Qu'est-ce que Bitcoin Cash (BCH) ? Cette cryptomonnaie qui revendique le trône du Bitcoin

En 2017, suite à des désaccords entre des développeurs, la communauté autour du Bitcoin s'est divisée en deux groupes distincts. Une minorité de membres s'est retranchée sur une nouvelle blockchain dénommée Bitcoin Cash. Ces derniers revendiquent l'héritage de Satoshi Nakamoto en suivant les précieux conseils de son whitepaper publié en 2008. Toutefois, le Bitcoin Cash peine à faire face au Bitcoin et doit relever d'importants défis sociaux et technologiques.

Qu'est-ce que Bitcoin Cash (BCH) ? Cette cryptomonnaie qui revendique le trône du Bitcoin

C'est quoi Bitcoin Cash (BCH) ?

Bitcoin Cash (BCH) est une blockchain similaire à Bitcoin (BTC) qui a vu le jour le 1er août 2017.  Il s'agit plus précisément d'un fork de Bitcoin, c'est-à-dire que les deux blockchains partagent certaines caractéristiques communes mais fonctionnent sur des réseaux différents depuis leur séparation.

Le BCH est la cryptomonnaie native de la blockchain Bitcoin Cash, utilisée pour transférer de la valeur à travers le réseau. Le BCH est donc à la blockchain Bitcoin Cash ce qu’est le BTC à la blockchain Bitcoin.

👉 Pour tout savoir sur le Bitcoin (BTC), la première cryptomonnaie au monde

Bitcoin Cash est le résultat d'une scission de la communauté de Bitcoin causée par des débats houleux sur sa scalabilité. Pour rappel, la scalabilité concerne l'efficacité d’un réseau à prendre en charge des transactions dans l'optique de s'adapter à la demande de ses utilisateurs.

Les différents membres de la communauté étaient en désaccord sur les futures mises à jour à implémenter sur la plus grande blockchain au monde, à savoir Bitcoin. Cela donna lieu à deux groupes distincts :

  • une partie, largement dominante, souhaitant que les améliorations concernant la scalabilité s'effectuent en dehors de la blockchain principale afin que le réseau reste le plus décentralisé possible (communauté Bitcoin) ;
  • une autre, plus petite, pensant que la blockchain peut accueillir une très grande partie des transactions tout en restant suffisamment décentralisée (communauté Bitcoin Cash).

Tout comme le Bitcoin (BTC), le Bitcoin Cash (BCH) a pour ambition de devenir, comme indiqué dans le livre blanc originel de Satoshi Nakamoto, « une monnaie électronique pair à pair et décentralisée, fonctionnant sans banque centrale ni tierce partie ». Son objectif est le même que celui du Bitcoin, mais les moyens techniques pour y arriver sont différents.

Les partisans du Bitcoin Cash (BCH) se réclament de l'héritage du Bitcoin dans le sens où ils cherchent à suivre la volonté originelle de son fondateur. Bitcoin Cash veut poursuivre la vision qu'avait Satoshi Nakamoto, le fondateur du Bitcoin, lorsqu'il était encore présent. C'est-à-dire un passage à l'échelle qui se ferait principalement sur la blockchain.

Néanmoins, Bitcoin Cash est un projet hautement controversé en raison de sa nature contentieuse s'opposant à l'opinion générale et des méthodes que certains jugent malhonnêtes utilisées par certains de ses défenseurs. À l’heure de l’écriture de ces lignes, la capitalisation financière du Bitcoin Cash représente moins de 1% de celle du Bitcoin.

Bitcoin ash BCH logo

Logo du Bitcoin Cash (BCH), stylisé par Cryptoast

Les raisons derrière l'apparition de Bitcoin Cash

Depuis sa création en 2009, le nombre de transactions sur la blockchain Bitcoin est en constante augmentation. Toutefois, à partir de 2017, son réseau commença à connaître des difficultés à traiter ses opérations, car limité à 7 transactions par seconde environ. Cette année, le marché haussier provoqua une vague de nouveaux arrivants si importante que le réseau a été rapidement congestionné.

La conséquence ? Lors des pics d’utilisation du réseau, il était nécessaire d'attendre plusieurs heures pour qu'une transaction soit confirmée. Une compétition entre utilisateurs a commencé à voir le jour pour faire valider leurs transactions en premier.

Puisque le nombre de transactions est limité dans un bloc de la blockchain, les mineurs du réseau choisissent les opérations offrant le plus de frais de réseau. Ainsi, en décembre 2017, au plus haut de la bulle spéculative des cryptomonnaies à cette période, les frais sur la blockchain Bitcoin s'élevaient à plus de 30 dollars par transaction, avec un pic à près de 60 dollars..

fees btc

Frais de transaction sur le réseau Bitcoin de 2010 à 2023 - Blockchain.com

 

Pourquoi le réseau Bitcoin ne pouvait pas opérer plus d'opérations ? Par conception, les blocs de la blockchain de Bitcoin ont une taille limitée à 1 Mo. De plus, un bloc y est miné en moyenne toutes les 10 minutes. Si on néglige l'impact de la mise à jour SegWit, cela représente une capacité transactionnelle de 7 transactions par seconde.

Vous l'aurez compris, cela ne suffit généralement pas à satisfaire la demande croissante d'utilisation, d'où les périodes de hausse des frais lorsque le cours du Bitcoin est dans une tendance haussière comme en 2017 et 2021. Le pic de frais rencontré en 2023, lui, correspond à la tendance autour des Ordinals sur le réseau Bitcoin.

👉 Ordinals : un nouveau type de NFT sur la blockchain Bitcoin ?

Pour résoudre ces problèmes de scalabilité, l'une des solutions est d'augmenter la valeur limite de la taille des blocs, comme Satoshi Nakamoto le prévoyait en 2010. Cependant, au fil du temps, cette idée a perdu son approbation au sein de la communauté. En cause, on lui reprochait d'accentuer la centralisation du réseau.

Le débat sur la scalabilité du roi des cryptomonnaies a fait rage pendant des années jusqu'à déboucher sur la séparation irréversible du réseau.C’est donc en 2017 que l'exode d'une partie de la communauté vers Bitcoin Cash a définitivement été scellé par le refus d'intégrer la mise à jour SegWit2X en novembre 2017. La communauté de Bitcoin s'était divisée en 2 camps.

D'un côté, les partisans de Bitcoin (BTC) souhaitaient maintenir une taille des blocs réduite à 1Mo, jugeant qu'une augmentation de cette limite centraliserait davantage le réseau. Pour eux, un nœud Bitcoin doit pouvoir fonctionner sur un ordinateur peu puissant, abordable et avec une connexion Internet de base, de façon à ce que chacun puisse posséder un nœud complet s'il le souhaite (taille de la blockchain réduite, donc plus simple à maintenir).

Pour augmenter le nombre de transactions pris en charge par le réseau, ils préfèrent des solutions d'optimisation du protocole, comme la mise à jour SegWit qui contribue à réduire significativement les frais de transaction en augmentant le nombre d'opérations gérées par la blockchain. En parallèle, d'autres solutions ont été déployées, à l'instar de la célèbre solution de seconde couche dénommée Lightning Network.

👉 Qu'est ce que le Lightning Network, cette solution de scalabilité de la blockchain Bitcoin ?

Transaction Bitcoin

Nombre de transactions sur le réseau Bitcoin (BTC) de 2010 à 2023 - Blockchain.com

 

Au cours de ces dernières années, les mises à jour du réseau Bitcoin semblent porter leurs fruits : tandis que le nombre de transactions continue de battre des records, les frais de transaction se sont stabilisés aux alentours des 5 dollars.

De l'autre côté, les partisans de Bitcoin Cash (BCH) souhaitent que l'activité de la blockchain se développe sans réseau parallèle. Ils prônent une augmentation progressive de la taille limite des blocs. Selon eux, la capacité transactionnelle apportée par SegWit n'est pas suffisante, tandis que les solutions de seconde couche posent plus de problèmes qu'elles n'en résolvent.

En outre, pour eux, n'importe qui n'a pas besoin de maintenir un nœud complet chez lui : cette tâche devrait être assurée majoritairement par les mineurs.

Pour que le réseau reste suffisamment décentralisé malgré l'augmentation de la taille des blocs, les partisans de Bitcoin Cash comptent sur une optimisation de la propagation des blocs ainsi que sur la loi de Moore. Pour rappel, la loi de Moore stipule que le nombre de transistors d’une puce de microprocesseur double tous les 2 ans, ce qui revient à dire que la puissance informatique croît exponentiellement avec le temps.

Avant l’arrivée de Bitcoin Cash, une partie de la communauté Bitcoin avait déjà tenté à plusieurs reprises d'augmenter la taille limite des blocs (par le biais des clients Bitcoin XT, Bitcoin Classic et Bitcoin Unlimited), mais sans succès.

Comment s'est déroulé le fork entre Bitcoin et Bitcoin Cash ?

Le fork (c’est-à-dire la séparation des 2 chaînes) entre Bitcoin et Bitcoin Cash a eu lieu le 1er août 2017 au bloc 478 559. 

En augmentant la limite de la taille des blocs à 8 Mo, l'implémentation de Bitcoin Cash a provoqué un hard fork de la blockchain Bitcoin, c'est-à-dire une duplication du réseau en 2 blockchains distinctes : celle suivant les anciennes règles (Bitcoin) et celle adoptant les nouvelles règles (Bitcoin Cash).

👉 Hard fork vs Soft fork : quel impact sur la blockchain ?

Ce fork porte le nom obscur de « User Activated Hard Fork » (UAHF). Ceci est une référence au « User Activated Soft Fork » (UASF) qui voulait pousser le réseau Bitcoin à adopter SegWit sur la même période.

La scission du réseau a été programmée par le logiciel client Bitcoin ABC développé par Amaury Séchet. Le ABC est l'acronyme de « Adjustable Blocksize Cap », c'est-à-dire « taille limite des blocs ajustable » en français. Ce client est devenu l'implémentation de référence du protocole Bitcoin Cash, comme l'est Bitcoin Core pour Bitcoin.

Les deux blockchains résultantes, Bitcoin et Bitcoin Cash, étaient composées d'une seule blockchain avant le 1er août. Par conséquent, chaque détenteur de BTC au moment du fork a obtenu le même nombre de BCH sur son adresse.

Dans le cas où une plateforme d'échange de cryptomonnaies conservait des BTC pour ses utilisateurs, la politique de l'entreprise fait foi sur l'obtention ou non des BCH. Si elle a supporté le fork, alors elle a crédité des BCH directement sur le compte de cryptomonnaie. Il est également possible qu'elle ait conservé ces BCH contre leur gré.

En résumé, si un utilisateur avait 0.5 BTC stocké sur Coinbase lors du fork, alors il a  reçu 0.5 BCH sur son portefeuille. Ce fork reste néanmoins controversé pour plusieurs raisons :

  • tout d'abord, l'augmentation de la taille des blocs accroit le poids général de la blockchain. Par conséquent, il faut des machines plus performantes pour maintenir un nœud complet, car ils nécessitent un plus grand espace de stockage ;
  • de plus, le fork Bitcoin Cash s'est déroulé contre la majorité des acteurs de l'écosystème Bitcoin. C'est un gros point noir pour le projet : nombreux sont les membres de la communauté (et aussi des plateformes crypto) qui n'acceptent pas le BCH en le considérant comme illégitime ;
  • enfin, les partisans principaux de ce fork, tels que Bitmain et Roger Ver, sont perçus par certains comme des opportunistes et des manipulateurs ayant cherché à servir leurs intérêts personnels.

Quelles sont les caractéristiques techniques du Bitcoin Cash ?

Le fork de Bitcoin - Une affaire de taille de bloc

Puisque Bitcoin Cash est un fork de Bitcoin, il partage avec lui un certain nombre de caractéristiques techniques liées au protocole originel :

  • son émission monétaire sensiblement similaire, si bien que son nombre de jetons en circulation est limité à 21 millions ;
  • sa méthode de consensus, qui est le proof of work basé sur la fonction de hachage SHA-256 ;
  • le temps requis pour miner un bloc, évalué en moyenne à 10 minutes.

Cependant, il existe de nombreuses différences entre les deux cryptomonnaies, la plus importante d'entre elles étant le poids de leurs blocs. Pendant que ceux de la blockchain Bitcoin pèsent 1Mo chacun, ceux de Bitcoin Cash n'ont cessé d'augmenter jusqu'à atteindre les 32Mo.

En effet, la taille limite de ses blocs est passée de 1 à 8 Mo en août 2017, puis a été rehaussée à 32 Mo en mai 2018. Cette limite permet au réseau Bitcoin Cash de traiter entre 97 et 236 transactions par seconde sans que les frais augmentent.

Puisque ses blocs ne sont jamais pleins, il s'en suit deux conséquences majeures. Tout d'abord, les frais des transactions restent constamment en dessous de quelques centimes, un privilège dont ne peuvent pas profiter les utilisateurs de la blockchain Bitcoin. De plus, les temps de confirmation pour une opération sont réduits, situés aux alentours de 10 minutes.

Ajoutons que, pour recevoir un petit montant sur le réseau Bitcoin Cash, il est seulement nécessaire d'attendre la validation de la transaction par le réseau (2-3 secondes) plutôt que d'attendre sa confirmation car elle sera incluse automatiquement dans le prochain bloc. La sécurité de ces paiements quasi instantanés n'est pas parfaite, mais elle est vouée à s'améliorer à l'avenir.

Les 6 principales différences à retenir entre Bitcoin Cash et Bitcoin

L'ajustement de la difficulté de minage

Dans Bitcoin, la difficulté de minage s'ajuste à la puissance de calcul globale toutes les deux semaines, afin que le temps nécessaire pour produire un bloc reste de 10 minutes en moyenne. Pour survivre en tant que blockchain minoritaire, Bitcoin Cash a dû mettre en place un nouvel algorithme d'ajustement qui modifie la difficulté de minage chaque fois qu’un bloc est créé .

À noter que l'algorithme déployé en urgence en août 2017 était imparfait et a provoqué une accélération du minage des BCH si bien qu'il existe actuellement 85 000 BCH de plus que de BTC. Cet épisode n'impacte en rien l’offre maximale de coins en circulation (21 millions) et le défaut a été corrigé le 13 novembre 2017.

Un nouveau format d'adresse

Même si les adresses traditionnelles fonctionnent toujours, un nouveau format a été mis en place pour éviter aux utilisateurs d'envoyer des BTC à une adresse BCH et inversement. Ce format adopte la base 32, plus adaptée aux codes QR, pour représenter l'adresse. Un exemple d'adresse Bitcoin Cash est « bitcoincash:qrykqlc3mfgtjsr8cl6y6y278k7l7rmtmc5wdv3e9q »

💡 Faites attention : les adresses de Bitcoin Cash sont sensiblement similaires aux adresses Bitcoin. N’envoyez jamais de Bitcoin Cash (BCH) vers votre adresse Bitcoin (BTC), vous risquez de perdre définitivement vos fonds.

Un algorithme de signature amélioré

L'algorithme permettant de signer une transaction a été modifié selon le BIP-143 pour apporter deux améliorations à l'algorithme initial :

  • Éviter les hachages redondants lors de la vérification d'une signature ;
  • Sécuriser la signature hors-ligne utilisée par les portefeuilles matériels comme le Ledger Nano S Plus.
Ledger : la meilleure solution pour protéger vos cryptomonnaies

Optimisation du protocole pour les gros blocs

Les développeurs de Bitcoin Cash ont pour projet d'optimiser le protocole en vue de l'adapter à un haut volume de transactions. Dans cette démarche rentrent des améliorations comme l'ordre canonique des transactions, qui impose que les transactions contenues dans un bloc soient rangées dans l'ordre lexicographique, ou les méthodes de propagation de blocs comme Graphene ou Xthinner.

À terme, l'objectif est de supporter des blocs de 1 To pour permettre à chaque être humain sur Terre de faire une cinquantaine de transactions par jour.

L'absence de SegWit et le RBF

De plus, puisque le hard fork de Bitcoin en Bitcoin Cash a eu lieu avant l'activation de SegWit, Bitcoin Cash n'a pas implémenté cette mise à jour. Les transactions dans Bitcoin sont donc toujours malléables, même si différentes mesures pourront être adoptées à l'avenir.

Bitcoin Cash a aussi annulé le remplacement des frais (Replace-by-Fee ou RBF) qui a été instauré dans Bitcoin début 2017 et qui permettait d'augmenter les frais d'une transaction en attente de validation pour accélérer sa prise en charge par les mineurs.

Davantage de possibilités pour les smart contracts

Pour améliorer ses capacités à traiter les smart contracts, Bitcoin Cash a enrichi son langage de scripts interne en lui ajoutant une quinzaine de codes opératoires.

Pour la plupart, il s'agit d'anciens codes opératoires, désactivés par les développeurs, car ils constituaient un potentiel vecteur d'attaques. Ils ont été réactivés de manière sécurisée ou remplacés par de nouveaux codes à peu près équivalents.

De plus, deux codes opératoires supplémentaires (OP_CHECKDATASIG, OP_CHECKDATASIGVERIFY) ont été implémentés pour faciliter l'utilisation des oracles sur la blockchain Bitcoin Cash. Dans le même temps, la quantité de données brutes intégrables sur le réseau a été augmentée à 220 octets par transaction.

Ralentissement des mises à jour et intégration des CHIPs

À l'origine, le protocole de Bitcoin Cash était mis à niveau tous les 6 mois par le biais d'un hard fork. Les améliorations planifiées étaient listées sur la feuille de route du projet, disponible sur le site officiel.

Toutefois, depuis quelque temps, les mises à jour se font de plus en plus rares. Depuis 2021, le réseau implémente des améliorations annuellement à la date précise du 15 mai. Malgré tout, en 2023, aucun nouveau hard fork n'a vu le jour sur le réseau. Concernant les dernières améliorations intégrées sur la blockchain, nous pouvons citer :

  • l'ajout de plusieurs sorties OP_RETURN pour les transactions ;
  • la suppression du nombre de fois qu'une transaction peut être ignorée par le réseau, anciennement situé à 50 fois ;
  • l'apparition de nouvelles fonctionnalités sur la machine virtuelle de la blockchain ;
  • enfin, l'augmentation de la plage des smart contracts de 4 à 8 octets.

Notons que les deux mises à jour annuelles de 2021 et 2022 ont vu l'apparition du Cash Improvement Proposal (CHIP). Similaire au Bitcoin Improvement Proposal (BIP), ce système permet d'accentuer l'évolution du projet sous un angle plus communautaire.

Avec les CHIPs, les membres de la communauté peuvent publier des propositions visant à modifier le protocole de Bitcoin Cash. L'idée est d'instaurer un espace d'échange entre les innovateurs et les développeurs pour débattre et perfectionner les idées les plus pertinentes pour le protocole.

Qui soutient Bitcoin Cash ? (BCH)

La blockchain Bitcoin Cash a d'abord été soutenue par une majorité d’entreprises spécialisées dans le minage (mining pools). Dans le lot, on trouve la coopérative ViaBTC, qui a soutenu Bitcoin Cash en minant le 1er bloc de la blockchain, ainsi que l'entreprise chinoise Bitmain spécialisée dans la fabrication d'ASICs, qui contrôle 2 des plus grosses coopératives de minage en termes de puissance de calcul : Antpool et BTC.com.

Bitmain est souvent associée à la figure de son co-fondateur, Jihan Wu, qui est aussi le premier individu à avoir traduit le livre blanc de Bitcoin en chinois. Son entreprise est aussi suspectée d'encourager l'usage de Bitcoin Cash, car elle possède un brevet chinois sur l'AsicBoost, une technique pour créer des blocs 20 % plus rapidement que la normale (chose que SegWit rend obsolète).

Du côté des développeurs contribuant à Bitcoin Cash, on retrouve les équipes derrière le développement des logiciels client Bitcoin XT et Bitcoin Unlimited. Par ailleurs, Bitcoin Cash dispose aussi du soutien de Gavin Andresen : entre 2010 et 2014, il était le développeur en chef du plus important logiciel client sur Bitcoin, nommé Bitcoin Core.

Malgré tout, la figure la plus emblématique derrière Bitcoin Cash est sans doute Roger Ver, PDG de l'entreprise Bitcoin.com et l'un des premiers gros investisseurs de l'industrie du Bitcoin. C'est une célébrité dans le secteur des cryptomonnaies en raison de son activisme continuel pour Bitcoin entre 2011 et 2017.

Aujourd'hui, Bitcoin.com occupe une place prépondérante dans la communauté de Bitcoin Cash. Bien plus qu'un site d'information, il propose à sa communauté un portefeuille Bitcoin supportant les cryptomonnaies BTC et BCH, un explorateur de blocs et une coopérative de minage. Bitcoin.com fait la promotion du Bitcoin Cash tout au cours de l'année, notamment en sponsorisant des projets et des évènements.

