L’altcoin d’anonymat Monero (XMR) a fait un bond dans le classement des crypto-monnaies par market cap. Il intègre le top 10, dépassant plusieurs projets. Le réseau de paiement consolide petit à petit sa réputation, à l’heure où l’anonymat est dans le viseur de nombreux régulateurs.

 

Monero intègre le top 10 des cryptos

Comme l’indique le site CoinMarketCap, le Monero est maintenant confortablement installé en dixième position du classement :

 

Classement crypto-monnaies 2020

Source : CoinMarketCap

 

Sa capitalisation boursière dépasse 1 milliard de dollars. Parmi les altcoins qui sont maintenant dépassés par le XMR, on trouve le Stellar (XLM), le Tron (TRX), le Cardano (ADA) et le Tezos (XTZ). Le Monero était encore classé 16e il y a une semaine de cela, c’est donc une très forte progression.

Après avoir passé un mois de décembre plutôt en berne, le prix du Monero n’a cessé de grimper depuis le début de l’année 2020. Le premier janvier, il affichait 44.85 dollars (USD), puis il a grimpé jusqu’à 59.47 USD hier soir. Il fait partie des plus belles progressions sur la semaine, gagnant ainsi +19.65% les sept derniers jours. Son hashrate bat également des records, avec un niveau jamais atteint jusque là.

 

Monero : le meilleur des altcoins anonymes ?

Cette semaine, aucun événement particulier ne semble avoir déclenché cette belle progression. Mais il faut dire que le Monero fait parler de lui ces derniers mois. Il était pourtant en difficulté apparente en novembre dernier. Les recommandations particulièrement strictes du GAFI, qui devraient être appliquées cette année, forceront en effet les exchanges à communiquer des informations sur les transactions dépassant un certain montant. Cela n’est bien sûr pas compatible avec un altcoin anonyme. Plusieurs exchanges avaient donc décidé de préalablement délister l’altcoin, semant le doute sur la pérennité du réseau de paiement.

Mais Monero ne s’est pas démonté. En décembre, l’altcoin estimait ainsi que la « travel rule », de la FinCEN, qui vise également l’anonymat, ne s’appliquait tout simplement pas à lui. Et une petite victoire est également venue d’une institution. Europol a officiellement reconnu le Monero comme complètement intraçable le même mois. Un beau gage d’efficacité, qui a consolidé la place d’ampleur de la crypto-monnaie face à d’autres alternatives comme le Zcash (ZEC).

L’altcoin a par ailleurs récemment procédé à un hard fork qui le rend plus résistant aux mineurs ASIC, afin d’améliorer sa décentralisation. Toutes ces nouvelles ont donc certainement contribué à cette progression du Monero dans le classement des cryptodevises.

 

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments