Kraken commence à demander des informations sur les portefeuilles non custodial de ses clients britanniques

Les portefeuilles auto-hébergés dans la ligne de mire de Kraken. La plateforme se conforme aux réglementations du Royaume-Uni, et demande désormais à ses utilisateurs de détailler des informations personnelles sur les portefeuilles « non custodial ». Qu’est-ce que cela change ?

Kraken commence à demander des informations sur les portefeuilles non custodial de ses clients britanniques

Kraken surveille désormais certains portefeuilles auto-hébergés

Le changement de cap a été signalé par James Van Straten, un analyste de CryptoSlate, et confirmé par les équipes due service client de Kraken. Tous les portefeuilles non custodial, c’est-à-dire ceux dont les utilisateurs détiennent les clés, doivent être signalés. Cela veut dire que les utilisateurs sont forcés de lister leurs wallets… Mais aussi ceux à qui ils envoient de l’argent, même si ceux-ci ne leur appartiennent pas :

« Si vous ne détenez pas ou ne contrôlez pas les portefeuilles non custodial […] veuillez détailler les adresses, l’identité du détenteur ou de la personne qui le contrôle, ainsi que son adresse résidentielle. »

👉 Pour en apprendre plus – Quelles sont les différences entre un Custodial / Non custodial wallet ?

Pour donner un exemple, un client britannique qui voudrait envoyer des cryptomonnaies depuis son compte Kraken vers le portefeuille d’un ami devrait communiquer le nom et l’adresse postale de ce dernier, même s’il n’est pas client de Kraken. Les instructions de la plateforme sont par ailleurs sévères : elles expliquent aux utilisateurs qu’en cas de non-réponse, ils verraient leur compte Kraken gelé.

Zengo : le wallet mobile ultra-sécurisé pour vos cryptos
Publicité - Investir comporte des risques (en savoir plus)

La réglementation du Royaume-Uni concernant les portefeuilles non custodial

Le Royaume-Uni a pris des mesures de surveillance particulièrement strictes pour les utilisateurs de cryptomonnaies. Elles imposent aux fournisseurs de services en crypto-actifs de collecter des informations très précises sur leurs utilisateurs… Y compris sur les transactions qu’ils font avec des entités externes. Ce n’est donc pas uniquement Kraken qui devra mettre en place ces mesures.

Par ailleurs d’autres décisions similaires de la part du gouvernement britannique ont été notées en 2023. Les forces de l’ordre peuvent ainsi désormais saisir des cryptomonnaies sans qu’une condamnation ait été établie. Le pays est donc particulièrement ferme avec le secteur, au point que des acteurs, dont Binance, aient décidé de cesser de proposer des services sur place.

👉 A lire à ce sujet – Binance se retire du marché britannique sur fond de problèmes réglementaires

On vient de le voir, le Royaume-Uni est très loin d’être le plus « crypto-friendly » des territoires. Mais l’Union européenne (UE) n’est pas non plus en reste : ses nouvelles règles de surveillance des portefeuilles auto-hébergés sont similaires. En janvier, le Conseil et le Parlement ont en effet trouvé un accord provisoire en ce qui concerne de nouvelles règles, plus strictes que celles qui existent actuellement. Les demandes de ce type pourraient donc arriver prochainement dans les pays de l’UE.

Source : James Van Straten via X, Conseil de l’Europe

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Date et compte à rebours du halving Bitcoin de 2024

Date et compte à rebours du halving Bitcoin de 2024

L'adresse Bitcoin d'un mineur dormant depuis 14 ans vient de se réveiller et déplace 3,3 millions de dollars

L'adresse Bitcoin d'un mineur dormant depuis 14 ans vient de se réveiller et déplace 3,3 millions de dollars

Selon Bitwise, le marché sous-estime l'impact long terme du halving de Bitcoin

Selon Bitwise, le marché sous-estime l'impact long terme du halving de Bitcoin

Binance lance Megadrop : un nouveau terrain de jeu pour les airdrops

Binance lance Megadrop : un nouveau terrain de jeu pour les airdrops