La MNBC du Nigeria lancée aujourd’hui

L’annonce a été faite par la Banque centrale du pays. La MNBC du Nigeria sera « activée » aujourd’hui, après une annonce du président. L’institution rappelle que cette avancée repose sur plusieurs années de recherche, et des rencontres avec plusieurs acteurs du domaine, dont les banques, les opérateurs de solutions FinTech ainsi que les marchands.

La Banque centrale met l’accent sur l’inclusion financière, un des objectifs du projet :

« Le eNaira marque une étape majeure dans l’évolution de l’argent, et la Banque centrale est déterminée à s’assurer que le eNaira, tout comme le Naira physique, soit accessible par tous. »

Ce sont les populations les moins intégrées financièrement qui sont visées en particulier, dont « les habitants des zones rurales et la population non bancarisée ».

👉 À lire – Nigeria : cette école accepte les cryptomonnaies pour le paiement des frais de scolarité

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Une MNBC qui repose sur Hyperledger Fabrics

La MNBC du Nigeria repose sur une blockchain privée, développée par Hyperledger Fabrics. Pour créer un portefeuille, les intéressés devront renseigner leur identité. Le portefeuille sera créé et géré par les institutions financières partenaires du projet.

On notera que le gouvernement pourra surveiller et contrôler toutes les transactions en eNaira, qui sont reliées aux informations des utilisateurs. Il est par ailleurs possible de connecter un compte bancaire ou une carte bancaire afin d’alimenter son portefeuille et procéder à des transferts, selon le site officiel du projet.

👉 Apprenez-en plus sur Hyperledger Fabrics

Le Nigeria, pionnier dans le monde ?

Le Nigeria s’est distingué par la vitesse à laquelle il a souhaité émettre sa MNBC. Le pays est le premier PIB du continent africain, et son entrée dans le domaine des devises numériques devrait être particulièrement suivie.

Le eNaira a plusieurs vocations : il devrait permettre d’une part de faciliter les envois de fonds vers le pays, de la part des Nigériens expatriés. Par ailleurs, le gouvernement souhaite semble-t-il proposer un système de paiement pour concurrencer les cryptomonnaies, qui par nature ne sont pas contrôlables.

Il faut dire que les habitants du Nigeria sont particulièrement adeptes de cryptos. Selon les données de Chainalysis, le pays figure à la 6e place des territoires ayant le plus adopté les cryptomonnaies, derrière le Kenya et devant le Venezuela. Le eNaira s’éloigne cependant grandement de ces dernières : il est entièrement traçable par le gouvernement, et les utilisateurs doivent se soumettre à des limites en termes de transactions quotidiennes.

👉 Plus d’infos dans notre guide sur les monnaies numériques de banque centrale (MNBC)

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Belem

C'est dur lourd 🔥💪 le meilleur reste avenir inchallah 💪