Tous les utilisateurs de Binance doivent remplir la procédure KYC

Binance va désormais contraindre tous ses utilisateurs à compléter la vérification Know Your Customer (KYC). Cette procédure permet à la plateforme de vérifier l'identité des investisseurs. Pour compléter la procédure, l'utilisateur doit fournir un document d’identité délivré par un gouvernement et un selfie.

« À compter d'aujourd'hui, tous les nouveaux utilisateurs sont tenus d'effectuer une vérification intermédiaire pour accéder aux produits et aux offres de services Binance, y compris les dépôts, les transactions et les retraits de cryptomonnaie », annonce Binance dans un communiqué publié ce 20 août 2021

Lors de l'ouverture d'un compte Binance, les utilisateurs devront impérativement remplir le questionnaire pour accéder aux fonctionnalités de l'exchange. De même, les utilisateurs existants ne pourront plus accéder à toutes les options de la plateforme tant qu'ils n'auront pas rempli le niveau de vérification intermédiaire.

« Les utilisateurs existants qui n'ont pas encore terminé la vérification intermédiaire verront leurs autorisations de compte temporairement changées en "Retrait uniquement", les services étant limités au retrait, à l'annulation d'un ordre, à la fermeture de position et à l'échange », précise l'exchange.

Jusqu'ici, il suffisait de renseigner nom, nationalité, adresse et lieu de naissance pour accéder aux fonctionnalités basiques de Binance. Néanmoins, l'exchange appliquait déjà des restrictions aux comptes basiques. Ces comptes ne peuvent en effet retirer que 0,06 BTC quotidiennement.

👉 Lisez également notre guide d’utilisation de l’exchange Binance

Nous suivre sur WhatsApp

Recevez chaque jour les actualités crypto 🔥
Mais pas que 👀

Binance réagit à la pression des régulateurs

Sans surprise, Binance affirme réagir à la pression exercée par les régulateurs. La plateforme explique en effet s'aligner sur « l'évolution des normes de conformité mondiales ».

« Cela améliorera encore la protection des utilisateurs et luttera contre la criminalité financière », fait valoir Binance dans le communiqué.

Ces derniers mois, Binance s'est retrouvé à plusieurs reprises dans le collimateur des régulateurs. Par exemple, les Pays-Bas ont récemment accusé l'exchange d'opérer de manière irrégulière. Des mises en garde similaires ont été prononcées par la Malaisie, Singapour, le Royaume-Uni, l'Italie, les îles Caïmans et le Japon.

Sous pression, Binance a suspendu son offre de produits dérivés en Allemagne, en Italie et aux Pays-Bas. Afin d'apaiser les régulateurs, le PDG Changpeng Zhao s'est engagé à se conformer aux exigences des autorités et à faire de Binance une véritable « institution financière »

👉 Sur le même thème – Binance et FTX abaissent à x20 leurs effets de levier pour le trading

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Florian Bayard

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Je suis ici pour raconter des choses parfois compliquées avec des mots toujours simples.
Tous les articles de Florian Bayard.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
pal73

Autre nouveauté constatée cet après midi. Les frais de 1.8 % sont a nouveau de mise pour les approvisionnements par carte bancaire. Vu que le virement sepa n'est pas rétabli, il n'y a plus de solution gratuite pour amener des euros dans le compte spot.