🔮 DIRECT – Suivre la croisade de la SEC contre les cryptomonnaies en temps rĂ©el

La Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis, dirigĂ©e par Gary Gensler, a clairement montrĂ© son intention de nuire au marchĂ© des cryptomonnaies Ă  travers ses multiples attaques contre Coinbase et Binance. Le marchĂ© crypto amĂ©ricain est sous tension. Suivez l'Ă©volution de la situation opposant la SEC Ă  l'Ă©cosystĂšme crypto aux États-Unis sur notre direct.

🔮 DIRECT – Suivre la croisade de la SEC contre les cryptomonnaies en temps rĂ©el

La Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis a confirmĂ© son intention de dĂ©clarer la guerre Ă  l'Ă©cosystĂšme crypto sur le sol des États-Unis.

L'effondrement de FTX au mois de novembre dernier a permis aux différents régulateurs de serrer la vis aux différents acteurs desservant le marché des cryptomonnaies américain. Jesse Powell, le fondateur et ancien PDG de Kraken, avait mis en exergue la tendance de la SEC a pénaliser les bons acteurs tout en laissant les mauvais se développer tel que FTX, qui, nous le savons désormais, aurait largement dû alerter les régulateurs plus tÎt.

Depuis, les choses se sont accĂ©lĂ©rĂ©es : en fĂ©vrier dernier, Brian Armstrong, le PDG de Coinbase, avait publiquement fait part de ses inquiĂ©tudes concernant une Ă©ventuelle intention de la SEC d'interdire purement et simplement le staking d'ETH pour les particuliers. L'exchange est d'ailleurs en ce moment mĂȘme aux mains avec la SEC, qui l'a rĂ©cemment attaquĂ© en justice concernant la mise sur le marchĂ© de cryptomonnaies considĂ©rĂ©es comme des valeurs mobiliĂšres.

Un sempiternel dĂ©bat totalement flou, que la SEC elle-mĂȘme n'arrive pas Ă  mettre au clair, et qui illustre parfaitement l'hostilitĂ© des rĂ©gulateurs Ă  l'encontre des sociĂ©tĂ©s crypto basĂ©es aux États-Unis.

Mais plus récemment, le conflit s'est intensifié puisque le régulateur s'en est pris frontalement à Binance, en ciblant sa filiale américaine Binance.US ainsi que son PDG Changpeng Zhao.

Si vous n'avez pas tout suivi depuis le début de l'affaire, voici quelques articles importants pour comprendre la tension actuelle entre les acteurs crypto aux US et la SEC :


19 juin : Binance.US a perdu d'importantes parts de marché

🔮 08:15 : Coinbase continue de s'en prendre Ă  la SEC. Dans une lettre dĂ©posĂ©e devant la Cour le 17 juin, l'exchange de cryptomonnaies amĂ©ricain Ă  reprochĂ© au rĂ©gulateur de maintenir le flou autour de la rĂ©gulation, et a pointĂ© l'incohĂ©rence entre ses positions et ses actions :

« Lorsque la Cour lui a ordonné de remédier à l'incohérence flagrante entre sa position dans le litige et ses actions et déclarations ailleurs, la SEC n'offre toujours pas de réponses directes et se contente de répéter ses points de discussion. [...] [Gary Gensler, NDLR] continue de s'engager sur la voie des dommages irréparables causés à une société publique américaine et à toute une industrie. »

08:00 : Les parts de marché de marché de Binance.US sur les paires de trading en USD ont largement chuté, passant de 16 % en avril dernier à seulement 4,35 % aujourd'hui. La profondeur de marché (market depth) sur l'exchange a également chuté, et des teneurs de marché importants comme Wintermute ont abandonné l'exchange. Par conséquent, le slippage sur certaines paires est important, notamment pour les ordres conséquents.

17 juin : Binance et la SEC trouvent un terrain d'entente

17:00 : Binance, Binance.US ainsi que la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis sont officiellement parvenus Ă  trouver un accord commun concernant les fonds des clients hĂ©bergĂ©s sur la plateforme amĂ©ricaine. Selon l'accord, aucun employĂ© en dehors de Binance.US n'aura accĂšs aux fonds de l'entreprise. En contrepartie, la SEC abandonne sa demande de geler les fonds des clients.

Un accord qui confirme toutefois sans le dire que d'autres personnes étrangÚres à la filiale américaine avaient accÚs aux fonds des clients, ce qui lui est reproché en substance, et ce que certains représentants de l'exchange ont nié.

15 juin : Binance.US se sépare d'une partie de ses employés

21:20 : Reuters rapport que Binance.US aurait licencié une cinquantaine de ses salariés en conséquence des actions de la SEC à son encontre. Le communiqué de l'exchange présente le régulateur américain comme « politiquement motivé » et l'accuse de l'avoir forcé à passer en mode « crypto only ».

« Dans le cadre de cette transition, et en raison de notre préparation à un processus de litige pluriannuel et trÚs coûteux, le conseil d'administration a demandé à la direction de réduire la taille de nos équipes dans l'ensemble de l'entreprise et de réduire notre taux d'épuisement. Contrairement à toutes les autres sociétés américaines de cryptographie, nous nous sommes efforcés d'éviter ce scénario, mais les circonstances ont changé. Cette décision a été trÚs difficile à prendre, et nous ne l'avons pas prise à la légÚre. »

14 juin : La SEC demande un délai supplémentaire à Coinbase

17:45 : Selon Michael Saylor, le cofondateur de MicroStrategy (l'entreprise qui dĂ©tient le plus de BTC au monde), les rĂ©centes dĂ©cisions de la SEC et plus largement des rĂ©gulateurs amĂ©ricains devraient logiquement dĂ©boucher sur une nette dominance du Bitcoin sur les altcoins dans le futur. Selon lui, les rĂ©gulateurs ne s'accorderont jamais Ă  trouver une voie de sortie positive pour les altcoins, condamnĂ©s Ă  ĂȘtre Ă©ternellement qualifiĂ©s de « securities ». Le Bitcoin serait ainsi le seul Ă  ĂȘtre en mesure d'Ă©chapper Ă  ce statut qui pose tant problĂšme.

16:25 : Binance a demandé sa radiation de Chypre. L'enregistrement de la branche locale de la plateforme crypto à Chypre date seulement d'octobre 2022, et nous ignorons encore les motivations derriÚre cette décision. Cet enregistrement visait initialement à consolider la place de Binance comme plateforme régulée et réglementée pour opérer à grande échelle. Il concernait notamment les activités de staking, de services au comptant, de garde, ou encore de carte de paiement de l'exchange.

13:00 : Polygon Labs, l'organisation Ă  la tĂȘte de la blockchain du mĂȘme nom, a affirmĂ© son dĂ©saccord avec les rĂ©centes dĂ©clarations de la SEC. Dans un argumentaire de 17 pages, ses Ă©quipes rĂ©vĂšlent le manque de connaissance des autoritĂ©s de rĂ©gulation sur le fonctionnement d'une blockchain. Bien que la SEC multiplie ses attaques contre l'industrie du Web3, Polygon Labs s'ouvre Ă  l'institution en lui proposant d'Ă©changer sur le sujet pour une rĂ©gulation plus juste aux États-Unis.

👉 Polygon Labs rĂ©pond Ă  la SEC en dĂ©nonçant une incomprĂ©hension de la technologie blockchain

12:00 : Binance est accusée de vendre massivement des Bitcoin (BTC) pour maintenir le cours du BNB, son token natif. Changpeng Zhao a nié ces accusations sur Twitter.

👉 Binance accusĂ©e de vendre du BTC pour maintenir le prix du BNB

10:00 : La SEC et Binance.US ont trouvé un accord mutuel afin de ne pas geler les fonds de la plateforme américaine. Le juge en charge du dossier a évalué que les 2 parties n'avaient pas une vision si éloignée de la meilleure façon permettant de protéger les fonds des clients. Les avocats de Binance.US ont répété qu'une telle décision signerait la fin de l'exchange américain :

« Nous ne sommes pas prĂȘts Ă  accepter la peine de mort 8 jours aprĂšs le dĂ©but de notre affaire. »

Le juge lui-mĂȘme a reconnu qu'une telle mesure serait grave pour l'Ă©cosystĂšme crypto :

« La fermeture complÚte de Binance aurait des conséquences importantes non seulement pour l'entreprise, mais aussi pour les marchés des actifs numériques en général. »

👉 Binance.US et la SEC parviennent à un accord commun afin de ne pas geler les actifs de la plateforme

 08:00 : En avril dernier, la plateforme crypto Coinbase s’était saisie de la justice afin de forcer la Securities and Exchange Commission (SEC) Ă  apporter une rĂ©ponse Ă  sa pĂ©tition datant d’il y a prĂšs d’un an maintenant. La SEC de Gary Gensler a demandĂ© un dĂ©lai de 4 mois pour rĂ©pondre, rĂ©itĂ©rant dans le mĂȘme temps sa vision selon laquelle cette demande Ă©tait infondĂ©e :

« NĂ©anmoins, les avocats rĂ©pondent Ă  l’ordonnance de la Cour en dĂ©clarant que, compte tenu des circonstances actuelles, le personnel de la Commission s’attend Ă  pouvoir fournir une recommandation [
] concernant la pĂ©tition sur la rĂ©glementation de Coinbase dans les 120 prochains jours. Les avocats de la Commission peuvent fournir Ă  la Cour un Ă©tat des lieux Ă  l’expiration de ce dĂ©lai, au plus tard le 11 octobre 2023. »

👉 PĂ©tition de Coinbase : la SEC demande 120 jours supplĂ©mentaires pour rĂ©pondre

13 juin : Binance.US engage un ancien de la SEC

 11:40 : Les avocats de Binance.US se sont opposés à l'ordonnance de la SEC visant à geler les fonds hébergés sur la plateforme, affirmant qu'aucune base juridique ne justifiait cela :

« Sans [...] démontrer que les actifs des clients sont actuellement en danger, la SEC n'a démontré aucune justification pour la mesure demandée. Pire encore, [les préoccupations de la SEC] ont déjà commencé à causer le préjudice contre lequel la SEC est censée protéger. »

Les avocats de la plateforme ont ajouté qu'une telle décision signerait la fin de Binance.US et ne ferait rien d'autre que nuire à ses clients.

👉 La fin de Binance US ? La plateforme perd du terrain suite aux attaques de la SEC

7:00 : Le broker eToro a annoncé via un communiqué que ses clients américains ne pourraient plus ouvrir de nouvelles positions sur les tokens suivants à partir du 12 juillet prochain : ALGO, MANA, DASH et MATIC. La société a évoqué les « développements récents » dans « un paysage réglementaire en évolution rapide ». Les utilisateurs de la plateforme situés hors des USA ne sont pas concernés.

👉 Attaques de la SEC : eToro dĂ©liste quatre cryptomonnaies pour ses clients amĂ©ricains

06:45 : Binance.US a engagé George Canellos, ancien codirecteur de l'application de la SEC, au sein de son équipe juridique. Sans nul doute, la filiale américaine du géant Binance souhaite prendre les devants dans le cadre de son bras de fer avec le régulateur, comme l'a expliqué John Reed Stark sur Twitter :

« Binance se prĂ©pare clairement Ă  des poursuites pĂ©nales et continue d'engager les meilleurs avocats de la dĂ©fense au monde. [...] Compte tenu de la gravitĂ© de la fraude allĂ©guĂ©e par la CFTC et la SEC (qui pourrait Ă©galement ĂȘtre la partie Ă©mergĂ©e de l'iceberg d'un acte d'accusation), un procureur du ministĂšre de la justice demanderait certainement une peine de prison pour toute personne condamnĂ©e ou plaidant coupable de crimes liĂ©s Ă  Binance.»

👉 Binance.US recrute un ancien co-directeur de la SEC pour faire face au rĂ©gulateur amĂ©ricain

12 juin : Solana et Polygon réagissent aux allégations de la SEC

20:40 : Warren Davidson, un membre du CongrĂšs des États-Unis, a prĂ©sentĂ© une loi visant Ă  restructurer la SEC et Ă  Ă©vincer Gary Gensler de son poste de prĂ©sident. PrĂ©sentĂ©e au cĂŽtĂ© de Tom Emmer, cette loi fait suite Ă  « la sĂ©rie d'abus » de Gary Gensler. Les 2 membres du parti rĂ©publicain espĂšrent Ă©galement revoir l'organisation de la SEC en profondeur de maniĂšre globale.

« Les marchĂ©s financiers amĂ©ricains doivent ĂȘtre protĂ©gĂ©s d'un prĂ©sident tyrannique, y compris du prĂ©sident actuel. Il est temps de procĂ©der Ă  une vĂ©ritable rĂ©forme et de dĂ©mettre Gary Gensler de ses fonctions de prĂ©sident de la SEC. »

18:15 : Selon les analystes de JP Morgan, les exchanges crypto US pourraient logiquement ĂȘtre prochainement amenĂ©s Ă  s'enregistrer en tant que courtiers. Ce faisant, les cryptomonnaies considĂ©rĂ©es comme des securities par la SEC pourraient ĂȘtre Ă©changĂ©es lĂ©galement en tant que titres financiers.

« Cela pourrait ĂȘtre plus onĂ©reux et plus coĂ»teux pour l'industrie des cryptomonnaies, mais il pourrait aussi y avoir des aspects positifs, car les marchĂ©s des cryptomonnaies seraient soumis Ă  des rĂ©glementations similaires que celles appliquĂ©es aux marchĂ©s traditionnels tels que les actions, et cela offrirait ainsi plus de transparence et de protection aux investisseurs. »

17:00 : Face aux attaques rĂ©pressives des rĂ©gulateurs des États-Unis envers les plateformes d'Ă©change de cryptomonnaies, Hong Kong a officiellement invitĂ© Coinbase Ă  venir s'installer sur son territoire. Johnny Ng Kit-chong, un politicien actif et membre du Conseil LĂ©gislatif de la rĂ©gion administrative chinoise, a ainsi dĂ©clarĂ© sur Twitter :

« J'invite par la présente tous les opérateurs mondiaux d'échange d'actifs numériques, y compris Coinbase, à venir à Hong Kong pour s'enregistrer en tant que plateformes d'échange officielles et poursuivre leurs plans de développement. »

👉 Hong Kong invite Coinbase à s'installer chez elle pour fuir la SEC

14:20 : Selon les données de Kaiko, la profondeur de marché (market depth) de Binance.US a chuté de quasiment 80 % depuis l'annonce de la SEC. Cela traduit un exode des teneurs de marché sur l'exchange, ce qui peut conduire à d'importants risques de slippage sur certaines paires de trading.

14:00 : Les tokens FLOW et ALGO (Algorand) ont tous deux atteint leur prix le plus bas historique ce week-end. Le 10 juin, le cours de l'ALGO est descendu à 0,098 dollar et celui du FLOW a baissé jusqu'à atteindre 0,45 dollar. Les 2 tokens ont fait parti des actifs qualifiés de securities par la SEC la semaine derniÚre.

09:00 : Le rapport hostile de la SEC aux exchanges crypto a dĂ©clenchĂ© un exode massif des Bitcoins dĂ©tenus par les citoyens amĂ©ricains vers des solutions hĂ©bergĂ©es en dehors des États-Unis. Ainsi, en quelques jours, le nombre de BTC dĂ©tenus sur les exchanges cryptos aux États-Unis a atteint son niveau de 2017.

Environ 4 milliards de dollars de cryptomonnaies auraient déjà été échangés par les utilisateurs de Binance.US, Binance et Coinbase. Par conséquent, le volume de trading sur les plateformes internationales est désormais quatre fois plus élevé qu'aux US.

👉 La moitiĂ© des bitcoins (BTC) stockĂ©s sur les exchanges amĂ©ricains ont Ă©tĂ© transfĂ©rĂ©s en dehors des Etats-Unis

08:30 : Ce week-end, les équipes de Polygon et la Solana Foundation ont réagi aux allégations de la SEC selon lesquelles leur token respectif, le MATIC et le SOL, seraient des valeurs mobiliÚres (securities).

Récapitulatif du communiqué de la Solana Foundation :

« Solana Labs n'est pas d'accord avec la caractĂ©risation du SOL comme une security. Nous saluons l'engagement continu des dĂ©cideurs politiques en tant que partenaires constructifs sur la rĂ©glementation afin d'obtenir une clartĂ© juridique sur ces questions pour les milliers d'entrepreneurs Ă  travers les États-Unis qui construisent dans l'espace des actifs numĂ©riques. »

Et de Polygon Labs :

Nous sommes fiers de l'histoire du rĂ©seau Polygon - dĂ©veloppĂ© en dehors des États-Unis, dĂ©ployĂ© en dehors des États-Unis et axĂ© Ă  ce jour sur la communautĂ© mondiale qui soutient le rĂ©seau. [...] Nous nous sommes assurĂ©s que MATIC Ă©tait disponible pour un large groupe de personnes, mais uniquement avec des actions qui ne ciblaient Ă  aucun moment les États-Unis. [...] Nous sommes confiants dans les actions que nous avons prises dans le passĂ© »

Le cours du SOL et du MATIC a baissé d'environ 30 % sur les 7 derniers jours.

10 juin : Les altcoins passent dans le rouge

13:00 : La Securities and Exchange Commission (SEC) du Nigeria a déclaré que Binance opérait illégalement sur son territoire. Selon l'organe régulateur, la branche nigériane de Binance ne serait ni enregistrée ni réglementée.

11:00 : Le marchĂ© US a rĂ©agi a l'annonce de Robinhood, qui annonçait hier soir l'arrĂȘt de la prise en charge du SOL, du MATIC et de l'ADA. Le cours de nombreux altcoins, et particuliĂšrement de ceux directement visĂ©s par les plaintes de la SEC, a chutĂ© drastiquement.

À l'heure oĂč nous Ă©crivons ces lignes, le MATIC a perdu 25 % sur 24h, l'ADA 23 %, et le SOL 21,7 %. Le cours du Bitcoin a chutĂ© de 3,5 % sur la mĂȘme pĂ©riode, et navigue actuellement autour des 25 700 dollars.

Conséquences de ces baisses importantes, prÚs de 400 millions de dollars ont été liquidés sur le marché sur les derniÚres 24 heures.

👉 Pourquoi le marchĂ© crypto a-t-il chutĂ© ce matin ?

9 juin : Binance.US passe en mode « crypto only »

20:00 : La plateforme d'échange de cryptomonnaies Crypto.com cessera d'offrir ses services à ses clients institutionnels américains à partir du 21 juin prochain. L'exchange a invoqué une « demande limitée », et ce à la lumiÚre du « paysage actuel du marché », faisant ici bien sûr référence aux tumultes provoqués par les actions des régulateurs.

Les clients particuliers de la plateforme ne sont pas concernés.

17:50 : Robinhood ne prendra plus en charge Solana (SOL), Polygon (MATIC) et Cardano (ADA) sur sa plateforme aprÚs le 27 juin. Ces cryptos ont toutes été qualifiées de valeur mobiliÚres (securities) par la Securities and Exchange Commission (SEC) quelques jours plus tÎt.

« Aucun autre token n'est affecté et votre cryptomonnaie est toujours en sécurité sur Robinhood. »

15:00 : Le président de la SEC, Gary Gensler, a défendu les mesures prises par le régulateur à l'encontre des exchanges Coinbase et Binance.US.

« Nous avons publié un communiqué de réouverture qui réitÚre l'applicabilité des rÚgles existantes aux plateformes qui échangent des titres de crypto-actifs, y compris les systÚmes dits DeFi, c'est déjà la loi. Ce sont déjà les rÚgles. Ne pas aimer la loi, ne pas aimer les rÚgles est différent de ne pas l'entendre ou de ne pas le comprendre. [...] Il n'y a pas besoin de "clarté réglementaire ". »

Faisant le parallÚle avec le marché financier classique, il ajoute :

« Les marchĂ©s des crypto-titres ne devraient pas ĂȘtre autorisĂ©s Ă  saper la confiance bien mĂ©ritĂ©e des marchĂ©s de capitaux publics. [...] Ils ne veulent tout simplement pas faire ce qu'on leur demande. »

11:30 : Input Output Global (IOG), la sociĂ©tĂ© chargĂ©e du dĂ©veloppement de Cardano, a rejetĂ© les allĂ©gations de la SEC selon lesquelles l'ADA serait une valeur mobiliĂšre. IOG prĂ©cise que la plainte de la SEC contient « de nombreuses inexactitudes factuelles ». La firme n'a pas manquĂ© de critiquer l'approche du rĂ©gulateur en mĂȘme temps :

« En aucun cas l'ADA est une valeur mobiliÚre au sens des lois américaines sur les valeurs mobiliÚres. Elle ne l'a jamais été. Comprendre comment les blockchains décentralisées fonctionnent est un élément fondamental pour créer une législation responsable. »

11:00 : L'agence de notation Moody's a fait passer la note de Coinbase de « stable » à « négative ».

L'agence américaine spécialisée dans la notation des entreprises justifie ce changement par les poursuites entreprises par la SEC. Lorsque l'institution de Gary Gensler a déclaré que Coinbase aurait enfreint les lois relatives aux actifs mobiliers, la panique des investisseurs s'est répercutée sur le prix de son action qui chuta d'environ 20%.

👉 Coinbase : sa note attribuĂ©e par l'agence de notation Moody's devient « nĂ©gative »

10:30 : Gary Gensler, le président de la SEC, s'est exprimé concernant la fameuse définition de valeurs mobiliÚres encadrant certaines cryptomonnaies. Il a affirmé que les lois sur les valeurs mobiliÚres étaient claires, et qu'elles étaient absolument adaptées au marché crypto :

« L'objectif du CongrÚs en promulguant les lois sur les valeurs mobiliÚres était de réglementer les investissements, quelle que soit la forme qu'ils prennent et quel que soit leur nom. [...] Le CongrÚs a inclus une longue liste de plus de 30 éléments dans la définition d'un titre. »

10:00 : Changpeng Zhao, le PDG de Binance, a nié les allégations de la SEC concernant des échanges de fonds évalués à 12 milliards de dollars entre Binance.US et une société annexe.

« C'est tout simplement faux [...]. À ma connaissance, Binance.US disposait au total d'environ 2 milliards de dollars en fonds d'utilisateurs. »

CZ a affirmĂ© que les fluctuations pouvant ĂȘtre observĂ©s sur la plateforme amĂ©ricaine ne sont que le rĂ©sultat de retraits des clients et de l'Ă©volution du cours des cryptomonnaies. Il prĂ©cise que « tous les fonds des utilisateurs sont comptabilisĂ©s et n'ont jamais quittĂ© la plateforme Binance.US ».

8:20 : Binance.US annonce que ses partenaires bancaires arrĂȘteront de couvrir les fonctionnalitĂ©s de retraits et dĂ©pĂŽts sur la plateforme dĂšs le 13 juin prochain. La filiale amĂ©ricaine de Binance assure que les fonds de ses clients sont en sĂ©curitĂ© et qu'ils sont assurĂ©s Ă  un ratio de 1 pour 1. Ainsi, la plateforme prĂ©voit de passer en mode « crypto only » dĂšs que ces 2 mesures seront effectives.

👉 Binance.US suspend les dĂ©pĂŽts en dollars et s'apprĂȘte Ă  interrompre les retraits en fiat le 13 juin

Newsletter 🍞

Recevez un rĂ©capitulatif de l'actualitĂ© crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut prĂ©senter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens prĂ©sents dans cet article peuvent ĂȘtre affiliĂ©s. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer Ă  vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez mĂȘme obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risquĂ©s. Cryptoast n'est pas responsable de la qualitĂ© des produits ou services prĂ©sentĂ©s sur cette page et ne pourrait ĂȘtre tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causĂ© suite Ă  l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liĂ©s aux crypto-actifs sont risquĂ©s par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacitĂ©s financiĂšres. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement Ă©levĂ© garanti, un produit prĂ©sentant un potentiel de rendement Ă©levĂ© implique un risque Ă©levĂ©. Cette prise de risque doit ĂȘtre en adĂ©quation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacitĂ© Ă  perdre une partie de cette Ă©pargne. N’investissez pas si vous n’ĂȘtes pas prĂȘt Ă  perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation FinanciĂšre, Transparence du MĂ©dia et Mentions LĂ©gales.

Subscribe
Me notifier des
guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Temahahe

Rauti

Emmanuel

C'est peut etre juste une coincidence, habituellement la dette des Ă©tats Unis augmente de 2 milliards de dollars par jour.

Ce week end (juste aprĂšs l'action de la sec contre les crypto) la dette des USA a fait un bond de 67 milliards de dollars.
source: https://usdebtclock.org/

Gary Gensler avait peur que les cryptomonnaies montent ?

Ken'Oh

Ils nous gonfle celui-là avec sa monnaie de singe qu'il veut absolument protéger !

Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Paiements transfrontaliers : la 3e banque des États-Unis lance sa propre blockchain

Paiements transfrontaliers : la 3e banque des États-Unis lance sa propre blockchain

La SEC prévient : la guerre contre l'écosystÚme des cryptomonnaies ne fait que commencer

La SEC prévient : la guerre contre l'écosystÚme des cryptomonnaies ne fait que commencer

Union européenne : DAC8, les entreprises devront bientÎt déclarer aux impÎts toutes vos transactions en cryptomonnaies

Union européenne : DAC8, les entreprises devront bientÎt déclarer aux impÎts toutes vos transactions en cryptomonnaies

Le Bitcoin en attente du FOMC pour prendre une direction ? - Analyse du BTC le 19 septembre 2023

Le Bitcoin en attente du FOMC pour prendre une direction ? - Analyse du BTC le 19 septembre 2023