Une expérimentation sur les paiements en monnaies numériques

Dans un communiqué publié ce jeudi 10 juin sur son site Internet, la Banque de France annonce s'associer avec la Banque nationale suisse et le centre d'innovation de la Banque des règlements internationaux (BIS) dans le cadre d'un projet baptisé « Jura ».

L'étude pilote du projet sera menée en collaboration avec un consortium d'entreprises du secteur privé dirigé par la société de service internationale Accenture. Au sein de cette association, on retrouve le Credit Suisse, Natixis, R3, SIX Digital Exchange et UBS.

« L'Eurosystème s'engage dans l'innovation et adapte ses actions à la forte tendance vers la digitalisation des paiements. La Banque de France est convaincue des avantages d'une monnaie numérique de banque centrale pour apporter un maximum de sécurité et d'efficacité dans les transactions financières, » explique Sylvie Goulard, la sous-gouverneur de la Banque de France.

L'expérimentation s'appuiera sur deux monnaies numériques de banque centrale (MNBC), l'une adossée à l'euro et l'autre au franc suisse. Selon l'annonce, le processus impliquera différents types d'échanges entre les MNBC, notamment par le biais d'un mécanisme de règlement-livraison et d'un système de paiement-paiement.

Ces transactions seront opérées par des banques domiciliées en France et en Suisse, dans le cadre d'échanges transfrontaliers entre les entreprises appartenant au consortium.

👉 Pour approfondir - Euro numérique – Quels sont ses avantages et ses inconvénients ?

Ça avance sérieusement pour l'euro numérique

La coopération à l'échelle internationale devient un axe majeur du développement des MNBC. Récemment, des efforts ont été déployés pour développer des protocoles efficaces, viables et sécurisés pour les paiements transfrontaliers entre banques centrales. En effet, la Chine teste avec Hong Kong l'utilisation transfrontalière du yuan numérique depuis le début de l'année.

Le projet Jura est également une coopération internationale, qui rentre dans le cadre des travaux approfondis que mène la banque centrale française sur les MNBC. Pour rappel, en juillet 2020, la Banque de France a sélectionné huit institutions financières pour tester son projet de MNBC interbancaire.

« La Banque de France a ouvert l'an dernier un programme expérimental pour progresser dans le domaine des MNBC. Dans cette perspective, nous sommes ravis de pouvoir mener une expérience importante - appelée Jura - sur le règlement transfrontalier en partenariat avec la Banque nationale suisse et le BIS Innovation Hub, » a déclaré Sylvie Goulard.

Toutefois, le communiqué de la Banque de France précise que le Projet Jura reste une étude exploratoire et qu'en aucun cas cela n'indique un projet d'émission d'une MNBC par l'une des banques centrales participantes.

Plus tôt dans l'année, Christine Lagarde, la présidente de la Banque Centrale Européenne (BCE), avait déjà refroidi les ardeurs des investisseurs en cryptomonnaies en repoussant encore sa prise de décision concernant l'euro numérique.

L'ancienne directrice du FMI expliquait alors qu'une première décision serait prise en milieu d'année 2021 et une nouvelle six mois plus tard, avant d'éventuellement entamer le processus de création.

Finalement, si les délais annoncés sont respectés, la BCE devrait communiquer officiellement son positionnement quant à l'euro numérique et aux MNBC à l'issue de cette expérimentation.

👉 Sur le même sujet - Euro numérique : la BCE publie l'analyse complète de sa consultation publique

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Lilian Aliaga

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur freelance situé entre Paris et Toulouse. Je souhaite partager ma passion pour l’univers des cryptomonnaies au plus grand nombre. Je m’intéresse également à l’analyse technique et au trading.
Tous les articles de Lilian Aliaga.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments