Liquid, la sidechain de Bitcoin pour les acteurs financiers

 
Bitcoin Liquid sidechain

 

Le Liquid Network, plus couramment appelé Liquid, est une chaîne latérale de Bitcoin servant de réseau de réglement pour les acteurs financiers du milieu comme les plateformes d’échange. Cette sidechain a été lancée le 27 septembre 2018 et sa sécurité repose sur une fédération d’acteurs concernés.

Liquid a été créée par Blockstream. L’entreprise a été fondée en 2014 par des personnes renommées du milieu comme Adam Back, Peter Wuille ou Gregory Maxwell, précisément dans le but de créer des chaîne latérales et elle se consacre désormais au développement de l’infrastructure autour de Bitcoin, notamment par le biais d’une implémentation du réseau Lightning et d’un satellite relayant les transactions Bitcoin depuis l’espace.

 

Fonctionnalités des chaînes latérales Blockstream Fonctionnalités potentielles des chaînes latérales / © Blockstream.com

 

 

Quel est l’objectif de Liquid ?

Comme son nom l’indique, Liquid est là pour fluidifier les échanges. Les transactions sont peu chères (quelques centimes) et rapides (le temps de bloc moyen est de une minute et la finalité est atteinte au bout de 2 blocs).

Mais cela va plus loin. En effet, Liquid se base sur le modèle de chaîne latérale Elements, qui reprend le design de Bitcoin et lui ajoute quelques fonctionnalités :

  • La possibilité d’émettre des actifsissued assets ») sur la chaîne. Parmi les actifs présents sur Liquid, on peut citer le Tether USD (L-USDt), stablecoin indexé sur le dollar américain, ou encore le L-BCH, jeton indexé sur le bitcoin cash.
  • Les transactions confidentiellesconfidential transactions ») par défaut, tant pour les bitcoins (L-BTC) que pour les actifs créés. Ainsi, ni les montants transférés, ni le type d’actif échangé, ne sont visibles sur la chaîne.
  • Des codes opération supplémentaires, permettant d’écrire des contrats autonomes plus flexibles.

Ces fonctionnalités rendent ainsi la chaîne latérale Liquid très attractive pour les gros acteurs financiers qui désirent effectuer des échanges rapides et nombreux, sans pour autant que leurs mouvements soient scrutés par le grand public.

 

Comment Liquid fonctionne ?

La sécurité de Liquid repose sur une fédération (« strong federation ») de fonctionnaires (functionaries) qui peuvent avoir deux rôles : assurer l’ancrage bilatéral en tant que gardiens (watchmen) et participer au consensus de la chaîne en tant que signataires de blocs (blocksigners).

Dans la fédération de Liquid, on retrouve les acteurs financiers du milieu qui ont tout intérêt à ce que la chaîne latérale fonctionne bien. On peut notamment citer les plateformes d’échange Bitfinex et BitMEX, ainsi que la compagnie Xapo.

Comme toutes les chaîne latérales, Liquid existe pour gérer les échanges en bitcoins en dehors de la chaîne principale. Elle se base pour cela sur un ancrage bilatéral (two-way peg) qui permet le transfert des bitcoins d’une chaîne à l’autre. Cet ancrage est assuré par le rôle de gardien des fonctionnaires et il a lieu de la manière suivante :

 

Ancrage bilatéral Liquid

  • Un utilisateur met sous séquestre des bitcoins sur la chaîne principale, en les envoyant vers une adresse multisignatures dont les clés sont déténues par les gardiens.
  • L’utilisateur doit ensuite attendre 102 confirmations pour que la transaction soit considérée comme finale et il est crédité des jetons équivalents (L-BTC) sur la chaîne latérale qui sont émis pour l’occasion.
  • L’utilisateur peut utiliser ses bitcoins transformés sur la chaîne latérale, par exemple en envoyant un L-BTC à une autre personne.
  • Cette autre personne veut ensuite convertir son bitcoin : les gardiens se chargent du transfert en brûlant le L-BTC et en délivrant le bitcoin sur la chaîne principale.
  • Après 2 confirmations, la personne récupère son bitcoin à partir des bitcoins précédemment verrouillés.

Dans la pratique cependant, les utilisateurs préféreront passer par des services intermédiaires comme Sideshift.ai.

Pour ce qui est du mécanisme de consensus, comme on l’a dit Liquid repose sur la fédération : les fonctionnaires, alors considérés comme des signataires de blocs, valident à tour de rôle les blocs. La sécurité de Liquid repose donc sur la fait que les acteurs impliqués dans la fédération ont tout intérêt à ce que la chaîne latérale fonctionne bien.

 

Que penser de Liquid ?

Liquid est une chaîne latérale dont la sécurité repose sur une fédération d’acteurs et s’éloigne ainsi considérablement de la décentralisation de Bitcoin. Cependant, cela est fait dans un but précis : fluidifier des échanges qui auraient du mal à se faire sur la chaîne de Bitcoin à cause de son problème de scalabilité.

Les acteurs financiers de la fédération, qui assurent l’ancrage bilatéral et participent au consensus de Liquid, en sont aussi les principaux utilisateurs, et c’est en cela que le modèle de Liquid est pertinent. Liquid n’est donc pas une solution de passage à l’échelle destinée à être utilisée massivement par les particuliers, comme peut l’être le réseau Lightning.

 

Pour aller plus loin

Adam Back et al., Enabling Blockchain Innovations with Pegged Sidechains, 22 octobre 2014.
Julien Schmidtgall, Qu’est-ce que le Liquid Network ?, 1er décembre 2018.
Blockstream, Liquid FAQ.


Ludovic

Ludovic est fasciné par les cryptomonnaies et par l'impact qu'elles pourraient avoir sur le monde. De formation scientifique, il s'attache à décrire leur fonctionnement technique de la façon la plus fidèle possible.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdata

 



2
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
LudovicJ-Galt Recent comment authors
plus récents plus anciens
J-Galt
Lecteur
J-Galt

Merci pour votre article. Je ne suis pas sûr d’avoir bien compris le fonctionnement de liquid notamment en comparaison du Ligthning. J’ai l’impression que le 2 way peg est utilisé dans les deux cs. Peut-être est-ce l’intervention des fonctionnaires (qui peut devenir fonctionnaire sur liquid) qui différencie les projets ?
Dans ligthning il y a aussi des watchmens… en quoi liquid ne pourrait pas être utilisé massivement ?

Peut-être qu’un article comparatif mettant l’accent sur les similitudes et les différences entre les deux side-chains serait utile poiur mieux saisir les contours.
Merci pour votre site internet que je consulte quotidiennement 😉