Une énième interdiction ?

La Banque populaire de Chine (PBoC) a publié un nouveau document dans lequel elle explique comment elle renforce ses mesures pour continuer à réprimer les activités liées aux cryptomonnaies.

L’institution annonce que tous les services qui permettent d’échanger des monnaies fiduciaires contre des cryptomonnaies sont désormais traités comme des activités illégales. Les échanges crypto-crypto sont également concernés. Ces restrictions visent notamment les services de gré à gré (OTC) encore disponibles sur les exchanges locaux Huobi, OKEx et Binance.

En outre, l’avis précise que les produits dérivés sur les cryptos sont également illégales en Chine, même pour les exchanges étrangers.

La banque centrale souligne également qu’il n’existe aucune protection juridique et que l’investissement dans les cryptomonnaies « viole l’ordre public et les bonnes coutumes ».

Bien que cela ne soit pas la première fois que la Chine condamne les cryptomonnaies, le marché a réagi négativement. Vendredi 24 septembre vers 10h, le Bitcoin (BTC) a chuté de 45 000 dollars à 41 000 dollars soit une chute d'environ 9% en quelques heures.

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

11 déclarations officielles en 8 ans

Les cryptomonnaies se sont remises de l’agitation en Chine plus d’une dizaine de fois au cours des 8 dernières années. Depuis 2013, la Chine et Hong Kong ont « interdit » à de multiples reprises le Bitcoin et les cryptomonnaies.

La première interdiction officielle du BTC date de plus de 8 ans. En 2013, la Banque populaire de Chine avait qualifié les cryptos de «monnaie sans signification réelle ». En incluant la dernière annonce, on ne dénombre pas moins de 11 déclarations officielles émanant des régulateurs chinois et hongkongais faisant allusion à l’application d’une interdiction sur les cryptomonnaies, les exchanges ou le minage.

Une interdiction qui fait réagir encore le marché même si l’influence des nouvelles provenant de Chine semble se réduire année après année. Est-ce vraiment surprenant qu’un régime totalitaire veuille restreindre la liberté de ces citoyens et avoir un contrôle total sur les flux de capitaux ?

👉 À lire sur le même sujet :  La Banque centrale de Chine confirme qu’elle continuera à durcir le ton face aux cryptomonnaies

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Florent David

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Engagé dans l’écosystème crypto depuis 2017. Je m’intéresse particulièrement à la finance décentralisée (DeFi), Ethereum 2.0 et les tokens non fongibles (NFTs).
Tous les articles de Florent David.

guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Boux

Que la Chine sorte de l'eco-systeme des crypto monnaies fera le plus grand bien, puisqu'apparemment, c'est bien elle qui a le droit de vie ou de mort sur le cours du BTC.

On peut plus appeler ça de la décentralisation quand un état est le seul maître à bord.

heurtier

Finalement, le pire enemi de la chine, c'est la chine!