Partager cet article :

Le krach des marchés cryptos avait fait dévisser le Bitcoin et les altcoins. Mais deux semaines après les faits, trois champions de l’anonymat ont montré une résilience supérieure à celle du patron : le Monero (XMR), le Zcash (ZEC), et le Dash (DASH).

 

Qui réussira à battre le BTC ?

Depuis deux semaines, tous les regards sont tournés sur le cours du Bitcoin. L’ancêtre parviendra-t-il à se remettre de sa chute ? À l’heure actuelle, le BTC n’est pas parvenu à retrouver un prix comparable à l’avant « jeudi noir ». Au matin du 26 mars, il affiche ainsi 6 628 USD, contre 7 654 USD le 12 mars. Il avait commencé l’année aux alentours de 7 200 USD. Là où cela devient intéressant, c’est lorsqu’on compare cette progression à celle des trois principaux altcoins anonymes : le Monero, le Zcash et le Dash affichent tous les trois des prix supérieurs à ceux qu’ils atteignaient au début de l’année 2020.

👉 Suivez l’actu du Bitcoin pour en apprendre plus

 

Monero, Zcash et Dash remontent la pente

Pour l’instant, c’est Dash (DASH) qui affiche la plus grande capacité à rebondir. Commençant l’année 2020 aux alentours de 41 USD, il a réussi à se hisser au-dessus de 67 USD et maintient pour l’instant ce prix. La progression est moins nette, mais tout aussi notable pour Monero : il passe de 44 USD début janvier à 48 USD ce matin. Quant au ZEC, il avait débuté l’année à 27 dollars, il atteint maintenant 32 dollars. Ce que cela veut dire, c’est que ces trois altcoins d’anonymat sont parvenus à remonter la pente et à absorber le krach, ce qu’on ne peut pas encore dire pour le Bitcoin.

Le succès de Dash s’explique en partie par son adoption au Venezuela. L’altcoin confirmait l’été dernier qu’il avait intégré 2000 à 3000 points de vente dans le pays. Cela explique certainement en partie sa forme actuelle, bien que les achats de BTC soient également en hausse sur place. Le Zcash n’a pas non plus chômé ces derniers mois : il a approuvé en janvier une nouvelle distribution des récompenses de mining et a enfin réussi à proposer des solutions de développement pour les mobiles.

Quant à Monero, il reste pour l’instant l’altcoin anonyme avec le market cap le plus important. En janvier, il avait même créé la surprise en intégrant le top 10 des crypto-monnaies. L’altcoin est devenu le porte-étendard des partisans de l’anonymat, qui souhaitent lutter contre certaines mesures, dont la « travel rule » de la FinCEN.

👉 Découvrez notre dossier sur le projet Monero (XMR)

 

Tout cela montre donc la santé des altcoins d’anonymat. Les regards seront particulièrement braqués sur eux cette année, car les recommandations anti-anonymat du GAFI entreront en vigueur prochainement.

RECEVEZ UN RÉCAPITULATIF DE L'ACTUALITÉ CRYPTO CHAQUE DIMANCHE

 

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdataSite de Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

Partager cet article :

Poster un Commentaire

avatar