Qu'est-ce qu'un oracle blockchain ?

La connectivité entre la blockchain et les infrastructures qui les entourent est un défi majeur dans l'écosystème du Web3, une problématique résolue par les oracles. Mais quel est le rôle exact de ces oracles, et pourquoi sont-ils si vitaux pour le fonctionnement et l'évolution de la finance décentralisée (DeFi) ? Examinons de près ces composants clés et leur impact sur le monde de la blockchain à travers le réseau d'oracles de Pyth Network.

Qu'est-ce qu'un oracle blockchain ?

Cet article vous est présenté en collaboration commerciale avec Pyth Network (en savoir plus)

C'est quoi un oracle et pourquoi est-ce indispensable ?

Afin qu'Internet devienne l'outil qui vous permet de lire ses lignes, il a fallu créer une infrastructure permettant à ses utilisateurs d'y publier, échanger et mettre à jour des informations du monde physique. Sans cette infrastructure, l'utilisation d'Internet n'aurait que peu d'intérêt, nous ne pourrions pas y lire les dernières nouvelles, consulter la météo, ni planifier nos prochaines vacances d'été.

Pour les blockchains, le principe est similaire. Les blockchains ont initialement été conçues dans le but de mettre à la disposition de ses utilisateurs des outils financiers plus accessibles, plus efficaces et plus transparents.

Cependant, d'un point de vue extérieur, il est très facile d'observer ce qu'il s'y passe, mais elles peinent à percevoir et comprendre le monde qui les entoure. C'est un peu comme si les blockchains évoluaient derrière une vitre sans tain.

Pour pallier ce manque d'information, des solutions de ponts (bridges) et d'oracles ont été développées. Les bridges facilitent les transferts entre différentes blockchains, tandis que les oracles permettent de communiquer des informations variées avec d'autres blockchains et avec le monde extérieur physique, y compris Internet.

Si l'univers des cryptomonnaies souhaite développer son usage, s'adresser à une audience plus large et atteindre une adoption de masse, elles doivent pouvoir communiquer avec le monde extérieur.

Par exemple, dans un protocole de finance décentralisée (DeFi), un utilisateur déposant une cryptomonnaie pour en emprunter une autre a besoin d’une évaluation et d’une mise à jour en temps réel, précises et correctes, de la valeur de son collatéral et de son prêt.

Une mauvaise actualisation des prix pourrait désavantager certains utilisateurs au bénéfice d’autres, ainsi d'entraîner une perte de fonds importante. C'est là que les oracles jouent un rôle essentiel.

Cryptoast Research : naviguer dans la crypto aux côtés d'experts

À quoi servent les oracles ?

Face à la quantité et la diversité des informations circulant off-chain (c'est-à-dire hors de la blockchain), plusieurs catégories d'oracles ont été créées pour répondre aux besoins des smart contracts, en leur fournissant divers types d'informations via différents mécanismes et niveaux de sécurité.

La 1ère catégorie est celle des « Input Oracles », ou oracles d'entrées en français. Ce sont eux qui s'occupent de récupérer les données du monde réel pour les transmettre aux smart contrats. Ils sont principalement utilisés en finance décentralisée (DeFi) pour transmettre le prix de différents actifs et assurer la cotation d'un actif en temps réel.

La 2e catégorie, opposée à la 1ère, celle des « Output Oracles », ou oracles de sortie en français. Ce sont eux qui s'occupent de transférer les informations nécessaires à l'exécution de certaines commandes activées par un smart contrat. Ils peuvent servir à demander des données stockées off-chain ou à contrôler un système d'objet connecté (IoT).

La 3e catégorie est celle des « Cross Chain Oracles », ou oracles inter-chaînes en français. Ce sont ceux qui permettent à différentes blockchains de communiquer entre elles. Ils permettent, par exemple, de communiquer les informations relatives aux transferts de fonds via un pont (bridge).

💡 Qu'est-ce qu'un bridge (pont) pour cryptomonnaies et comment ça fonctionne ?

La 4e et dernière catégorie est celle des « Compute-Enabled Oracles », ou oracles activés par le calcul en français. Ils réalisent des calculs complexes en dehors de la blockchain, facilitant l'exécution de commandes et réduisant les frais.

Types Oracles Blockchain

Schéma des différentes catégories d'oracles

 

Bien que les oracles soient très utilisés dans le monde de la blockchain, ils ne sont pas infaillibles. Si un oracle venait à être piraté ou à avoir un dysfonctionnement, plusieurs protocoles pourraient être affectés et subir une perte de fond des utilisateurs.

Les stablecoins, en raison de leur fonctionnement, font partie des systèmes les plus vulnérables. Même dans le cas où un stablecoin était correctement adossé à son actif sous-jacent, une défaillance d'un oracle pourrait entraîner un affichage erroné de sa valeur. Une telle situation pourrait déclencher une panique chez les investisseurs craignant de voir leurs actifs se dévaluer.

👉 Tout savoir sur les stablecoins en quelques minutes

Les failles des oracles pourraient permettre à des acteurs malveillants d'exécuter des transactions basées sur des données incorrectes ou manipulées, pouvant conduire à des pertes de fonds importantes et compromettre la stabilité d'un protocole.

La transmission du prix d'un actif incorrect pourrait entraîner la liquidation de positions à levier, tant sur les plateformes exchanges décentralisés que sur les protocoles de prêts et d'emprunts. Si ce phénomène arrivait au prix d'un actif très emprunté, il pourrait entraîner une liquidation en chaîne pouvant impacter l'ensemble des utilisateurs du réseau.

Rejoignez la communauté Cryptoast sur Discord

Notons tout de même que ces liquidations en chaîne pourraient aussi arriver suite à la manipulation du prix de certains actifs ou à l'absence de liquidité sur un marché.

En effet, le prix du Bitcoin varie légèrement selon les plateformes d'échange. Lors de période de pics de volatilité, cet écart peut s'accentuer considérablement. Par exemple, lors du marché haussier de 2017, le cours du Bitcoin avait atteint les 19 660 dollars sur Bitstamp contre 19 798 dollars sur Binance au même moment.

Ainsi, pour mitiger le risque de défaillance, il est important pour les oracles de mettre en place des mécanismes de défense sophistiqués, ainsi que de se baser sur un large éventail de sources et d'informations.

Zoom sur Pyth Network pour comprendre le fonctionnement d'un oracle

Pyth Network est un réseau d'oracles qui fournit des données venant de marchés financiers à plusieurs blockchains. Ces données sont fournies par plus de 90 entités différentes, incluant d'importantes bourses et sociétés de market making.

Pyth offre 4 principaux produits :

  • les Price Feeds de Solana, l'une des blockchains les plus utilisées de l'écosystème ;
  • les Price Feeds du Pythnet, un réseau de 50 infrastructures blockchain, dont celles de l'écosystème de l'Ethereum Virtual Machine (EVM) ;
  • Pyth Entropy, une application qui permet aux développeurs de générer rapidement et facilement des nombres aléatoires sur la blockchain pour des applications telles que les jeux vidéo, les mint de NFT, etc. ;
  • et les Benchmarks, un historique des prix venant de Pythnet.

Comment les Price Feeds sont-ils calculés ?

Chaque Price Feed, ou « Flux de Prix » en français, est associé à un compte Solana, servant une archive pour stocker de la donnée. Chaque Feed se voit attribuer un identifiant unique (ID) que les développeurs peuvent intégrer dans leur programme pour l'utiliser.

Pyth Network publie 2 types de données :

  • la médiane des prix récoltés par leurs différentes sources ;
  • ainsi que les « Confidence Intervals » (CI). L'Intervalle de Confiance est une fourchette probable de variation du prix, indiquant un degré d'incertitude que les protocoles peuvent prendre en compte.

active publisher par compte de prix

Répartition des éditeurs actifs durant la semaine passée par « Comptes de Prix »

 

Ces deux types de données se complètent et visent à fournir une estimation des prix au plus proches possibles de la réalité. Elles tiennent également compte des particularités des marchés traditionnels qui ferment en soirée, les weekends et les jours fériés. Cette approche garantit une représentation plus fidèle et actualisée des prix, même lorsque les marchés conventionnels ne sont pas en activité.

Bitpanda : la plateforme idéale pour diversifier ses investissements
Risque élevé de perte en capital (en savoir plus)

Les Solana Price Feeds

Les Solana Price Feeds représentent les flux des prix des actifs sur la blockchain Solana. Ils sont conçus pour être mis à jour en continu.

Le calcul des Solana Price Feeds est globalement simple à exécuter par les smart contracs, permettant une actualisation plus rapide du prix des actifs. Pyth Network met aussi un kit de développement logiciel (SDK) Solana à la disposition des développeurs pour rendre l'intégration des Solana Price Feeds la plus accessible possible.

Les Pythnet Price Feeds

Les Pythnet Price Feeds sont les flux des prix des actifs issus de plus de 50 blockchains, dont celles de l'écosystème EVM.

La principale différence des flux de prix Pythnet vient du modèle de mises à jour dites « Pull », un mécanisme donnant la responsabilité des mises à jour des Feeds aux utilisateurs du réseau, comme les développeurs, les applications, etc.

Ce modèle de mises à jour, dit « Pull », se distingue nettement de son antonyme « Push ». L'avantage du modèle Pull réside dans sa capacité à réduire les frais de transaction, tout en augmentant la fréquence et la rapidité des mises à jour des flux.

Pyth Network Price Feed

Les Benchmarks

Les Benchmarks de Pyth Network sont des archives historiques des prix des actifs, ils offrent aux utilisateurs un accès aux prix passés. Ces données peuvent être utiles, par exemple, dans la création de marchés d'options où un smart contract doit vérifier les prix antérieurs d'un actif pour exécuter des ordres.

🎥 Visionnez notre échange avec Marc Tillement de Pyth Network pour en apprendre plus sur cet oracle :

En quoi Pyth Network est-il différent des autres oracles ?

Pyth Network se distingue des autres oracles par sa méthodologie innovante, ainsi qu'en offrant plus de pouvoir de pouvoir à ses utilisateurs et favorisant la décentralisation de leur infrastructure.

Cela s'oppose à d'autres oracles, comme Chainlink, qui adoptent une approche relativement plus centralisée. En effet, Pyth Network obtient ses données directement de ses différentes sources, tandis que Chainlink s'appuie sur des « node operators », qui agissent comme un intermédiaire sans détenir directement les données partagées.

Pyth Network a fait le choix d'ajouter un Intervalle de Confiance pour estimer le prix des actifs, afin de compenser les retards de mises à jour, une méthode différente de Chainlink qui choisit de garder la médiane des prix reçus.

Toutes ces caractéristiques rendent l'oracle Pyth Network plus réactif dans ses mises à jour de prix. Par exemple, Chainlink met à jour ses données sur Ethereum toutes les heures ou en cas de mouvement de prix supérieur à 0,5%, tandis que Pyth Network le fait toutes les 300 millisecondes.

Enfin, Pyth Network permet aux applications de mettre à jour leurs données à la même vitesse que la validation des blocs sur la blockchain sur laquelle ils évoluent, soit environ toutes les 10 à 15 secondes sur Ethereum et toutes les 3 secondes sur BNB Chain.

💡 Retrouvez notre présentation complète de Pyth Network, un oracle blockchain rapide, sûr et décentralisé

Cryptoast Research : naviguer dans la crypto aux côtés d'experts

Cet article est publié dans le cadre d'une collaboration commerciale. Cryptoast a fait des recherches préalables sur les produits ou services présentés sur cette page mais ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
NinkoNinkoNinko

C'est vraiment génial, merci beaucoup pour toutes ces explications et cette partie vocabulaire !

Même si je pense que vous allez me voir souvent dans les commentaires prochainement.

Bonne continuation.

Thomas Herbst

Merci pour le message 🙂

Cha

Bonjour,

Merci beaucoup pour cet article.
Il y a cependant des nuances que je ne suis pas certaine de comprendre : peut-on considérer que les prestataires de services sur actifs numériques sont des Oracles, ou bien les Oracles sont-ils des dispositifs qui sont utilisés par ces prestataires ?

Merci

Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

4,3 milliards de dollars : c'est le montant que Binance doit désormais régler à la justice américaine

4,3 milliards de dollars : c'est le montant que Binance doit désormais régler à la justice américaine

Nvidia (NVDA), Render (RNDR), SingularityNET (AGIX)... Les actions et cryptomonnaies liées à l'intelligence artificielle (IA) explosent

Nvidia (NVDA), Render (RNDR), SingularityNET (AGIX)... Les actions et cryptomonnaies liées à l'intelligence artificielle (IA) explosent

Emails inédits de Satoshi Nakamoto – 5 révélations sur le créateur de Bitcoin (BTC)

Emails inédits de Satoshi Nakamoto – 5 révélations sur le créateur de Bitcoin (BTC)

Binance Launchpool de Portal : Comment recevoir des tokens gratuitement ?

Binance Launchpool de Portal : Comment recevoir des tokens gratuitement ?