L'école de commerce de Wharton accepte la cryptomonnaie comme moyen de paiement des frais scolaires

Ce jeudi 28 octobre 2021, la Wharton School a annoncé qu'elle acceptera désormais les paiements des frais de scolarité en trois cryptomonnaies : le Bitcoin (BTC), l'Ether (ETH) et le stablecoin USDC. L'école de commerce fait partie de l'Université de Pennsylvanie, un établissement membre de la Ivy League, une coalition qui regroupe 8 universités d’élite de la côte est des États-Unis. La Wharton School est considérée comme l'une des écoles de commerce les plus prestigieuses au monde.

Dans un premier temps, les paiements en cryptomonnaies seront réservés aux étudiants qui s'inscrivent au cursus de six semaines intitulé « Économie de la Blockchain et des actifs numériques », rapporte un article de Bloomberg. Ce cursus exclusivement en ligne est destiné aux « professionnels des affaires et de la technologie qui cherchent à en apprendre davantage sur la blockchain et les actifs numériques ». Il est facturé 3800 dollars et débutera en janvier 2022.

👉 Lire aussi : Walmart a installé 200 distributeurs automatiques de Bitcoin (BTC) dans ses supermarchés américains

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Une prestigieuse université utilise la solution de paiement de Coinbase

Pour mettre en place le système de paiement, la Wharton School s'est associée à Coinbase, l'une des plus importantes plateformes d'échange de cryptomonnaies. L'école utilisera Coinbase Commerce, la solution de paiement qui aide les entreprises à accepter les paiements en cryptomonnaies, dans le cadre de son projet.

À terme, d'autres branches de l'Université de Pennsylvanie devraient accepter les paiements en cryptomonnaies. L'établissement a déjà montré son intérêt pour le secteur des monnaies numériques en mai dernier. La prestigieuse université avait accepté une donation de 5 millions de dollars en cryptomonnaies de la part d'un bienfaiteur anonyme.

« Cet investissement marque une nouvelle ère et une nouvelle façon d'offrir à l'Université et aux étudiants la possibilité de devenir les leaders de la finance de demain », avait déclaré Erika James, doyenne de Wharton, dans un communiqué de presse.

Ce n'est pas la première école à accepter les cryptomonnaies comme moyen de paiement pour les frais de scolarité. Depuis 2014, le King's College de New York permet aux étudiants de régler les frais en Bitcoin. C'est aussi le cas de l'Université des sciences appliquées de Lucerne en Suisse et de l'Université FPT du Vietnam depuis 2017. Plus récemment, l'Université américaine du Paraguay et la New Oxford Science Academy du Nigeria leur ont emboîté le pas avec des annonces analogues.

👉 Sur le même thème : Ce fonds de pension australien envisage d'investir dans les cryptomonnaies

Découvrir FTX

5% de réduction sur vos frais avec ce bouton 👆

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Florian Bayard

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Je suis ici pour raconter des choses parfois compliquées avec des mots toujours simples.
Tous les articles de Florian Bayard.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments