Paxful Pay, un service de paiement basé sur Bitcoin

Comme l’annonce l’entreprise, le service Paxful Pay n’est pas avantageux que pour les commerçants. Il permet en effet aux clients d’utiliser plus de 400 méthodes de paiement, qui sont automatiquement converties en Bitcoin (BTC). Les commerces en ligne peuvent ajouter une option de paiement « Paxful Pay » lors de la finalisation de la commande.

Les BTC ainsi échangés sont automatiquement envoyés aux portefeuilles des commerçants. Les utilisateurs peuvent par ailleurs accéder à d’autres services de Paxful avec leurs identifiants, dont Paxful Marketplace et Paxful Wallet.

👉 Retrouvez toute l’actu du Bitcoin

Promouvoir l’inclusion financière

Selon l’entreprise, Paxful Pay est un moyen d’apporter des options de paiement à des utilisateurs qui ne disposent pas de compte bancaire ou de moyens de paiement acceptés par les commerçants habituellement. D’après le responsable technique de Paxful, Arthur Schaback :

« Le client ne saura même pas qu’il est en train d’utiliser du Bitcoin. Nous pensons que cela permettra à 4 milliards de personnes de faire partie du e-commerce. »

Autre avantage : Paxful Pay ne demande qu’une adresse email et un numéro de téléphone afin de procéder à une transaction. Seules celles dépassant 1 000 dollars requerront un document d’identité.

L’Afrique en ligne de mire

Il s’agit d’une transaction automatique à trois personnes : le vendeur, la personne qui fournit le Bitcoin, et l’acheteur. Selon Paxful, le succès de la cryptomonnaie ne peut survenir que si elle séduit des utilisateurs du grand public. C’est pourquoi l’entreprise s’est concentrée sur des pays africains comme le Kenya, l’Afrique du Sud et le Nigeria — ce dernier étant son plus gros marché international.

L’entreprise souhaite ensuite intégrer d’autres cryptomonnaies que le Bitcoin, et proposer un service de conversion automatique en stablecoin, par exemple Tether (USDT). Ce n’est en tout cas pas la première fois que l’entreprise souhaite proposer des services de paiement innovants : en fin d’année 2020, elle avait ainsi sorti des cartes de débit basées sur les cryptomonnaies.

👉 A lire : La Banque centrale du Kenya envisage d’acheter du Bitcoin contre la dépréciation du shilling

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments