La capitalisation du stablecoin TerraUSD (UST) désormais supérieure à celle du DAI

Les deux stablecoins se suivaient depuis plusieurs semaines. Finalement, l’explosion du cours du Terra (LUNA) aura donné l’avantage à l’UST face au DAI de MakerDAO. Le TerraUSD ainsi devient la 4e capitalisation pour le seul marché des stablecoins.

Répliquant le dollar américain, l’UST est désormais capitalisé à plus de 9 milliards de dollars, contre un peu moins pour son rival. Ces chiffres sont intéressants et montrent la progression croissante du juteux marché des stablecoins.

Créé il y a un peu plus d’un an, le TerraUSD s’est donc rapidement fait une place dans la guerre des stablecoins en trustant rapidement les sommets. À titre de comparaison, la capitalisation de l’UST reste toutefois très loin des deux leaders, respectivement l’USDT de Tether (75-77 milliards) et l’USDC de Circle (41-43 milliards).

Cependant, le podium reste atteignable à moyen terme, puisque le Binance USD est capitalisé à hauteur de 14,5 milliards de dollars. Au vu de l’explosion du cours du LUNA, le token natif de la blockchain Terra, cela ne semble pas impossible.

👉 À lire – L’USD Coin (USDC), le stablecoin dollar de Circle et Coinbase

La décentralisation de l’UST de Terra, un avantage face aux autres stablecoins ?

Si l’UST de Terra équivaut à un dollar, son fonctionnement est très différent de celui de l’USDT et de l’USDC. Il se rapproche en effet du DAI puisqu’il est également garanti par d’autres cryptomonnaies choisies par un algorithme.

En d’autres termes, l’UST de Terra est un stablecoin décentralisé, au contraire de ceux de Tether Limited et de Circle, qui sont centralisés. Ainsi, il est bien plus difficile de bloquer l’émission d’UST puisque cela signifierait bloquer l’ensemble des actifs numériques sous-jacents.

L’USDT et l’USDC sont garantis par de véritables dollars et des titres de créance négociable. Il est ainsi plus aisé de limiter voire d’interdire l’émission de ces deux stablecoins, en prenant par exemple des sanctions contre les deux sociétés émettrices.

À ce jour, il est difficile de dire si la décentralisation l’emportera sur la centralisation dans la guerre ouverte entre stablecoins. Les investisseurs semblent pour l’instant faire confiance aux deux types, qui ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients.

La seule certitude est l’ultra-dominance des stablecoins répliquant le cours du dollar américain. Si quelques initiatives sont apparues ces derniers mois, les stablecoins euro ou d’une autre monnaie fiduciaire brillent en effet par leur quasi-absence en comparaison avec les stablecoins dollar.

👉 À lire – Bitstamp va lister un stablecoin adossé à l’euro : l’EURt de Tether

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Les stablecoins sont dans la ligne de mire des autorités américaines

En 2021, les stablecoins sont devenus l’un des sujets les plus épineux entre les mains des régulateurs financiers. Aux États-Unis, la Securities and Exchange Commission (SEC) a été désignée autorité régulatrice de ces cryptomonnaies particulières.

C’est particulièrement les déboires de Tether qui ont fait l’actualité. La société émettrice de l’USDT a en effet été accusée de mentir sur ses garanties. En d’autres termes, 1 USDT ne serait pas garanti par 1 dollar. Ce qui s’est avéré être la réalité.

Son rival Circle s’est alors empressé de montrer patte blanche en étant transparent sur ses garanties, ce qui lui a valu de rester (pour l’instant) en dehors du viseur des autorités financières américaines. Reste désormais à savoir si ces déboires judiciaires donneront l’avantage à la décentralisation face à la centralisation.

👉 À lire – Circle révèle comment est adossé l’USD Coin (USDC)

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Benjamin Allouch

twitter-soothsayerdata

Anciennement juriste spécialisé en droit des données personnelles et du numérique, je me suis très vite intéressé au Bitcoin, à la technologie blockchain et à leurs implications juridiques. Je suis aujourd'hui consultant indépendant et rédacteur dans le domaine des cryptomonnaies et de la blockchain.
Tous les articles de Benjamin Allouch.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Thomas

Ce n’est pas l’explosion du Luna qui a donné l’avantage à l’UST, mais plutôt la demande en UST qui fait monter le Luna.