La banque centrale des Pays-Bas avertit que Binance opère de manière irrégulière dans le pays

La banque centrale des Pays-Bas a adressé un sévère avertissement à Binance, déclarant qu'aucune de ses entités n'est habilitée à offrir des services dans le pays. Cette déclaration fait suite à des avertissements similaires lancés par les autorités du Royaume-Uni, d'Italie, du Japon, de Hong Kong ou encore de Malaisie.

La banque centrale des Pays-Bas avertit que Binance opère de manière irrégulière dans le pays

Les difficultés de Binance s'intensifient

La Banque centrale des Pays-Bas (DNB) affirme que la plateforme Binance ne dispose pas de la licence requise pour proposer ses services sur le territoire, ce qui implique que ses activités sont jugées comme illégales dans le pays. Via un communiqué publié sur son site Web, la banque centrale précise :

« Binance n'est pas en conformité avec la loi sur la lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme et offre illégalement des services d'échange entre des crypto-actifs et des monnaies fiduciaires et fournit illégalement des portefeuilles de garde. »

Cet avertissement concerne Binance Holdings Ltd. ainsi que d'autres entités de Binance qui fournissent des services liés aux cryptomonnaies aux résidents des Pays-Bas.

Un porte-parole de la DNB a confié au journal local De Telegraaf que la banque centrale était susceptible de prendre des mesures à l'encontre de Binance, sans toutefois fournir de détails supplémentaires.

Si la banque centrale des Pays-Bas prend effectivement des mesures drastiques à l'encontre de Binance, celles-ci seraient certainement de la même trempe que les décisions du régulateur des services financiers de Malaisie, qui a littéralement demandé à Binance de désactiver son site Web et ses réseaux sociaux dans le pays.

De son côté, les équipes de Binance assurent qu'elles ont l'intention d'obtenir l'autorisation de la DNB « en temps voulu » :

« Nous avons pris connaissance d'un avis de la DNB concernant Binance aux Pays-Bas. Dans le cadre de notre engagement à redoubler nos efforts en matière de conformité, Binance est en train de soumettre une demande pour obtenir la licence exigée, » a précisé le porte-parole de la plateforme.

Depuis quelques semaines, les régulateurs du monde entier font front commun contre Binance et place la plateforme dans la tourmente. Par ailleurs, ce n'est pas la première fois que les Pays-Bas agissent de la sorte à l'encontre de Binance. Il y a quelques semaines, la plateforme a interrompu son offre de produits dérivés dans 3 pays européens, à savoir les Pays-Bas, l'Italie et l'Allemagne.

Dans une récente interview de Changpeng Zhao, le PDG de Binance, celui-ci a affirmé que la principale priorité de l'entreprise est aujourd'hui « d'embaucher des personnes ayant une expérience en matière de conformité et de règlementation ».

👉 Sur le même sujet – États-Unis : démission du PDG de Binance.US, trois mois seulement après sa nomination

Rejoignez des experts et une communauté Premium

PRO

Investissez dans vos connaissances crypto pour le prochain bullrun

toaster icon
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Bitcoin (BTC) : la crainte du piège haussier (ou bull trap)

Bitcoin (BTC) : la crainte du piège haussier (ou bull trap)

Société Générale, Banque populaire, Netflix, Apple… La longue liste des créanciers de FTX a été publiée

Société Générale, Banque populaire, Netflix, Apple… La longue liste des créanciers de FTX a été publiée

L'Ether (ETH) redevient déflationniste pour la première fois en 2023

L'Ether (ETH) redevient déflationniste pour la première fois en 2023

Aptos : le token APT explose de 230 % sur les deux dernières semaines, pourquoi ?

Aptos : le token APT explose de 230 % sur les deux dernières semaines, pourquoi ?