1. Qu'est-ce que Dash ?
  2. D'où vient le projet Dash ?
  3. Comment fonctionne Dash ?
  4. L'objectif et le futur de Dash
  5. Avantages et inconvénients
  6. Comment acheter la crypto-monnaie DASH ?
  7. Comment stocker ses coins DASH ?
  8. Pour en savoir plus sur Dash...
  9. Notes et avis sur le coin DASH

 

Qu'est-ce que Dash ?

Dash (mot-valise issu de digital et cash) est un système d'argent liquide numérique basé sur une blockchain et hébergeant sa propre organisation autonome décentralisée. L'unité de compte native est le dash, dont le sigle boursier est DASH (ou plus rarement DSH). L'objectif du dash est de devenir une monnaie d'échange aussi rapide, anonyme et simple à utiliser que l'argent liquide que nous connaissons.

Dash dispose pour cela de caractéristiques uniques qui lui permettent de se distinguer des autres systèmes cryptomonétaires, notamment de Bitcoin. Les deux fonctionnalités principales sont :

  • InstantSend, qui permet de finaliser les transactions en quelques secondes. Cette fonctionnalité garantit le caractère instantané de la monnaie.
  • PrivateSend, qui donne à l'utilisateur la possibilité d'envoyer des paiements confidentiels. Cette fonctionnalité garantit la fongibilité propre à l'argent liquide.

Les blocs de Dash sont ajoutés à la chaîne toutes les 2 minutes 30 en moyenne. Ce temps de bloc rapide, couplé à une taille maximale de 2 Mo, permet aujourd'hui à Dash de traiter (en théorie) 59 transactions par seconde.

Tout comme beaucoup d'autres cryptomonnaies, le dash possède une politique monétaire bien définie : l'émission de nouveaux dashs est réduite de 7,14 % chaque année, de sorte à tendre vers un total maximal de 18,9 millions de dashs en circulation. Depuis avril 2020, cette émission est de 2,89 DASH / bloc, ce qui représente un taux de création monétaire de 6,4 % par an.

Avec les frais de transaction, l'émission de nouveaux dashs permet de récompenser les validateurs en charge du bon fonctionnement du système (mineurs et masternodes), mais aussi de financer des projets externes comme le développement logiciel, la recherche ou le marketing du projet. Le choix de ces projets est soumis au vote de l'organisation autonome décentralisée de Dash.

 

D'où vient le projet Dash ?

Dash a été créé par Evan Duffield, un développeur informatique et conseiller en investissements financiers américain. En 2012, celui-ci souhaitait originellement ajouter des techniques d'anonymat au sein du protocole Bitcoin, mais voyant que les développeurs de Bitcoin Core n'allaient jamais l'accepter, il a commencé à travailler sur son propre projet de cryptomonnaie.

Evan Duffield 2017

Le système est lancé le 19 janvier 2014 sous le nom de XCoin. Celui-ci est à l'origine une version modifiée de Litecoin. Dans le bloc de genèse, le message suivant est inscrit :

Wired 09/Jan/2014 The Grand Experiment Goes Live: Overstock.com Is Now Accepting Bitcoins

Ce message donne le ton sur la direction que le projet souhaite suivre : devenir une monnaie de paiement.

Les débuts sont difficiles, puisque plus de 2 millions de jetons sont minés dans les premières 48 heures à cause d'un problème technique. Ce problème technique provient du code source de Litecoin, qui a lui aussi souffert d'un « instaminage » semblable à ses débuts. Ce problème de répartition s'intensifiera puisqu'il sera décidé par la suite de réduire le seuil maximal de dashs de 84 millions à 22 millions.

Après seulement 10 jours d'existence, XCoin est renommé en Darkcoin pour insister sur le caractère confidentiel de ses transactions. Dans les mois qui suivent sont développés ce qui constituera la base de Dash :  l'algorithme d'ajustement de la difficulté Dark Gravity Wave, le système de masternodes, les mises à niveau sans hard fork (sporks) et le protocole DarkSend (qui deviendra PrivateSend).

En mars 2015, le projet Darkcoin devient finalement Dash pour mettre l'accent, non plus uniquement sur l'anonymat, mais sur tous les aspects de l'argent liquide. C'est au cours de la même année que le code source de base de Dash est retravaillé pour se rapprocher de celui de Bitcoin, et qu'est implémentée la fonctionnalité InstantX (qui deviendra InstantSend) pour autoriser les paiements quasi instantanés.

Enfin, le système de gouvernance est mis en place et le premier paiement budgétaire a lieu le 7 septembre 2015, faisant de Dash la première organisation autonome décentralisée (DAO).

 

Comment fonctionne Dash ?

Le protocole de consensus de Dash est modèle hybride qui repose à la fois sur de la preuve de travail (l'énergie électrique dépensée par les mineurs) et sur de la preuve d'enjeu (preuve de service des masternodes). De plus, Dash dispose d'un système budgétaire alloué aux projets utile par le vote des masternodes. Le création monétaire se répartit ainsi entre trois types de destinataires :

  • 45 % des nouveaux dashs vont aux mineurs ;
  • 45 % vont aux masternodes ;
  • Les 10 % restants sont réservés au système budgétaire.

Cela donne un modèle économique complexe, mais qui fonctionne depuis des années.

 

Dash : distribution création monétaire

 

Les mineurs

Le premier pilier de l'infrastructure de Dash est l'ensemble des mineurs. Comme dans Bitcoin, les blocs sont rattachés les uns aux autres par preuve de travail : les mineurs dépensent de l'électricité à cette fin. L'algorithme de hachage utilisé pour cela est appelé X11 et est composé de 11 fonctions de hachage différentes (BLAKE, BMW, Grøstl, JH, Keccak, Skein, Luffa, CubeHash, SHAvite, SIMD, ECHO). La difficulté est ajustée par l'algorithme Dark Gravity Wave.

Pour leur confirmation effective des transactions, les mineurs sont récompensés par 45 % de la création monétaire et 50 % des frais de transaction.

Tout comme de nombreuses autres crypto-monnaies basées sur la preuve de travail, le minage dans Dash est réalisé à l'aide de circuits intégrés spécialisés (ASIC en anglais). La puissance de calcul du réseau atteint ainsi aujourd'hui plus de 5,5 PH/s.

 

Les masternodes

Le second pilier de Dash est formé des masternodes, ou nœuds-maîtres en français. Ces derniers sont des nœuds du réseau ayant plusieurs tâches spéciales à accomplir, ce qui leur demande un équipement et un hébergement supplémentaire à effectuer. Ils reçoivent donc une rémunération pour leur service, représentant 45 % des récompenses de blocs.

Néanmoins, ils doivent posséder 1000 DASH et les bloquer à une adresse comme une caution. Cela fait du protocole de consensus de Dash un modèle hybride impliquant aussi la preuve d'enjeu.

💡 Il existe plus de 4600 masternodes Dash dans le monde.

Parmi les tâches déléguées aux masternodes, on retrouve :

  • Le verrouillage des transactions InstantSend pour s'assurer qu'elles ne soient pas soumises à une double dépense avant leur inclusion dans un bloc.
  • La gestion du mélange des fonds derrière la fonctionnalité PrivateSend. PrivateSend est une sorte de CoinJoin à plusieurs cycles, permettant aux transactions concernées d'être rendue plus confidentielles.
  • Le maintien du système de gouvernance et de trésorerie.
  • L'application de ChainLocks, qui permet d'empêcher les réorganisations de chaîne par la validation des blocs nouvellement minés. Cette technologie, ajoutée en 2019, a pour objectif d'éviter les attaques des 51 %, qui pourraient être orchestrées par les mineurs.
  • Prochainement : l'hébergement de Dash Platform, une plateforme décentralisée construite en surcouche du réseau Dash qui permettra de faire fonctionner des applications décentralisées et de stocker des données. Cette dernière permettra notamment de faire fonctionner le portefeuille DashPay, un portefeuille facile d'accès pour tous.

De plus, outre leur rémunération, les masternodes ont chacun un droit de vote dans la DAO. En effet, puisqu'ils possèdent un nombre non négligeable de dashs, ils sont incités (au moins en théorie) à faire augmenter son prix et donc à financer les projets qui apportent de la valeur à Dash.

 

Le système de gouvernance et de trésorerie

Comme on l'a dit, le système Dash inclut une organisation autonome décentralisée (Decentralized Autonomous Organization ou DAO en anglais) qui est dirigée par les masternodes (les actionnaires) et qui décide de l'allocation du budget mensuel représentant 10 % de la création monétaire, et de l'évolution du protocole.

La trésorerie permet ainsi de financer :

  • Le développement de l'infrastructure logicielle : Dash Core Group, l'équipe en charge de modifier le protocole, est ainsi rémunérée tous les mois par la DAO.
  • Le développement des portefeuilles légers comme Dash Electrum.
  • L'éducation : de nombreuses vidéos éducatives sont disponibles sur la chaîne Youtube par exemple (dont certaines sont en français).
  • L'adoption, notamment en Amérique Latine avec le Venezuela, la Colombie ou le Brésil.
  • La communication, le marketing. Dans le passé, l'organisation s'est ainsi permise de sponsoriser une équipe d'avions de course (le Dash Force One ci-dessous), des combattants de MMA, des conférences, des podcasts, etc.

 

dash force one avion

 

Vous pouvez retrouver les propositions en cours sur Dash Central.

De plus, la DAO peut procéder à des mises à niveau intégrées appelées sporks. C'est de cette manière que la taille limite des blocs a été augmentée de 1 à 2 Mo en novembre 2017.
 


L'objectif et le futur de Dash

Comme nous l'avons vu, l'objectif du dash est de devenir un argent liquide numérique qui soit à la fois rapide, privé et simple à utiliser. Tout dans Dash est donc mis en place pour tendre vers ce but.

Le processus de changement du protocole, ayant pour nom de code « Évolution », vise ainsi à garantir améliorer considérablement l'expérience utilisateur, notamment en mettant en place un système décentralisé de noms d'utilisateurs au sein de Dash Platform. Le portefeuille Dash pourrait devenir aussi simple d'utilisation que PayPal ou que Venmo.

Parmi les cas d'usages visés à court terme par Dash, on trouve :

  • Les envois de fonds à l'étranger (remittances).
  • Le trading : les transactions instantanément finalisées grâce à InstantSend et ChainLocks permettent de bouger rapidement et sereinement des fonds élevés entre deux plateformes d'échange.
  • L'adoption commerciale dans les pays connaissant une crise monétaire comme le Venezuela.
  • Le marché du cannabis aux États-Unis.

À long terme, Dash a pour ambition de devenir une monnaie à part entière, adoptée massivement et utilisée aux quatre coins du monde, typiquement dans les pays en développement.
 


Avantages et inconvénients de Dash

Dash est un système qui dispose de forces certaines, qui le distinguent de ses concurrents directs comme Bitcoin, Bitcoin Cash, Litecoin ou Monero :

  • Des confirmations quasi instantanées grâce à l'application de InstantSend, ce qui améliore le commerce sur Internet.
  • Une confidentialité intégrée grâce à PrivateSend.
  • Une infrastructure de nœuds bien entretenue, grâce aux masternodes.
  • Un système de gouvernance interne faisant de Dash une DAO et permettant de trancher sur les questions difficiles.
  • Un système de trésorerie servant à financer les diverses activités essentielles au projet : développement, éducation, adoption, marketing, etc.

Mais Dash a aussi des faiblesses, qui ne sont pas négligeables :

  • Un instaminage au lancement qui donne à Dash une mauvaise réputation : plus de 2 millions de dashs ont été minés dans les premières 48 heures, soit 20 % de la masse monétaire actuelle.
  • Une concentration des pouvoirs entre les mains des masternodes.
  • Un problème d'attribution du budget : les masternodes ne sont pas toujours les plus perspicaces quand il s'agit d'attribuer l'argent.
  • Une confidentialité imparfaite, n'offrant en théorie pas les mêmes garanties que Monero et n'étant qu'optionnelle. Néanmoins, PrivateSend est tout de même complètement acceptable pour la plupart des cas.

 

Comment acheter la crypto-monnaie DASH ?

Acheter du DASH est assez facile, vous pouvez le faire sur de nombreux sites. Des sites vous permettent d'en acheter directement avec des euros, d'autres permettent d'échanger du DASH contre d'autres cryptos préalablement achetées comme des bitcoins, des ethers, des XRP...
Pour DASH, plusieurs dizaines d'exchanges le proposent à l'achat, la vente et l'échange.

👉 Les meilleurs sites pour acheter du DASH

 

Comment stocker ses coins DASH ?

Il existe un large choix de portefeuilles (wallets) pour stocker ses tokens DASH. Le portefeuille officiel est le Dash Core, il est nécessaire si vous souhaitez devenir un masternode.

Vous touverez la liste de tous les wallets compatibles avec DASH à cette adresse.

Afin de stocker vos DASH en toute sécurité, vous pouvez également opter pour un hardware wallet. Ces portefeuilles prennent la forme de clés USB sécurisées pour crypto-monnaies. Vous pourrez ainsi stocker vos tokens directement chez vous dans un coffre de banque numérique.

 

Les 2 portefeuilles électroniques les plus sûrs pour stocker ses coins DASH sont le Ledger Nano S et le Trezor.


logo ledger

Ledger - le portefeuille électronique français !

La société française propose divers portefeuilles électroniques à la vente qui vous permettront de stocker vos crypto-monnaies de façon sécurisée.


logo trezor

Trezor - le coffre-fort numérique le plus sécurisé au monde !

Trezor est un mastodonte dans le domaine du stockage d'actifs numériques et sa réputation n'est plus à faire. Vous pouvez y stocker vos cryptomonnaies les yeux fermés.


 

Pour en savoir plus ...

Je vous invite à regarder la vidéo de La Bulle Crypto qui est très détaillée à ce sujet :

 


Liens utiles

site-internet-dashreddit-dashlivre-blanc-dashtwitter-dash

Notes sur le DASH

Merci d'avoir lu cette fiche, j'espère qu'elle vous a plu 🙂 Vous pouvez maintenant attribuer une note sur 5 à cette crypto à partir du module ci-dessous. N'hésitez pas également à commenter cette fiche pour nous donner votre avis sur le DASH, nous faire part de vos questions/remarques et nous dire quelles fiches vous aimeriez voir sur Cryptoast prochainement.

[Total : 14   Moyenne : 4.1/5]

A propos de l'auteur : Ludovic Lars

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Je suis fasciné par les cryptomonnaies et par l’impact qu’elles pourraient avoir sur nos vies. De formation scientifique, je m’attache à décrire leur fonctionnement technique de la façon la plus fidèle possible. Sur Cryptoast, je me propose de vous aider à mieux comprendre comment fonctionnent les cryptomonnaies (principalement Bitcoin, Bitcoin Cash et Ethereum) et quels sont les enjeux qui animent cet écosystème fascinant. La tâche n’est pas facile : je ne prétends pas être un expert et j’apprends moi-même tous les jours de nouvelles choses sur le sujet.
Tous les articles de Ludovic Lars.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments