Security token vs Utility token – Comparaison

Les différents types de tokens existant en crypto-monnaie

Comprendre comment fonctionne l’écosystème des crypto-monnaies demande beaucoup de temps et d’efforts. Un nouvel utilisateur peut rapidement se trouver perdu entre les termes coin, token, utilty token, security token, etc.

Dans cet article nous allons parler en détail des securities tokens et des utilities tokens. Nous vous expliquerons en quoi consistent chacun d’entre eux concrètement . Vous découvrirez ainsi les différences fondamentales entre ces deux types de tokens et vous comprendrez leur fonctionnement.

 

La différence entre un coin et un token

Avant d’aller plus loin dans les différences entre un security token et un utility token, il convient de faire un petit rappel des différents types de crypto-actifs qui existent. Lorsque l’on parle de crypto-monnaies, il existe deux types d’actifs différents :

  • Les Coins : ils utilisent leur propre blockchain et peuvent en général être minés.
  • Les Tokens : ils utilisent en général la blockchain d’un coin (celle d’Ethereum pour les tokens ERC-20, celle de NEO pour les tokens NEP5, etc.) et ne peuvent en général pas être minés.

L’explication est très rapide, mais dans les faits, cela décrit assez bien les différences entre un coin et un token.

Voyons maintenant plus en détail les différents types de tokens qui existent.

 

Qu’est-ce qu’un Security token ?

Si la valeur d’un token provient uniquement d’un actif qui est tradable, alors il est considéré comme un security token. C’est un peu comme posséder des parts en actions dans une société côtée en bourse.

Ce type de token peut tomber, dans certains pays, sous la même législation que celle s’appliquant aux titres qui s’échangent en bourse. C’est notamment le cas aux USA où la SEC se penche depuis de nombreux mois sur ce type de crypto-actif pour savoir comment légiférer sur le sujet.

 

Qu’est-ce qu’un Utility token ?

Si le token donne un accès à des services ou des produits alors il s’agit d’un utility token. La caractéristique principale de ce token est qu’il n’est pas stricto sensu défini comme un investissement. Il peut être considéré comme un service ou un produit que l’on utilise.

Ce type de token ne peut donc pas vraiment être considéré comme un actif qui devrait être réglementé comme les titres s’échangeant en bourse. Même si à l’heure actuelle encore très peu de projets ont un utility token fonctionnel.

Quelques exemples d’utilities tokens :

 

Le test d’Howey

Quelques fois, il est difficile de savoir si le token fait partie de la catégorie des securities ou des utilities. Certains auteurs ont donc proposé d’utiliser le test d’Howey pour avoir une idée plus claire sur le sujet.

 

Explication du cas Howey

Le test d’Howey provient d’une décision de la Cour Suprême américaine datant de 1946. Pour faire simple, Howey proposait (par le biais d’une société) de louer à des gens des terrains sur lesquels il faisait pousser des citronniers. Il gérait la plantation et la récolte de ceux-ci pour les personnes ayant souscrit un contrat locatif. Selon lui, il s’agissait d’un bail locatif et la législation qui devait s’y appliquer était celle liée à la location. Selon la Cour Suprême, il s’agissait d’un investissement dans une ferme dans le but de générer des profits et la législation qui devait s’y appliquer était celle des securities.

 

Howey a finalement perdu et la Cour Suprême a fait jurisprudence en indiquant qu’un investissement devait remplir les conditions suivantes pour tomber dans la catégorie des securities :

  • On investit de l’argent.
  • L’investissement est fait dans une “entreprise normale“.
  • Il y a une volonté de profit grâce au travail du promoteur ou d’une partie tierce.

Le terme “entreprise normale” est sujet à interprétations. Toutefois, plusieurs tribunaux américains ont défini “entreprise normale” comme une entreprise où les investisseurs puisent dans leurs fonds et leurs actifs pour investir dans un projet.

 

Conclusion sur les securities et les utilities tokens

Nous voilà arrivés à la fin de notre explication sur ce qu’est un security token et un utility token. S’il n’est pas toujours évident de pouvoir faire la différence entre ces deux types de tokens pour un débutant, nous espérons avoir pu rendre les choses plus claires à vos yeux.

Pour résumer :

  • Un utility token est un token qui propose à l’utilisateur d’utiliser des produits ou des services par le biais de ce token.
  • Un security token est un token qui ne donne droit qu’à une part de la société, un peu comme les actions en bourse.
  • Si vous ne savez pas dans quelle catégorie se trouve votre token, faites le test de Howey.

 

N’hésitez pas à vous rendre sur notre page Foire Aux Questions pour découvrir d’autres articles de questions/réponses sur le monde des cryptomonnaies et de la blockchain 🙂



Cet article vous a aidé ❤ ? N’hésitez pas à nous le faire savoir en attribuant une note sur 5 ou en nous laissant un commentaire 🙂

Avis des lecteurs
      [2 votes, la moyenne est de 5/5]