Il est maintenant possible de dépenser ses XRP grâce au réseau de paiement BitPay, comme l’annonce un communiqué publié hier. Cela fait grimper le nombre de cryptodevises compatibles avec la solution à sept.

 

Ripple débarque sur BitPay

Cela avait été annoncé il y a quelques mois, c’est maintenant chose faite : Ripple et BitPay sont compatibles. Comme l’explique l’entreprise, les marchands qui font partie du réseau peuvent maintenant accepter les tokens de XRP. Il est également possible de payer ses factures BitPay avec l’altcoin.

La liste des crypto-monnaies disponibles sur BitPay s’est étoffée au fil des mois. Elle comprend à l’heure actuelle les BTC, ETH, XRP, BCH, USDC, GUSD et PAX. Comme le souligne l’entreprise, cela correspond à environ 80% du market cap total des crypto-monnaies.

👉 Découvrez notre analyse des meilleures cryptos du moment

 

Ethan Beard, le vice-président de Ripple Xpring, s’est félicité de cet ajout :

« Bitpay fournit de nouvelles opportunités pratiques pour utiliser les actifs numériques. Nous espérons poursuivre ce progrès, pour que chacun puisse facilement intégrer de l’argent à ses applications. Nous sommes enthousiastes à l’idée de […] permettre l’utilisation du XRP pour des achats courants, ce qui est bénéfique à la fois pour les marchands et les commerçants. »

 

BitPay et la communauté crypto : je t’aime, moi non plus

BitPay se propose en effet de régler un problème majeur qui fait obstacle à l’adoption des cryptos : leur utilité dans la vie quotidienne. Pouvoir dépenser ses cryptos pour les achats courants est en effet un Graal que n’a pas encore atteint la majorité des crypto-monnaies. Pour autant, BitPay suscite souvent la méfiance d’une communauté très attachée à l’aspect décentralisé des cryptos, qui ne voit pas d’un bon œil l’arrivée d’un intermédiaire. Avec une question soulevée : pourquoi utiliser un service de paiement qui peut comme une banque bloquer les fonds des utilisateurs ?

Et ces suspicions se sont malheureusement parfois révélées fondées. BitPay a subi la foudre des utilisateurs, tout d’abord lorsqu’il a empêché un don très important destiné à lutter contre les feux en Amazonie, mais aussi par un choix plus politique : le blocage des dons destinés à Hong Kong Free Press.

Sa réputation avait également pris un coup à cause de sommes facturées, notamment les frais qui sont automatiquement ponctionnés sur les comptes inactifs. BitPay évolue donc dans un entre-deux, à la fois salué pour les services de facilitation qu’il propose, mais critiqué pour ses limitations.

👉 Pour connaître les autres solutions de ce type, consultez notre dossier : Accepter la crypto-monnaie en tant que commerçant

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments