Partager cet article :

 

Aussi surprenant que cela puisse paraître, le chanteur Akon vient d'officialiser le lancement de sa propre ville orientée sur l'utilisation de la blockchain et de la cryptomonnaie : Akon City.

 

La première crypto-city au monde

Le célèbre chanteur de R&B américain, de son vrai nom Aliaune Thiam, a évoqué pour la première fois ses projets en juin 2018, après que le président du Sénégal, Macky Sall, lui ait accordé un terrain de 2 000 acres près du nouvel aéroport du pays.

Ce n'est qu'hier que Akon l'a officialisé en publiant sur les réseaux sociaux une photo de lui-même détenant l'accord final entre ses mains :

Traduction : Nous venons de finaliser l'accord pour AKON CITY au Sénégal. En espérant vous y accueillir à l'avenir.

 

Au cœur de la ville, toutes les transactions se feront exclusivement dans la cryptomonnaie qui sera déployée pour l'occasion, l'Akoin. La roadmap de l'Akoin indique que le projet avait cherché à lever des fonds par le biais de capitaux privés et de dons entre janvier et juin de l'année dernière.

Même si le lancement de la cryptomonnaie du chanteur est prévu pour le début du mois de juillet prochain, le projet de la ville devrait prendre beaucoup plus de temps.

Les ambitions d'Akon sont à la hauteur de son audace. Il espère à l'avenir que sa “Crypto-city” puisse rivaliser avec Dubaï, tout en précisant que le projet est conçu sur le long terme, s'étendant sur plusieurs décennies :

Avec l'Akoin, nous construirons des villes, la première étant au Sénégal. Nous voulons en faire une zone franche et un terrain d'essai pour la cryptomonnaie.

Dans le cas où l'expérience se déroule bien, Akon prévoit d'appliquer son système à d'autres pays d'Afrique et réitérant la création d'une ville similaire. Le chanteur a même indiqué que le projet s'étendra sur 50 à 100 ans et qu'il ne vivrait pas assez longtemps pour le voir terminé.

 

Rendre le pouvoir aux populations locales

Lors d'une interview avec la station de radio de rap Power106 de Los Angeles, Akon a en effet déclaré :

C'est un bloc de construction de 10 ans, donc nous le faisons par étapes. Nous avons commencé la construction en mars 2019 et la deuxième phase se réalisera en 2025.

Akon soutient que la blockchain peut permettre aux populations du continent africain de devenir moins dépendantes de leurs gouvernements :

Je pense que la blockchain et la cryptomonnaie pourraient être bénéfiques pour l'Afrique à bien des égards parce qu'elles ramènent le pouvoir au peuple. La cryptomonnaie et la technologie de la blockchain pourraient offrir une monnaie plus sûre qui permettra aux Africains de redevenir indépendants de leurs gouvernements.

En octobre dernier, l'équipe de l'Akoin lance une campagne de levée de fonds visant à financer des projets entrepreneuriat dédiés à Akon City. Celle-ci se termine en récoltant la somme assez faible, mais non négligeable de 290 000 dollars.

 

Rendez-vous donc en 2025, théoriquement, pour arpenter les rues de la première ville 100% crypto et y dépenser vos Akoins ! Le projet d'Akon sera à surveiller de très près et s'avère être plutôt encourageant pour le développement technologique du Sénégal.

Grâce au soutien du gouvernement, Akoin City n'aura pas à faire face à des problèmes liés à la régulation, une étape primordiale a donc d'ores et déjà été franchie même que les premières pierres ne soient posées.

Dans le cas où vous souhaitez obtenir plus d'informations sur l'Akoin, n'hésitez pas à visiter le site web dédié à cette cryptomonnaie.

 

RECEVEZ UN RÉCAPITULATIF DE L'ACTUALITÉ CRYPTO CHAQUE DIMANCHE

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Français expatrié en Corée du Sud, je m'intéresse depuis plusieurs années au Bitcoin, aux cryptomonnaies et aux technologies blockchain associées. Je crois fermement en ces innovations technologiques et qu’elles révolutionnent déjà de nombreux secteurs.
Tous les articles de Clément Wardzala.

Partager cet article :

Poster un Commentaire

avatar