Qu’est-ce qu’un white paper (livre blanc) ?

 

White paper, ce mot apparaît souvent sur les sites d’actualité sur les crypto-monnaies, mais vous ne comprenez pas bien à quoi il fait référence ? Dans ce guide, nous allons voir ce que cela signifie, puis nous regarderons quelques exemples de white papers célèbres.

 

 

Définition White Paper (Livre Blanc)

Un white paper, ou un livre blanc en français, est un recueil d’informations factuelles concernant un projet. Historiquement utilisé en politique pour décrire une stratégie à mettre en place, ce terme a par la suite été utilisé en marketing. Le rôle du livre blanc en marketing est de convaincre de l’intérêt d’un projet. Dans le monde des crypto-monnaies, il est généralement publié par l’initiateur d’un projet entre le moment où le projet est annoncé et le lancement de l’ICO (la levée de fonds en crypto-monnaies). Il décrit l’objectif général du projet et les moyens utilisés pour parvenir à sa mise en œuvre. Certains livres blancs rentrent en profondeur dans les détails techniques. D’autres, n’expliquent que les étapes à franchir, sans expliquer comment l’équipe va s’y prendre.

 

White papers célèbres

Écrire un white paper est devenu une tradition pour chaque crypto-monnaie, un nouveau projet crypto est toujours accompagné de son livre blanc. Et pour cause, la première et la plus célèbre des crypto-monnaies (Bitcoin) a été dévoilée grâce à son livre blanc. Le livre blanc du Bitcoin a été rédigé par Satoshi Nakamoto. Cet ouvrage de 8 pages est disponible gratuitement sur bitcoin.org, le site créé par Mr. Nakamoto. Celui-ci commence par décrire l’intérêt d’une monnaie sans autorité centrale, sans organisme de régulation ou de contrôle. Il explique ensuite le fonctionnement du Bitcoin, comment répondre aux problèmes habituellement résolus par une autorité contrôlant la monnaie. Il présente le fonctionnement du consensus Proof of Work, ainsi que d’autres algorithmes utilisés. En plus de cela, il anticipe les problèmes à venir et décrit les règles à suivre en cas de conflits. Par exemple, si deux blocs sont créés en même temps sur deux nodes différents, alors le premier à générer un bloc sera celui sélectionné par le réseau.

 

Extrait du livre blanc du Bitcoin, cette image représente l’algorithme des transactions.

 

Vous pouvez aussi lire le White Paper du projet Ethereum. Celui-ci est moins connu, un peu plus long, mais il explique de façon précise le fonctionnement d’une Blockchain unique pour différentes crypto-monnaies. Une version non officielle traduite en français est disponible sur Ethereum-france.

 

Les dangers des livres blancs

Attention, le white paper, bien que très commun, n’est pas un gage de qualité. Il décrit l’objectif du projet, mais n’a pas de caractère obligatoire et il s’apparente souvent à des promesses. Effectivement, il est possible qu’au cours de l’avancement du projet, certains points clés du livre blanc soit abandonnés. Il est aussi possible que le projet soit totalement abandonné à la fin de l’ICO, sans remboursement, on parle alors d’un exit scam.

 

Attention, on ne le répètera jamais assez, faites toujours vos propres recherches avant d’investir. Vous n’êtes jamais à l’abri d’une arnaque. N’investissez jamais plus que ce que vous pouvez vous permettre de perdre.

 

C’était la partie pessimiste de ce guide, qui est maintenant terminé. Si vous l’avez apprécié, nous vous invitons à poursuivre vos recherches sur notre page support. Vous pourriez peut-être trouver d’autres réponses à vos questions 🙂

 



Cet article vous a aidé ❤ ? N’hésitez pas à nous le faire savoir en attribuant une note sur 5 ou en nous laissant un commentaire 🙂

Avis des lecteurs
      [5 votes, la moyenne est de 4.2/5]


Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar