Le Mexique prévoit la mise en circulation d'une MNBC en 2024

Le Mexique souhaite se lancer dans la course aux monnaies numériques de banque centrale (MNBC ou CBDC pour Central Bank Digital Currencies). La Banque centrale du Mexique prévoit en effet de mettre en circulation sa propre MNBC en 2024. Le renforcement de l'inclusion financière dans le pays est l'un des objectifs invoqués pour justifier la création de cette future monnaie.

Le Mexique prévoit la mise en circulation d'une MNBC en 2024

Une MNBC pour le Mexique en 2024 ?

Dans un tweet du 29 décembre dernier, le gouvernement du Mexique a annoncé que la banque centrale du pays (Banxico) allait mettre en circulation sa propre MNBC en 2024. Pour justifier cette création d’une « nouvelle monnaie », la Banxico souhaite être à la pointe des nouvelles technologies et de l’infrastructure de paiement nouvelle génération.

Le Mexique estime également que cette monnaie numérique de banque centrale va permettre de renforcer l’inclusion financière dans le pays. Dans le tweet précité, le gouvernement de Mexico ne mentionne ni le terme de blockchain et encore moins celui de crypto.

Or, l’on sait que le Mexique n’est pas un ardent défenseur des cryptomonnaies. Alors que des rumeurs faisaient état, à l’instar du Salvador, d’une potentielle adoption d’une « loi Bitcoin », le président Andres Manuel Lopez Obrador a fermement démenti cette information.

👉 À lire – Le Mexique n’adoptera pas le Bitcoin (BTC) comme monnaie officielle, selon son président

Le Mexique rejoint le club des futures MNBC

Ainsi, le Mexique préfère se concentrer sur la création d’une MNBC plutôt que d’adopter le Bitcoin (BTC) comme monnaie légale. Sur ce point, il rejoint de nombreux pays ou organisations, qui pourraient d’ailleurs former un « club des MNBC ». Au sein de l’Union européenne, on pense bien entendu à l’euro numérique de la Banque centrale européenne (BCE).

Le Nigéria a également lancé le développement de sa propre MNBC, baptisée eNaira, alors que la population se tourne massivement vers les actifs numériques. Par ailleurs, certains pays promeuvent des MNBC communes, à l’instar du projet Dunbar réunissant l’Australie, la Malaisie, Singapour et l’Afrique du Sud. Enfin, le Pérou a lancé un projet en partenariat avec Singapour, Hong-Kong et l’Inde.

À l’horizon 2025, nous pourrions alors voir de nombreuses MNBC en circulation, aux quatre coins du monde. Les deux géants du XXIe siècle semblent d’ailleurs s’opposer sur ce projet.

Si, d’un côté, la Chine a plus ou moins chassé toute activité liée aux cryptomonnaies pour développer son yuan numérique, les États-Unis restent en retrait. Pour un gouverneur de la Réserve fédérale (FED), le dollar numérique existe d’ailleurs déjà de manière implicite, grâce à l’ultra-dominance des stablecoins en dollar américain.

👉 Pour aller plus loin – Monnaies numériques de banque centrale (MNBC) – C’est quoi et comment fonctionnent-elles ?

Rejoignez des experts et une communauté Premium

PRO

Investissez dans vos connaissances crypto pour le prochain bullrun

toaster icon

Les MNBC, un débat à trancher en 2022 ?

Les monnaies numériques de banque centrale pourraient faire l’objet d’un débat central en 2022. En effet, si de nombreux projets sont en développement, la définition même de la MNBC reste nébuleuse. Beaucoup ne comprennent pas son rôle, à commencer par des politiques comme Éric Woerth.

On constate également une opposition entre institutions bancaires et partisans des actifs numériques. Pour les premières, les MNBC représentent une révolution technologique qui va notamment permettre de réduire les frais et d’améliorer la rapidité des transferts. Cet argument a également été avancé par la Banque de France et la Banque nationale suisse dans le cadre du projet Jura.

Pour les partisans des crypto-actifs, en revanche, les MNBC sont un écran de fumée du système bancaire. En effet, les projets démontrent qu’elles sont tout sauf des cryptomonnaies. Les MNBC ne seraient alors que la version numérique d’une monnaie nationale, utilisant seulement la blockchain pour améliorer certains aspects techniques.

Surtout, elles pourraient permettre de renforcer la surveillance des individus lors de leur utilisation. Ceci fait dire à Edward Snowden que les MNBC ne seraient alors que des « cryptomonnaies fascistes » dangereuses pour les épargnants. Ainsi, l’année 2022 devra être celle qui tranchera définitivement la définition de la MNBC, ses apports techniques, mais aussi ce qui les oppose avec les actifs numériques.

👉 Pour aller plus loin – Les MNBC : l’écran de fumée du système bancaire ?

[wd_hustle id="Newsletter" type="embedded"/]
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast

Les articles les plus lus

Le ministère de l’Économie a demandé l'accès au solde de tous les comptes bancaires des Français

Le ministère de l’Économie a demandé l'accès au solde de tous les comptes bancaires des Français

Celsius : les clients n’auront pas besoin de rembourser leurs emprunts

Celsius : les clients n’auront pas besoin de rembourser leurs emprunts

La plus grande société de télécommunications européenne lance un service de staking Ethereum (ETH)

La plus grande société de télécommunications européenne lance un service de staking Ethereum (ETH)

Le Bitcoin (BTC) et l'Ether (ETH) toujours sous résistances – Enfin le mouvement que tout le monde attend ?

Le Bitcoin (BTC) et l'Ether (ETH) toujours sous résistances – Enfin le mouvement que tout le monde attend ?

Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast