La Banque centrale du Kenya envisage d’acheter du Bitcoin contre la dépréciation du shilling

La Banque centrale du Kenya a proposé l'acquisition de Bitcoin (BTC) afin de lutter contre la dépréciation du shilling. Le gouverneur a même accusé le Fonds monétaire international (FMI) d’accroître la dévaluation de la monnaie du Kenya.

La Banque centrale du Kenya envisage d’acheter du Bitcoin contre la dépréciation du shilling

Le Kenya pourrait acheter du BTC

La monnaie nationale du Kenya, le shilling, perd de la valeur depuis plusieurs décennies. Elle a perdu près de 50% de sa valeur par rapport au dollar depuis 2010. Rien que l’année dernière, le Shilling a perdu près de 10% de sa valeur par rapport au billet vert.

Outre les effets apparents de la pandémie de coronavirus, le gouverneur de la banque centrale, Patrick Njoroge, a également accusé le Fonds monétaire international (FMI) d’être responsable de l’affaiblissement du shilling.

En conséquence, l’institution a proposé un plan ambitieux basé sur l’acquisition de Bitcoin (BTC). Le gouverneur a expliqué :

« Notre décision de passer au Bitcoin est à la fois stratégique et logique. Notre monnaie a toujours été le punching-ball du FMI, qui prétend toujours que le shilling du Kenya est surévalué. Cela a conduit à une trop forte pression sur le shilling kenyan, et cela a un effet négatif sur l’économie. »

Patrick Njoroge explique que le Bitcoin pourrait protéger le Kenya des pertes de change et diminuer la dette nationale du pays à mesure que le prix du BTC s’apprécierait.

👉 Retrouvez notre guide pour acheter du Bitcoin (BTC)

Dans le même temps

Le même jour, Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne (BCE) a donné une interview à The Economist et a justement répondu à plusieurs questions sur le Bitcoin. Elle a notamment été interrogée sur l’adoption du BTC par la banque centrale :

« C’est très peu probable, je dirais même que c’est hors de question »

Mais malgré son scepticisme habituel à l’égard du Bitcoin, Christine Lagarde a concédé que la pandémie a stimulé la demande pour les cryptomonnaies.

Selon Saifedean Ammous, auteur de « The Bitcoin Standard », la BCE fait néanmoins « de son mieux involontairement » pour promouvoir le Bitcoin. Il a fait référence à plusieurs déclarations qui pourraient signifier que les épargnants de la zone euro pourraient être confrontés à des taux d’intérêt négatifs sur les dépôts d’argent dans les années à venir.

👉 À lire sur le même thème : L’adoption du Bitcoin explose en Afrique subsaharienne

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Mably

Fake news a priori.

Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast

Les articles les plus lus

🔴 DIRECT – Suivre l'affaire FTX en temps réel

🔴 DIRECT – Suivre l'affaire FTX en temps réel

Le Bitcoin (BTC) et l'Ether (ETH) préparent le prochain mouvement - Rebond ou nouvelle chute à venir ?

Le Bitcoin (BTC) et l'Ether (ETH) préparent le prochain mouvement - Rebond ou nouvelle chute à venir ?

Avec 10 % de tous les BTC, Coinbase fait taire les provocations de Changpeng Zhao (CZ)

Avec 10 % de tous les BTC, Coinbase fait taire les provocations de Changpeng Zhao (CZ)

Bitcoin (BTC) à 1 million de dollars – Ark Invest réitère son optimisme

Bitcoin (BTC) à 1 million de dollars – Ark Invest réitère son optimisme

Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast