La startup Cryptobuyer et la société spécialisée dans les solutions de paiement Mega Soft ont conclu un accord qui permet à plus de 20 000 commerçants au Vénézuéla d'accepter les cryptomonnaies de leurs clients.

 

L'adoption des cryptomonnaies au Vénézuéla

Selon le communiqué officiel, cette initiative est rendue possible grâce à la création d'un pont en Cryptobuyer Pay et Merchant Server, les plateformes de paiement des deux entreprises.

Ainsi, les commerçants disposant de la plateforme Merchant Server auront maintenant la possibilité d'accepter le Bitcoin (BTC), l'Ether (ETH), le Dash, le Litecoin (LTC) le BNB, le Tether (USDT) le Dai ainsi que le token natif de Cryptobuyer, le XTP.

Une fois le paiement avec des cryptomonnaies effectué, les commerçants peuvent soit les convertir en monnaie fiat soit les conserver dans leur wallet sur la plateforme de Cryptobuyer.

Aujourd'hui Mega Soft est l'un des plus importants processeurs de paiement au Vénézuéla, traitant plus de 18 millions de transactions par mois.

Ce sont donc des milliers de supermarchés et autres boutiques qui implémentent Merchant Server, qui pourront par défaut accepter ces cryptomonnaies.

Le système est par ailleurs utilisé par les 1ere en 5e chaînes de supermarchés Central Madeirense et Excelsior Gama ainsi que la 2e plus importante chaîne de pharmacie Farmatodo, entre autres.

Pour bien se rendre compte de l'importance de cette initiative, imaginez que, à titre de comparaison, Carrefour et Intermarché commencent à accepter les cryptomonnaies.

 

Cryptobuyer voit grand

Selon Jorge Farías, PDG de Cryptobuyer, l'impact économique et social de ce type d'initiative pour le Vénézuéla et les Vénézuéliens est important. Il estime qu'il s'agit là du début d'une tendance où les nouvelles technologies servent à renforcer l'inclusion financière :

C'est un processus long et réussi, où une entreprise ayant plus de 30 ans de présence sur le marché voit une réelle opportunité au développement des cryptomonnaies en tant que solution de paiement, a-t-il ajouté.

En parallèle, Antonio Castro, PDG de Mega Soft, affirme qu'une initiative de cette nature est bénéfique pour le citoyen vénézuélien, surtout au milieu de la période de crise qui frappe le pays :

Les cryptomonnaies sont un élément fondamental de ce que seront les nouvelles formes de paiement, plus efficaces et universelles, et facilement accessibles à toutes les couches de la population, conclut-il.

Pour la fin 2020, l'objectif de la Cryptobuyer est que 100 000 commerçants aient rejoint le réseau Cryptobuyer Pay. À terme, la startup espère même sortir des frontières du Vénézuéla et implémenter ses solutions dans toute l'Amérique latine et même en Europe.

Tandis que les initiatives privées se développent toujours autant au Vénézuéla, la confiance de la population envers la cryptomonnaie gouvernementale, le Petro, est toujours au plus bas. Espérons que les citoyens n'aient pas une image biaisée des autres cryptomonnaies à cause de la gestion assez douteuse du Petro par Maduro.

👉 Pour aller plus loin : Vénézuéla : le réseau du Petro hors-ligne en pleine crise

 

En janvier dernier, Cryptobuyer avait déjà réalisé une véritable prouesse dans le sens de l'adoption des cryptomonnaies. En effet, la startup a conclu un partenariat avec la branche locale de Burger King.

Ainsi, au Vénézuéla, certains restaurants de la chaîne de fast food acceptent les cryptomonnaies les plus importantes du marché.

👉 Pour en savoir plus : Burger King au Vénézuéla accepte désormais plusieurs cryptomonnaies

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments