Crypto.com (CRO) : le Royaume-Uni interdit 2 publicités jugés trompeuses, les restrictions continuent

Crypto.com (CRO) s'est retrouvé dans le viseur de l'Advertising Standard Authority (ASA), l'autorité britannique responsable de la surveillance des publicités. L'organisme vient d'interdire deux publicités jugées trompeuses à la suite d'une plainte. Très remonté contre les entreprises du secteur, le régulateur accuse Crypto.com de profiter de la crédulité des consommateurs résidents au Royaume-Uni.

Crypto.com (CRO) : le Royaume-Uni interdit 2 publicités jugés trompeuses, les restrictions continuent

Deux publicités de Crypto.com (CRO) interdites au Royaume-Uni à la suite d'une plainte

L'Advertising Standard Authority (ASA), l'autorité britannique responsable du contrôle de la publicité, vient d'interdire deux publicités émises par l'exchange Crypto.com à la suite d'une plainte. Dans un communiqué publié sur son site ce 5 janvier 2022, l'organisme assure que les deux annonces publicitaires étaient trompeuses pour un consommateur peu averti.

Aperçue début septembre 2021 dans l'application mobile du Daily Mail, un journal britannique populaire, la première publicité incriminée conseillait d'acheter du Bitcoin (BTC) avec « une carte de crédit instantanément ». La seconde annonce, diffusée en juillet dans le jeu pour smartphone Love Balls, indiquait : « gagnez jusqu'à 3,5 % par an ». Par la suite, l'annonce affichait plutôt un rendement annuel de 8,5 %. Il s'agit d'une publicité pour une des offres Crypto Earn de Crypto.com.

D'après l'ASA, ces deux communications sont trompeuses, car elles omettent de rappeler les risques liés à l'investissement et exploitent « l'inexpérience ou la crédulité des consommateurs ». Le gendarme du marketing avait formulé la même critique à l'égard des publicités « Time to Buy Bitcoin » de l'application Luno.

Le régulateur britannique estime aussi que les rendements évoqués sont trompeurs, car « la base de calcul des prévisions de gains n'a pas été clairement établie » et ne peuvent être clairement étayés par Crypto.com. De plus, les annonces négligent d'évoquer les taxes sur les bénéfices réalisés sur les cryptoactifs.

Ce tour de vis s'ajoute à une série d'interdictions survenues au cours des derniers mois. En juillet dernier, le régulateur a annoncé son intention de renforcer sa vigilance vis-à-vis des publicités évoquant des cryptomonnaies. L'organisme s'est engagé à traquer et censurer toutes les communications commerciales trompeuses. Pourtant, de nombreux supports de communication ne sont pas encore encadrés par une législation claire au Royaume-Uni.

Joignant les actes à la parole, l'ASA a interdit sept campagnes publicitaires sur les cryptomonnaies, dont celles de Coinbase, eToro ou encore Papa John's, la célèbre marque de pizzas. Le régulateur s'est également attaqué à des affiches consacrées à la cryptomonnaie Floki Inu (FLOKI). Placardées dans les rues de Londres, les publicités incitaient les Londoniens à investir dans le memecoin avant qu'il ne soit trop tard.

👉 Sur le même sujet : Crypto.com signe un partenariat de 700 millions de dollars avec le Staples Center de Los Angeles

Rejoignez des experts et une communauté Premium

PRO

Investissez dans vos connaissances crypto pour le prochain bullrun

toaster icon

Crypto.com réagit à l'interdiction de ses annonces publicitaires

À la demande de l'ASA, Crypto.com a promptement arrêté la diffusion de ses publicités sur le territoire britannique. La plateforme d'échange s'est engagée à revoir sa copie sur base des commentaires transmis par le gendarme du marketing. L'entreprise, en pleine campagne promotionnelle pour ses services, s'est cependant défendue en précisant que les annonces se contentaient de mettre en avant « la vitesse à laquelle les utilisateurs pouvaient acheter de la cryptomonnaie sur leur plateforme ».

Crypto.com précise aussi que la publicité concernant son offre Crypto Earn s'adresse exclusivement aux individus qui détiennent déjà des cryptomonnaies. L'exchange estime que les personnes ayant déjà investi dans les actifs numériques sont conscientes des risques liés à leur placement. De plus, la plateforme souligne que tous les avertissements d'usage, concernant les taxes sur les bénéfices notamment, sont bien visibles sur son site web.

Interrogé par nos confrères de The Block, un porte-parole de Crypto.com affirme que l'exchange collabore avec les autorités britanniques afin que ses publicités soient conformes à la loi en vigueur. En miroir de mastodontes du secteur tels que Binance, l'exchange semble prêt à tout pour échapper aux foudres des régulateurs financiers.

« Nous pensons que la construction d'une industrie entièrement réglementée est le meilleur moyen d'accélérer la transition mondiale vers la cryptomonnaie, ce qui est depuis longtemps notre mission. Engager les organismes de réglementation pour assurer la conformité et renforcer la confiance reste la priorité absolue de Crypto.com. Nous apprécions le dialogue collaboratif et l'engagement de l'ASA concernant la publicité au Royaume-Uni dans cette industrie relativement nouvelle, et restons déterminés à travailler avec eux », explique le porte-parole.

👉 Sur le même sujet : Crypto.com (CRO) s'offre une publicité pendant le Super Bowl

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast

Les articles les plus lus

Le PDG de Telegram révèle les ambitieux projets crypto de l'entreprise

Le PDG de Telegram révèle les ambitieux projets crypto de l'entreprise

🔴 DIRECT – Suivre l'affaire FTX en temps réel

🔴 DIRECT – Suivre l'affaire FTX en temps réel

La Banque Centrale Européenne détruit le Bitcoin (BTC)

La Banque Centrale Européenne détruit le Bitcoin (BTC)

Coinbase Wallet abandonne certaines cryptomonnaies, dont le XRP de Ripple et Bitcoin Cash (BCH)

Coinbase Wallet abandonne certaines cryptomonnaies, dont le XRP de Ripple et Bitcoin Cash (BCH)

Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast