Les frères Winklevoss lancent leur galerie d’art numérique basée sur les NFT

Les frères Winklevoss lancent leur galerie d’art numérique basée sur les NFT

Les frères Winklevoss, qui sont à l’origine de l’exchange Gemini, ont annoncé le lancement de leur nouvelle galerie d’art numérique : Nifty Gateway 2.0. Elle permettra l’achat et la vente de pièces d’art sous forme de tokens non fongibles (NFT).

 

Les Winklevoss misent sur l’art

Historiquement, les NFT (aussi appelés « Nifties ») sont beaucoup utilisés dans les jeux vidéo cryptos, ou en tant qu’objets numériques collectionnables. Leur utilisation comme support d’œuvres d’art numériques reste jusque là très marginale. Mais les frères Winklevoss semblent vouloir démocratiser cet usage original de la blockchain.

Fondée en 2018, l’entreprise Nifty avait été rachetée par les deux frères en novembre 2019. Elle proposait à l’origine des NFT très variés, venant de jeux ou d’applications. Mais sa refonte concentre maintenant ses services sur les pièces d’art numériques. La version 2.0 est soutenue par Gemini Custody, le service de garde de l’exchange. Autre particularité : la plateforme propose des achats en dollars et pas en crypto-monnaies. Nifty Gateway 2.0 proposera des « collections » saisonnières, tout comme les galeries d’art classiques.

👉 Plus d’infos dans notre dossier sur les tokens non fongibles (NFT)

La première collection proposée sur le site a été fournie par trois personnalités. L’artiste new-yorkais Michael Kagan, l’artiste de Los Angeles Lyle Owerko, ainsi que Cris Cyborg, une athlète MMA qui met en vente des peintures la représentant. Les collections devraient être mises à jour toutes les trois semaines en moyenne, grâce à de nouveaux artistes.

 

L’art numérique : un domaine de prédilection pour la blockchain ?

La technologie blockchain est particulièrement adaptée à ce type d’initiatives, car elle permet de prouver l’authenticité d’une pièce, pour lutter contre la contrefaçon qui reste très présente dans le milieu artistique. Jusque là, OpenSea était la plateforme principale pour ce type de services. Mais à l’inverse de Nifty Gateway, chacun est libre d’y publier des œuvres, et tous les types de tokens non fongibles y sont répertoriés. Les Winklevoss misent donc certainement sur l’exclusivité pour se démarquer et attirer les acheteurs. Reste à voir si ces derniers répondront présents et si ce marché de niche parviendra à prendre son envol.

👉 Lisez notre analyse du projet OpenSea pour en apprendre plus

 

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast

Les articles les plus lus

Les utilisateurs de Twitter devront-ils bientôt acheter du DOGE pour tweeter ?

Les utilisateurs de Twitter devront-ils bientôt acheter du DOGE pour tweeter ?

Le taux du livret A passera à 3% en février 2023 – Plus rentable que les cryptomonnaies ?

Le taux du livret A passera à 3% en février 2023 – Plus rentable que les cryptomonnaies ?

Le Conseil européen adopte la réglementation MiCA – L'entrée en application est prévue en 2024

Le Conseil européen adopte la réglementation MiCA – L'entrée en application est prévue en 2024

Le « burn » de LUNC par Binance n’aura pas suffi à sauver Terra Classic

Le « burn » de LUNC par Binance n’aura pas suffi à sauver Terra Classic

Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast