Les cryptokitties reviennent en force. Dapper Labs, l'éditeur du jeu a annoncé que les chatons allaient quitter Ethereum (ETH) pour migrer sur Flow, leur propre blockchain. Objectif : raviver la flamme et faire renaître les "kitties" de leurs cendres.

 

Nouvelle blockchain, nouvelle plateforme et nouveau langage de programmation pour Dapper Labs

Ce changement de paradigme devrait faciliter les évolutions et les mises à jour du jeu, mais également améliorer sa jouabilité. Ces derniers mois, faire se reproduire deux chats sur le réseau Ethereum coûtait près d'un dollar ! Un tarif prohibitif. Le passage à Flow devrait également permettre aux développeurs d'ajouter plus simplement de nouvelles fonctionnalités, Dapper Labs parle notamment d'attributs 3D animés.

Enfin, l'utilisation de tokens non fongibles devrait offrir une compatibilité plus grande avec les autres jeux comme NBA Top Shot. L'objectif est de créer un véritable écosystème où différents univers virtuels et ludiques pourront interagir les uns avec les autres.

Les développeurs qui souhaitent participer au projet ont d'ores et déjà appelé à rejoindre la plateforme associée et lancée au mois de mars dernier Playground. Ils peuvent également s'initier à un nouveau langage de programmation : Cadence.

👉 A lire sur le même sujet : "Dapper Lap lance Flow Playground"

 

10 500 dollars pour un cryptochat sur NiftyGateWay

Cette annonce de Daper Labs intervient, alors que le 15 mai dernier, le cryptokitty Koshkat conçu par la designer chinoise Momo Wang, également à l'origine du personnage de fiction Tuzki, a trouvé preneur pour 10 500 dollars. Une jolie réussite pour cette oeuvre d'art numérique d'un chat mignon, mais néanmoins déconstruit, inspiré du dadaïsme.

Ce chaton unique en son genre a été vendu aux enchères sur la plateforme des frères WinklevossNiftygateway.

👉 A lire sur le même sujet : "Les frères Winklevoss lancent leur galerie d'art numérique basée sur les NFT"

 

Les cryptokitties, "le" phénomène de la fin de l'année 2017

En novembre 2017, le jeu avait connu un engouement important et pour cause, il s'agissait pour beaucoup d'investisseurs d'une des premières applications ludiques de la blockchain Ethereum et des smart contracts. Certains chatons s'étaient alors vendus très cher. Celui baptisé Genesis avait été cédé pour 246 ETH, soit plus de 40 000 euros au cours actuel, mais le double au cours de l'époque.

Les transactions s'étaient, par la suite, effondrées de 98% en sept mois. Bryce Bladon, directeur de la communication de Daper Labs avait expliqué : «Notre communauté est devenue plus avertie sur ce qu'est CryptoKitties et sur son fonctionnement. Les frais de transaction sur le réseau Ethereum ont été multipliés par cinquante depuis que nous nous sommes lancés. Les transactions sont donc plus réfléchies, contrairement aux personnes qui, auparavant, signaient des smart contracts seulement pour voir ce qui allait se passer.»

A propos de l'auteur : Amandine Mangin

twitter-soothsayerdata

Journaliste de formation, j'ai acheté mes premiers satoshis en 2015 et j'ai immédiatement adhéré à l'état d'esprit joyeusement innovant et contestataire des crypto-monnaies. Mon credo : je préfère avoir tort avec les cryptos que raison avec mon PEL.
Tous les articles de Amandine Mangin.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments