Les pubs sur les cryptomonnaies toujours dans le viseur de l'ASA

L'Advertising Standard Authority (ASA), l'autorité britannique chargée du contrôle de la publicité, considère désormais la surveillance des cryptomonnaies comme « une priorité d'alerte rouge ». Suite à des préoccupations selon lesquelles les risques liés à l'investissement ne sont pas mentionnés, l'ASA a interdit de nouvelles publicités visant les cryptomonnaies.

L'organisme britannique a ciblé sept promotions publicitaires de la part de Coinbase Europe, eToro, Papa John's, Luno Money, Exmo Exchange, Payward et Coinburp. Les faits reprochés sont notamment d'avoir « profité de manière irresponsable de l'inexpérience des consommateurs et en omettant d'illustrer le risque de l'investissement ». 

L'ASA blâme Coinbase pour avoir réalisé une campagne publicitaire payante sur le réseau social Facebook, afin d'attirer de nouveaux utilisateurs sur sa plateforme d'échange de cryptomonnaies. De la même manière, eToro est pointé du doigt pour des affichages promotionnels de ses services d'achat et de trading d'actifs numériques.

Papa John's, la marque de pizza rendue célèbre par la fameuse histoire du Bitcoin Pizza Day, a été épinglée pour une promotion célébrant l'anniversaire de cet évènement. La chaine de pizzérias a en effet offert « des bitcoins gratuits d'une valeur de 10 livres sterling » à ses clients, les incitant même à acheter en leur faisant économiser 15 livres sterling (environ 19 dollars) s'ils dépensaient 30 livres sterling (soit 39 dollars) ou plus en pizzas.

👉 Sur le même sujet – Royaume-Uni : une régulation excessive des cryptomonnaies n'est pas la priorité

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

L'ASA face aux cryptomonnaies

Ce n'est pas la première fois que l'organisme britannique s'attaque à l'industrie des cryptomonnaies. On se souvient par exemple de la campagne publicitaire des exchanges Coinfloor et Luno dans les rues et dans le métro de Londres, en décembre 2020. Leurs affiches indiquant « Si vous voyez Bitcoin dans le métro, il est temps d’en acheter » avaient déplu à l'ASA, qui avait réagi en les interdisant.

Une première interdiction qui annonçait simplement la couleur. En juillet dernier, l'ASA avait confirmé sa volonté de s'attaquer aux publicités sur les cryptomonnaies, en se donnant les moyens de traquer et censurer celles considérées comme trompeuses ou irresponsables.

Plus récemment, ce sont les promotions de la cryptomonnaie Floki Inu (FLOKI) qui ont fait l'objet d'une enquête. Suite à des demandes de membres de l'Assemblé de Londres, les affiches « Missed $Doge ? Get $Floki » ont finalement été retirées des rues et du métro londonien.

« Les consommateurs doivent connaître les risques liés à l'investissement dans les actifs numériques et les entreprises doivent s'assurer que leurs publicités ne sont pas trompeuses ou socialement irresponsables en profitant du manque de sensibilisation des consommateurs à ces produits complexes et volatils, » a déclaré Miles Lockwood, directeur des plaintes et des enquêtes à l'ASA.

Lockwood a confirmé que l'ASA continuerait à accroître sa vigilance sur les publicités visant les cryptomonnaies, en s'attardant notamment sur les tokens non fongibles et les fans tokens.

👉 Pour aller plus loin – Le service d’achat de cryptomonnaies de PayPal est entièrement déployé au Royaume-Uni

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Lilian Aliaga

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur freelance situé entre Paris et Toulouse. Je souhaite partager ma passion pour l’univers des cryptomonnaies au plus grand nombre. Je m’intéresse également à l’analyse technique et au trading.
Tous les articles de Lilian Aliaga.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments