Un appel à l'interdiction des cryptomonnaies aux Pays-Bas

Alors qu'en ce début du mois de juin, le Salvador annonçait l'adoption du Bitcoin (BTC) en tant que monnaie légale officielle, la tendance ne semble pas être la même du côté des Pays-Bas. Un haut responsable néerlandais a appelé ses compatriotes à interdire totalement et urgemment les cryptomonnaies.

Pieter Hasekamp, le directeur du Bureau néerlandais d'analyse économique, un service relevant du ministère des affaires économiques, a publié un essai intitulé « Les Pays-Bas doivent interdire le bitcoin ».

Selon lui, les Pays-Bas doivent interdire immédiatement le minage, le trading et le simple fait de posséder des cryptomonnaies. Par cette décision, il s'attend à voir le prix du Bitcoin chuter, pour ainsi prouver qu'il « n'a aucune valeur intrinsèque et n'a de valeur que parce que d'autres peuvent l'accepter ».

« Les cryptomonnaies ne sont essentiellement ni de l'argent ni un produit financier, mais un exemple de ce que le prix Nobel Robert Shiller appelle un récit contagieux : une histoire contagieuse à laquelle les gens croient parce que d'autres personnes y croient, » argumente Pieter Hasekamp.

Concernant les raisons de cette prise de position, Hasekamp en énumère une longue liste. Parmi celles-ci, on retrouve les arguments anti-cryptomonnaies assez courants : les problèmes de sécurité, les risques de fraude et d'escroquerie et son utilisation par les criminels.

👉 Pour approfondir - Pour Donald Trump, le Bitcoin (BTC) est une arnaque parce qu'il concurrence le dollar

Les cryptomonnaies « ne sont pas des monnaies »

Dans son essai, le principal argument évoqué par Hasekamp porte sur la nature d'une monnaie. En effet, il affirme qu'aucune cryptomonnaie n'est capable de remplir l'une des trois fonctions de la monnaie en tant qu'unité de compte, moyen de paiement et réserve de valeur.

Selon lui, à l'inverse de la monnaie publique, qui fait preuve de stabilité malgré l'inflation et d'une véritable facilité d'utilisation, la cryptomonnaie n'est pas un bon candidat aux critères évoqués ci-dessus.

Hasekamp explique que les cryptomonnaies n'ont aucune valeur, ajoutant que « leur facilité d'utilisation souffre d'un manque d'acceptation et leur sécurité est entachée par des escroqueries flagrantes ». Bien qu'elles marquent un point intéressant quant au respect de la vie privée, « cet anonymat est précisément ce qui les rend attrayantes pour les criminels ».

« Les cryptomonnaies sont donc inadaptées comme unités de compte et moyens de paiement en dehors du circuit criminel ; leur utilisation comme réserve de valeur repose sur l'espoir que les cryptomonnaies remplacent un jour l'argent réel. Mais cela ne va pas se produire. » conclus Hasekamp.

Toutefois, le tableau n'est pas tout noir. Dans son argumentaire, Hasekamp ne fait référence qu'aux cryptomonnaies « privées ». Il explique que les monnaies actuelles ne sont pas parfaites et nécessitent de nombreuses améliorations. Selon lui, celles-ci pourraient venir des monnaies numériques de banques centrales (MNBC), sur lesquelles travaillent actuellement de nombreuses banques centrales dans le monde.

👉 Pour en savoir plus - La France et la Suisse expérimentent des monnaies numériques pour les paiements transfrontaliers.

En conclusion

Dans la dernière partie de son essai, Hasekamp explique que les Pays-Bas sont à la traîne. Non pas dans l'adoption des cryptomonnaies, mais bien dans leur interdiction ! Il fait référence aux nombreux pays ayant déjà pris des mesures pour freiner l'engouement, à l'image de la Chine récemment.

Malgré les risques pointés du doigt qu'Hasekamp et le Bureau néerlandais d'analyse économique pointaient du doigt en 2018, les Pays-Bas n'ont pas jugé qu'une réglementation plus stricte n'était nécessaire. Toutefois selon lui, « une réglementation prudente peut se retourner contre elle ».

De ce fait, il conclut son essai en déclarant que l'étape ultime est bel et bien une interdiction totale du minage, des échanges et même de la simple possession de cryptomonnaies.

Ainsi, il est légitime de se questionner sur l'attention que porteront les Pays-Bas à cette publication et il faudra donc surveiller les prochaines nouvelles dans l'actualité néerlandaise.

👉 Sur le même thème - Inspiré par le Salvador, le royaume des Tonga pourrait adopter le Bitcoin (BTC)

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Lilian Aliaga

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur freelance situé entre Paris et Toulouse. Je souhaite partager ma passion pour l’univers des cryptomonnaies au plus grand nombre. Je m’intéresse également à l’analyse technique et au trading.
Tous les articles de Lilian Aliaga.

guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Korda

C'est écrit noir sur blanc : https://www.publicsenat.fr/article/societe/covid-19-un-rapport-du-senat-preconise-la-collecte-de-donnees-personnelles-pour > en cas de situation plus grave, et des mesures plus fortes pour les cas extrêmes, avec par exemple la désactivation du titre de transport ou des comptes bancaires d’une personne qui violerait la quarantaine. Désactivation du compte bancaire ? On est en France, là ? Je mange comment et je fais comment pour, e.g. nourrir ma famille ? Autrefois, une théorie du complot, aujourd'hui, une réalité devenue possible. Maintenant, nous sommes prévenus ! Il faut partir à la chasse des détenteurs de cryptos pour tenter d'éliminer la dissidence, i.e., les personnes qui… Read more »

Last edited 3 mois plus tôt by Korda
bob

il faut lire les 147 pages il y a pire il parle du crédit social chinois, que la dictature permet de sauver des vies à contrario de la démocratie, de pénétrer de forces dans les logements pour tester les gens, ....,

Le Boucanier

En résumé, ce monsieur défend, à l'image de madame Lagarde, tous ces politiques, oligarques et autres nantis qui bidouillant en fiat (surtout en dollars) et qui voient l'arrivée de la cryptomonnaie comme un coup de pied dans leurs affaires ! Pour rappel la crypto a représenté 3m de fraude en 2020 contre ....... 1000 m rien que pour le $ ! À méditer !

Boux

Moi qui pensait que les pays du nord avaient toujours une longueur d'avance en terme d'état d'esprit et de mentalité, on nous prouve le contraire

blohg

Un peu d'histoire concernant les néerlandais quand il s'agit de pouvoir ( surtout quand il s'agissait de tuer pour des épices ) :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Conqu%C3%AAte_des_%C3%AEles_Banda_par_les_N%C3%A9erlandais

https://www.baliautrement.com/iles_banda.htm

Ils sont bien content de fournir des paradis fiscaux comme curaçao pourtant mais là avec les cryptomonnaies du fait qu'ils ne maitrisent rien c'est la panique .

Nino

Le truc c'est que vu que les banquiers font une énorme lobyisme pour faire retirer la monnaie papier du système au profit de monnaies électroniques sur des comptes dans lesquels ils pourront taper en cas de crise pour se renflouer au dépend du petit usager , les crypto posent un problème en tant que réserve de valeurs mobile et aisément manipulable par les gens lambda.