Les publicités cryptos dans le viseur de l'ASA

L'organisme britannique en charge de la surveillance de la publicité se prépare à réguler les annonces liées aux investissements en cryptomonnaies.

Dans une optique de protection, les régulateurs souhaitent prévenir les dommages, majoritairement financiers, que pourraient subir les individus inexpérimentés décidant de négocier des actifs numériques.

L'Advertising Standards Authority (ASA) ou Autorité des Standards Publicitaires a déclaré au Financial Times qu'elle entamera dès juillet un effort considérable pour traquer et censurer les publicités trompeuses ou irresponsables relatives aux cryptomonnaies. Elle axera notamment son action en ligne et sur les plateformes de médias sociaux.

« Nous considérons qu'il s'agit d'un domaine absolument crucial et prioritaire pour nous. Si nous trouvons des problèmes, nous allons sévir rapidement et durement », a déclaré Miles Lockwood, directeur des plaintes et des enquêtes à l'ASA.

Lockwood précise que l'ASA a classé les annonces dédiées aux cryptomonnaies comme une priorité d'« alerte rouge » par rapport aux annonces financières traditionnelles. Ainsi, l'autorité de régulation accroîtra sa capacité à repérer les publicités suspectes en ligne à l'aide de technologies telles que le scraping ou le recours à l'intelligence artificielle.

Nous suivre sur WhatsApp

Recevez chaque jour les actualités crypto 🔥
Mais pas que 👀

Pour parvenir à ses fins, l'agence gouvernementale a affirmé travailler avec de grandes plateformes technologiques pour faire retirer les publicités frauduleuses dans le cadre d'une initiative distincte, sans donner plus de détails.

Bien que l'ASA redouble d'efforts pour superviser les annonces liées aux cryptomonnaies, la plupart des investissements relatifs à ce secteur ne relèvent pas de règles strictes du Royaume-Uni en matière de promotion des produits financiers traditionnels.

« Nous reconnaissons qu'il existe certains types de médias que nous n'avons pas été en mesure d'aborder pleinement jusqu'à présent », a déclaré Louise Maroney, qui dirige les plaintes financières pour l'ASA.

La décision de l'ASA de s'attaquer aux publicités trompeuses sur les cryptomonnaies intervient au moment où la Financial Conduct Authority (FCA) du Royaume-Uni adopte une position ferme à l'égard des fournisseurs de services liés aux cryptomonnaies.

Au début du mois, la FCA a émis un avertissement à l'encontre de Binance Markets Limited, une société au Royaume-Uni que Binance avait l'intention d'utiliser pour opérer une plateforme d'échanges sur mesure pour les clients britanniques.

En remontant plus loin, on se souvient des publicités des sociétés Coinfloor et Luno qui avaient inondé les espaces publicitaires de Londres dès 2020. L'ASA avait réagi en interdisant la fameuse annonce «Time to buy Bitcoin» de Luno, jugée irresponsable car elle « profitait de l'inexpérience ou de la crédulité des consommateurs. »

Bitcoin Luno

Ancienne publicité de Luno, aujourd'hui interdite

 

Alors que nombre de gouvernements tentent d'endiguer l'appel à investir dans les cryptomonnaies, les banques centrales entament en parallèle de plus en plus de projets pilotes de monnaie numérique (MNBC).

Si le Bitcoin et les cryptomonnaies apatrides ne semblent charmer les divers participants du secteur de la finance traditionnelle, la technologie de la blockchain semble, pour sa part, attirer l'attention des nombreuses banques centrales et nationales.

👉 À lire sur le même sujet : TikTok interdit les publicités faisant la promotion des cryptomonnaies

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Bela Le Tiec

twitter-soothsayerdata

Son texte favori : A Cypherpunk's Manifesto.

Son émission phare : Thinkerview.

Son artiste préféré : Daft Punk.

Son objectif : contribuer à l'éducation de ses contemporains en matière de blockchain et de réseaux distribués.
Tous les articles de Bela Le Tiec.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments