Le Mexique n’a pas l’intention d’adopter le Bitcoin (BTC)

On sait que l’Amérique latine est une région où certains politiques sont plutôt favorables aux cryptomonnaies. Le fer de lance de ce petit groupe est bien entendu Nayib Bukele, président du Salvador, qui a fait de son pays le premier ayant adopté le BTC comme monnaie ayant cours légal.

Par ailleurs, dans une région où une part importante des habitants est favorable aux actifs numériques, l’Argentine a récemment fait part de son intention de faire du Bitcoin une monnaie officielle et l’Uruguay souhaite favoriser les paiements en crypto-actifs.

Néanmoins, un pays semble aller dans le sens contraire de ses voisins : le Mexique. Le président Andres Manuel Lopez Obrador vient en effet de refroidir les ardeurs de certains lors d’une conférence de presse, en excluant explicitement l’adoption du Bitcoin comme monnaie ayant cours légal.

👉 À lire – Le Salvador adopte officiellement le Bitcoin (BTC) comme monnaie légale

Le président du Mexique préfère se concentrer sur l’évasion fiscale plutôt que le BTC

Lopez Obrador a déclaré qu’il n’était pas favorable à un changement du système financier national, ni à une transformation du Mexique en pays « Bitcoin-friendly ». Le président préfère plutôt se concentrer dans le développement de mécanismes de lutte contre l’évasion fiscale.

Si le président Lopez Obrador estime qu’il n’y a pas besoin de voir le BTC s’immiscer dans la société mexicaine, d’autres politiques sont clairement en désaccord. En juin dernier, l'un d'entre eux poussait à l’adoption d’une « loi Bitcoin » à la sauce mexicaine.

De même, Ricardo Salinas Pliego, un milliardaire mexicain assez influent, a révélé que le Bitcoin représentait 10 % de ses liquidités. Ces voix ne semblent pas avoir été entendues par Lopez Obrador, qui préfère laisser passer le train plutôt que de monter dedans.

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Le Bitcoin ne représente pas une importance capitale pour le Mexique

Mis à part le cas particulier des îles Tonga, la quasi-totalité des projets d’adoption du BTC comme monnaie ayant cours légal se concentre en Amérique latine. On le sait, cette région souffre de maux économiques et sociétaux assez importants, qui peuvent pousser des gouvernements à franchir le pas.

Certains de ces États ont renoncé à leur monnaie nationale (Salvador, Équateur) pour adopter le dollar américain. D’autres pays voient leur monnaie subir une forte dévaluation, entraînant une inflation délirante, comme au Venezuela. Dans ce dernier État, l’adoption des actifs numériques est d’ailleurs en forte hausse, selon une étude.

Or, le Mexique n’est pas dans cette situation. Sa monnaie nationale, le peso mexicain, s’est peu dépréciée au cours des dernières années et l’inflation oscille entre 3 et 5 % par an depuis 2002. Seul un véritable convaincu pourrait donc adopter le Bitcoin comme monnaie légale au Mexique, ce que n’est pas le président Lopez Obrador.

👉 Pour aller plus loin – Inspiré par le Salvador, le royaume des Tonga pourrait adopter le Bitcoin (BTC)

Découvrir FTX

5% de réduction sur vos frais avec ce bouton 👆

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Benjamin Allouch

twitter-soothsayerdata

Anciennement juriste spécialisé en droit des données personnelles et du numérique, je me suis très vite intéressé au Bitcoin, à la technologie blockchain et à leurs implications juridiques. Je suis aujourd'hui consultant indépendant et rédacteur dans le domaine des cryptomonnaies et de la blockchain.
Tous les articles de Benjamin Allouch.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments