1. Qu'est-ce que Tezos ?
  2. Comment fonctionne Tezos ?
  3. Équipes et partenaires
  4. L'évolution de Tezos
  5. Avantages de Tezos
  6. Inconvénients de Tezos
  7. Comment acheter le XTZ de Tezos ?
  8. Comment stocker ses tokens XTZ ?
  9. Notes et avis sur le projet XTZ

 

Qu'est-ce que Tezos ?

Tezos est une blockchain française concurrente à Ethereum qui permet elle aussi d'exécuter des smart contracts. Tezos vise au développement d'applications décentralisées (DApps), notamment dans le cadre de la finance décentralisée. Tezos se distingue d'Ethereum par trois différences majeures :

  • Tezos fonctionne par preuve d'enjeu (liquide), ce qui lui donne une plus grande scalabilité.
  • Le système de contrats de Tezos se base sur un langage de programmation sécurisé appelé Michelson.
  • Tezos est une blockchain évolutive qui dispose d'un système de gouvernance interne lui permettant de s'auto-amender.

Ce projet a levé plus de 230 millions de dollars à travers son ICO durant l'été 2017. À cause de nombreux problèmes d'ordres juridiques (actions collectives par des participants à l'ICO, lutte de pouvoir, etc.), les jetons ont été bloqués pendant près d'un an, ce qui représente une éternité dans le monde de la blockchain. Néanmoins, le projet a finalement été lancé le 30 juin 2018. Aujourd'hui, son évolution suit son cours paisiblement.

La Fondation Tezos est l'organisation derrière le projet. Elle est la première à avoir été auditée par un des 4 plus gros cabinets d'audit au monde : PwC.

Pour tout comprendre en vidéo :

Comment fonctionne Tezos et son jeton le XTZ ?

Tezos est une plateforme de contrats autonomes capable d'exécuter les opérations de base d'applications décentralisées (DApps) grâce à un blockchain. Son fonctionnement utilise une unité numérique native, le tez, dont le symbole est et le sigle boursier XTZ. Cette cryptomonnaie sert à payer les frais de transaction et à récompenser les validateurs qui sécurisent le réseau.

La preuve d'enjeu liquide

Le modèle de consensus de Tezos se base sur la preuve d'enjeu (PoS), et plus précisément sur une variante de la preuve d'enjeu déléguée appelée la preuve d'enjeu liquide (LPoS). Les validateurs, appelés bakers ou boulangers, doivent avoir mis sous séquestre un minimum de 8000 ꜩ est nécessaire pour en devenir un.  Ces boulangers sont récompensés selon le nombre de jetons XTZ qu'ils possèdent et qui leur ont été délégué : plus il y a de jetons associés, plus ils ont de chances de valider / approuvé un bloc et de toucher la récompense.

Ceux qui délèguent leurs jetons touchent les récompenses de validation (en payant tout de même des frais au boulanger), d'où le caractère « liquide » de la preuve d'enjeu. Cette action est appelée staking.

Outre son aspect décentralisé et démocratique, cette possibilité de déléguer permet une protection contre l'inflation des détenteurs de jetons, qui toucheront proportionnellement une partie de la création monétaire. Ainsi, malgré les 80 ꜩ créés toutes les minutes soit un taux de création monétaire de 5 % par an, le détenteur de tez ne serait impacté qu'à hauteur des frais payés à son boulanger. Puisque ceux-ci sont de 10 % en moyenne, cela représenterait, à demande égale, une perte de pouvoir d'achat de 0,5 % par an.

Une liste des meilleurs bakers est disponible sur le site Baking Bad.

Le langage de programmation, Michelson

Comme toutes les plateforme distribuées, Tezos se base sur une machine virtuelle qui est exécutée sur tous les ordinateurs du réseau : chaque opération de chaque contrat est ainsi vérifiée par chaque nœud. Dans le cas de Tezos, le langage interprété par la machine virtuelle est le langage Michelson, un langage qui fait d'elle une machine (quasi) Turing-complète.

Michelson est un langage qui se prête à la vérification formelle et permet ainsi de garantir une meilleure sécurité des smart contracts que sur Ethereum ou d'autres plateformes du même type. Cette propriété a été conçue afin de remédier aux différents piratages et bogues qu'a connu Ethereum au cours de son histoire, comme le piratage du contrat de TheDAO en juin 2016, le gel des fonds du contrat de Parity en novembre 2017 ou encore du vol des fonds de certains protocoles DeFi en 2020.

La vérification formelle peut se faire via le système Mi-Cho-Coq, développé par Nomadic Labs.

Bien entendu, il existe de nombreux langages de plus haut niveau qui peuvent être compilés en Michelson : Liquidity (une version de Solidity adaptée à Tezos), LIGO, Archetype, SmartPy, etc.

La gouvernance interne

Comme on l'a dit, Tezos est un protocole capable de s'auto-amender. Il dispose pour cela d'un système de gouvernance interne qui permet de la prise de décision sur les évolutions du protocole.

Dans ce modèle ce sont les boulangers (les validateurs) qui ont la charge de voter pour les amendements. Leur vote est pondéré par le nombre de tez qu'ils possèdent et qui leur ont été délégués : plus ils possèdent de jetons, plus ils ont d'influence sur le système. Puisqu'ils doivent avoir bloqué une somme non négligeable de jetons XTZ pour voter, ils sont incités à prendre les bonnes décisions.

La gouvernance de Tezos passe par 4 étapes successives, qui durent chacune 8 cycles (32 768 blocs), soit environ 22 jours et 18 heures  :

  1. La période de proposition. Durant cette période, les boulangers peuvent faire des propositions d'amélioration du protocole, et les soutenir par un vote. Si aucune proposition n'atteint un quorum de 5 %, alors la phase de proposition a lieu de nouveau.
  2. La période d'exploration. La proposition qui a recueilli le plus de votes dans la première phase est soumise à un nouveau vote. Les boulangers peuvent voter « oui », « non » ou voter blanc. Si un quorum dépendant du taux participation précédent est atteint, et si une super-majorité de 80 % des votants vote « oui », alors la phase de tests est déclenchée. Sinon, le processus redémarre à la phase de proposition.
  3. La période de tests. Le nouveau protocole est porté sur un réseau de test où on peut évaluer l'impact réel de la proposition.
  4. La période de promotion. Un nouveau vote a lieu pour savoir si la proposition est adoptée. Si un quorum dépendant du taux participation précédent est atteint, et si une super-majorité de 80 % des votants vote « oui », alors la proposition est intégrée dans le protocole sur le réseau principal. Sinon, le protocole reste le même. Dans les deux cas, la période de proposition a de nouveau lieu par la suite.

Le site de référence pour suivre les prises de décision est Tezos Agora.

Tezos mécanisme de gouvernance

Ce système de gouvernance rend également possible le fait de récompenser les développeurs : ces derniers peuvent en effet inclure une facture dans la proposition pour se rémunérer avec des XTZ nouvellement créés. Cela permet d'éviter la tragédie des biens communs liée à la rémunération des développeurs de protocoles libres comme Tezos.

Équipes et partenaires

Tezos découle de la vision d'Arthur Breitman, un Français, qui a co-fondé le projet avec sa femme, Kathleen Breitman.

Arthur Kathleen Breitman 2013

Arthur est un ancien ingénieur en informatique et mathématicien ayant travaillé dans le secteur financier (Morgan Stanley, Goldman Sachs). Il a suivi attentivement l'évolution de Bitcoin, et en 2014, a décidé de développer Tezos en publiant son livre blanc sous le pseudonyme de L.M. Goodman.

Kathleen est elle aussi issue du secteur financier et a travaillé pour des sociétés renommées comme Bridgewater Associates et R3. Elle s'occupe actuellement d'un jeu de cartes à jouer et à collectionner appelé Emergents, qui est développé sur Tezos.

Tous les deux ont occupé pendant longtemps les places respectives de directeur technique et directrice générale du projet.

Au-delà des deux fondateurs, l'écosystème Tezos est très varié. Du côté du développement, on retrouve trois équipes indépendantes :

  • Nomadic Labs, une équipe de développeurs basée à Paris en France.
  • Cryptium Labs, une entreprise de staking basée en Suisse qui contribue, entre autres, au développement de Tezos.
  • L'équipe de développement du langage LIGO

Pour ses relations publiques, Tezos dispose d'une fondation, la Fondation Tezos, basée en suisse et disposant de fonds obtenus lors de l'ICO. Cette fondation permet de nouer de nombreux partenariats, notamment en France mais pas seulement. Parmi les collaborateurs de Tezos, on retrouve :

  • Chainlink, le projet d'oracles décentralisés.
  • L'INRIA, un institut de recherche français.
  • BTG Pactual, la plus grande banque d'investissement indépendante d'Amérique latine.
  • Dalma Capital, un gestionnaire d'actifs basé à Dubaï.
  • Andra Capital, une société de capital-risque de San Francisco.

Il est à noter que plusieurs organismes français ont choisi Tezos pour expérimenter des applications :

Des conférences (en personne et en ligne) et d'autres événements sont organisés par Tocqueville Group.

L'évolution de Tezos

Tezos est un registre capable de s'auto-amender via son système de gouvernance. Au cours de son existence, il a ainsi subi un certain nombre de mises à niveau qui l'ont rendu plus performant. Voici la liste des améliorations de Tezos :

Version du protocole Modifications principales Date d'application Hauteur de bloc
Alpha I (001) Protocole originel. 30/06/2018 1
Alpha II (002) Correction de bogues. 21/07/2018 28 083
Alpha III (003) Correction de bogues. 27/11/2018 204 762
Athens A (004) Augmentation des limites de gaz et diminution de la taille de liasse. 30/05/2019 458 753
Babylon 2.0.1 (005) Algortihme Emmy+, amélioration de Michelson, du système de comptes et de la formule de quorum. 18/10/2019 655 361
Carthage 2.0 (006) Augmentation des limites de gaz, ajustements divers. 05/03/2020 851 969
Delphi (006) Optimisations diverses. 12/11/2020 1 212 417

D'autres améliorations du protocole sont envisagées pour l'avenir. Ainsi Tezos pourrait prochainement intégrer Sapling, le modèle de preuve à divulgation non nulle de connaissance utilisé par ZCash, qui permettrait d'accroître la confidentialité des transactions du réseau.

Avantages de Tezos

  • Un langage de programmation des contrats (Michelson) qui se prête à la vérification formelle et qui permet de diminuer les risques de bogue.
  • Un modèle de preuve d'enjeu liquide qui, outre son apport pour la scalabilité au réseau, qui permet aux petits porteurs d'intervenir indirectement dans la validation et de recevoir en échange une partie de la création monétaire.
  • Un système de gouvernance interne qui fait de Tezos une DAO et qui permet de diminuer le risque de fork contentieux.

Inconvénients de Tezos

  • Un effet de réseau inférieur à celui de son concurrent Ethereum, que ce soit au niveau de l'utilisation, du développement d'applications ou de la reconnaissance du public.
  • Un système de preuve d'enjeu qui peut mener à une concentration du pouvoir de sélection des transactions et de décision de gouvernance, notamment à cause des plateformes d'échange qui sont les plus gros bakers.
  • Une gouvernance interne qui, comme toute système du même type, pourrait subir des pressions extérieures à l'avenir.

Comment acheter le tez (XTZ) de Tezos ?

Pour acheter du XTZ, vous pouvez consulter notre article dédié : Les 3 meilleurs sites pour acheter du XTZ.

Comment stocker vos XTZ ?

Le moyen le plus sûr pour stocker vos tokens du projet Tezos est d'utiliser un hardware wallet. Le plus simple est d'utiliser un portefeuille comme le Ledger Nano S ou le Ledger Nano X : ces derniers supportent nativement le tez (XTZ) et permettent d'en reveoir et d'en envoyer depuis l'application officielle, Ledger Live.

Le Trezor Model T supporte également le XTZ mais il faut alors passer par l'intermédiaire d'un portefeuille tiers comme Exodus.

Sinon, vous pouvez également stocker vos XTZ sur un portefeuille logiciel. Une liste des portefeuilles disponibles et à jour se trouve sur le site tezos.com.

Merci à Ludovic Lars pour avoir participé à l'élaboration de cette fiche.


Liens utiles

site-internet-xtzreddit-xtzlivre-blanc-xtztwitter-xtz


Notes et avis sur Tezos et le token XTZ

Tezos est un projet blockchain prometteur qui essaie de résoudre les problèmes rencontrés par les projets du même type comme Ethereum, notamment par son langage de programmation permettant d'écrire des smart contracts sécurisés, par son système de preuve d'enjeu liquide ou par son modèle de gouvernance.

Toutefois, le projet est pour l'instant toujours petit par rapport à certains de ses concurrents, que ce soit au niveau de sa communauté ou du développement d'applications décentralisées.

⚠️ Cela ne constitue pas un conseil en investissement. Faites toujours vos propres recherches avant d'investir.

 

Quelle note attribuez-vous à Tezos et son token XTZ ?
[Total : 13   Moyenne : 4.5/5]

A propos de l'auteur : Thomas Herbst

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Co-fondateur de Cryptoast, je suis passionné par le Bitcoin depuis plusieurs années. Mon objectif est d’œuvrer à la démocratisation du Bitcoin, de la Blockchain et des crypto-actifs pour rendre cet univers encore sauvage accessible au plus grand nombre. J’aime partager mon expérience et je suis toujours disponible pour répondre à vos questions, que ce soit par e-mail, dans les commentaires ou sur les réseaux sociaux.
Tous les articles de Thomas Herbst.

guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
hjhgs

The article was updated on January 14, 2020 and you still can’t find information about partnerships and the team?
then you are very weak in searching

Pascal L

Je viens de découvrir Tezos, et ça semble bien plus qu'un "projet prometteur"... Sur le plan technique c'est assez impressionnant, et ils commencent tout juste sur le plan commercial avec des gros contrats signés. Le modèle de Staking est vraiment bien pensé avec une gouvernance on-chain. Une belle découverte... et française en plus !