Qu’est-ce qu’un “swap de tokens”, ou “token swap” ?

Token swap, qu'est-ce que c'est ?

 

 

Lorsque vous investissez dans des crypto-actifs, il se peut que les jetons que vous recevez ne soient que des jetons temporaires en attendant que les définitifs soient créés. Lorsque ces derniers sont disponibles, on remplace alors les anciens jetons par ces nouveaux. C’est ce qu’on appelle un token swap, ou échange de jetons.

Le terme swap provient de l’anglais et peut être traduit par « échange » ou « troc ». L’échange de jeton vous octroie un nouveau jeton/pièce qui continuera à fonctionner avec une mise à jour importante du crypto-actif, comme par exemple la création d’une nouvelle blockchain.

Le token swap peut se dérouler selon différentes méthodes, qui dépendront des choix de l’équipe de développement. Dans certains cas, il vous suffira de laisser vos jetons sur un exchange et ce dernier se chargera d’échanger automatiquement vos jetons. D’autres fois, il vous faudra suivre une procédure spéciale qui sera normalement expliquée de manière détaillée par l’équipe de développement derrière le projet. Dans tous les cas, la marche à suivre est en générale assez simple et accessible à tous et toutes.

Dans ce guide, nous allons voir ensemble les raisons qui poussent à effectuer un swap de jeton, les façons habituelles de procéder, les risques que vous pouvez encourir et quelques exemples d’échanges de jeton qui se sont déjà déroulés.

 

Pourquoi effectue-t-on un échange de jeton ?

Afin de commencer leurs activités et mettre en place ce qu’on appelle un mainnet, ou “réseau principal”, une étape importante qui représente le lancement d’une blockchain, les sociétés qui désirent créer une nouvelle blockchain ont besoin de récolter des fonds, qu’elles reçoivent en général via une ICO.

Malheureusement, les ICO ne peuvent délivrer que des jetons ERC-20 si elles se sont déroulées via Ethereum, ou des jetons NEP-5 si elles ont lieu sur le réseau NEO.

Pour fonctionner, ce type de jeton a toujours besoin de la blockchain de ces réseaux. Si ce n’est pas un problème pour la majorité des jetons qui n’ont pas besoin d’une blockchain spécifique, c’est problématique pour ceux qui veulent avoir leur propre blockchain et qui désirent fonctionner de façon autonome.

Après avoir pris part à une ICO, l’utilisateur reçoit un jeton provisoire. Lorsque le nouveau réseau est mis en place, une étape importante que l’équipe de développement réussit à accomplir grâce aux investisseurs, les anciens jetons de type ERC-20 ou NEP-5 sont alors remplacés par la nouvelle pièce interne à la nouvelle blockchain.

 

Comment effectuer un échange de jeton ?

Un échange de jeton peut se dérouler de différentes façons selon le projet considéré. Cependant, il y a des similarités entre les différents processus que nous allons vous expliquer.

Tout d’abord, lorsqu’un échange de jeton va se dérouler, les sites d’échanges décident en général de ne plus permettre sa vente à partir d’une certaine période avant le swap. Il faudra alors vous renseigner sur la date effective où aura lieu l’échange de jeton. La date est souvent la même sur les différents sites d’échange, mais il se peut que l’heure ne soit pas identique.

Lorsque vous décidez de laisser un site d’échange s’occuper de l’échange de vos jetons, vous n’aurez en général rien à faire. Il vous suffira de laisser vos jetons sur la plate-forme et celle-ci s’occupera d’échanger vos jetons à votre place. La plupart du temps, un nouveau wallet lié à une nouvelle adresse sera créé avec le même nombre de pièces/jetons que l’ancien, et ce dernier sera détruit. Vous devrez alors effectuer vos futures transactions à partir de votre nouveau portefeuille.

Si vous décidez de procéder à un échange de jetons par vous-même, l’idée de base est à peu près la même. La société émettrice du jeton vous demandera de vous enregistrer ou de télécharger un nouveau portefeuille dans lequel vous devez entrer votre adresse précédente. Une fois cela fait, une nouvelle adresse sera liée à votre compte avec les nouveaux jetons et l’ancienne sera détruite.

Les deux méthodes sont pratiquement identiques, mais la version manuelle est un peu plus compliquée à réaliser. En effet, vous devrez télécharger ou utiliser un nouveau portefeuille que vous ne connaissez pas. Il vous faudra un certain temps pour vous habituez avec l’interface et le processus sera un peu plus long à réaliser.

D’une façon générale, laisser un site d’échange effectuer le token swap est la méthode la plus facile. En outre, il n’y a généralement aucun frais qui prélevé lors d’un tel processus. Cependant, il se peut que certaines personnes préfèrent stocker leurs jetons en dehors d’un tel site pour plus de sécurité. Il se peut également qu’aucun site d’échange ne propose de faire l’échange des jetons. Dans ces derniers cas, il vous faudra donc utiliser la méthode manuelle.

 

Est-ce qu’il y a des risques ?

Faire un échange de jeton est en général un processus assez simple. Toutefois, il se peut que vous soyez confronté à deux problèmes.

Le premier problème est celui de manquer la deadline, ou date limite, s’il y en a une. Si vous oubliez d’effectuer un échange de vos jetons avant la date limite, il se peut que vous perdiez à jamais vos jetons. Dans certains cas, un contrat intelligent sera toujours disponible pour permettre aux retardataires d’effectuer un échange de jetons, mais il vaut mieux ne pas compter dessus et respecter la date limite indiquée.

La second problème est de faire une erreur lorsque vous effectuez un échange manuel. En théorie, le processus à suivre sera expliqué clairement, mais il se peut que vous fassiez une mauvaise manipulation. Vous pouvez par exemple confondre votre ancienne et votre nouvelle adresse de portefeuille. Si tel est le cas, les jetons envoyés à une mauvaise adresse seront perdus.

Il convient d’être particulièrement prudent dans le monde des crypto-monnaies. Il est à l’heure actuelle encore très difficile de revenir en arrière suite à une mauvaise manipulation. En outre, il n’existe aucune loi qui protège le consommateur et une erreur de votre part sera à votre entière responsabilité.

 

Quelques exemples de jetonss qui ont réussi un échange

Lorsqu’une entreprise décide d’effectuer un échange de jetons, c’est une étape importante. Cela signifie qu’elle a réussi à accomplir une des étapes clés de son développement.

Voici quelques exemples de projets avec une certaine importance qui ont réussi un swap :

  • ICON (ICX), d’un jeton ERC-20 à une pièce indépendante,
  • TRON (TRX), d’un jeton ERC-20 à une pièce indépendante,
  • EOS (EOS), d’un jeton ERC-20 à une pièce indépendante,
  • Waltonchain (WTC), d’un jeton ERC-20 à une pièce indépendante,
  • COSS (COSS), d’un jeton ERC-20 à un jeton ERC-223 (afin de réduire les coûts d’utilisation de certains services),

 

Conclusion

Comme nous venons de le voir, le concept du token swap est assez simple à comprendre. En règle générale, seuls les projets qui ont une blockchain interne et qui se sont financés via une ICO doivent effectuer un token swap.

L’échange de jeton peut s’effectuer automatiquement sur un exchange ou de manière manuelle. Laisser un site d’échange s’en charger est plus simple et gratuit, mais quelques fois il faudra que vous effectuiez la procédure de manière manuelle quand aucun exchange ne propose d’effectuer ce processus à votre place ou que vous n’avez pas envie de laisser vos jetons sur un site d’échange pour des raisons de sécurité.

Il est important de vérifier constamment où en est l’évolution du projet sur lequel vous avez investi. Vous obtiendrez dès lors les dates où un échange de jetons devrait avoir lieu et la méthode à suivre pour que cela se déroule dans les meilleures conditions.


Note des lecteurs

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Robin

Robin est passionné par les cryptomonnaies et tout ce qui touche de près ou de loin aux nouvelles technologies. Il passe plusieurs heures par jour à lire et analyser des documents pour trouver les pépites de demain. Il aime le cinéma, le rock et le Bitcoin 🤘

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdata


Poster un Commentaire

avatar