Le Kenya pourrait acheter du BTC

La monnaie nationale du Kenya, le shilling, perd de la valeur depuis plusieurs décennies. Elle a perdu près de 50% de sa valeur par rapport au dollar depuis 2010. Rien que l’année dernière, le Shilling a perdu près de 10% de sa valeur par rapport au billet vert.

Outre les effets apparents de la pandémie de coronavirus, le gouverneur de la banque centrale, Patrick Njoroge, a également accusé le Fonds monétaire international (FMI) d’être responsable de l’affaiblissement du shilling.

En conséquence, l’institution a proposé un plan ambitieux basé sur l’acquisition de Bitcoin (BTC). Le gouverneur a expliqué :

« Notre décision de passer au Bitcoin est à la fois stratégique et logique. Notre monnaie a toujours été le punching-ball du FMI, qui prétend toujours que le shilling du Kenya est surévalué. Cela a conduit à une trop forte pression sur le shilling kenyan, et cela a un effet négatif sur l’économie. »

Patrick Njoroge explique que le Bitcoin pourrait protéger le Kenya des pertes de change et diminuer la dette nationale du pays à mesure que le prix du BTC s’apprécierait.

👉 Retrouvez notre guide pour acheter du Bitcoin (BTC)

Dans le même temps

Le même jour, Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne (BCE) a donné une interview à The Economist et a justement répondu à plusieurs questions sur le Bitcoin. Elle a notamment été interrogée sur l’adoption du BTC par la banque centrale :

« C’est très peu probable, je dirais même que c’est hors de question »

Mais malgré son scepticisme habituel à l’égard du Bitcoin, Christine Lagarde a concédé que la pandémie a stimulé la demande pour les cryptomonnaies.

Selon Saifedean Ammous, auteur de « The Bitcoin Standard », la BCE fait néanmoins « de son mieux involontairement » pour promouvoir le Bitcoin. Il a fait référence à plusieurs déclarations qui pourraient signifier que les épargnants de la zone euro pourraient être confrontés à des taux d’intérêt négatifs sur les dépôts d’argent dans les années à venir.

👉 À lire sur le même thème : L’adoption du Bitcoin explose en Afrique subsaharienne

A propos de l'auteur : Florent David

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Engagé dans l’écosystème crypto depuis 2017. Je m’intéresse particulièrement à la finance décentralisée (DeFi), Ethereum 2.0 et les tokens non fongibles (NFT).
Tous les articles de Florent David.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Mably

Fake news a priori.