Binance pourrait établir son siège social en Irlande, annonce Changpeng Zhao

Interrogé par Reuters, Changpeng Zhao, PDG et fondateur de Binance, a évoqué le futur siège social de l'entreprise. D'après lui, le siège social de la plateforme d'échange de cryptomonnaies pourrait bien s'établir en Irlande. D'ailleurs, l'exchange a récemment établi trois filiales dans le pays, à savoir Binance (APAC) Holdings, Binance (Services) Holdings et Binance Technologies.

« Historiquement, nous prétendons que nous n'avons pas de quartier général. En fait, nous sommes juste en train d'établir quelques sièges sociaux dans différentes parties du monde », déclare Changpeng Zhao.

Changpeng Zhao s'est engagé à transformer Binance en véritable institution financière. Pour y parvenir, le dirigeant d'entreprise doit abandonner le modèle décentralisé de son exchange et se plier aux exigences des autorités. Celles-ci demandent notamment que Binance se dote d'un siège social centralisé. C'est l'avis émis par les régulateurs de Singapour, d'Italie, des Pays-Bas, ou d'Afrique du Sud.

« Lorsque nous avons commencé, nous voulions adopter des principes décentralisés, pas de siège, travailler partout dans le monde, pas de frontières. Il est très clair maintenant que pour gérer une bourse centralisée, vous avez besoin d'une structure d'entités juridiques centralisée derrière elle », reconnaît le patron de Binance.

À la demande des régulateurs, Changpeng Zhao s'est donc lancé à la recherche d'un pays capable d'accueillir le futur siège social de Binance. Visiblement, son dévolu s'est jeté sur l'Irlande. En parallèle, Binance a déjà consenti à de nombreuses mesures pour éviter le courroux des régulateurs. Par exemple, Binance a limité les retraits à 0,06 BTC par jour pour les comptes basiques avant d'imposer la vérification Know Your Customer (KYC) à tous les investisseurs.

Ces derniers mois, de nombreux gendarmes financiers ont imposé des restrictions d'ampleur à Binance. Dos au mur, la plateforme a été contrainte d'abandonner son offre de produits dérivés dans plusieurs pays, dont l'Australie, Singapour, le Brésil, ou encore Hong Kong.

👉 Sur le même sujet : Binance pourrait être accusée de délit d’initié par la CFTC

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Pourquoi Binance se tourne vers l'Irlande ?

L'Irlande n'est pas un choix anodin. Au fil des ans, l'île d'émeraude s'est imposée comme un véritable paradis fiscal pour les entreprises du numérique. En Irlande, le taux d'imposition sur les bénéfices des sociétés ne dépasse pas les 12,5%. C'est l'un des taux les plus bas du monde. La moyenne européenne s'établit en effet autour des 27%. De plus, les dividendes sont rarement taxés.

Pour profiter de ces avantages, les sociétés doivent impérativement disposer d'un établissement physique stable sur le territoire irlandais. De nombreuses multinationales américaines ont donc installé leur siège social européen en Irlande. C'est notamment le cas de Facebook, Twitter, Apple, Google, eBay ou encore de PayPal.

👉 À lire sur le même sujet : Binance interrompt son offre de produits dérivés dans 3 pays européens – Des mesures à venir pour la France ?

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Florian Bayard

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Je suis ici pour raconter des choses parfois compliquées avec des mots toujours simples.
Tous les articles de Florian Bayard.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments