1. L'histoire du projet
  2. Qu'est-ce que Nano ?
  3. Comment fonctionne Nano ?
  4. Les prochaines évolutions
  5. Comment acheter la crypto-monnaie Nano ?
  6. Comment stocker ses pièces NANO ?
  7. Notes et avis sur le projet Nano

L'histoire du projet

La cryptomonnaie Nano, appelée Raiblocks (XRB) à ses débuts, est lancée par Colin Lemahieu en 2015. Le nom a changé depuis, mais pourquoi ? Tout simplement, parce que certains trouvaient que le premier nom n'était pas assez engageant, et qu'il pouvait constituer une barrière à la démocratisation du projet. En outre, ce changement de nom a permis de se distancer un peu du piratage de BitGrail qui avait marqué les esprits, dont nous allons parler ci-dessous.

En 2017, Colin Lemahieu quitte son emploi pour se lancer à fond dans le projet. Il a depuis été rejoint par de nombreuses personnes : la fondation Nano compte aujourd'hui 11 membres, et un grand nombre de membres de la communauté qui aident au développement de manière ponctuelle.

Cette cryptomonnaie a vu le jour sans ICO, ni pré-minage. Il existe actuellement 133.248.289 pièces en circulation, et il n’y en aura pas une de plus. Les pièces ont toutes été distribuées via des faucets ou d'autres méthodes de distribution gratuite.

Le Nano, autrefois appelé Raiblocks (XRB), s’échangeait principalement sur une petite plateforme méconnue appelée Bitgrail, qui était la seule à l'avoir listé, avec une autre appelée Mercatox qui n'était pas beaucoup plus populaire.

Malheureusement pour Raiblocks, la plateforme d’échange BitGrail a été victime d'un hack (piratage), le 8 février 2018, qui a entraîné la perte de 17 millions de Nano. Soit environ 190 millions de dollars au moment de l'incident. En  l'occurrence, le problème était du côté de la plateforme d'échange, qui disposait d'un système de comptabilité défectueux permettant à des usagers de retirer plusieurs fois les montants qu'ils avaient déposés, y compris sur un tas d'autres cryptomonnaies. Le Raiblocks n'était pas le seul concerné : les utilisateurs de BitGrail ont aussi perdu leurs BTC et LTC, par exemple... La différence entre le Raiblocks et ces deux derniers, c'est que Bitgrail n'était pas une plateforme d'échange importante pour le BTC ou le LTC.. Seul le XRB était suffisamment nouveau pour que l'impact de ce piratage soit important sur sa réputation, et le fait que BitGrail était la plateforme la plus utilisée pour en acheter a nécessairement entraîné des pertes pour une grande partie des investisseurs friands de XRB.

Cet évènement a été suivi d'un procès, et les actifs de Francesco Firano, propriétaire de BitGrail, ont été saisis par les tribunaux Italiens. Mais la procédure est longue. À l'heure actuelle, le procès BitGrail est toujours en cours, et les victimes verront leurs dossiers analysés par le tribunal de Florence (Italie) le 7 octobre 2021.

Nous vous conseillons de visionner cette vidéo de Decrypt à propos de l'affaire :

📈 Cours du NANO

Qu'est-ce que Nano ?

Nano est une crypto-monnaie ayant pour objectif de remplir la même mission que le Bitcoin espérait remplir en 2009 : servir de monnaie d'échange mondiale. Le NANO permet de bénéficier de transactions instantanées, sans frais, et ce avec une capacité de mise à l'échelle impressionnante. L’idée pour Nano est de devenir une véritable alternative aux monnaies fiduciaires (dollars, euros…) en utilisant un code totalement original, à l'opposé de tous les forks du Bitcoin, et en éliminant les points faibles suivants :

  • consommation énergétique élevée
  • frais de transaction “élevés”
  • temps de transaction relativement long

Nano NANO logo

Logo du Nano (NANO)

Ainsi, Nano permet de réaliser des transactions en moins de 2 secondes. Cela fait de Nano l'une des cryptomonnaies les plus rapides au monde, même en 2021, et elle réussit cela sans sacrifier la décentralisation ! Avec la possibilité de gérer près de 10.000 transactions par seconde, cette crypto-monnaie est très prometteuse en tant qu'outil purement transactionnel. En mars 2021, le Nano a fait l'objet d'une attaque informatique visant à surcharger le réseau de transactions, et le temps de confirmation est passé de 2 secondes à 10 secondes, mais une mise à jour a été déployée pour empêcher les spammeurs de continuer à attaquer le réseau. Désormais, la vitesse du réseau a été restaurée.

Et d’après la fondation Nano, les transactions sur leur réseau sont tellement peu consommatrices d’énergie qu'une transaction en Bitcoin équivaudrait à 1,3 millions de transactions avec Nano.

Nano offre également de nombreuses fonctionnalités que nous développerons dans la partie suivante :

  • plus de problème de taille des blocs
  • un bloc universel qui permet de connaitre son solde facilement
  • une utilisation adaptée aux micro-paiements en raison des frais inexistants
  • faire tourner un nœud (node) ne coûte rien

Cependant, il ne faut pas croire que Nano résout tous les problèmes du monde. La philosophie de conception de cette cryptomonnaie est très simple : faire une seule chose, et le faire bien. En l'occurrence, il s'agit des transactions monétaires. Ici, pas question de contrats intelligents, d'applications décentralisées, et cetera. Les cypherpunks parmi vous déploreront certainement aussi le manque de système de protection de l'anonymat, ce qui est tout à fait juste également. C'est une chose que Nano n'offre pas pour l'instant, parce que le système transactionnel n'est pas encore parfait. Mais peut-être qu'une mise à jour future permettra à Nano de protéger aussi notre vie privée...

Comment fonctionne Nano ?

Pour être aussi rapide, le réseau Nano fonctionne un petit peu comme si chaque utilisateur dispose de sa propre blockchain. Cela permet de mettre à jour sa blockchain en étant indépendant du réseau. A chaque fois qu’un utilisateur effectue une transaction, un bloc est ajouté à la chaîne qui concerne son portefeuille.

Les blockchains des autres utilisateurs ne sont alors pas impactées. Lorsqu’une transaction a lieu entre 2 participants de la blockchain, seuls les soldes des 2 comptes concernés sont vérifiés.

Comme nous venons de le voir ci-dessus, seuls les soldes des comptes sont conservés et non les montants des transactions. Cela permet de réduire la taille de la blockchain sans en compromettre la sécurité.

Pour réaliser cet exploit, la blockchain Nano utilise un algorithme de graphiques acycliques dirigés (DAG : Directed Acyclic Graph) couplé de blocs tressés (block-lattice) :

 

bloc tressé nano

👉 Qu'est-ce qu'un DAG ?

Ce type de réseau a également inspiré des projets comme IOTA ou Hashgraph.

Pour éviter le fait que deux transactions soient prises en compte, Nano utilise un consensus inspiré de la preuve d’enjeu (PoS). Ceux qui possèdent le plus de Nano ont plus de poids dans leur vote. Ainsi, ils sont incités à maintenir l’honnêteté du système au risque de perdre leur investissement. C’est ce qui permet au système de ne pas être trop gourmand en énergie. Ce système s’appelle le DPoS (Delegated Proof-of-Stake).

Voici la liste des éléments permettant au registre Nano de fonctionner :

  • Compte : c’est la clé publique, qui avec la clé privée, composent la signature numérique. L’adresse publique (qui est l’autre nom que l’on donne à la clé publique) est partagée avec les autres participants du réseau. La clé privée, elle, est gardée secrète. Pour créer un compte il faut émettre une transaction d’ouverture qui est la première transaction de chaque compte (blockchain). Elle peut être créée dès la première réception.
  • Bloc/Transaction : dans le cas de Nano, ils fonctionnent de paire car un bloc est créé à chaque transaction. Pour le Bitcoin, de nombreuses transactions sont comprises dans un bloc.
  • Registre : c’est l’ensemble global de tous les comptes. Chaque compte a sa propre blockchain qui contient l’historique de la balance du compte :

 

compte sur la blockchain nano

 

  • Nœud : logiciel qui s’exécute sur une machine (le plus généralement un ordinateur) conforme au protocole Nano et qui participe au maintien du réseau. Le logiciel gère le registre et les comptes que ce nœud contrôle. Il est possible de stocker le registre en entier ou une version réduite contenant seulement les derniers blocs de chaque compte (blockchain). Lors de l’installation d’un nouveau nœud, il est recommandé de vérifier tout l’historique puis de le réduire localement.

Les prochaines évolutions

  • Pruning : Le pruning est une méthode d'élagage des blockchains. Elle permet de supprimer les blocs anciens qui ne sont pas nécessaires à la vérification des soldes des comptes. La conséquence est uneréduction de la taille de la blockchain, ce qui permet de la stocker sur tous types d'appareils. Une version expérimentale a déjà été implémentée, mais la version complète ne verra pas le jour avant la v24 du réseau. À l'heure de la mise à jour de cet article, en fin Juin 2021, la v22 a récemment été déployée...
  • Smart cards : ce seront des cartes à puces permettant d'exécuter des programmes sur des terminaux comme ceux pour cartes de crédits. Ces terminaux pourront permettre de valider des transactions NANO, ce qui en fera une des solutions de portefeuille la moins chère et la plus accessible du marché. Un commerçant n'aurait besoin que d'utiliser un logiciel pour mettre à jour son terminal afin d'accepter les paiements en NANO.

Comment acheter du Nano (NANO) ?

Si vous souhaitez acheter du Nano, vous allez d'abord devoir acheter des Bitcoins ou des Éthers sur Coinbase ou Kraken puis les transférer sur un exchange. Vous pourrez ensuite acheter du Nano contre vos BTC ou ETH. Les plateformes d'échange qui proposent l'achat de Nano sont Binance, KuCoin, HitBTC. Et depuis quelques temps, Kraken permet aussi d'acheter des NANO. Si vous avez l'habitude de passer par Kraken, alors vous pouvez acheter vos NANO directement avec des euros sur la paire NANO/EUR.

Binance Découvrir NANO sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le code SVULQ98B 🔥
👉 Et aussi -10% sur Binance Futures avec le code cryptoast

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)
Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)

Comment stocker ses Nano ?

Le moyen le plus sûr pour stocker ses tokens Nano est d'utiliser un wallet comme le Ledger Nano S. Il s'agit d'un portefeuille électronique qui prend la forme d'une clé USB sécurisée. Voici la liste des crypto supportées par Ledger : Liste des crypto-monnaies supportées par Ledger Nano S.

Si vous souhaitez avoir une liste complète et à jour des portefeuilles Nano disponibles sur le marché, nous vous recommandons nanowallets.guide.

Voici nos portefeuilles préférés pour stocker des Nano :

Notes et avis sur Nano

Merci d'avoir lu cette fiche, j'espère qu'elle vous a plu 🙂 Vous pouvez maintenant attribuer une note sur 5 à cette crypto à partir du module ci-dessous. N'hésitez pas également à commenter cette fiche pour nous donner votre avis sur Nano, nous faire part de vos questions/remarques et nous dire quelles fiches vous aimeriez voir sur Cryptoast prochainement.

👉 Découvrez plus de 100 fiches synthétiques sur les cryptomonnaies

Quel est votre avis sur le Nano (NANO) ?

Réseaux sociaux & liens utiles

site-internet-nanoreddit-nanolivre-blanc-nanotwitter-nano

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Robin Berné

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Co-fondateur de Cryptoast, je rédige régulièrement des articles sur le site depuis 2017. Je suis passionné par les crypto-monnaies et je peux passer plusieurs heures par jour à lire et à analyser des documents pour trouver les pépites de demain. J’aime également approfondir mes recherches sur les changements que peuvent apporter les cryptos et les technologies blockchains dans notre vie et nos sociétés, d’un point de vue social et économique.
Tous les articles de Robin Berné.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
doggy20

A propos de l'histoire de NANO et de l'incident avec Bitgrail, l'issue est connue depuis Janvier 2019 et Bitgrail (et surtout Francesco Firano) a été désigné comme seul responsable.
Quand je lis dans cet article "Le mystère reste entier à ce jour." je me dis que les infos sur ce site datent un peu... C'est dommage de ne pouvoir faire confiance aux chapitres "Les prochaines évolutions".
Ce n'est pas un domaine où on peut se permettre d'avoir 2 ans de retard.