Une grande partie de la population africaine n'a toujours pas de compte bancaire et cela continue de préoccuper de plus en plus la région. Cependant, l’avenir semble prometteur en raison de l’existence de la blockchain.

La CEO et fondatrice d’Imani Development, Heidi Metz, s’est engagé à aider le secteur bancaire en Afrique. Elle a proposé d'aider la population en créant des services bancaires mobiles peu coûteux et dépendants de la blockchain, dans laquelle les consommateurs peuvent facilement stocker de la monnaie Fiat ainsi que des devises numériques.

Imani Development est une société privée de conseil en économie et développement qui facilite le processus de croissance économique et de réduction de la pauvreté dans les pays en développement.

 

Un problème qui touche près de 25% de la population mondiale

La question des personnes sans services bancaires se pose à grande échelle. Selon les données du Global Findex, plus de 1.7 milliard de personnes à travers le monde n'ont pas accès aux banques ou aux pratiques bancaires mobiles. Une telle technologie pourrait changer la donne pour l'Afrique et les pays en voie en développement.

Heidi a mentionné que l'objectif derrière la création de cette technologie est dans un premier temps de l'introduire dans les états de l'Afrique de l'Ouest. Avec le wallet mobile et le système de paiement de son entreprise, elle souhaite créer un environnement propice à la croissance des diverses utilisations des cryptomonnaies sur le continent.

La situation en Afrique est désastreuse en termes de sécurité financière pour ceux qui n'ont pas accès aux services bancaires. Une telle technologie pourrait donc garantir que les revenus de ces populations soient en sécurité dans un stockage numérique, plutôt que d'être laissé sans réelle protection chez eux, en cash.

 

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments