Préparer le terrain pour Ethereum 2.0

Dans quelques mois, le réseau Ethereum migrera du consensus de Proof-of-Work (PoW) à celui du Proof-of-Stake (PoS). Cette évolution très attendue par la crypto-communauté ouvrira en outre la porte pour le staking d'ETH.

Toutefois, tout le monde ne pourra pas devenir validateur d'Ethereum 2.0 en raison des nombreuses difficultés techniques qui accompagnent la première phase du staking d'ETH.

L'idée de ConsenSys est donc de simplifier l'expérience pour les détenteurs d'ETH qui ne veulent ou ne peuvent pas gérer leur propre nœud de validation. Comme d'autres plateformes le font déjà pour d'autres blockchains, ConsenSys souhaite réduire les obstacles à la participation au staking, et dans le cas présent pour Ethereum.

Selon le communiqué, le pilote de la plateforme baptisée Codefi Staking est lancé en coopération avec Binance, Huobi Wallet, Crypto.com, DARMA Capital, Matrixport et Trustology.

Les participants au programme pilote de Codefi Staking sont invités à faire leurs retours et à suggérer l'ajout de nouvelles fonctionnalités. L'objectif principal de l'équipe est d'obtenir une solution stable avant le lancement d'Ethereum 2.0.

👉 Tout savoir sur le fonctionnement et les particularités du staking

 

Un staking d'ETH ouvert à tous

Alors qu'un minimum de 32 ETH sera requis pour devenir validateur d'Ethereum, ConsenSys et ses partenaires souhaitent offrir la possibilité à tous les détenteurs d'ETH de faire du staking et ceux sans restrictions. Changpeng Zhao, PDG de Binance, a ajouté :

Avec le staking sur Binance, les utilisateurs peuvent recevoir des récompenses sans avoir besoin de mettre en place des nœuds ni de se soucier des montants minimums requis, des durées [de verrouillage] ou des éventuelles saisies [temporaires d'ETH]. Avec le lancement éventuel d'Ethereum 2.0, nous sommes heureux de soutenir le staking de tous nos détenteurs d'ETH sur Binance.

Une partie de l'objectif de ConsenSys est de contribuer à assurer le succès du lancement d'Ethereum 2.0. En effet, un minimum de 16 384 validateurs et 524 288 ETH verrouillés seront nécessaires pour que le réseau soit opérationnel.

Grâce à la collaboration des exchanges, ConsenSys ouvre à tous la porte au staking d'ETH, ce qui participera à fortiori à une meilleure décentralisation d'Ethereum 2.0.

 

Cette solution permet donc à diverses plateformes de proposer le staking d'ETH à leurs utilisateurs. Bien que le rendement annuel des détenteurs d'ETH qui passeront par cette solution pour leur staking sera réduit, l'absence totale d'une quelconque maintenance technique est un avantage non négligeable.

👉 Pour aller plus loin : Ethereum 2.0 : 10 choses à savoir avant de faire du staking

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments