Cette école nigériane accepte les paiements en cryptomonnaies

La New Oxford Science Academy, une école privée située à Kano au Nigeria, propose désormais de régler les frais de scolarité avec des cryptomonnaies. Sabi'u Musa Haruna, le propriétaire de l'établissement, explique avoir longuement consulté les parents d'élèves avant de prendre sa décision :

« Nous avons décidé d'accepter la cryptomonnaie pour les frais de scolarité parce que le monde d'aujourd'hui penche vers ce système. Nous pensons qu'un jour la cryptomonnaie sera plus acceptée que la monnaie papier. La décision vise à alléger le paiement des frais de scolarité pour les parents », déclare Sabi'u Musa Haruna au Kano Focus, un média local.

Lors de l'annonce, le directeur a souligné que certaines écoles au Salvador, où le Bitcoin est récemment devenu une monnaie légale, et en Tanzanie acceptent déjà les paiements en devises numériques. Il a ensuite exhorté le gouvernement du Nigeria à créer un cadre légal autour des paiements des frais de scolarité en cryptomonnaies.

👉 Sur le même thème -Paxful permet désormais aux commerçants d’accepter le Bitcoin (BTC)

Les cryptomonnaies sont de plus en plus répandues au Nigeria

Au Nigeria, et dans de nombreux pays du continent africain, les cryptomonnaies gagnent en popularité d'année en année. D'après une étude de Statista portant sur l'année 2020, le Nigeria est le pays où les cryptomonnaies sont les plus utilisées au monde. Plus de 400 millions de dollars ont été convertis en crypto-actifs au Nigeria l'année dernière.

nigeria cryptomonnaies statista

« Près d'un tiers des Nigérians interrogés en ligne ont déclaré qu'ils possédaient ou avaient déjà utilisé des cryptomonnaies en 2020, soit le taux le plus élevé des 74 pays couverts par l'enquête », souligne Statista.

L'essor des devises numériques s'explique essentiellement par l'inflation galopante du naira, la monnaie nationale du Nigeria. En 2021, le taux d'inflation moyen du naira est de 15.97%, montre Statista. En février dernier, le taux a brièvement dépassé les 17%.

Dans de nombreux pays touchés par une crise économique, les cryptomonnaies se sont imposées comme de sérieuses alternatives aux monnaies fiduciaires. La situation est similaire au Venezuela ou au Soudan du Sud.

Face à l'ampleur du phénomène, la Banque centrale du Nigeria a ordonné aux établissements bancaires de clôturer les comptes des clients qui investissent dans les cryptomonnaies en février. Quelques semaines plus tard, la Banque centrale faisait marche arrière tout en mettant en garde les Nigérians contre la volatilité des devises numériques. La mise en garde n'avait visiblement pas entaché l'enthousiasme de la population pour les cryptomonnaies.

👉 Lire également : le Nigeria vise 6 milliards de dollars de recettes dans le secteur de la blockchain d’ici à 2030

Binance Découvrir BTC sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le code SVULQ98B 🔥
👉 Et aussi -10% sur Binance Futures avec le code cryptoast

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Florian Bayard

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Je suis ici pour raconter des choses parfois compliquées avec des mots toujours simples.
Tous les articles de Florian Bayard.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments