Le Dogecoin (DOGE) s'envole après une série de tweets d'Elon Musk

Après avoir mentionné le Bitcoin dans sa bio Twitter, le milliardaire Elon Musk est de retour avec plusieurs publications faisant référence au Dogecoin (DOGE). Il n'en aura pas fallu davantage pour que le cours de la cryptomonnaie s'envole, puis chute tout aussi rapidement.

Le Dogecoin (DOGE) s'envole après une série de tweets d'Elon Musk

Elon Musk fait flamber le Dogecoin (DOGE)

Après avoir changé sa bio Twitter en « #bitcoin » la semaine dernière, le milliardaire Elon Musk fait maintenant l'éloge du Dogecoin (DOGE) dans une série de tweets.

Elon Musk a commencé en publiant un simple « Doge » suivi quelques minutes plus tard de « Dogecoin est la crypto du peuple »

 

En ajoutant dans la foulée : « Pas de hauts, pas de bas, seulement le Doge »

 

Immédiatement, le cours du Dogecoin a positivement réagi aux actions d'Elon Musk. En près de 40 minutes, le DOGE a grimpé de plus de 45%, passant de 0,041 $ à 0,060 $.

Le DOGE a toutefois rapidement corrigé en retombant autour des 0,48 $ et sa correction éclair continue à l'heure de l'écriture de ces lignes.

Cours Dogecoin DOGE

Évolution du cours du DOGE suite aux tweets d'Elon Musk - Source : Trading View - DOGE/USDT

👉 Retrouvez notre présentation complète du Dogecoin (DOGE)

Une hausse du DOGE en demi-teinte

L'« Effet Elon » a-t-il perdu de sa superbe ? Contrairement à ses précédentes mentions du Dogecoin, le cours de la cryptomonnaie a rapidement corrigé suite à sa soudaine hausse. Comment l'expliquer ?

Alors que le DOGE cherchait à grimper davantage, le cours du Bitcoin a commencé à dévisser en parallèle, causant la chute de l'entièreté du marché à partir de 9h30.

Certains allèguent que cette chute serait - encore - due aux actions d'Elon Musk. Le « #Bitcoin » qui arborait fièrement sa bio Twitter depuis maintenant 1 semaine a soudainement été retiré. Il est difficilement imaginable que le Bitcoin retrace suite à une action aussi superflue à première vue, mais une partie de la cryptosphère en est convaincue.

S'il faut trouver un coupable à cette chute soudaine, le rejet des 39 000 $ par le Bitcoin est une possibilité.

Quoiqu'il en soit, le Dogecoin en profite largement et sa visibilité sur les réseaux continue de grimper suite aux tweets d'Elon Musk. Le #DOGE est notamment entré en tendance sur Twitter, en France comme à l'international.

Cette cryptomonnaie qui n'était qu'une simple blague à l'origine affole la crypto-sphère depuis quelques semaines et sa capitalisation avoisine les 6 milliards de dollars à l'heure de l'écriture de ces lignes.

Il reste cependant très dangereux de surfer sur la vague du DOGE. Hautement sensible aux actions d'Elon Musk et d'autres personnalités, investir dans le DOGE doit se faire en connaissance de cause.

L'influence qu'Elon Musk peut avoir sur le cours des cryptomonnaies commence à inquiéter la crypto-communauté. Qu'arrivera-t-il si un jour le PDG de Tesla publie un tweet à connotation négative à l'égard d'une cryptomonnaie ?

👉 Sur le même thème - Il était une fois... le Dogecoin, la Jamaïque et le bobsleigh

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Bitcoin (BTC) : la crainte du piège haussier (ou bull trap)

Bitcoin (BTC) : la crainte du piège haussier (ou bull trap)

Goldman Sachs couronne le Bitcoin (BTC) en tant que meilleur actif du moment

Goldman Sachs couronne le Bitcoin (BTC) en tant que meilleur actif du moment

Société Générale, Banque populaire, Netflix, Apple… La longue liste des créanciers de FTX a été publiée

Société Générale, Banque populaire, Netflix, Apple… La longue liste des créanciers de FTX a été publiée

L'Ether (ETH) redevient déflationniste pour la première fois en 2023

L'Ether (ETH) redevient déflationniste pour la première fois en 2023