L'or est considéré comme la valeur refuge par excellence par les investisseurs. Détenir des réserves de métal jaune permet en effet de se couvrir contre l'inflation des monnaies fiduciaires et de protéger ses actifs contre les dégringolades de la bourse. Contrairement aux actions boursières ou aux euros/dollars détenus sur des comptes épargne, la valeur de l'or ne tombera jamais à zéro. La valeur du métal ne dépend, en effet, ni des résultats financiers d'une entreprise ni des politiques gouvernementales.

Quoi qu'il se passe, le métal doré aura toujours une certaine valeur intrinsèque. En cas de crise économique, l'or peut être troqué contre des vivres ou des biens quelconques, par exemple. Dans ces conditions, on ne s'étonnera pas que le cours de l'or ait décollé en 2008 suite à la crise des subprimes. Face à l'effondrement des marchés financiers, de nombreux épargnants ont tenté de sauver leurs économies en investissant massivement dans l'or. En 2011, le prix de l'or atteignait même un record en dépassant les 1.921,17 dollars.

"Quand des particuliers recherchent une sorte de protection contre la crise, comme leurs aïeux, avoir quelques pièces d’or ou de petits lingots est logique," explique la plateforme BullionVault, spécialisée dans l'échange d'or et d'argent, à Capital.

Au même titre que l’or, le bitcoin est une valeur refuge qui permet d'échapper aux aléas des marchés financiers et de conserver de la valeur. Comme le précieux métal, le BTC est disponible en quantité limitée. La quantité maximale de bitcoins à miner a en effet été fixée à  21 millions par Satoshi Nakamoto, le créateur de la devise. Quoi qu'il se passe, le père des cryptomonnaies conservera donc une rareté intrinsèque. Dans ces conditions, le BTC s'est vite imposé comme une arme anti crise permettant de contourner l'inflation des monnaies fiduciaires. Dans de nombreux pays  traversant une crise économique majeure, comme le Venezuela, l'Argentine ou plus récemment la Turquie, le bitcoin est devenu une véritable planche de salut.

L'or et le bitcoin sont donc deux actifs anti-crise. Mais si l'or s'est imposé comme une excellente valeur refuge au fil des millénaires, le bitcoin, souvent perçu comme un véritable or numérique, vient d'entrer dans l'arène. De nos jours, la cryptodevise est même devenue une alternative de taille face au métal doré. Dans un monde en perpétuelle évolution numérique, le bitcoin ne manque pas d'atouts par rapport au célèbre métal noble. Voici lesquels.

👉🏻 Sur le même sujet : Bitcoin - pourquoi est-il plus populaire en Afrique que dans le reste du monde ?

 

Le bitcoin est un véritable moyen de paiement, contrairement à l'or

Le bitcoin est un véritable moyen de paiement appelé à se populariser. La technologie blockchain derrière la création de la devise permet en effet de régler des achats et de transférer des fonds en seulement quelques instants. Actuellement, vous pouvez dépenser vos BTC en ligne ou dans des magasins physiques. De nombreux commerçants acceptent déjà le bitcoin comme un moyen de paiement alternatif. C'est notamment le cas de Dell, célèbre fabricant de PC américain, eBay ou encore le site français ShowroomPrivé.com. D'après la carte interactive mise en ligne par Coinmap, il existe actuellement plus de 19400 endroits dans le monde où vous êtes libres de payer avec vos BTC. De plus, de nombreux services proposent désormais des cartes bancaires alimentées par des cryptomonnaies, comme Wirex, Bitwalla ou Crypto.com.

bitcoin où payer valeur refuge or

De son côté, le paiement en or est évidemment bien plus compliqué. Pour dépenser vos réserves d'or, il faudra d'abord convertir vos lingots en monnaies ou passer par le troc. De même, on imagine mal comment payer un service en ligne, que ce soit un particulier ou un site d'e-commerce comme Amazon par exemple, en utilisant de l'or. Le paiement direct en utilisant de l'or est réservé aux transactions de la main à la main. Si de grosses sommes sont impliquées, le transfert d'or peut vite s'apparenter à un véritable parcours du combattant, surtout si vous devez traverser des frontières pour réaliser la transaction. Il existe cependant certaines initiatives permettant de se servir de l'or comme d'un moyen de paiement. C'est notamment le cas de VeraCash, une carte de paiement MasterCard liée à une réserve d'or. Pour fonctionner, la société française AuCoffre utilise la blockchain Ethereum pour numériser de l’or physique. Il s'agit donc d'un mode de paiement hybride situé entre l'or physique et la cryptomonnaie.

Sur le même sujet : Comparaison du Bitcoin et de l'or

 

Une devise plus simple à conserver et à transférer que l'or

De même, il est bien plus facile de conserver une importante quantité de bitcoins qu'une montagne de pièces ou de lingots d'or. Si vous souhaitez stocker de grosses sommes en lingots d'or, vous devrez inévitablement trouver de la place. Évidemment, vous aurez besoin d'un coffre sécurisé, à l'abri d'éventuels cambrioleurs. Malgré tous vos efforts pour protéger votre montagne de lingots, vous ne parviendrez que difficilement à égaler le niveau de sécurité d'un stockage à froid. En optant pour le BTC plutôt que l'or en guise de valeur refuge, vous vous assurez que vos économies sont protégées de façon optimale et avec des frais réduits au maximum.

On notera par ailleurs que certains services et banques proposent à leurs clients de stocker de l'or à leur place. Dans ce cas-là, toutes vos économies se retrouvent à nouveau entre les mains d'un tiers, comme c'est le cas lorsque vous déposez votre argent sur le compte épargne de votre banque. Par exemple, lorsque vous achetez de l'or avec la néobanque britannique Revolut, vos biens sont stockés dans le coffre d'une institution financière partenaire de la banque. Il est d'ailleurs impossible de retirer physiquement l'or ou d'en exiger le transfert.

"Vous ne pouvez pas payer des choses directement avec votre or," explique d'ailleurs Revolut sur son site web.

Dans ce contexte, vos économies sont-elles vraiment à l'abri et protégées contre les aléas de l'économie ? La situation est différente avec les actifs convertis en bitcoin. Une fois placés sur un portefeuille comme un Ledger, vos BTC sont inaccessibles à tout le monde, sauf à vous. Pour éviter de perdre de tous vos biens en cas de piratage, on vous conseille évidemment d'éviter de conserver vos bitcoins sur une plateforme d'échange de cryptomonnaies.

Enfin, en matière de transfert, il faut également rappeler qu'il est difficile et complètement insensé de diviser un lingot d'or en plusieurs fragments. En effet, ledit lingot perdrait automatiquement une grande partie de sa valeur, puisque cela jetterait le doute sur son authenticité et son origine. Le bitcoin, lui, peut être découpé en autant de morceaux que vous le souhaitez, sans aucun effort particulier. Et la somme des valeurs de ses fragments sera pourtant identique à la valeur du tout.

 

Des transferts plus sécurisés

Pour les néophytes, il est parfois compliqué de reconnaître de l'or véritable d'une contrefaçon uniquement recouverte d'une fiche couche de métal doré. Pour connaître le nombre de carats d'un bijou par exemple, et ainsi estimer sa valeur marchande, il est nécessaire de faire appel à un expert. Les fraudes visant à faire passer un métal quelconque pour de l'or sont d'ailleurs légion. Régulièrement, des lingots d'or contenant essentiellement du tungstène sont repérés sur le marché, y compris dans les coffres de célèbres banques. En 2019, 2000 faux lingots d'or ont ainsi été trouvés chez JPMorgan.

"On estime qu'il y a 1,5 million de lingots de 12-13 kilos qui seraient faux," relate Charles Sannat, directeur des études économiques de la firme Au Coffre, une plateforme d'achat d'or, au Figaro.

De son côté, le bitcoin ne peut pas être falsifié. Grâce à la technologie blockchain, il est en effet impossible de modifier les données d'une transaction. Décentralisée, transparente et immuable, la chaîne de blocs permet des transactions rapides et ultras sécurisées. La base de données comprenant toutes les transactions enregistrées sur la blockchain est en effet immuable. Il est virtuellement impossible de pirater les données enregistrées. Dans plusieurs secteurs, dont l'agroalimentaire, la blockchain est d'ailleurs utilisée pour lutter contre les fraudeurs.

👉🏻 Sur le même sujet : Amazon dépose un brevet pour vérifier l'authenticité des produits en utilisant la blockchain

 

L'or conserve néanmoins un avantage sur le BTC

En cas de guerre ou de cataclysme naturel, il est possible qu'Internet soit temporairement ou définitivement inaccessible. Dans certaines nations où les contestations et violences se multiplient, l'État n'hésite pas à “débrancher” Internet. C'est notamment ce qu'il s'est passé en Iran en 2019. D'ailleurs, les coupures politiques du réseau Internet surviennent de plus en plus régulièrement depuis quelques années, note une étude de CNN. Au cours du premier trimestre de 2019, on a recensé plus de 120 coupures volontaires d'Internet dans le monde, notamment en Inde, en Chine, au Venezuela et en République démocratique du Congo. De même, les infrastructures du réseau électrique risquent évidemment de rencontrer des dysfonctionnements en période de guerre ou d'instabilité politique. Actuellement, de nombreuses zones de guerre, comme la Syrie par exemple, sont privées d'électricité.

Coupures politiques d'Internet en 2019

Malheureusement, sans électricité et sans Internet, il est impossible d'échanger des cryptomonnaies. Dans les faits, plusieurs initiatives permettent déjà d'échanger du bitcoin sans avoir d'accès Internet. Néanmoins, ces technologies restent encore marginales. Et pour l'heure, il est toujours impossible d'utiliser des devises numériques comme le bitcoin sans disposer d'une source d'alimentation électrique. La dépendance du bitcoin à Internet et à l'électricité freine d'ailleurs son adoption dans les pays les moins développés, où les pannes et coupures sont monnaie courante.

Dans ce contexte bien précis, l'or conserve un avantage indéniable sur le père des cryptomonnaies. Contrairement au BTC, l'or est toujours accessible à ses propriétaires si le réseau Internet ou électrique rend l'âme. Par le passé, l'or a déjà permis aux populations en guerre de conserver de la valeur alors que l'économie s'était complètement effondrée et que le réseau électrique était hors service.

 

Conclusion

Nous espérons que ce dossier comparatif entre l'or et le bitcoin en tant que valeur refuge vous a plu. Si vous avez d'autres informations à ajouter à notre réflexion, ou si une erreur s'est glissée dans le texte malgré notre vigilance, nous vous invitons à nous en faire part dans les commentaires ci-dessous.

Vous pouvez aussi retrouver ci-dessous notre vidéo qui compare le Bitcoin et l'or.

A propos de l'auteur : Florian Bayard

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Je suis ici pour raconter des choses parfois compliquées avec des mots toujours simples.
Tous les articles de Florian Bayard.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
naos

J'utilise Veracash au quotidien. J'aimerai faire la même chose avec mes BTC et contrairement à ce que vous dite c'est très compliqué; même pour acheter des crypto c'est compliqué! Entre le rêve et la réalité, il y a un espace à comblé! Actuellement les métaux précieux digitalisé, en dehors de la blockchain, sont très simple, et accépté pratiquement dans le monde entier, le seul handicape c'est que l'or ou l'argent ne fait pas rêver les cryptophiles. De plus il existe des cryptométaux utilisant la technologie blockchain et qui pose le même problème que le BTC en pire; comme le beau… Read more »