Après l’annonce du rachat de Coin Market Cap (le numéro 1 sur internet pour consulter les cours des cryptomonnaies) par  la plateforme d'échange et d'achat de cryptos Binance, une méfiance s'est installée. Et pour cause, ce rachat qui est intervenu le 2 avril 2020 pourrait causer un conflit d’intérêts conséquent. Dès lors que Binance est un exchange, il pourrait manipuler les prix affichés en sa faveur. Bien sûr, tout ceci n’est que pure spéculation. Toutefois dans un écosystème où la décentralisation est le maître mot, il est essentiel de pouvoir compter sur d’autres acteurs. Alors de quelles alternatives disposons-nous aujourd’hui ? Nous allons présenter 4 sites qui permettent de consulter le cours des crypto-actifs. Et ce, dans l’éventualité où votre défiance envers CoinMarketCap deviendrait trop forte.

 

L’incontournable : CoinGecko

CoinGecko est considéré comme le principal concurrent de CoinMarketCap et pour cause son offre est très similaire, voire plus large. Premièrement, si vous vous rendez sur le site au petit gecko vert, vous ne serez pas dépaysés. En partie, car l'apparence est sensiblement proche à celle de CMC, en termes d’interface graphique. Maintenant, introduisons ce qui nous intéresse le plus, à savoir les fonctionnalités offertes.

Globalement, CoinGecko dispose d’un service relativement similaire. Vous avez par exemple, une liste des plateformes d’échanges existantes sur le marché. Ils ont même créé un indice de confiance adossé à ces dernières. En le consultant, vous retrouverez également la capitalisation du marché, et d’autres données courantes sur les crypto-monnaies. Notamment, les plateformes sur lesquelles vous pouvez trader l’actif numérique en question. Bref, vous serez rapidement familier avec ce comparateur puisqu’il regroupe des datas sensiblement identiques à celles de son concurrent.

Par ailleurs, il s’agit du site comptabilisant le plus de langues, de devises ainsi que de crypto-monnaies. Alors certes, les cryptos enregistrées n’ont parfois pas de volume contrairement. En revanche, le fait qu’il supporte près de 21 langues, et plus de 40 devises le rend plus accessible et plus grand public que n’importe quel autre site. Enfin, quant au nombre de cryptomonnaies il est supérieur à 7 000. Ainsi, il y a de fortes chances que vous trouviez même le plus petit des altcoins.

Enfin, un fait notable est que vous pouvez télécharger l'application sur smartphone. Nous savons que lorsque l’on consulte les cours, ce n’est pas exclusivement derrière notre ordinateur. Bien souvent, qu’on soit trader ou que l'on hold , nous devons avoir un outil qui nous permette de consulter le cours à n’importe quel moment. Pour se prémunir des risques d’un crash, tout comme d’être averti par une hausse spontanée. C’est pourquoi les applications deviennent indispensables. Elles permettent même désormais de configurer des alertes si des niveaux de prix sont atteints.

Page d'accueil de CoinGecko

 

Dans le registre de l’accessibilité : Coinpaprika

Vous cherchez la simplicité, alors Coinpaprika répondra pleinement à vos besoins. Son offre ressemble certes à la précédente, mais avoir le choix est fondamental. Et nous allons voir qu’il y a tout de même quelques différences à relever.

Le site vous permet de regarder le cours d’un nombre conséquent de coins à l’instar du nombre de devises et de langues. Certes, elles sont moindres en quantité que sur CoinGecko, mais il est rare qu’il y ait une telle diversité. Les caractéristiques consultables sont quasiment identiques à la plateforme précédente. Sans étayer, mettons en avant ce qui est le plus intéressant, à savoir le fait que le site joigne le white paper de chaque crypto-monnaie. C’est l’une des rares à offrir un tel service.

Dernièrement, une chose qui a attiré ma curiosité est le type de data utilisé pour renseigner la liquidité. Il s’agit d’une des rares à illustrer les niveaux de liquidités en affichant la confrontation du carnet d’ordres. C’est-à-dire la rencontre entre les ordres d’achats et de ventes sur les plateformes d’échange. Ce qui donne un indice sur la pression vendeuse ou acheteuse du moment sur le marché. Bien entendu, il ne faut pas le prendre en considération comme un indicateur d’analyse technique. Il permet avant tout de juger la liquidité de l’actif.

Par conséquent, le site au Gecko et celui au Paprika sont assez homogènes. La principale différence repose la manière d'analyser la liquidité et sur le livre blanc, mis à disposition par le second.

Les prix des cryptos sur Coinpaprika

 

Pour l’exhaustivité et les expérimentés : CryptoSlate

CryptoSlate est un média d’actualités anglais publiant du contenu principalement sur les cryptoactifs. Il propose également des podcasts par l’intermédiaire de son émission Daily Crypto. On pourrait présumer que son activité principale n’est pas focalisée sur la diffusion des cours du marché. Et qu’ainsi il ne dispose pas d’un statut d’expert dans l’activité en question. Or, bien au contraire il est l’un des sites les plus complets. Il est orienté avant tout sur la donnée. Les informations fournies sont plutôt techniques (pour un débutant). Ainsi, pour y accéder il faut vous rendre sur la partie destinée aux cours, dans la section coin.

La compréhension des données sur CryptoSlate est plutôt réservée à des personnes qui disposent de connaissances de base dans les cryptos. Du fait de la quantité importante d’informations, il peut générer des confusions auprès des novices. Alors que peut-on obtenir comme type de datas pertinentes dessus ?

Avant tout, vous retrouvez le market cap, la dominance du Bitcoin ou encore le nombre de coins enregistrés sur le site. Rien de bien novateur jusque-là, en comparaison avec les deux sites précédents. Là où, CryptoSlate se différencie et est particulièrement intéressant, c’est dans les métriques qui figurent. Tout d’abord, il y a les filtres avec lesquels vous pouvez classer les tokens. Parmi eux, il y a celui qui est destiné à lister tous les privacy coins. Vous pourrez ainsi pour prendre connaissance des projets de monnaies privées outre que Monero et Zcash. Également, vous pouvez obtenir l'intégralité des stablecoins disponibles. Ou encore établir la liste des cryptomonnaies selon leur forme de consensus à savoir : PoS, PoW, dPoS et les masternodes. L’éventail proposé peut être très efficace lorsqu’on ne dispose que de bases et que l’on souhaite affiner ses connaissances. En particulier pour différencier les coins entre eux.

Ensuite, l’une des métriques qu’on ne retrouve probablement nulle part ailleurs est celle relative aux secteurs d’activité des projets de cryptoactifs. En résumé, cela vous permet de classer les tokens par secteur d’activité. On retrouvera ici en majorité des utility tokens dans des domaines tels que l’IA, l’art voire l’agriculture et bien d’autres.

Cryptomonnaies disponibles sur Cryptoslate

Après, lorsque vous cliquez sur le coin en question là aussi nombre d’informations sont disponibles. D’une part, vous pouvez lire un résumé de la finalité de l’actif numérique comme c’est habituellement le cas. Mais surtout, vous avez des données techniques sur le coin. En l’occurrence dans l’exemple ci-dessous pour le Monero (XMR). Vous pouvez voir le type de consensus, le temps de validation moyen d’un bloc ou encore le type de blockchain auquel elle a recours.

Détails du Monero sur Cryptoslate

CryptoSlate se démarque véritablement par l’exhaustivité de son contenu.  Cependant, il est peu recommandé pour les débutants. Les métriques proposées pourraient perdre un novice. Sachez également qu'il n'est disponible qu'en anglais. Soulignons tout de même que l’interface conçue pour les cours soit universelle, nul besoin de parler anglais couramment pour la comprendre, en revanche vous aurez besoin de bases dans les cryptomonnaies.

 

Nomics : Une proposition de valeur intermédiaire

Nomics se situe à la frontière entre CoinGecko (ou Coinpaprika) et CryptoSlate. Premièrement, parce que même s’il demeure relativement accessible, il n’est pas disponible en français et propose peu de devises (seulement 4). Son offre est donc limitée sur ces points. Même s’il ne dispose pas de la qualité des données de CryptoSlate, il demeure plus intéressant que les autres sites.

Nomics se différencie principalement par la qualité de son interface. De plus, mettons en lumière tout de même la section statistique proposée pour chaque coin. En prenant l’exemple du Bitcoin, vous trouverez le nombre de tokens en circulation, la date de son plus haut (ATH), les jours qui se sont écoulés depuis... Mais aussi, les volumes d’échange du BTC sur les plateformes d’échanges (Huobi, Okex, Binance…). Il indique aussi la monnaie fiduciaire la plus couramment utilisée par ses acquéreurs. Par ailleurs, si vous êtes curieux vous pourrez suivre son modèle de prédiction du prix. Bien évidemment, il ne faut pas s'y fier pour réaliser ses opérations de trading cela reste un indicateur relativement incertain.

Autre fait intéressant, vous pourrez retrouver la liste de toutes les dead coins. Autrement dit, tous les projets abandonnés et qui n'existent plus.

Interface de Nomics

 

Conclusion

Il est libre à chacun de continuer à fréquenter CoinMarketCap ou de changer. Il est vrai que parfois le changement peut être un frein particulièrement important pour l’Homme. Néanmoins, la conviction que possède la communauté des crypto-enthousiastes me laisse croire que les plateformes que j’ai présentées ainsi que d’autres seront davantage fréquentées dans le futur. J’espère avoir pu vous communiquer suffisamment d’alternatives qui sauront répondre à vos attentes.

Si toutefois les solutions présentées ne vous satisferaient pas en voici d’autres :

Cet article a été rédigé par Valentin Rousseau de l'association étudiante KryptoSphere.

A propos de l'auteur : KryptoSphere

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

KryptoSphere est la première association étudiante basée sur les cryptomonnaies et la blockchain. Elle est également spécialiste de l'intelligence artificielle et plus récemment de la réalité virtuelle, leur but étant de vulgariser ces concepts.
Tous les articles de KryptoSphere.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments