Le Bitcoin est beaucoup plus populaire en Afrique que dans le reste dans le monde. Dans certains pays africains, comme le Nigeria ou encore l’Afrique du Sud, la monnaie numérique s’est imposée en valeur refuge face à l’inflation catastrophique des monnaies fiat. Dans ces conditions, Jack Dorsey, PDG de Twitter, n’hésite pas à clamer que « l’Afrique va définir le futur, en particulier celui du bitcoin ».

👉 Découvrez le Bitcoin

4% des transactions en bitcoin proviennent du Nigeria

les pays qui échangent le plus de bitcoins sur localbitcoin

L’utilisation du bitcoin a explosé dans les pays d’Afrique au cours de ces dernières années. En 2018, le Nigeria représentait par exemple 4,07% des transactions en bitcoin dans le monde (soit 258 millions de dollars transférés par an), assure un rapport de la plateforme finlandaise Local Bitcoins. Le Nigeria est d’ailleurs le pays africain qui enregistre le plus de transactions en bitcoin. En seconde position, on trouve l’Afrique du Sud, avec 1,55% des transferts mondiaux (soit 98 millions de dollars) suivi du Kenya (0,39% et 25 millions de dollars). La popularité grandissante du bitcoin en Afrique se confirme aussi dans les résultats de recherche de Google. Au cours des 12 derniers mois, le volume de recherche autour du terme « bitcoin » a davantage augmenté au Nigeria et en Afrique du Sud que dans le reste du monde. Un constat entériné par la plateforme Paxful. « Les échanges de bitcoin sur le continent africain ont augmenté de 64% en un an » assure Paxful. Il y a quelques mois, le naira nigérien a d’ailleurs été ajouté à la plateforme d’échanges de cryptomonnaies Binance.

Une alternative face à l’inflation des monnaies fiat

En Afrique, la doyenne des cryptomonnaies est devenue au cours des dernières années une valeur refuge face à l’inflation colossale des monnaies fiat. Au Nigeria, le naira, la monnaie nationale depuis 1973, a été fortement dévaluée en 2016. Au cours des 12 derniers mois, le naira a ainsi connu une inflation de plus de 10%. Entre 2016 et 2017, le taux d’inflation au Soudan du Sud a même atteint les 500%, rapporte le Monde. La situation est la même dans de nombreux pays du continent, dont le Mozambique et le Zimbabwe. Dans ces conditions, il n’est pas étonnant que de nombreux africains se tournent vers le Bitcoin pour s’émanciper des monnaies fiduciaires. De plus, on rappellera que de nombreux africains n’ont pas accès à un compte bancaire courant. Pour transférer de l’argent à des proches résidents dans des pays étrangers sans aucun frais, ils sont nombreux à miser sur des cryptoactifs et abandonner les infrastructures bancaires classiques. Heidi Metz,CEO et fondatrice d’Imani Development, voit d’ailleurs dans la blockchain une solution à l'accès bancaire en Afrique.

Les altcoins se multiplient en Afrique

Sans surprise, de nombreux entrepreneurs Africains ont rapidement développé leur propres altcoins suite à la popularité du bitcoin. « En Afrique, il y a essentiellement deux types de cryptomonnaies. Le bitcoin d’une part, et puis tous les projets qui sont portés par des entrepreneurs Africains et qui essaient de mettre sur le marché des cryptomonnaies avec l’espoir qu’elles soient utilisées à grande échelle » explique Jérôme Mathis, professeur d’économie à l’université Paris-Dauphine, à Jeune Afrique. L’expert précise que la plupart des altcoins « ne sont pas réellement utilisés par le grand public ». Parmi les altcoins principaux, on trouve l’afro, l’africa master coin ou encore le nurucoin.

À lire sur le même sujet : Le rappeur Akon entame la construction d'une “crypto-city” au Sénégal.

De nombreux entrepreneurs misent d’ailleurs beaucoup sur l’Afrique. Comme annoncé, c’est ainsi le cas de Jack Dorsey, PDG de Twitter et, surtout, créateur de Square, start-up de paiement électronique. « Nous sommes très, très pro-bitcoin. Il y a plus que suffisamment de travail à faire pour nous là-bas » affirme Steve Lee, responsable de Square Crypto, la filiale dédié aux crypto actifs de Square, au sujet de l’Afrique. D’autres, comme Atsu Davoh, fondateur de Bitsik, une application permettant de transférer de l’argent entre des pays africains, prophétise même l’émergence d’une crypto valley en Afrique.

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Alex Griset

Passionné des technologies je rédige des articles à propos du numérique et des crypto-monnaies pour plusieurs journaux en ligne.
Tous les articles de Alex Griset.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments