Qui est le créateur du Bitcoin ?

Qui est le créateur du Bitcoin ?

 

Comment s’appelle le fondateur du bitcoin ?

Même si l’idée d’une monnaie cryptographique a été émise il y a de nombreuses années, la première mention du Bitcoin date de novembre 2008 et son code source a été publié en 2009.

Le fonctionnement du projet et sa fameuse blockchain a été introduit par un certain Satoshi Nakamoto. Il s’agit d’un pseudonyme sous lequel peut se cacher une personne ou un groupe d’individus. Personne ne le sait exactement.

La personne ayant créé la crypto-monnaie la plus emblématique de toutes se cache donc derrière le pseudonyme Satoshi Nakamoto et son identité réelle est inconnue. D’après ses dires, il serait un Japonais né le 5 avril 1975. Toutefois, cette hypothèse est controversée puisqu’il n’a jamais publié un seul message en langue japonaise.

 

Pourquoi cet individu utilise-t-il un pseudo ?

Il y a diverses théories qui tentent d’expliquer pourquoi Satoshi Nakamoto masque son identité en utilisant un pseudo.

En voici quelques-unes :

  • Afin d’éviter des conflits d’intérêts, il est possible que le fondateur ait pris la décision de rester anonyme. Par exemple, lorsque le fondateur du LTC (Charlie Lee) postait un tweet en rapport avec ce crypto-actif, le cours s’en retrouvait directement affecté. Cela posait donc un problème de neutralité et Charlie Lee a finalement décidé de vendre tous ses Litecoin. Connaître le nom du créateur du bitcoin pourrait également permette à cette personne de manipuler les cours à sa guise, ce qui va à l’encontre du projet originel.
  • Il se peut également que Satoshi Nakamoto utilise un pseudo afin d’éviter des problèmes légaux. Certaines personnes aux USA ont essayé de créer des monnaies alternatives au dollar et ont été victimes de poursuites juridiques. De plus, le BTC peut être utilisé par n’importe qui et pour de nombreuses choses, y compris des activités illégales. Cela aurait aussi pu causer de nombreux problèmes à son créateur.
  • Une théorie avance même l’idée que le créateur du bitcoin courrait le risque d’être victime d’un culte de la personnalité. Afin d’éviter cela, rester anonyme était un choix qui s’imposait.

 

Est-ce un problème que l’inventeur du BTC cache sa réelle identité ?

Certaines personnes reprochent au bitcoin son manque de transparence à cause de l’impossibilité de remonter jusqu’à son créateur. Pour ces individus, cela signifie forcément qu’il y a quelque chose de louche et qu’il faut se méfier du BTC.

Toutefois, ces arguments ne sont pas vraiment recevables. Le protocole Bitcoin est un protocole ultra-transparent et toutes les transactions sont consultables par n’importe qui en regardant sur la blockchain qui est publique. De plus, le code source est public, ce qui signifie que n’importe qui peut observer son fonctionnement de fond en comble. Il n’y a donc aucune tromperie de possible.

Tout ce qui s’est passé depuis la création de ce crypto-actif est inscrit dans sa blockchain. De plus, il est impossible de falsifier les informations inscrites à l’intérieur de celle-ci. Pour couronner le tout, le bitcoin n’a jamais été victime de piratage depuis sa création. Certaines arnaques ont eu lieu, mais toujours au niveau des sites d’échange ou lorsque l’utilisateur s’est fait piéger, jamais au niveau du protocole en lui-même qui ne peut se faire pirater que via une attaque des 51%.

Le fait que Satoshi Nakamoto n’ait jamais révélé sa réelle identité n’est donc en aucun cas un problème.

 

Quelles ont été les personnes suspectées de se cacher derrière le pseudonyme Satoshi Nakamoto ?

Au fil des années, de nombreux individus ont été suspectés d’être Satoshi Nakamoto.

Voici quelques individus dont on a pensé à un moment ou à un autre qu’ils pourraient être le fondateur du BTC :

  • Hal Finney. Il était un pionner dans la cryptographie, avant même que le bitcoin existe. On a pensé qu’il pouvait être Satoshi Nakamoto car il vivait à quelques pâtés de maisons d’un individu se nommant « Dorian Nakamoto ». Certains journalistes ont alors tenté de faire un rapprochement en suggérant qu’il s’était inspiré de ce nom de famille pour inventer son pseudo.
  • Nick Szabo. Il a publié un travail sur une monnaie décentralisée appelée « bit gold » avant l’apparition du BTC. En effectuant une analyse stylométrique entre son style et celui du livre blanc du bitcoin, un blogueur a suggéré qu’il pouvait être Satoshi Nakamoto.
  • Dorian Prentice Satoshi Nakamoto. Du fait de son nom de famille similaire, de sa formation en physique d’une université américaine et de son caractère libertarien, ce Nippo-Américain pouvait correspondre au profil du créateur du BTC.
  • Craig Wright, un entrepreneur australien ayant affirmé publiquement et à plusieurs reprises qu’il serait Satoshi Nakamoto. Il s’est toutefois révélé incapable de le prouver, prétendant “ne pas avoir le courage de montrer les preuves”. De plus, il s’est également couvert de honte lorsqu’en 2018, il a tenté de prouver ses connaissances en programmation sur Twitter. Il s’était alors contenté de copier-coller un programme tout à fait basique écrit par quelqu’un d’autre. Inutile de dire que ce plagiat n’est pas passé inaperçu, mais cela n’empêche pas Craig Wright de revendiquer constamment l’identité de Satoshi Nakamoto.
  • Un agent chinois ou russe. L’administration américaine s’est demandée si cela n’était pas un coup des Chinois ou des Russes. Un de leurs espions se cacherait sous ce pseudonyme selon cette théorie.

Comme vous pouvez le constater, les rumeurs vont bon train. Jusqu’à présent, aucune personne n’a été identifiée formellement comme étant le fondateur du bitcoin.

 

Qu’est-il arrivé au créateur du BTC ?

Comme expliqué en début d’article, le premier message concernant le Bitcoin date de novembre 2008. C’est à cette époque qu’on a découvert Satoshi Nakamoto.

Le créateur du BTC restera actif environ 2 années, jusqu’en décembre 2010. Il annonça à cette date que Gavin Andresen serait le nouveau responsable du projet. En avril 2011, il a affirmé à un ancien collaborateur qu’il était passé à autre chose.

Et depuis cette date… plus aucun signe de vie du fondateur du Bitcoin, si ce n’est d’incessantes rumeurs à son sujet quant à son identité.

Son ordinateur aurait miné les 36.000 premiers blocks, à une époque où les récompenses étaient de 50 BTC par block miné. 63% de ces Bitcoins n’auraient jamais été utilisé pour effectuer des transactions, ce qui le laisse avec une fortune d’au moins 1.1 millions de BTC.

Les dernières transactions sortantes de son portefeuille principal dateraient de 2013. Certains ont donc fait la supposition que Satoshi Nakamoto est peut-être décédé. Toutefois, il est également possible qu’il ait simplement perdu la clé privée de son portefeuille Bitcoin.

Quoiqu’il en soit, il est impossible de dire avec plus de précision ce qu’il est advenu du créateur du bitcoin, même si la thèse de la mort est celle qui est la plus communément acceptée.

 

Hommage rendu à Satoshi Nakamoto

De nombreux hommages en tout genre ont été rendus à la plus personne la plus emblématique du monde des crypto-monnaies.

L’hommage le plus caractéristique est celui d’avoir choisi l’appellation « satoshi », pour nommer les décimales du Bitcoin : 1 BTC = 100.000.000 satoshi.

Lorsque l’on parle du prix d’un crypto-actif, on a toujours tendance à indiquer son prix en « sats », l’abréviation du terme « satoshi ». Les utilisateurs expérimentés ne parlent que très rarement du prix en dollar.

 

Le mot de la fin

Comme vous avez pu l’apprendre, mis à part son pseudonyme “Satoshi Nakamoto“, nous n’en savons pas beaucoup plus au sujet de ce mystérieux créateur.

Heureusement, cette anonymité n’est en aucun cas un problème. Et il suffit de constater l’engouement autour du bitcoin pour se rendre compte que ce n’est pas vraiment un souci pour la plupart des gens.

Pour certaines personnes, il reste peut-être frustrant de ne pas savoir identifier « Satoshi Nakamoto » pour de multiples raisons :

  • Cela laisse libre cours à toutes les théories du complot possibles et imaginables.
  • Il est impossible de pouvoir remercier la personne ayant créée ce crypto-actif.
  • Leur soif de curiosité ne pourra peut-être jamais être comblée.


Poster un Commentaire

avatar