Les crypto-monnaies anonymes

Le top 8 des crypto-monnaies anonymes

 

Qu’est-ce qu’une crypto-monnaie anonyme ?

Les crypto-monnaies ont pour particularité de fonctionner grâce à la blockchain. Chaque transaction effectuée est inscrite dans un registre (un grand livre de comptes). Il est possible pour tout un chacun de consulter les opérations de transferts d’actifs entre différentes entités en consultant cette blockchain qui est publique.

S’il est effectivement possible de consulter les transactions effectuées sur la blockchain pour une grande partie des crypto-monnaies, il convient toutefois de préciser que certaines crypto-monnaies ont fait le choix d’être anonymes.

Pour fonctionner, ces crypto-actifs auront probablement besoin d’une blockchain et de mineurs pour valider les transactions. Mais il ne sera plus possible de consulter publiquement les transferts qui ont eu lieu entre différentes personnes.

A travers cet article, nous allons voir ensemble comment fonctionnent ce type de crypto-monnaies anonymes. Quelles sont les raisons de leur création ? Leurs avantages et inconvénients ? Et nous présenterons brièvement les crypto-actifs anonymes les plus populaires.

 

Pourquoi avoir rendu les transactions anonymes ?

Une des raisons principales derrière la création du bitcoin était la volonté de s’affranchir des tiers de confiance, représentés par les banques et les gouvernements. Son créateur, Satoshi Nakamoto, estimait que notre vie privée n’était pas assez protégée et que les banquiers avaient une emprise trop importante sur nos données personnelles.

C’est donc avec cette philosophie que le BTC a été créé. Les personnes ne sont plus connues sous leur nom propre, mais à travers l’adresse de leur wallet. Cette adresse prend la forme d’une longue combinaison de chiffres et de lettres. Elle peut être comparé au RIB, pour le système financier traditionnel.

A ce stade, il et important de préciser que le Bitcoin n’est en aucun cas une crypto-monnaie anonyme. Chaque transaction est visible sur la Blockchain, avec l’identifiant du portefeuille qui émet des bitcoins, et celui du portefeuille qui les reçoit. On peut donc suivre à la trace chaque Bitcoin (ou fraction de Bitcoin) depuis sa création. Bitcoin n’est alors pas considéré comme une crypto-monnaie anonyme, mais comme une crypto-monnaie pseudonyme.

C’est en partant de ce constat que l’idée d’une crypto-monnaie anonyme est apparue. Le fonctionnement serait similaire à celui d’une crypto-monnaie pseudonyme, mais les transactions ne seraient plus consultables par n’importe qui. Cela permettrait donc de garantir un maximum de confidentialité à ses utilisateurs.

Chaque crypto-actif anonyme a une technologie propre pour garantir l’anonymisation des transactions.

 

Les différents crypto-actifs anonymes

Il existe différents crypto-actifs anonymes et l’idée derrière chacun d’entre eux et de garantir l’anonymat des utilisateurs.

Voici quelques crypto-monnaies anonymes et leur mode de fonctionnement :

 

1. Monero (XMR)

 

Monero est sans conteste la meilleure crypto-monnaie actuelle si la confidentialité est votre préoccupation principale. Le protocole est si sécurisé que vous ne serez même pas capable de voir le montant des transactions entre les différentes parties.

Monero utilise des méthodes complexes de cryptographies pour protéger les données personnes des utilisateurs telles que les « ring signatures », RingCT ou encore Kovri. En outre, Monero a commencé son aventure sans pré-minage ni minage instantané lors de sa création.

Son seul point faible serait son système cryptographique complexe qui provoquerait une taille des transactions 50 fois supérieures à celles du Bitcoin.

 

2. Zcash (ZEC)

 

Zcash utilise une approche différente pour rendre anonymes les transactions. Le projet repose sur le protocole zk-SNARK.

Pour des informations plus complètes sur le fonctionnement de ce système, nous vous conseillons de consulter notre fiche crypto à propos de Zcash.

 

3. Verge (XVG)

 

A la différence de la plupart des autres crypto-actifs anonymes, Verge n’utilise pas la cryptographie pour garantir son caractère confidentiel. Verge utilise le protocole Tor et le réseau I2P.

La décision d’utiliser un tel système a été prise afin que les utilisateurs puissent savoir quel est l’état de leurs transactions. Il est obligatoire d’avoir de registre publique si on veut donner la possibilité aux gens de vérifier cela.

Toutefois, le système TOR permet d’empêcher l’identification des utilisateurs, contrairement aux crypto-monnaies basées sur une blockchain publique classique. Verge est donc bien une crypto-monnaie anonyme, mais sans utiliser une sécurité cryptographique pour y parvenir.

 

4. Komodo (KMD)

 

Komodo utilise également la technologie zk-SNARK de Zcash. Cela est dû au fait que Komodo est issu d’un fork avec Zcash. Afin de se différencier, ils ont ajouté un meilleur « proof of algorithm » pour améliorer la sécurité du système.

