Hillary Clinton s'en prend une nouvelle fois aux cryptomonnaies

Hillary Clinton suivrait-elle les pas de Christine Lagarde en Europe ? La présidente de la Banque centrale européenne (BCE) semble en effet partie en croisade contre le Bitcoin (BTC) et les cryptomonnaies depuis le début de l'année 2021. Tantôt Christine Lagarde s'en prend aux stablecoins. Tantôt elle confirme que ce ne sont pas des monnaies. Mais la présidente de la BCE doit être désormais rassurée de voir qu'elle a trouvé une partenaire de choix outre-Atlantique, à savoir Hillary Clinton.

L'ancienne secrétaire d'État de l'administration Obama avait déclaré la semaine dernière que les crypto-actifs pouvaient affaiblir le dollar et déstabiliser les nations. Désormais, elle affirme que le marché des cryptomonnaies est manipulé par des États comme la Chine et la Russie.

👉 Pour aller plus loin – La vaine croisade de Christine Lagarde contre le Bitcoin (BTC) et les cryptomonnaies

Hillary Clinton s'inquiète notamment de l'influence de la Chine et de la Russie

La candidate malheureuse à l'élection présidentielle américaine de 2016 exhorte l'administration Biden à réguler de manière plus stricte les cryptomonnaies. En effet, selon Clinton, des acteurs étatiques et non-étatiques manipulent le marché afin de déstabiliser le dollar.

Dans son argumentation, Hillary Clinton évoquait le blocage de certains opposants russes sur les réseaux sociaux. Selon elle, il serait facilité par les cryptomonnaies. Ces dernières serviraient en effet à accumuler des sommes d’argent plus importantes, qui se retrouveraient ensuite sur les réseaux sociaux.

Par ailleurs, elle ajoute :

« Nous ne voyons pas seulement des États comme la Chine ou la Russie qui manipulent des technologies de toutes sortes à leur avantage. Nous regardons des acteurs non étatiques, soit de concert avec les États, soit seuls, déstabilisant des pays, déstabilisant le dollar comme monnaie de réserve. »

En résumé, Hillary Clinton semble faire de nombreuses confusions entre les manœuvres de la Chine et de la Russie concernant la pratique de la censure en ligne et les cryptomonnaies. Or, on sait bien qu'un État comme la Chine est désormais en opposition frontale avec le BTC et consorts.

Certes, les institutions américaines sont régulièrement visées par des rançongiciels (ransomwares) avec une demande de rançon en cryptomonnaies. Mais cela est sans rapport avec une manipulation du marché. De même que la légitimité du dollar n'est pas remise en cause lorsque des criminels acceptent les paiements en USD.

👉 À lire – La Chine interdit pour la onzième fois les cryptomonnaies – Est-ce vraiment différent des autres fois ?

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Clinton appelle l'administration Biden à réguler les cryptomonnaies

Au-delà des affirmations discutables de Clinton sur la Chine et la Russie, elle insiste néanmoins sur la nécessité de réguler au plus vite les cryptomonnaies. Pour ce faire, elle en appelle à l'administration Biden, qui semble en accord avec cette idée.

Il serait malhonnête d'affirmer que les déclarations d'Hillary Clinton prêtent uniquement à sourire. En effet, il semble avéré que certaines entités liées aux services de renseignement russes utiliseraient des cryptomonnaies pour se financer. Néanmoins, utiliser des actifs numériques est une chose ; manipuler le marché en est une autre.

L'administration Biden a pris les devants pour légiférer de manière plus stricte les cryptomonnaies, à commencer par les stablecoins. Ces derniers, souvent adossés au dollar, sont désormais sous la coupe de la Securities and Exchange Commission (SEC), le régulateur financier américain.

👉 Pour aller plus loin – La Bank of America estime que la régulation des stablecoins est une aubaine pour leur adoption

Découvrir FTX

5% de réduction sur vos frais avec ce bouton 👆

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Benjamin Allouch

twitter-soothsayerdata

Anciennement juriste spécialisé en droit des données personnelles et du numérique, je me suis très vite intéressé au Bitcoin, à la technologie blockchain et à leurs implications juridiques. Je suis aujourd'hui consultant indépendant et rédacteur dans le domaine des cryptomonnaies et de la blockchain.
Tous les articles de Benjamin Allouch.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Obama

Hillary est décédé calisse ,