13 questions sur le Bitcoin

 

bitcoin-definition

 

  1. Qu’est-ce que le Bitcoin ?
  2. Qui est le créateur du Bitcoin ?
  3. A quoi sert le Bitcoin ?
  4. Où sont stockés les bitcoins ?
  5. Comment sont transférés les bitcoins ?
  6. D’où proviennent les Bitcoins ?
  7. Le Bitcoin permet-il vraiment d’être anonyme ?
  8. Comment est fixé le prix du Bitcoin ?
  9. Est-ce que le Bitcoin est une bulle ?
  10. Est-ce que le Bitcoin est un ponzi ?
  11. Est-ce que le Bitcoin et les crypto-monnaies sont légales ?
  12. Comment obtenir du Bitcoin ?
  13. Quel est le traitement fiscal du Bitcoin en France ?

 

Qu’est-ce que le Bitcoin ?

Le Bitcoin est une cryptomonnaie, c’est-à-dire une monnaie numérique, utilisable uniquement grâce aux machines (ordinateurs, téléphones…) et à Internet. Bitcoin est également une unité de compte, destinée à servir de moyen d’échange au même titre que l’euro ou le dollar. Bit signifie unité d’information binaire et coin signifie pièce de monnaie. Le Bitcoin a été créé en 2008 durant la crise financière des subprimes. Cette cryptomonnaie n’est soumise à aucun contrôle de la part de sociétés ou d’Etats, elle est dite décentralisée.

 

Certaines règles sont définies à l’avance :

  • Il ne peut y avoir plus de 21 millions d’unités de Bitcoin en circulation (c’est écrit dans le code du Bitcoin)
  • Une unité de Bitcoin est divisible jusqu’à sa huitième décimale
    • 0,00000001 Bitcoin correspond à 1 Satoshi
    • Il est tout à fait possible d’acheter ou de vendre des fractions de bitcoins
  • Les transactions sont sécurisées. Plus le nombre d’utilisateurs augmentent et plus les transactions sont sécurisées. Je vous expliquerai le pourquoi du comment dans la suite de ce chapitre.

 

💡 Vous retrouvez plus d’informations techniques concernant le Bitcoin sur la fiche correspondante : Fiche Crypto #9 – Qu’est-ce que le Bitcoin ? Il est à noter qu’il existe de nombreuses autre crypto-monnaies. Vous retrouverez un certain nombre de fiches sur ces dernières vous rendant sur notre rubrique Encyclopédie des cryptomonnaies.

 

Qui est le créateur du Bitcoin ?

La réponse va vous étonner : personne ne le sait. Est-ce une volonté révolutionnaire, purement philanthropique ou l’arnaque du siècle ? Peut-être que l’avenir nous le dira. Une chose est sûre, le fait de ne pas savoir entretient la légende sur son créateur et les spéculations les plus folles quant à son identité

Nous connaissons tout de même le pseudo du créateur de Bitcoin : Satoshi Nakamoto (聡中本 où 中本). Il s’agit du pseudo de l’auteur du livre blanc de Bitcoin en 2008. Satoshi est également le fondateur du site officiel de Bitcoin (bitcoin.org) et du forum spécialisé bitcointalk. Son profil indique qu’il est né le 5 Avril 1975 et qu’il réside au Japon. Cela est étrange car il écrit dans un anglais parfait et très britannique, et car il n’existe aucun document en japonais sur Bitcoin datant de cette époque. De plus, certains indices (comme les heures auxquelles il était actif) indiquent qu’il serait originaire du continent Américain.

 

satoshi-nakamoto-bitcoin-créateur
 

Satoshi a publié son dernier message sur le forum bitcointalk (dont il est le créateur) en décembre 2010. Quelques jours avant son départ, il désigne Gavin Andresen comme son successeur en lui donnant les accès au projet et une copie de la clé d’alerte permettant de prévenir le réseau en cas d’événements majeurs. La dernière trace que nous avons de Satoshi est un message qu’il envoie à Martti Malmi (un contributeur du projet Bitcoin) en mai 2011 dans lequel il écrit : « Je suis passé à autre chose et je ne serai probablement plus là à l’avenir ».

Nous ne savons pas si Satoshi Nakamoto est une seule personne ou un groupe de personnes. Pendant une longue période, il fut le seul mineur en activité. Il possèderait plus d’un million de Bitcoin sur un portefeuille. Aucun de ses bitcoins n’a été transféré depuis 2008. La légende dit que Satoshi Nakamoto serait mort, emportant avec lui ses secrets et ses bitcoins. Toujours est-il que s’il s’agissait d’une seule et même personne, elle ferait partie des 100 personnes les plus riches du monde.

 

A quoi sert le Bitcoin ?

Le Bitcoin est une crypto-monnaie, une unité de compte. Son objectif est d’être utilisé comme monnaie d’échange contre des biens et des services au même titre que l’euro, le dollar ou même l’or. Tout cela fonctionne grâce à des transcriptions de données numériques sur Internet.

Transférer des Bitcoins d’un bout à l’autre du monde est possible, facile et s’effectue sans intermédiaire. De plus, il n’est pas plus difficile de transférer 500 Bitcoins qu’un seul.

La dématérialisation permet , d’une certaine manière, une sécurité accrue. Personne ne pourra s’introduire chez vous pour vous dérober vos Bitcoins. Cependant, il est possible de se faire dérober ses Bitcoins d’autres manières. Un guide est en cours d’écriture afin de conserver en toute sécurité vos Bitcoins.

L’absence d’un contrôle central (notamment de la part des banques) permet de protéger le Bitcoin d’un risque de faillite d’une autorité centrale.
 

 

 

Où sont stockés les bitcoins ?

Rappelons que les bitcoins que vous possédez correspondent à un historique de transactions inscrit dans un grand livre ouvert appelé la blockchain. A chaque adresse Bitcoin créée correspond un historique des transactions associé. Il n’y a pas d’objet, même virtuel, qu’on peut désigner comme étant un bitcoin.

 

Il existe de nombreux endroits où vous pourrez stocker vos bitcoins, voici quelques exemples :

  • Sur l’adresse Bitcoin de la plateforme (exchange) sur laquelle vous avez acheté vos bitcoins
  • Sur une adresse Bitcoin spécialement créée pour stocker des Bitcoins comme MyEtherWallet
  • Sur une clé USB spéciale appelée hard wallet (Ledger Nano S ou TREZOR par exemple)

 

 

Comment sont transférés les bitcoins ?

Les possesseurs de Bitcoin possèdent une clé publique ainsi qu’une clé privée. La clé privée permet de réaliser et de chiffrer les transactions alors que la clé publique permet de désigner un émetteur et un destinataire de la transaction.

Par exemple, Jean souhaite envoyer des bitcoins à Suzette, Jean devra alors renseigner la clé publique de Suzette en tant que destinataire. Pour valider cette transaction, Jean devra utiliser sa clé privée.

Ainsi, comprenez bien qu’il ne faut jamais communiquer votre clé privée à qui que se soit.

Dans le cas où vos bitcoins seraient stockés sur une plateforme d’achat ou de vente (un exchange), vous n’aurez pas besoin d’utiliser votre clé privée pour effectuer une transaction. Vous aurez simplement à vous connecter à la plateforme avec votre mot de passe et celle-ci s’occupera de gérer vos clés privées pour vous.

Une fois la transaction envoyée, les mineurs se chargeront de valider cette transaction dans le “grand livre des comptes”. La transaction est validée et inscrite dans ce livre grâce à la résolution d’un problème mathématique complexe. Ce problème mathématique permet de faire le lien entre la clé publique et la clé privée.

Les mineurs possèdent des ordinateurs très puissants afin de résoudre ces problèmes complexes, valider et retranscrire les transactions. On parle de blocs de transactions qui donne le nom blockchain.

 

 

D’où proviennent les Bitcoins ?

Comme expliqué ci-dessus, les mineurs sont en charge de valider et d’inscrire les transactions effectuées sur la blockchain. Le nombre de bitcoins en circulation ne cesse d’augmenter, il est actuellement à plus de 16 millions d’unités et ne pourra dépasser les 21 millions (c’est écrit dans le code).

En effet, à chaque fois que les mineurs valident et inscrivent des transactions dans la blockchain, en récompense, ils reçoivent des bitcoins nouvellement créés. Le fait de valider et d’inscrire ces transactions demande une puissance informatique énorme afin de résoudre un problème mathématique complexe. C’est seulement ainsi que de nouveaux bitcoins sont créés.

La récompense est aujourd’hui de 12,5 Bitcoins par bloc validé. Cette récompense est divisée par deux tous les 210 000 blocs, c’est ce que l’on appelle le halving. La récompense était de 50 bitcoins toutes les 10 minutes pendant les 4 premières années, puis cette valeur est passée à 25 bitcoins en novembre 2012 et à 12,5 bitcoins en juillet 2016.

On estime que le nombre maximum de bitcoins en circulation (21 millions) sera atteint en 2140 mais qu’on aura déjà dépassé les 20 millions d’unités en 2030.

Vous vous demandez surement, quel sera l’intérêt de miner du Bitcoin s’il n’est plus possible d’en obtenir de nouveaux ? A chaque transaction en bitcoins, des frais sont prélevés (en bitcoins eux aussi) et sont reversés aux mineurs qui se chargent du bon déroulement de la transaction. Ces frais varient en fonction de l’offre et de la demande. Plus il y a de transactions à un instant t, plus les frais augmentent.

Au début de la ruée vers l’or les chercheurs d’or utilisaient des passoires. Après avoir utilisé cette technique fastidieuse ils se sont tournés vers les pioches. Maintenant ce sont de grosses machines qui s’occupent de creuser pour trouver de l’or, des sociétés se sont spécialisées dans ce domaine.

Pour le Bitcoin c’est identique. Au début il était très facile de miner du Bitcoin, en une journée il était possible d’accumuler plusieurs Bitcoin avec un seul ordinateur peu puissant.

Maintenant il est très compliquer de “fabriquer” de nouveaux Bitcoins. Des entreprises se sont également spécialisées dans ce secteur avec des parcs entiers d’ordinateurs surpuissant. Pour miner il faut installer un logiciel sur son ordinateur. Tout comme le marché de l’or actuel.

La crypto-monnaie Bitcoin, tout comme l’or, est déflationniste. C’est à dire qu’il y en a une quantité limitée et qu’une fois que tout aura été découvert, il ne sera plus possible d’en créer des nouveaux. A l’inverse, l’euro ou le dollar est une monnaie dite inflationniste car les banques centrales peuvent imprimer de la monnaie si besoin.

 

Le Bitcoin permet-il vraiment d’être anonyme ?

Et bien, pas forcément. A partir du moment ou du Bitcoin est envoyé d’une adresse A à une adresse B tout l’historique des transactions est traçable. Ainsi à partir du moment ou une adresse est “officiellement” rattaché à quelqu’un, il est possible de connaître tout l’historique de vos transactions.

A partir du moment ou vous renseignez votre identité sur une plateforme d’achat votre adresse est associée à votre identité.

En revanche, si vous transférez vos Bitcoins d’une plateforme d’achat sur laquelle votre identité est connue vers une plateforme ou vous êtes anonyme. Vous échangez ensuite vos Bitcoins contre une autre crypto-monnaie et vous l’envoyez sur une autre plateforme ou vous êtes également anonymes. Vous êtes redevenus “invisible”.

Cependant, à partir du moment ou vous souhaitez retirer vos Bitcoins, la quasi totalité des moyens le permettant demanderont votre identité.

 

 





 

Comment est fixé le prix du Bitcoin ?

Aucun prix officiel n’est associé au Bitcoin, ce dernier varie uniquement en fonction de l’offre et de la demande. C’est ainsi que le Bitcoin a pris plus de 1700% depuis de le début de l’année 2017.
Le prix associé au Bitcoin est calqué sur le prix des différentes plateformes d’échanges sur lesquelles il est possible d’acheter et d’échanger du Bitcoin.

A l’origine, le Bitcoin a été pensé comme un moyen d’échange. Actuellement, l’utilisation qui en est faite n’est pas celle-ci. En effet, à moins d’envoyer de fortes sommes en Bitcoin, il n’est pas rentable d’utiliser le Bitcoin comme moyen de paiement. Les frais de transaction sont élevés si vous souhaitez envoyer de petites sommes. La durée de transaction est considérée comme “longue” même si elle reste bien inférieur à un virement SEPA.
De nombreuses autres crypto-monnaies ont des frais de transaction proche de 0 et des durées de transactions quasi instantanées (IOTA, NANO, XLM…)

Je me suis égaré, revenons à nos moutons. L’utilisation actuelle du Bitcoin est majoritairement spéculative. Les utilisateurs convertissent leurs euros ou dollars en Bitcoin et attendent que la valeur de ce dernier augmente.
On peut également parler d’une sorte de valeur refuge même si la volatilité est très forte. Mais elle reste moindre que sur d’autres crypto-monnaies. Certaines personnes considèrent le Bitcoin comme de l’or numérique.

Le prix du Bitcoin est donc fixé en fonction des plateformes et de l’offre et de la demande. De nombreuses plateformes proposent l’achat, la vente et l’échange de Bitcoin. Ces plateformes sont plus ou moins réputées et plus ou moins sécurisées.
Ces plateformes agrègent l’offre et la demande pour déterminer un prix qui va varier en fonction des plateformes. En effet, selon les plateformes l’offre et la demande est différente.

Retrouvez nos différents guides afin d’acheter des Bitcoins et d’acheter d’autres crypto-monnaies.

 

Est-ce que le Bitcoin est une bulle ?

Voici une question à laquelle il est difficile de répondre que ce soit à l’affirmative comme à la négative.
Je vais vous exposer des points qui affirment et d’autres qui réfutent le fait que le Bitcoin soit une bulle. Ces points n’impliquent que moi.

 

Oui, le Bitcoin est une bulle !

Technologiquement il est complètement dépassé (il ne sera jamais utilisé comme moyen de paiement à l’échelle mondiale)

– Très forte volatilité

– Augmentation de la valeur trop grande et trop rapide

Peu de personnes investissent dans des projets parce qu’ils les considèrent viables

Sur-évaluation des crypto-monnaies en comparaison à d’autres entreprises / start-up

 

Non, le Bitcoin n’est pas une bulle !

– Il est considéré comme une valeur refuge, de l’or numérique

– C’est le précurseur d’un monde qui se veut de plus en plus décentralisé

– Cette crypto-monnaie est la mère de nombreuses autres qui peuvent révolutionner le monde à la manière d’internet

 

N’hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez en commentaire 🙂

 

Est-ce que le Bitcoin est un ponzi ?

Caractéristiques d’une pyramide Ponzi :

• montage financier frauduleux et opaque qui consiste à rémunérer les investissements des clients essentiellement par les fonds procurés par les nouveaux entrants
• nécessite une croissance exponentielle de participants, et donc d’argent, pour maintenir leur rendement

Nous considérons que le Bitcoin n’est pas une pyramide de Ponzi car :

• Il est open source, c’est à dire que tout le monde peut étudier son fonctionnement
• Toutes les transactions sont publiques
• Le prix est fixé par la loi de l’offre et la demande
• La croissance asymptotique finie de la création de bitcoin lui permet de se valoriser au fil du temps

 

Est-ce que le Bitcoin et les crypto-monnaies sont légales ?

Oui, en France, c’est un « moyen de paiement alternatif »

• Reconnaissance officielle du Bitcoin au Japon depuis avril 2017
• Possibilité de payer en Bitcoin dans plus de 300 000 commerces au Japon
• Des pays ont interdits le Bitcoin : Vietnam, Maroc

La France a fait un pas de plus vers la régulation du Bitcoin et des crypto-monnaies. Elle souhaite devenir une “terre d’accueil” pour les ICO en mettant en place un cadre légal autour de ces levées de fonds d’un nouveau genre.

 

Comment obtenir du Bitcoin ?

Il vous faudra convertir vos euros ou dollars contre du Bitcoin. Pour cela vous devrez passer par une ou des plateformes spécialisées.

Retrouvez nos différents guides afin d’acheter des Bitcoins et d’acheter d’autres crypto-monnaies.

Vous pouvez également consulter tous nos tutoriels pour comprendre comment utiliser les plateformes d’achat et d’échange de Bitcoins.

 

Quel est le traitement fiscal du Bitcoin en France ?

Vous devez déclarer vos plus-values au moment de la revente.
Si vous vendez 1 Bitcoin à 10 000€ après avoir investi 1 000€ vous devrez donc déclarer 9 000€ de plus-values dans votre fiche d’imposition.

Même si vous achetez des biens ou des services contre du Bitcoin vous devez également déclarer votre plus-value.

Vos plus-values sont taxés selon votre tranche marginale d’imposition jusqu’à 45%.
Votre tranche d’imposition varie en fonction de vos revenus, voici un tableau récapitulatif :

Pour les revenus de 2017 (impôts 2018), les tranches de revenus et les taux d’imposition correspondants sont les suivants :

 

– La tranche de votre quotient familial comprise entre 0 € et 9 807 € n’est pas imposée
– La tranche de 9 807 € à 27 086 € est imposée à 14 %
– La tranche de 27 086 € à 72 617 € est imposée à 30 %
– La tranche de 72 617 € à 153 783 € est imposée à 41 %
– La tranche au-delà de 153 783 € est imposée à 45 %
La somme des montants obtenus par tranche correspond à l’impôt brut de votre foyer fiscal pour une part de quotient familial.

Si vous êtes célibataire et gagnez 25 000 € par an vous serez donc imposé à 14%.
En plus de cela il faudra ajouter les prélèvements sociaux (17,2% au 1er Janvier prochain).

Si peu d’opérations sont effectuées alors les bénéfices devraient être considérés comme des bénéfices non commerciaux (BNC) et soumis à l’IR.
Si en revanche le fisc considère que vous tirez des revenus réguliers grâce au Bitcoin et à la crypto-monnaie alors les bénéfices peuvent être considérés comme des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

Cela est encore très flou, il est possible que le traitement fiscal que je vous expose soit incomplet voir erroné. Si vous en savez plus, n’hésitez pas à réagir en commentaire.
Nous vous invitons à lire notre article à propos du rescrit fiscal, essentiel pour la déclaration des plus-values en crypto-monnaies.

Il existe certaines façons d’optimiser votre imposition, je n’ai pas les compétences nécessaires pour vous accompagner la dessus. Il est préférable de vous renseigner auprès de spécialistes comme des avocats etc.

 

 

J’espère que ces questions vous auront aidé à mieux comprendre ce qu’est le Bitcoin et la blockchain.

 




Si vous avez des questions sur les crypto-monnaies, vous trouverez-vous peut-être une réponse dans notre Foire Aux Questions.

Si cet article vous a aidé, n’hésitez pas à nous le faire savoir en attribuant une note sur 5 ou en nous laissant un commentaire 🙂

 

Avis des lecteurs
 
      [8 votes, la moyenne est de 5/5]



Vous avez aimé ce tutoriel ❤ ? Alors vous aimerez également :

Comment acheter des bitcoins ?Sur quelles crypto-monnaies investir ?Comment participer à une ICO ?