Suivre le mouvement de ses cryptomonnaies avec un explorateur de blocs

 

Blockchain utiliser explorateur de blocs

 

Comme chacun le sait, dans Bitcoin et dans la plupart des systèmes de cryptomonnaies, toutes les transactions sont inscrites sur une chaîne de blocs. Cette chaîne de blocs est entretenue et mise à jour par tous les nœuds complets du réseau : pour y accéder, une solution serait donc d’installer votre propre nœud sur votre ordinateur personnel.

Cependant, cette solution n’est pas pratique du tout et une personne qui utilise Bitcoin de temps en temps ne prendra même pas la peine de l’envisager. Heureusement, il existe de services qui permettent d’accéder au contenu de la chaîne de blocs sans avoir à mettre en place quoi que ce soit sur votre ordinateur : il s’agit des explorateurs de blocs, ou block explorers en anglais.

 

Les explorateurs de blocs

Les explorateurs de blocs (qu’on pourrait nommer plus proprement explorateurs de chaîne) sont des services en ligne généralement gratuits qui vous permettent, par le biais d’un navigateur web, de lire les données inscrites sur la chaîne de blocs. Ces services vous donnent la possibilité d’accéder au solde de votre compte, d’observer l’ensemble de vos transactions, de savoir dans quel bloc une transaction a été incluse, et bien d’autres choses. Il existe beaucoup d’explorateurs de blocs et il serait impossible de tous les lister ici. Parmi les plus connus, on peut néanmoins citer :

  • Blockchain.com (anciennement blockchain.info), qui vous donne la possibilité d’observer les chaînes de Bitcoin, d’Ethereum et de Bitcoin Cash. En outre, ce site web met à votre disposition des données et des graphiques très utiles pour suivre l’évolution du réseau Bitcoin (nombre de transactions, taille de la chaîne, taux de hachage, etc.)
  • Blockchair, qui vous permet d’explorer les chaînes de blocs de Bitcoin, d’Ethereum, de Bitcoin Cash, de Litecoin, de Dash, de Bitcoin SV, de Dogecoin (much wow) et de Groestlcoin.
  • Blockstream.info, qui vous fournit les informations relatives à la chaîne de Bitcoin ainsi qu’à sa chaîne latérale Liquid. Il est aussi possible d’observer les transactions du réseau de test de Bitcoin.
  • BlockCypher, qui est un explorateur de blocs pour Bitcoin, Litecoin, Dash, Grin, et Dogecoin.

Vous pouvez retrouver l’ensemble des explorateurs reconnus pour une cryptomonnaie donnée sur la page Coinmarketcap de cette cryptomonnaie. Par exemple, pour l’éther (ETH), 5 explorateurs sont recensés sur le site, dont le très bon Etherscan qui permet aussi d’observer les jetons échangés sur la chaîne d’Ethereum comme le BAT.

Les explorateurs de blocs fournissent également des outils divers à leurs utilisateurs et mettent bien souvent à disposition une interface de programmation (API).

Dans la suite, j’utiliserai l’explorateur Blockchair qui fait partie des meilleurs explorateurs de blocs de l’écosystème, et qui affirme ne pas collecter les données personnelles sur ses utilisateurs. Précisons que ce tutoriel reste valide pour les autres explorateurs, car ils fonctionnent tous à peu près de la même manière.

 

Obtenir les informations relatives à son compte

Dans Bitcoin, les bitcoins transitent entre des adresses publiques qui sont représentées par des chaînes de caractères comme 1J5LQL86oA9Q4wT4D91GECbY4caioj5a4p, 3KspPat3qWB1eFrxSLqCv6e4ozuxB9Bkya ou encore bc1qe9s87yw62zu5qe7873x3zh3ahhls7677k4y5jt. Ces adresses sont assimilables à des comptes, même si on se sert usuellement d’adresses multiples à des fins de confidentialité.

De manière générale, ces adresses sont gérées par votre portefeuille. Si vous utilisez un service tiers, comme une plateforme d’échange par exemple, c’est lui qui se charge de gérer vos adresses pour vous pour vous.

Quoi qu’il en soit, vous devriez avoir à disposition une adresse de réception qui, comme son nom l’indique, est destinée à recevoir les fonds envoyés par une autre personne ou par vous-même. Celle-ci est souvent assortie d’un code QR qui peut être scanné avec un smartphone.

 

Adresse de réception BTC Exodus

 

Normalement, votre portefeuille vous signale instantanément quand vous recevez un paiement, comme on peut le voir ci-dessous.

 

Réception de bitcoins Exodus

 

Cependant, il est possible que vous désiriez obtenir plus d’informations, et c’est ici qu’il peut être pertinent de faire intervenir un explorateur de blocs. Pour ce faire, rendez-vous sur la page de l’explorateur (ici Blockchair) et copiez votre adresse de réception dans la barre de recherche. Dans notre exemple, il s’agit de l’adresse 1DzxhUphLFq8FZPGbFgLF8Ssz3hMX9EuMp.

 

Recherche d'adresse BTC sur Blockchair

 

Normalement vous devriez être redirigé vers la page de l’adresse en question. Sur cette page vous aurez à votre disposition des informations concernant cette adresse, dont notamment son solde actuel, le nombre de transactions impliquant cette adresse, le nombre de sorties transactionnelles non dépensées (UTXO). En déroulant les détails, vous obtiendrez également le type de l’adresse, le programme (script) utilisé pour bloquer les fonds, la quantité de cryptomonnaie ayant transité par son biais, etc.

 

Adresse de réception BTC sur Blockchair

 

En-dessous de ces informations, vous aurez accès à la liste des transactions dans laquelle cette adresse est impliquée. Ici, nous pouvons voir que cette adresse intervient dans trois transactions, qui sont listées de la plus récente à la plus ancienne.

 

Transaction de l'adresse de réception BTC sur Blockchair

 

L’explorateur nous donne les caractéristiques essentielles de ces transactions : leur identifiant (désigné par hash), leur horodatage, le nombre de confirmations et leur structure. Nous allons voir plus en détail ce que cela signifie.

 

Suivre l’état de ses transactions

Un explorateur de blocs ne permet pas seulement d’obtenir les détails concernant une adresse : il permet aussi d’accéder aux informations relatives à une transaction. Dans Bitcoin et dans les autres protocoles de même genre, chaque transaction est reliée à son empreinte cryptographique (hash) qu’on appelle identifiant. Cet identifiant est une chaîne de 64 caractères hexadécimaux qui permet de retrouver cette transaction.

Dans l’explorateur, il suffit donc de copier cet identifiant dans la barre de recherche pour pouvoir accéder à la transaction. Dans notre cas, la transaction de réception est celle qui a pour identifiant

Identifiant de transaction

5acc57a0761b5f2fcbc83243bd584e81cc071aec864b1c7ec9c318711fdd6780.

 

Recherche de transaction BTC sur Blockchair

 

Une fois la recherche lancée, vous serez redirigé vers la page décrivant la transaction. Notez que vous pouvez aussi simplement cliquer sur l’identifiant présent sur la page de l’adresse pour arriver au même résultat.

 

Transaction BTC sur Blockchair exprimée en BTC

 

Sur cette page on obtient les informations diverses à propos de la transaction :

  • L’identifiant de la transaction.
  • L’état de la transaction et le bloc dans lequel elle a été incluse. Dans notre exemple ci-dessous, on voit que la transaction est toujours en attente dans la mempool et qu’elle n’a donc pas été confirmée bien qu’elle ait été diffusée sur le réseau. On a aussi la priorité de cette transaction par rapport à l’ensemble des autres transaction (1165 / 7179) : cette priorité est relative aux frais de la transaction que les mineurs recueillent.
  • L’horodatage de la transaction, c’est-à-dire l’heure et la date de cette transaction. L’explorateur indiquera le moment de réception de la transaction si elle n’a pas été confirmée, ou l’horodatage du bloc contenant la transaction si elle a été confirmée. Le fuseau horaire pour l’horodatage est UTC (Universel Temps Coordonné, anciennement appelé GMT pour Greenwich Mean Time), le fuseau standard pour exprimer l’heure à l’international. Le fuseau horaire politique de la France est UTC+1 en hiver et UTC+2 en été.
  • Différentes informations à propos des montants impliqués : le montant d’entrée total, le montant de sortie total, les frais totaux et le nombre de jours durant lesquels les fonds n’ont pas bougé avant d’être dépensés (coindays).
  • À droite de l’écran on a le nombre d’entrées et de sorties, le taux des frais (ici, 12 satoshis par octet) et la taille en octets de la transaction (ici 249). En déroulant les détails, on pourra également obtenir d’autres informations techniques comme le poids de la transaction.
  • Enfin le bas de l’écran est consacré à décrire la structure de la transaction. Celle-ci comporte des entrées (adresses d’envoi) et des sorties (adresses de réception). Dans notre cas, on peut voir que 130 685 satoshis (0.00130685 BTC) ont été dépensés et que 68 451 satoshis ont été envoyés vers notre adresse. Les 59 228 satoshis restants ont été envoyés vers une autre adresse appartenant sans doute à l’envoyeur : en effet, l’architecture de Bitcoin fait que l’envoyeur doit « se rendre la monnaie ».

Notez que vous pouvez exprimer les montants de bitcoins en dollars américains pour plus de clarté en cliquant sur le bouton BTC/USD.

L’explorateur vous informera de l’état de votre transaction : lorsque votre transaction aura été confirmée, c’est-à-dire incluse dans un bloc, il affichera le nombre de confirmations ainsi que la hauteur du bloc, à savoir son numéro dans la chaîne. Dans notre cas cela n’a pris que quelques minutes, mais ce temps d’attente peut être parfois beaucoup plus long.

 

Transaction BTC sur Blockchair 1 confirmation

 

Le nombre de confirmations mesure le degré de sécurité d’une transaction : plus il est élevé, et plus vous pouvez avoir confiance dans la finalité de votre transaction. Les différents paliers généralement cités pour Bitcoin (BTC) sont :

  • 0 confirmation (qui se fait quelques secondes) : la transaction est vérifiée par les nœuds du réseau, qui refusent alors généralement toute transaction dépensant les mêmes fonds. Bien qu’il existe théoriquement un risque de « double dépense », on peut considérer que ce degré de sécurité est acceptable pour les petits achats dans le monde physique. Attention : une transaction utilisant Replace-by-Fee ne bénéficiera pas du tout de cette sécurité.
  • 1 confirmation (qui a lieu en 10 minutes en moyenne) : la transaction est incluse dans le dernier bloc de la chaîne. Il est donc à peu près sûr qu’elle sera valide à tout jamais. Néanmoins, il arrive parfois que des blocs soient rendus orphelins par des forks communs de la chaîne, et il faut attendre plus longtemps pour des gros montants.
  • 2 confirmations (20 minutes d’attente en moyenne) : un nouveau bloc est miné à la suite du bloc contenant la transaction, rajoutant de la preuve de travail au-dessus de cette dernière. Le risque de réorganisation de la chaîne est alors beaucoup plus faible, ce qui fait que certains services en ligne préfèrent attendre ce palier avant d’accepter la transaction. Cependant, le risque n’est pas nul pour très gros montants qui peuvent justifier le coût d’une attaque.
  • 6 confirmations (1 heure d’attente en moyenne) : une chaîne de 5 blocs a été minée à la suite du bloc contenant la transaction. Le risque de réorganisation de la chaîne est quasi-nul, car une telle réorganisation nécessiterait une énorme quantité de puissance de calcul. La transaction est donc considérée comme irréversible. La plupart des plateformes d’échange requièrent 6 confirmations pour valider les dépôts en BTC.

 

Confirmations sur Bitcoin BTC

 

L’explorateur de blocs vous permet d’accéder de manière facile à ces informations importantes à propos de la transaction. Si vous êtes développeur et que vous désirez obtenir des précisions à propos de votre transaction, n’hésitez pas à utiliser l’API de l’explorateur qui fournit en général des données brutes. Sur Blockchair, la version brute sérialisée de notre transaction est disponible via le lien suivant :

 

Autres informations : blocs, jetons secondaires, données non financières

Les explorateurs de blocs disposent bien souvent d’autres fonctionnalités que la surveillance des adresses et des transactions.

La première fonctionnalité est l’observation des blocs, qui sont les ensembles de transactions périodiquement ajoutés à la chaîne. Tout comme une transaction, un bloc dispose d’un identifiant unique de 64 caractères hexadécimaux qui permet de le retrouver. Toutefois, il est beaucoup plus commun (et pratique !) de l’identifier par sa hauteur, c’est-à-dire le numéro de ce bloc dans la chaîne : le premier bloc (le « bloc de genèse ») est le bloc de hauteur 0, le deuxième bloc est le bloc 1, etc. Ici, notre transaction a été incluse dans le bloc 597 833, d’identifiant 0000000000000000000f3d24204c179342cbc5d296d1fd6c4caae99f00a18928 ; pour le trouver on tapera donc sa hauteur dans la barre de recherche.

 

Recherche de bloc BTC sur Blockchair

 

On accédera ainsi à aux informations générales concernant ce bloc…

 

Informations générales bloc BTC sur Blockchair

 

… ainsi qu’à la liste des transactions incluses dans ce bloc.

 

Transactions bloc BTC sur Blockchair

 

 

La deuxième fonctionnalité offerte par beaucoup d’explorateurs est l’accès aux transactions de jetons secondaires, les jetons secondaires étant les jetons qui sont échangés grâce au système (Bitcoin, Ethereum, etc.) sans pour autant intervenir dans l’algorithme de consensus de ce système (comme le font le bitcoin et l’éther).

Par exemple, Blockchair supporte la surcouche Omni qui permet de gérer des jetons sur Bitcoin, ainsi que les jetons ERC20 échangés sur Ethereum. Fait intéressant : le Tether USD (USDT) est émis par le biais de ces deux méthodes, ce qui fait que certains USDT vivent sur la chaîne de Bitcoin (voir sur Blockchair) et d’autres sur celle d’Ethereum (voir sur Blockchair).

 

Jeton ERC20 USDT sur Blockchair

 

Enfin, la troisième fonctionnalité qu’on citera est la lecture des données non financières écrites sur le chaîne de blocs. Il est en effet possible d’écrire des données arbitraires sur la plupart des chaînes de blocs : pour Bitcoin, cela se fait entre autres par l’intermédiaire du code opération OP_RETURN.

Sur Blockchair, on pourra par exemple observer les messages écrits sur Bitcoin Cash par l’intermédiaire du protocole Memo, un service permettant d’écrire de courts messages, d’y répondre et de donner des pourboires à leurs auteurs sur la chaîne. La transaction bb4bf01224a08d45b66741388433bf74028a97645b79d5feffb14723e2aa28bf (voir sur Blockchair) contient ainsi le message suivant :

 

Memo Bitcoin Cash BCH sur Blockchair

 

Ce ne sont que trois exemples de fonctionnalités accessibles et les explorateurs de blocs peuvent vous fournir bien d’autres informations comme des graphiques sur les réseaux et sur les chaînes de blocs des différents protocoles crypto-économiques.

 

Attention à votre vie privée !

On l’a vu : les explorateurs de blocs mettent à disposition des ressources très importantes pour le grand public. Néanmoins, ils le font gratuitement et on peut se demander quel est leur modèle économique. Il est donc très important de garder à l’esprit que ces services peuvent (ou pourront) collecter et revendre vos données personnelles.

Lorsque vous accédez à votre adresse sur ce type de ce site, il est possible sur lui de retenir votre adresse IP et d’autres informations concernant votre ordinateur et votre connexion Internet. Si vous avez un usage sensible de la cryptomonnaie, préférez ainsi utiliser un nœud complet et Tor pour vérifier la validité de vos transactions. Pour plus d’informations à ce sujet, il existe une page Bitcoin Wiki sur la confidentialité.

 


Ludovic

Ludovic est fasciné par les cryptomonnaies et par l'impact qu'elles pourraient avoir sur le monde. De formation scientifique, il s'attache à décrire leur fonctionnement technique de la façon la plus fidèle possible.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdata

 



Poster un Commentaire

avatar