD par exemple.

Vous pouvez rentabiliser vos possessions de Dai en le prêtant à d’autres utilisateurs. Nous en reparlons dans l’article, mais les Dai sont acceptés dans différents système de prêts de cryptommonaies.

 

Les différents types de tokens Dai

Dai n’est pas le seul token Ethereum dédié à la finance décentralisée et il en existe une longue liste. Je ne vais pas tous les citer et me contenterai ici des plus utilisés. Ils ne sont pas développés par MakerDAO, mais cherchent à proposer des alternatives au Dai en modifiant certains paramètres.

 

xDai

xDai est la toute première alternative au Dai. La principale différence entre les deux cryptomonnaies stables est la blockchain utilisée. xDai est en effet déployé sur une chaîne secondaire utilisant un autre algorithme de consensus, qui sélectionne les nœuds validant les transactions. Ces derniers ont tout intérêt à agir de manière honnête par le biais d’une distribution de récompenses et de pénalités. Cela permet de réduire les temps de transactions, ainsi que la scalabilité du projet.

 

iDAI

Assez récent puisqu’il a été déployé en mars de cette année 2019, iDAI est proposé dans le cadre des prêts de cryptomonnaies proposés par Fulcrum. Cette plateforme permet d’emprunter et de louer ses cryptoactifs à d’autres utilisateurs, de manière décentralisée. Cela permet par exemple de pouvoir obtenir un revenu passif tout en conservant ses cryptomonnaies au lieu de les faire dormir dans un wallet. Cela permet également de l’autre coté du prêt d’utiliser des effets de leviers sur les marché sans devoir utiliser une plateforme centralisée, tout en diminuant les frais. Le iDai est un token utilisé dans le cadre de ces prêts décentralisés. Lors de la création du prêt, le iDai possède la même valeur qu’un Dai traditionnel. Mais au fur et à mesure que les intérêts augmentent, le ratio d’échange change. Ainsi à l’échéance du prêt, le créancier pourrait obtenir un plus grand nombre de Dai en échangeant ses iDai.

 

Le futur de Dai

Aucun système n’est parfait, et nous avons vu ensemble que la création de MakerDAO fait face à de nombreuses problématiques. L’équipe travaille donc à un grand nombre d’améliorations qui permettrait de stabiliser le système, et de faciliter son utilisation.

La première amélioration que souhaite mettre en place l’équipe derrière ce projet est l’ajout de cryptomonnaies acceptées comme garantie. Cela permettra de diversifier son utilisation, mais également éviter l’utilisation du Dai comme levier décentralisé pour parier sur la hausse de l’éther, seul garantie disponible pour le moment, ce qui conduirait potentiellement à une baisse de la pression vendeuse du Dai sur les différentes plateformes d’échanges. La communauté MKR serat appelée à valider les actifs qui seront utilisés comme garantie dans le futur.

Également, comme tout projet décentralisé la question de la gouvernance est sur la table. L’équipe de MakerDAO va donc tenter de modifier le fonctionnement de certains systèmes, en accord avec l’avis de la communauté. Une remise au goût du jour de MakerDAO est également en cours : décentralisation peut rimer avec design !

 

Voilà pour cette présentation de Dai, un stablecoin qui se veut décentralisé. Le projet fait face à de nombreuses problématique mais a pour le moment réussit à faire ociller le prix d’un token autour du dollar. N’hésitez pas à me contacter si vous avez des remarques ou questions sur le sujet !


Guillaume

Guillaume est un jeune développeur Blockchain, principalement sur Solidity. Il aime partager ses connaissances sur le sujet et il participe activement au rayonnement des aspects techniques de la blockchain au sein de la communauté crypto.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedinEnvoyer un mail

 



2
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
GuillaumeBeghin Jacques Recent comment authors
plus récents plus anciens
Beghin Jacques
Lecteur
Beghin Jacques

Quelle garantie pour le capital btc acheté ?