Komodo n’est pas seulement une crypto-monnaie anonyme. Les membres de l’équipe de développement essaient également de se concentrer sur les transactions inter-blockchain (atomic swap) et possèdent un exchange décentralisé (DEX).

 

5. PIVX (PIVX)

 

PIVX est la première crypto-monnaie fonctionnant en proof of stake (PoS) à implémenter l’anonymat des utilisateurs. Pour y parvenir ils ont utilisé le protocole Zerocoin.

Du fait de son système PoS combiné à son système de confidentialité, PIVX permet d’effectuer des transactions anonymes super rapides, ce qui n’est pas le cas des autres crypto-actifs pour qui la confidentialité est également au centre du projet.

 

6. Horizen (ZEN)

 

Horizen, anciennement ZenCash, est également issu d’un fork de Zcash et utilise aussi le système zk-SNARK.

Le projet Horizen se différencie en se concentrant sur la facilité d’utilisation pour les clients. Ils tentent de mettre en œuvre un système composé de plusieurs wallets différents fonctionnant grâce à des nœuds sécurisés. Cela permet de créer une base qui améliore la confidentialité à travers des nœuds sécurisés.

 

7. ZCoin (XZC)

 

ZCoin garantit l’anonymat des transactions grâce à son protocole Zerocoin.

Cependant, lors de la création de ce crypto-actif, l’équipe a eu recours à ce qu’ils appellent un « trusted setup » pour permettre au protocole de fonctionner convenablement. Ils ont dû faire appel à des gens de confiance pour définir les paramètres initiaux, ce qui peut être un problème si ces personnes décident de manipuler le système à leur avantage.

Ce problème est actuellement pris en main par l’équipe de développement qui tente de supprimer ce « trusted setup » initial. Une fois que cela sera effectué, alors Zcoin pourra devenir un crypto-actif anonyme intéressant.

 

8. NavCoin (NAV)

 

NavCoin est sans doute la crypto-monnaie anonyme la plus sous-évaluée. Cela est dû au fait qu’ils ont un problème de centralisation pour garantir l’anonymat.

NavCoin n’utilise pas la cryptographie pour fonctionner. Ils utilisent une stratégie de dissimulation en utilisant une blockchain secondaire en parallèle à la blockchain principale. Malheureusement, ce procédé est effectué via les serveurs de NavTech, ce qui ne permet pas une décentralisation optimale.

Si le serveur venait à être attaqué, les données privées des utilisateurs pourrait être compromises.

Toutefois, l’équipe de NavCoin tente de faire en sorte que les serveurs de NavTech fonctionnent uniquement via un réseau de nœuds. Si cela se concrétise, le crypto-actif aura alors un niveau de décentralisation suffisamment grand.

 

Avantages des transactions anonymes

Voici les différents avantages qu’offre l’anonymat lors des transactions :

  • Votre vie privée est respectée.
  • Il est en théorie impossible de pouvoir remonter jusqu’à un utilisateur.
  • On atteint un idéal libertarien qui garantit que vous pouvez faire ce que vous voulez et que personne ne puisse savoir ce que vous avez fait.

 

Inconvénients des transactions anonymes

Bien que les avantages d’un crypto-actif anonyme sont intéressants, il existe cependant des points négatifs à ne pas négliger :

  • La vérification des transactions est en générale plus longue que dans un système normal.
  • Du fait des mesures prises pour garantir l’anonymat, la taille des blocks est plus importante. Cela se traduit par une blockchain bien plus volumineuse que pour un crypto-actif non-anonyme.
  • Certains États ont annoncé vouloir lutter contre les crypto-monnaies anonymes. Il se peut donc que leur avenir soit menacé dans un futur plus ou moins proche.
  • De nombreux scammeurs convertissent les crypto-monnaies dérobées dans une crypto-monnaie anonyme et on ne peut alors plus remonter jusqu’à eux.
  • Il peut être difficile de savoir où en est le traitement de votre transaction.

 

Conclusion

Nous voici arrivés au terme de notre article sur les crypto-monnaies anonymes. Nous espérons que vous avez apprécié notre article et que vous avez compris comment fonctionnent ces crypto-actifs.

La liste des inconvénients liés à ces crypto-monnaies anonymes ne vous a pas effrayé ? Il est alors peut-être temps de considérer d’avoir une partie de ses investissements cryptos dans au moins un crypto-actif anonyme.

N’hésitez pas à vous rendre sur des sites tels que Binance ou HitBTC si vous désirez vous procurer une ou plusieurs des crypto-monnaies anonymes présentées dans notre article.

 

⚠️ Cet article ne constitue en aucun cas un conseil en investissement. Cryptoast ne saurait être tenu responsable en cas de déconvenues. Nous vous recommandons de toujours faire vos propres recherches avant d’investir dans un actif ou un crypto-actif.

 



Notes des lecteurs

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

 


Vous avez aimé ce tutoriel ❤ ? Alors vous aimerez également :

Qu’est-ce que le Monero (XMR) et comment en acheter ?Qu’est-ce que le ZCoin (XZC) et comment en acheter ?Qu’est-ce que le Komodo (KMD) et comment en acheter ?


Poster un Commentaire

avatar