Roger Ver

Photographie de Roger Ver

Bitcoin Cash : une pluie de hard forks au fil des années

Saviez-vous qu'un fork de Bitcoin Cash avait eu lieu 1 an après son apparition ? Le 15 novembre 2018, Bitcoin Cash devait implémenter, comme à l'accoutumée, une mise à niveau sous la forme d'un hard fork. Cependant, contrairement aux autres mises à niveau, les changements proposés ne faisaient pas l'unanimité au sein de la communauté.

C'est dans ce contexte qu'est né le Bitcoin SV (BSV). Les partisans du BSV, représentés par Craig Wright et par Calvin Ayre, souhaitaient restaurer la vision de Satoshi (Satoshi's Vision, SV), c'est-à-dire de s'en tenir au modèle originel de Bitcoin, supprimer la taille limite des blocs et verrouiller le protocole au plus vite pour permettre à l'écosystème de se développer sereinement.

C'est pourquoi ils s'opposaient aux changements orchestrés par les équipes de Bitcoin Cash, allant jusqu'à menacer d'attaquer la blockchain avec leur puissance de calcul.

Avec le temps, Bitcoin Cash surmonta cet événement et continua de se développer jusqu'à gagner la confiance de certains investisseurs. En 2019, l'entreprise de Roger Ver, Bitcoin.com, annonce le lancement d'un fonds d'investissement de 200 millions de dollars pour financer l'écosystème Bitcoin Cash.

Malgré tout, la joie fut de courte durée : tandis que la capitalisation du Bitcoin s'éloigna de plus en plus de son homologue, un nouveau conflit entre les membres de la communauté Bitcoin Cash provoqua un nouvel embranchement de la blockchain. Le 15 novembre 2020, certains membres de Bitcoin Cash ont fait émerger un second fork du nom de Bitcoin Cash ABC.

En cause, une partie de la communauté souhaitait intégrer une taxe sur le minage des BCH afin de financer l'écosystème de Bitcoin Cash. Cependant, la majorité des membres s'opposait à une telle mesure. Lors du lancement du fork, 60% des mineurs sont restés du côté de Bitcoin Cash, les autres s'étant dirigés vers la nouvelle blockchain.

Comment acheter du Bitcoin Cash (BCH) ?

Puisque son histoire découle directement de celle du Bitcoin, le Bitcoin Cash connaît une grande popularité dans le secteur des cryptomonnaies. Ainsi, sa cryptomonnaie BCH est disponible sur de nombreuses plateformes telles que eToro, Binance, OKX, ou encore Coinbase.

Pour sa grande popularité, son interface fluide et son entreprise directement régulée par l'Autorité des marchés financiers (AMF), nous vous recommandons d'acheter vos BCH sur la plateforme eToro.

❗Le Bitcoin Cash ne doit pas être confondu avec le Bitcoin. Ce n’est pas parce que le coût unitaire du BCH est moins important que celui du BTC que son potentiel est plus important. Renseignez-vous davantage sur le Bitcoin Cash si vous envisagez d’en acquérir.

Acheter des cryptos sur eToro
L'investissement dans les cryptomonnaies est proposé par eToro (Europe) Ltd en tant que PSAN enregistré auprès de l'AMF. L'investissement dans les crypto-actifs est très volatil. Il n'existe pas de protection des consommateurs. Investir est risqué (en savoir plus)

Explications pour l'achat de BCH sur eToro

  1. Inscrivez-vous sur eToro ;
  2. Vous allez recevoir un e-mail et devrez cliquer sur un lien pour vérifier votre compte ;
  3. Déposez des euros sur la plateforme ;
  4. Cliquez sur le bouton Recherche, puis recherchez le BCH dans le menu Cryptomonnaies
  5. Il ne vous reste plus qu'à acheter du BCH pour le montant de votre choix
  6. Félicitations ! Vous êtes maintenant en possession de BCH !

👉 Tutoriel pas à pas de la plateforme eToro pour acheter du BCH

Bitcoin Cash : comment stocker et sécuriser ses BCH ?

Pour éviter les risques de censure ou de pertes de fonds causées par la faillite de certaines plateformes de cryptomonnaies, un nombre croissant d'investisseurs se dirigent vers des portefeuilles physiques. Cette technologie garantit la sécurité de vos actifs grâce à un stockage hors ligne et sans intermédiaire.

L'entreprise française Ledger, spécialisée dans les solutions de stockage par hardware wallet, est leader du domaine à l'international. Son modèle le plus vendu, le Nano S Plus, s'est commercialisé à plusieurs millions d'exemplaires. De plus, grâce à son interface gratuite Ledger Live, vous pouvez sécuriser plus de 5 000 cryptomonnaies différentes.

Ledger : la meilleure solution pour protéger vos cryptomonnaies

👉 Ledger Nano S Plus : Avis et Guide pour Paramétrer le Wallet Crypto de Référence

Notre avis sur Bitcoin Cash (BCH)

À l'origine, Bitcoin Cash part d'une bonne volonté : respecter l'héritage du créateur de Bitcoin, Satoshi Nakamoto, en appuyant son développement sur les préceptes de son livre blanc du fondateur aujourd'hui disparut. L'une des principales revendications de cette communauté est d'augmenter la taille des blocs du réseau pour le rendre plus rapide et moins coûteux aux utilisateurs.

Cette approche implique des concessions au niveau de sa décentralisation. Puisque ses blocs sont plus lourds que ceux de la blockchain Bitcoin, les nœuds de son réseau ont besoin de machines plus coûteuses avec des capacités de stockage beaucoup plus importantes. Ainsi, le nombre de participants au réseau se réduit à cause des coûts économiques requis, rendant la blockchain plus centralisée.

Avec le temps, Bitcoin Cash a perdu de son prestige : sa cryptomonnaie BCH n'a pas connu une croissance aussi forte que le BTC, sans oublier les controverses autour de ses partisans qui ont contribué à dégrader sa réputation. Les deux forks de sa blockchain, survenus en 2018 et 2020, ont été vécus comme un coup de grâce pour le réseau.

Toutefois, les équipes derrière Bitcoin Cash n'ont pas dit leur dernier mot. Le développement de cette blockchain s'est perpétué avec plusieurs mises à jour annuelles, avant de ralentir son activité à partir du marché haussier de 2021.

À l'écriture de ces lignes, personne ne sait si Bitcoin Cash réussira à sortir son épingle du jeu. Bien qu'en juin 2023, sa cryptomonnaie ait bondi de 120% face au Bitcoin, rappelons que son réseau doit encore faire ses preuves pour obtenir une popularité équivalente à celle de la première blockchain au monde.

👉 Découvrez plus de 100 fiches synthétiques sur les cryptomonnaies

Sources : reference Cash, documentation Cash

Avant de profondes modifications, cette fiche a initialement été rédigée par Ludovic Lars en 2018

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Ben

bonjour, je n'arrive pas à comprendre le principe des adresses BCH:
en effet, les adresses comportent "bitcoincash: +serie de chiffre/lettres
faut-il mette "bitcoincash:" lorsqu'on retranscrit cette adresse pour recevoir des fonds , ou ne marquer que la suite de chiffres/lettres
merci de votre réponse

Ludovic Lars

Bonjour,

En règle générale, les logiciels acceptent les deux. Le plus courant est de n'indiquer que la suite de caractère (sans le préfixe): qrykqlc3mfgtjsr8cl6y6y278k7l7rmtmc5wdv3e9q au lieu de bitcoincash:qrykqlc3mfgtjsr8cl6y6y278k7l7rmtmc5wdv3e9q.

Ben

Merci Ludovic pour cette réponse claire et précise !

Ludovic Lars

??

Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Le responsable crypto de la SEC quitte l'agence de régulation

Le responsable crypto de la SEC quitte l'agence de régulation

Solana prête à rebondir ? Analyse technique du SOL du 18 juin 2024

Solana prête à rebondir ? Analyse technique du SOL du 18 juin 2024

Cryptomonnaies : la méthode pour identifier les sommets d'un marché haussier

Cryptomonnaies : la méthode pour identifier les sommets d'un marché haussier

Coinbase lance un « marché de pré-lancement » pour trader les cryptos avant leur listing officiel

Coinbase lance un « marché de pré-lancement » pour trader les cryptos avant leur listing officiel