Un jeton ERC-20, ou ERC-20 token en anglais, est jeton standard créé et échangé sur la plateforme Ethereum. Ce type de jeton est fongible, dans le sens où ses unités sont interchangeable, et programmable, c'est-à-dire que les conditions de dépense sont définies au moment de sa création.

Le standard ERC-20 est donc un standard de smart contract permettant à n'importe qui de créer son propre token sur Ethereum. Il est décrit dans l'EIP 20, rédigé par Fabian Vogelsteller et Vitalik Buterin en 2015.

Pourquoi le nom ERC-20 ? ERC signifie Ethereum Request for Comments, et le nombre 20 vient simplement du numéro assigné à la proposition au moment de sa création.

 

Exemples de jetons ERC-20

Le standard ERC 20 est le plus utilisé de l'industrie. De nombreux tokens servant à lever des fonds par Initial Coin Offering ont ainsi été vendus comme des tokens ERC-20.

Parmi les ERC20 les plus connus, on retrouve :

  • Le Basic Attention Token (BAT), ou « jeton d'attention de base » en bon français, servant à récompenser le visionnage de publicités sur le web, grâce au navigateur Brave.
  • Le Crypto.com Coin (CRO), un token lié à l'utilisation de la carte de paiement et des autres services de Crypto.com.
  • Le Chainlink Token (LINK).
  • Des jetons de fidélité de plateformes d'échange tels que le Leo Token (LEO) de Bitfinex, le Huobi Token (HT) ou le OKB de OKEx.
  • De nombreux stablecoins comme le Tether USD (USDT), le Paxos Standard (PAX) ou le dai (DAI).

Notez que plusieurs cryptomonnaies majeures sont également passées par le stade ERC-20 : elles ont été émises sous la forme de jetons ERC-20 avant d'avoir leur propre blockchain au lancement du mainnet. On peut citer le jeton EOS et le Binance Coin qui sont dans ce cas-là.

 

Quelques informations pratiques

Comment savoir si un jeton est un ERC-20 ?

Pour savoir si un crypto-actif est un token ERC-20, rendez-vous sur Etherscan, un explorateur de blocs spécialisé pour Ethereum. Ensuite, tapez le nom ou le sigle boursier du crypto-actif en question (ici j'ai écrit « tether »). Etherscan vous indiquera quels sont les jetons portant un nom ou ayant un sigle boursier approchant, ainsi que leur type (ERC-20 ou autre).

ERC-20 Etherscan Tether

Une petite icône indiquant que le jeton a été vérifié par Etherscan apparaîtra normalement près des tokens légitimes. Si l'on fait confiance à Etherscan ici, on peut supposer que le Tether USD est le jeton correspondant au contrat qui a pour identifiant 0xdac17f958d2ee523a2206206994597c13d831ec7.

Etherscan met également à disposition la liste des principaux jetons ERC-20 à l'adresse https://etherscan.io/tokens.

 

Quels wallets supportent les jetons ERC-20 ?

La plupart des portefeuilles Ethereum supportent les jetons ERC-20, bien que tous ne permettent pas forcément de gérer directement ces jetons. Les meilleurs wallets pour ERC-20 sont :

  • MetaMask : cette extension pour navigateur web vous offre la possibilité de gérer tous les tokens ERC-20 existants. Elle peut également être connectée à un portefeuille matériel comme le Ledger Nano S, le Ledger Nano X ou le Trezor Model T.
  • L'interface web MyEtherWallet, qui permet un usage avancé des jetons ERC-20 et autres smart contracts.
  • Les portefeuilles mobile BRD et Edge qui supportent par défaut un grand nombre de jetons ERC-20 et qui permettent un ajout personnalisé.
  • Les portefeuilles multiplateformes Exodus et Jaxx Liberty qui eux-aussi gèrent un grand nombre de jetons ERC-20.

 

Comment créer un jeton ERC-20 ?

Le standard ERC-20 est l'un des standards de jetons les plus sûrs et les plus éprouvés. Il est donc logique de l'utiliser si l'on souhaite créer son propre jeton sur Ethereum.

Il existe de nombreuses indications sur le web pour vous aider créer votre propre jeton ERC-20. Nous vous recommandons notre tutoriel sur le sujet : Développez votre propre token Ethereum.

 

Caractéristiques techniques

Comme on l'a dit, un jeton ERC-20 est une devise numérique qui existe grâce à un smart contract hébergé sur la plateforme Ethereum. Ce contrat suit le standard ERC-20 qui est composé de 9 fonctions de base et de 2 évènements. Il est aussi généralement assorti de 3 constantes permettant de définir le jeton. Les constantes liées au contrat sont :

  • name : le nom du jeton. Exemple : Tether USD.
  • symbol : le sigle boursier du jeton. Exemple : USDT.
  • decimals : le nombre de décimales du jeton, par défaut 18 (comme l'éther).

Les fonctions sont les suivantes :

  • totalSupply : fonction permettant d'obtenir la quantité totale d'unités en circulation.
  • balanceOf : fonction donnant à l'utilisateur le solde d'unités présent sur un compte Ethereum.
  • transfer : fonction permettant à un compte d'envoyer des unités à un autre compte.
  • transferFrom : fonction qui permet d'envoyer des unités d'un compte à un compte, sans que le compte qui utilise cette fonction soit celui qui possède les unités.
  • allowance : fonction qui renvoie le nombre d'unités qu'un compte est autorisé à retirer du contrat.
  • approve : fonction qui modifie le nombre d'unités autorisées à être retirées du contrat par un compte donné.

Enfin, les évènements de base sont :

  • Transfer : déclenché par les fonctions transfer et transferFrom.
  • Approval : déclenché par la fonction approve.

Bien évidemment, les développeurs peuvent se baser sur ce standard et y ajouter des fonctions et des évènements afin de créer leur jeton personnalisé.

 

Merci à Marco pour sa participation à cet article.

Cet article vous a aidé ❤ ? N'hésitez pas à nous le faire savoir en attribuant une note sur 5 et à nous laisser des commentaires 🙂

 

Avis des lecteurs
[Total : 18   Moyenne : 4.3/5]

A propos de l'auteur : Ludovic Lars

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Je suis fasciné par les cryptomonnaies et par l’impact qu’elles pourraient avoir sur nos vies. De formation scientifique, je m’attache à décrire leur fonctionnement technique de la façon la plus fidèle possible. Sur Cryptoast, je me propose de vous aider à mieux comprendre comment fonctionnent les cryptomonnaies (principalement Bitcoin, Bitcoin Cash et Ethereum) et quels sont les enjeux qui animent cet écosystème fascinant. La tâche n’est pas facile : je ne prétends pas être un expert et j’apprends moi-même tous les jours de nouvelles choses sur le sujet.
Tous les articles de Ludovic Lars.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments